RSS
RSS



 

 
Serpentard
avatar
ft. : Barbara Palvin
Hiboux envoyés : 117
Entrée à Poudlard : 11/06/2016
Année d'étude en cours: : Septième
Maison répartie : Serpentins
Mornilles : 360
Chocogrenouilles : 79
R. Calypso Rey-G.
Serpentard
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
Lun 17 Juil - 13:13
« Et-et-et si on s-s-s-s-s-s...S'mélangeait un peu de gin avec... CES CLEFS » S'écrie un vieux que j'connais que trop bien. Le regard vide, la bave qui perle, Gilou était au Bloody Ghoul ce que la flamme est au papillon : c'est beau, mais s'il ne paie pas ses PUTAINS de factures, il va finir par se brûler les ailes !

Ma tête tourne et je trouve encore à peine le courage de soupirer tandis que celle de Gégé retombe sur la table dans un grand BOUM. J'avais trop bu. J'avais besoin d'oublier. Et j'ai encore bu. Pour oublier que je bois pour oublier. Et pour autre chose. Mais j'ai oublié. Ma tête, putain...

Les cocktails du Bloody Ghoul sont très bien, de toute manière... Mais ce n'est pas le problème... Qu'est-ce que j'avais pris déjà ? De la vodka, du rhum et de... De l'eau. Pourquoi de l'eau ? Ah... Oui, c'est vrai... Pour éviter d'avoir la tête qui tourne.

Je me souviens de ma mère. De son air fier et satisfait lorsqu'elle m'avait annoncé que je devais déménager... M'installer à Stornoway ? Yeurk. Alors j'étais allée dans un bar, avais commandé un cocktail - pas trop d'alcool, j'voulais pas encore finir bourrée... Et devinez sur qui j'étais tombée. Gilou. Gégé. Vous savez pourquoi on appelait Gégé... Gégé ? Parce que Gilou. Son nom de famille. C'est Grindelwald. Mon oncle. Alors j'avais commandé dix cocktails de plus, et j'ai continué. Et franchement, à minuit passé, j'ai pas envie de m'arrêter.

S'il y a quelque chose qui est bien Bloody, ici, ce sont mes oreilles. Trois heures passées à écouter comment le ministère refusait de créer des cartes de fidélité pour les bars, ainsi qu'une nouvelle monnaie... Et le pire, vous savez quoi ? C'est qu'après cette soirée, c'est bibi qui va payer. En fait... C'est ma mère. Donc ça va. On peut continuer. Je devrais même inviter d'autres gens à picoler.

J'suis assise entre différents alcoolos, tous des habitués, des potes de Gégé... Heureusement qu'il était déjà total'ment amoché, il m'a pas reconnu et m'a présenté comme "Fluffy". Il a essayé de me toucher les cheveux, je l'ai mordu. Sans regret. J'me penche en arrière et j'attrape le col du premier gars qui s'est retourné. Avec un peu de chance, j'aurais peut-être même de quoi me sustenter... Je lui fais signe de m'rejoindre, y'a pas vraiment de place mais on pourra se serrer.

Arf, qu'est-ce que je raconte... J'suis bien trop défoncée pour parler à un étrangdfghjklmhjklmùazertzerty---

HRP:
 


_________________
GRINDEL WAR
© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Sinsear
avatar
ft. : Cole Mohr
Hiboux envoyés : 211
Entrée à Poudlard : 30/06/2016
Âge : 19
Année d'étude en cours: : ASPIC+1
Maison répartie : SINSEAR
Mornilles : 717
DC : ♥️ Gabrielle Elliott
Chocogrenouilles : 259
Adele Berry
Sinsear
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
Sam 22 Juil - 9:26
Dans un coin du bar, près de la fenêtre, Adele était enfoncé dans sa chaise habituelle, occupé à cuver ses peines de cœurs. Il avait quitté la tarée de Chen quelques jours plus tôt et passait aléatoirement de la tristesse à la colère. Elle était conne, elle était conne, elle était conne, elle n’aurait jamais dût le traiter comme ça, il la détestait.

Il jeta un œil sombre par-dessus son shot de tequila pour étendre sa haine à l’ensemble du Bloody Ghoul. Deux abrutis faisaient trop de bruit, une gamine jouait les allumeuses, la lumière était trop forte, le sol collait sous ses pompes, Phil n’était même pas là. Un grand type arracha un rire nerveux à Adele en buvant dans sa chaussure. Il s’affaissa comme un ballon percé. Il n’était pas très bon pour détester les gens.

Il aurait voulu qu’on le laisse crever de malheur tout seul, il aurait voulu hurler à tout le monde qu’il était en colère. Il voulait être seul, et puis non, il fallait qu’il aille se noyer dans la foule bigarrée du Bloody.

Son cœur impatient était rongé par l’envie de se tirer de sa torpeur. Il se languissait à l’infini, il se sentait effroyablement seul, lui, le Adele Berry aux milles amis. Cadenassé dans sa peine il avait rejeté tout le monde. Haru faisait trop de bruit, Harold et Freyja étaient trop usant, il n’avait pas le cœur à charrier Arth, et penser à Padraig finissait de l’achever. Il se sentait mourir à petit feu à rêver aux plages exotiques, aux vahinés et aux colliers de fleurs. Il avait trouvé Chen si belle avec son accent d’Afrique et ses yeux noirs.

Ca le tuait de faire partit du tas. Il était un type moyen, coincé dans son pays, étouffé par il ne savait quoi. Il grappillait des miettes d’aventures auprès de ses amis asiatiques, se frottait aux périls près d’Harker, toujours un pied en arrière. Ses petites histoires lui mettaient l’eau à la bouche pour mieux le noyer.

Face à lui-même, Adele constatait avec horreur la platitude de sa vie. Ils faisaient comment les autres pour supporter de vivre une vie aussi banale ? Il était le seul à s’ennuyer à en crever ? Ce qui effleurait les autres le déchirait. C’était absurde.

Il avait le visage marbré de rougeurs et les mains légèrement tremblantes. S’il pouvait se persuadé d’être toujours heureux il se serait levé de sa chaise, aurait fait le singe, aurait rencontré quelqu’un, n’importe qui.

Personne ne venait. Il avait l’air fantomatique et absent. Lui, il n’avait pas le cœur à s’avancer vers les autres. Une main passa brusquement près de lui et saisit un type qui passait par là. Une grande bombasse bien roulée tirait un pauvre mec à sa table avant de s’effondrer misérablement dessus, à priori complètement éméchée.

En spectateur éteint, Adele regarda le type tripoter la fille à demi-consciente. Et puis sans prévenir, il se leva d’un bond, renversa sa chaise, se précipita vers eux.

Cette fille, il la connaissait.
Ce gars, il le détestait.

— DEGAGE DE LA ! Rugit Adele en donnant un coup de pied dans le ventre du type.

Son cœur pulsait dans sa poitrine, il avait envie de se battre, de frapper ce sale crevard, tout pour le tirer de sa langueur, des bleus, des points de sutures…

— CALYPSO PUTAIN, REVEILLE-TOI ! T’es encore en train de te faire malmener par un type, t’en a pas marre de passer pour la victime ? Demanda Adele en parlant autant à Caly qu’à lui-même.

Il esquiva un retour de poings, balaya le sol de ses jambes, contre-attaqua, réveillé pour de bon, affamé de bastons.


pshpshspshspshshsh:
 
Revenir en haut Aller en bas
Serpentard
avatar
ft. : Barbara Palvin
Hiboux envoyés : 117
Entrée à Poudlard : 11/06/2016
Année d'étude en cours: : Septième
Maison répartie : Serpentins
Mornilles : 360
Chocogrenouilles : 79
R. Calypso Rey-G.
Serpentard
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
Sam 22 Juil - 17:18
Finalement... J'ai un regret.

J'aurais pas dû mordre Gégé. J'ai un goût âcre dans la bouche qui ne peut pas être dû à l'alcool - que j'ai ingéré ou à celui de l'haleine du pauv' type en train de jouer à sept minutes au paradis tout seul. Beaucoup trop, mais encore plus que ça amochée pour lui dire comment j'm'appelle. Ruth. Ruth la rousse AHAHAHAHAHAHAHAH-« ...Encore en train de te faire malmener par un type, t’en a pas marre de passer pour la victime ? »

Woh. J'sais pas où j'ai l'plus mal soudainement. A ma fierté ou mes tympans. J'me mets à rigoler, j'tousse, j'rigole, j'tousse. Ce serait pas le moment d'une clope ? Hm. J'me sens me rendormir... Jusqu'à ce que ma tête tombe et se cogne brutalement contre la table. « BON » J'me lève. J'ai la tête baissée, les yeux rivés sur... Du flou, et les poings serrés. J'me retourne vers les énergumènes en vacillant. « BON » J'répète plus fort, avec l'assurance d'un chien à trois pattes accro à la javel. J'claque dans les doigts. Ouaaais... J'sais pas trop pourquoi, mais ça marche d'habitude. J'sais pas pour quoi, mais ça doit faire un truc normalement... « BON » Jamais deux sans trois ? Erh. J'les regarde - ma vision ne s'est pas stabilisée, mais je m'doute que les deux personnes au sol sont soit les deux gars qui se battent pour... Pour... Moi ? Ou deux chiens des Enfers venus tuer ma mère. Très franchement, j'espère que c'est la deuxième.

« DEBOUT » J'articule pauvrement en m'appuyant sur les sièges derrière moi. J'commence à revoir à peu près bien, et j'-j'-j'aimerais mourir. Adele Merry. Cette saleté. Cette horreur. Cette chose. ET POURQUOI DEVAIT-IL TOUJOURS FAIRE DES TRUCS INCROYABLEMENT CHOUX ET COURAGEUSES QUAND J'ETAIS EN POSITION DE FAIBLESSE ? Pourquoi on avait arrêté de se voir déjà ?

...

Meh, ça doit pas être important. J'fais signe à l'autre gars de dégager en secouant ma main dans sa direction - s'il ne comprend pas, il pensera que j'ai une maladie grave et partira. Pour pas faire d'avantage de drama - QUOI, C'EST CALI QUI A DIT CA ?! - j'l'amène dans les recoins sombres du bar, puis j'fais un peu n'importe quoi dans l'espoir d'attirer quelqu'un qui m'apportera de quoi boire - JE MEURS DE SOIF - et un peu pour Adele aussi. J'aime pas avoir l'air du dépressive toute seule.

« Alors, Ad... » Ouais, c'est sympa Ad non ? J'espère que la "publicité" n'est pas mensongère... « Dis-moi sérieux » Trois mots par phrase c'est bien déjà. « Tu préfères un martini ou de la vodka ? » J'demande pour occuper son cerveau le temps que j'essaie de réfléchir. J'm'approche de son oreille. « D'abord... Tu préfères m'expliquer pourquoi tu te bats comme un catcher philippien ou tu me traites de victime ? » J'passe mon bras autour de lui... Et si j'aime pas ce qu'il dit, je vomis sur lui !

_________________
GRINDEL WAR
© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Sinsear
avatar
ft. : Cole Mohr
Hiboux envoyés : 211
Entrée à Poudlard : 30/06/2016
Âge : 19
Année d'étude en cours: : ASPIC+1
Maison répartie : SINSEAR
Mornilles : 717
DC : ♥️ Gabrielle Elliott
Chocogrenouilles : 259
Adele Berry
Sinsear
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
Dim 23 Juil - 5:21
Il y avait quelque chose de pourri au royaume du Berry. Ca lui tordait l’estomac, vrillait son cœur, quelque chose le tuait de l’intérieur. Il avait l’impression d’être un chien prêt à mordre, les poings serrés, le visage déformé par la colère brutale. Que l’autre le frappe, qu’ils se battent, comme des vauriens, des gamins de gouttières. Il ne voulait rien savoir, ni son nom, ni son histoire, il ne voulait pas flancher, pas s’attendrir pour ce type… Qu’on lui laisse le droit d’être un minable voyou de temps en temps, il ferait des efforts plus tard, il redeviendrait l’agneau docile après…

Le type lui envoya un crochet du droit dans le visage, Adele para, recula dans une table, se cogna durement le dos. Il envoya ses jambes voler dans le ventre de son adversaire qui étouffa un cri de douleur. Son cœur battait à mille à l’heure, il ne voyait rien d’autre que la figure enragée du gars.

Et brusquement il déguerpit. Adele cligna des yeux. Reviens. Il tourna la tête pour apercevoir Calypso. Merde. Il voulait seulement se battre contre le dragon, se noyer dans une colère trop grande pour lui, il n’en avait rien à carrer de la princesse... Ses poings se desserrèrent, il reprenait doucement ses esprits, le regard fixé sur Caly. Il se détestait, mort de honte d’être tombé si bas.

Calypso le tira dans un coin sombre, gueula pour de la vodka, le cingla, l’alluma. Son comportement agaça Adele à un point inimaginable. Il n’en pouvait plus des filles défoncées du Bloody, il avait eu sa dose.

— Arrête, t’es pas assez torchée comme ça ? Se fâcha Adele en la repoussant.

Il la poussa dehors, énervé par sa propre attitude, se revoyant en flash suivre Chen à l’extérieur du bar et lui demander de le frapper…

— C’est quoi votre problème, bordel ? Maugréa Adele pour lui-même.

Il n’en sortait pas, il était incapable d’avancer… « FRAPPE-MOI ! » Putain, mais qu’est-ce qu’il avait à jeter dehors les filles ivres ?...

— Je déteste les filles comme toi ! Eclata Adele, des larmes de rage au coin des yeux. Je supporte pas les gens qui se vautrent dans leur malheur, j’en peux plus, je veux plus rien savoir, compte pas sur moi pour te tirer de tes problèmes, je t’aiderais pas !

Il se vengeait de Chen avec la fureur d’un chien battu au sang. Epuisé, il se colla contre le mur de briques derrière lui et ferma les yeux. Voilà, c’était bien… Qu’elle soit déçue, qu’elle le déteste… Il s’en foutait.


la lalala:
 
Revenir en haut Aller en bas
Serpentard
avatar
ft. : Barbara Palvin
Hiboux envoyés : 117
Entrée à Poudlard : 11/06/2016
Année d'étude en cours: : Septième
Maison répartie : Serpentins
Mornilles : 360
Chocogrenouilles : 79
R. Calypso Rey-G.
Serpentard
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
Dim 27 Aoû - 12:37
En temps normal, j'lui aurais explosé sa gueule de sang de bourbe. J'lui aurais lancé des sorts, et p't'être bien que j'aurais lâché un coup de pied. J'l'aurais fait me regarder entre les deux yeux, baisser la tête, me regarder encore. J'lui aurais dit qu'il savait pas à qu'il avait à faire, qu'j'étais une guerrière, une p'tain de dur à cuire. J'aurais fait un sifflet avec ses balloches et j'aurais soufflé dans son oesophage pour m'faire un ballon volant.

J'fais un pas en avant, chancelant. J'sais plus où j'suis, ni c'que j'en ai à faire. J'aurais pu lancer une réplique de bombasse de cinéma avant de le frapper avec ma tignasse et m'en aller, la tête haute et les pieds enflés.

J'lui aurais parlé d'ses problèmes, et des soi-disant miens. Qu'l'alcool avait jamais été ma prison mais ma forteresse, que s'il était le chevalier moi j'étais pas la princesse. Qu'il me méritait peut-être et qu'il avait mérité son ex. Merde merde merde. C'était sa merde et il s'enfonçait. Et j'suis pas la liane qui allait l'en tirer.

J'aurais p't'être bien arraché une mèche de ses cheveux, comme il m'avait arraché le coeur. J'lui aurais pété une dent, j'aurais essayé de lui faire peur. J'l'aurais mordu et torturé, j'aurais expliqué et je me serais perdue.

J'aurais fait un truc. Mais pas ça. J'avais fait mon pas. Vers lui, contre le mur, encore plus près. Mais c'n'était plus de mon poing que j'le visais. Et c'est ses lèvres que j'décidais d'attaquer. J'allais peut-être mordre finalement. Il fermait ses paupières, bien, alors j'ferme mes yeux sur tout le reste. Plus de né-troudcul, plus de j't'aiderais-plus.

Juste Adele et Calypso...

Arf, qu'est-ce que j'raconte ?

J'ai b'soin d'un verre d'eau.

HRP:
 

_________________
GRINDEL WAR
© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
 
Les initiales de The Bloody Ghoul : TBG. #B
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bloody London
» Les Initiales, elles veulent dire quoi ?
» Bloody Mary
» Sunday Bloody Sunday [RPG]
» Drôles d'initiales!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mimbulus Mimbletonia :: St-Barnaby :: Stornoway :: The Bloody Ghoul-
Sauter vers: