RSS
RSS



 

 
Préfete-en-chef
avatar
ft. : Kate Moss
Hiboux envoyés : 196
Entrée à Poudlard : 17/03/2016
Âge : 17
Année d'étude en cours: : 7ème
Maison répartie : Serpentard
Mornilles : 367
DC : ♥ Adele Berry
Chocogrenouilles : 351
Gabrielle Elliott
Préfete-en-chef
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
Lun 3 Juil - 12:21
Il régnait un silence terrible dans le bureau de Gabrielle Elliott. Adossé à son grand fauteuil présidentiel, la préfète-en-chef caressait son immense hibou noir entre les oreilles. Le soleil couchant dans son dos projetait des éclats rouge et dorés sur la pièce richement décorée. Une bouteille de Scotch ouverte sur son bureau (confisquée à un élève), Gaby avait parfaitement conscience d’être un méchant dans James Bond.

Et elle espérait bien que son invitée était en train de se battre contre des crocodiles pour justifier de son retard inqualifiable. Son Grand-Duc claqua du bec, agacé de rester immobile. Gabrielle pensa une minute à lui faire envoyer une note à la retardataire. Quelque chose comme une beuglante ou une menace.

« JUNIPER ANDREWS JE N’AI PAS TOUTE MA SOIRÉE, NE M’OBLIGE PAS A RETIRER DES POINTS A POUFFSOUFFLE ! »

Elle s’en abstint. Rien que la vue du monstre qui lui servait d’animal de compagnie aurait suffi à terrifier la Pouffsouffle. C’est que Gabrielle n’avait pas fait dans la demi-mesure. Après avoir obtenu le droit de posséder un oiseau, elle s’était ruée dans l’élevage le plus prestigieux de hiboux de course de Grande-Bretagne et avait acheté une vraie panthère. Ludo pouvait toujours essayer de le manger celui-là ! Elle l’avait appelé « Raptor » mais ne l’utilisait que pour envoyer des mots doux à Ennis.

Ah, là, là… Cette brave petite Juniper avait pourtant en elle le potentiel d’être une jolie Ennis, elle aussi. Les Poufsouffles étaient bien les préférés de Gabrielle. Ils avaient dans le regard cette lumière hagarde, une démarche un peu gauche, le sourire tremblotant. Quelque chose d’absolument irrésistible qui appelait la bergère Gabrielle à pouponner ces êtres de lumière.

Mais là tout de même, Juniper se foutait du monde. Armée d’une paire d’oreille à rallonge, elle avait espionné la salle des professeurs – pour le bien – et avait intercepté des bribes de mécontentement.

— …Andrews a passé la matinée de mardi à suivre les cours en pyjama ! Elle n’a aucun gêne, c’est de la provocation !...

Ah ça ! Ils n’avaient pas tords ! Les frasques de la fantasque Juniper n’en finissait pas de défier le bon sens le plus commun et elle pouvait toujours babiller qu’elle n’avait pas fait exprès avec son visage de biche ou de carpe, elle ne s’en tirerait pas indéfiniment.

Et quand les fantômes font les thugs, qui appelle-t-on ? GHOSTBUSTER ! Gabrielle avait convoqué Andrews dans son bureau pour un véritable relooking, un sermon sévère et une remise en forme intensive. Il n’y avait qu’elle pour prendre le problème Andrews à bras le corps, et elle n’allait pas se laisser faire, foi d’Elliott !



houhouhou:
 
Revenir en haut Aller en bas
Poufsouffle
avatar
ft. : Lydia Graham
Hiboux envoyés : 129
Entrée à Poudlard : 23/04/2016
Année d'étude en cours: : 7ème
Maison répartie : Poufsouffle
Mornilles : 351
DC : ♥ Douglas Sherrington
♥ Olivia Parker
♥ Leo Purple Lockhart
♥ Haru Oshima

Chocogrenouilles : 168
Juniper Andrews
Poufsouffle
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
Dim 9 Juil - 19:06
Comme une fleur qui ouvre sa corolle pour saluer les premiers rayons d’un soleil matinal, Juniper Andrews ouvrit délicatement les yeux en poussant un petit soupir heureux. Elle n’avait même pas eu conscience qu’elle s’était endormi, mais elle s’éveillait fraîche et reposée de cette sieste imprévue.

Ce qui n’était décidément pas le cas de ses vêtements.

Elle ne se souvenait pas s’être rendu aux serres cette journée-là, pourtant, elle ne pouvait nier qu’elle était allongé de tout son long dans la terre, bien camouflé à l’ombre d’un bosquet traîtreusement épineux. Ce qu’elle faisait là, à roupiller tranquillement était définitivement curieux. Avait-elle été victime d’une autre crise de somnambulisme ou est-ce un énième événement qu’elle devrait classer parmi les mystères de la vie (ceux-ci étaient définitivement très fréquent chez Juniper Andrews).

La jeune fille rampa tant bien que mal pour s’extirper de sous le buisson. Une fois relevée, elle s’étira avec ostentation, faisant craquer ses articulations un peu raide d’avoir côtoyé le sol humide pendant qu’elle était au pays des rêves. Elle tapota ensuite les genoux de son pantalon et les coudes de sa veste pour essayer de faire tomber un peu de la poussière qu’il s’y était logé, sans penser un instant que ses cheveux auraient pu, eux aussi, bénéficier d’un peu d’attention.

Après avoir mis un ordre rudimentaire dans sa tenue, elle attrapa son sac qui traînait non loin de là et s’élança d’un pas sautillant vers le château. Elle se demandait ce qu’il y aurait à souper ce soir. Elle espérait une montagne de desserts et avait particulièrement envie de fraises. Elle pris un instant pour apprécier le coucher du soleil qui s’étirait en un camaïeux de roses, pour écouter le chant mélancolique d’un oiseau perché dans un arbre proche, pour cueillir une une tige de bruyère qu’elle accrocha à son chapeau, pour -

oh oh.

oh oh oh oh oh non! Zut.
La jeune fille se figea sur place, glacée jusqu’aux os. Si quelqu’un avait scruté son visage à cet instant, il l’aurait vu pâllir soudainement, jusqu’à devenir livide. Comment avait-elle pu oublier. Elle avait été convoquée par Gabrielle Elliot. Juste le mot convoqué avait de quoi vous glacer le sang, alors que dire quand c’était la préfète en chet qui vous convoquait? Pire encore, quand la-dite préfète n’était nulle autre que Gabrielle Elliot. La serpentarde avait toujours fiché une peur bleue à June. C’était plus fort qu’elle, Gabrielle Elliott l’intimidait et c’est à peine si elle osait la regarder dans les yeux quand elles se croisaient dans les cours. Mais elle avait pourquoi reçu une convocation de sa part par hiboux et personne ne pouvait ignorer une convocation. June dit donc adieu à sa montagne de gâteaux aux fraises et se rendit presqu’à reculon vers le Bureau de la Préfète-en-chef Elliott the tout puissante.

Une lumière hagarde dans le regard, la démarche rendu un peu gauche par l’angoisse anticipée, un sourire tremblotant et forcé plaqué au visage, Juniper Andrews toqua à la porte avant d’entrer. Elle vint de placer directement devant le bureau d’Elliott. Ne sachant pas trop que dire ou que faire, le coeur battant la chamade, prête à se faire crucifier verbalement (c’était à ça que ça servait une convocation, non?), June ne pu prononcer le moindre mot. Elle se contenta donc d’une révérence raide qu’elle voulu élégante, mais qui tenait bien plus de la maladresse.

Par ici les zamis:
 

_________________


Juniper Andrews ☽ •It stands for the sun
Revenir en haut Aller en bas
Préfete-en-chef
avatar
ft. : Kate Moss
Hiboux envoyés : 196
Entrée à Poudlard : 17/03/2016
Âge : 17
Année d'étude en cours: : 7ème
Maison répartie : Serpentard
Mornilles : 367
DC : ♥ Adele Berry
Chocogrenouilles : 351
Gabrielle Elliott
Préfete-en-chef
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
Sam 15 Juil - 8:59
Gabrielle écarquilla les yeux comme des soucoupes en voyant débarquer Juniper-le-hobbit, pied nu et pleine de terre. Mais qu’est-ce que c’était que ça ?! Gaby se crispa sur son fauteuil tandis que des miettes de terreau et un ver de terre tombaient du crâne de la Poufsouffle sur son bureau suite à sa révérence.

— Hiiiiii, couina Gaby, incapable de se retenir.

Raptor goba le ver, s’envola par la fenêtre dans une bourrasque de plumes. Grands seigneurs, il y avait tout à refaire. Se remettant bien vite de ses émotions, Gabrielle reprit son air impassible. Elle était une sorcière, ce n’était pas un peu de poussière qui allait lui faire peur. Elle fronça les sourcils, dévisagea la Poufsouffle au rayon X, lissa son uniforme et enfin elle dit :

— Prends un biscuit, Juniper.

D’un mouvement de baguette elle fit voler une boîte de petits beurres jusqu’à son bureau.

— Et assis-toi, ajouta-t-elle.

Elle n’avait pas de temps à perdre à lancer des « récurvites » à la pelle.

— Juniper, si je t’ai convoquée c’est justement pour parler de ton attitude, commença Gabrielle d’une voix douce mais ferme. Pense-tu qu’il soit correct d’arriver à un rendez-vous en retard et aussi dégoûtante ? Et bien je vais te le dire : non ! Tu donnes une très mauvaise image de toi aux autres. Est-ce que tu en as conscience ?

Elle adressa un regard interrogateur à la jeune fille, attendant une réponse. Avec sa silhouette informe, sa peau transparente, son allure évaporée, elle se permettait de jouer les fantômes, de n’en faire qu’à sa tête sous prétexte d’être invisible.

Mais ça ne prenait pas avec Gabrielle. Elle voulait réellement entendre l’avis de Juniper. Les autres n’avaient qu’à passer à côté d’elle sans s’en préoccuper, Gaby était là pour écouter, aller au fond de l’affaire. Elle précisa sa question, histoire de contrer les possibles tergiversions qui devait animer l’esprit d’une fille aussi oubliée.

— Je ne te demande pas de t’excuser. Réponds seulement à cette question : Trouves-tu ton attitude correcte ?


banane:
 
Revenir en haut Aller en bas
Poufsouffle
avatar
ft. : Lydia Graham
Hiboux envoyés : 129
Entrée à Poudlard : 23/04/2016
Année d'étude en cours: : 7ème
Maison répartie : Poufsouffle
Mornilles : 351
DC : ♥ Douglas Sherrington
♥ Olivia Parker
♥ Leo Purple Lockhart
♥ Haru Oshima

Chocogrenouilles : 168
Juniper Andrews
Poufsouffle
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
Mar 18 Juil - 20:04
Juniper obtempéra à l’ordre de Mademoiselle la Préfète, et prit docilement un biscuit. Elle ne contenant de le porter à ses lèvres sans y croqué, trop stressée à l’idée des remontrances à venir pour être en mesure d’avaler quoi que ce soit.

Elle prit place sur une chaise en face de Gabrielle, saupoudrant les alentours d’un peu de terre du même coup. Elle était à peine installé que les réprimandes se mirent à fuser. Juniper écouta la harangue de la préfète, dubitative. Elle n’avait aucune idée de ce qu’elle avait fait de mal, mais elle était sincèrement repentante. Elle se recroquevilla sur son siège, au bord des larmes, tentant de se faire minuscule. Pas une seconde, elle n’osa regarder Gabrielle dans les yeux. Elle aurait voulu disparaître comme Charlie, pour ne pas avoir à subir ce moment. Se faire toute petite, toute légère, et s’envolé au loin, se laisser flotter dans la brise. Mais elle restait désespérément prisonnière de la situation,  sans repères aussi démuni qu’un animal sauvage mis en cage.

«— Je ne te demande pas de t’excuser. Réponds seulement à cette question : Trouves-tu ton attitude correcte ?

— je… je... non? je suis désolée je… »


Elle ne fut pas en mesure de terminer sa phrase et éclata plutôt en sanglots bruyants. Elle parvint tant bien que mal à se reprendre à grand coup de soupirs, de reniflements et de nez qu’on essuie dans sa manche.

«— je m’excuse Mademoiselle Gabrielle-la préfète-en-chef, je recommencerais plus, promis jurée. Mais euh… je. Je sais pas trop. je... Comment je fais pour être une meilleure personne? »

Elle lança un regard désespéré à la serpentard assise en face d’elle. Sa question était sincère. Elle ne savait toujours pas de quoi on l’accusait, mais si ça venait de la préfète-en-chef, la situation était forcément gravissime. Si Juniper avait fait quelque chose de mal, alors elle était la personne la plus désolée de tout Poudlard et elle devait absolument faire des efforts pour remédier à la situation.


ola:
 

_________________


Juniper Andrews ☽ •It stands for the sun
Revenir en haut Aller en bas
Préfete-en-chef
avatar
ft. : Kate Moss
Hiboux envoyés : 196
Entrée à Poudlard : 17/03/2016
Âge : 17
Année d'étude en cours: : 7ème
Maison répartie : Serpentard
Mornilles : 367
DC : ♥ Adele Berry
Chocogrenouilles : 351
Gabrielle Elliott
Préfete-en-chef
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
Dim 23 Juil - 9:19
Gabrielle se pétrifia devant la cascade de larmes de Juniper. Non mais elle se fichait du monde, celle-là ! RAH les poufsouffles, qu’est-ce qu’ils étaient sensibles ! Gaby-du-Ghetto attendit patiemment que la crise s’arrête pour continuer, plus insupportée que chavirée par les pleurs de détresse de Juniper. Elle donna un coup de baguette pour attirer un paquet de mouchoir à elle et se leva de son fauteuil pour tamponner avec vigueur le visage de la jeune fille.

— Là, là, là, mais enfin Juniper, qu’est-ce que c’est que cette attitude ? Souffle, dit-elle en lui pinçant le nez dans le mouchoir. Il ne faut pas réagir comme ça enfin ! Je suis là pour t’aider alors hop ! On essuie ses larmes, on sert les poings et on va de l’avant !

Fighting ! Pour faire bonne figure (et n’y tenant plus), Gabrielle nettoya la terre de la jeune fille à coup de baguette et débarbouilla son visage à la lingette parfumée. Energique, Gaby avait davantage l’air de poncer un meuble que de laver une personne.

— LA ! C’est quand même mieux ! S’exclama Gaby fée du logis en se redressant mains sur les hanches. Juniper tu as la bonne réaction : « Comment faire pour être une meilleure personne ? » Et bien figure-toi que je suis là pour t’aider à t’améliorer parce que laisse-moi te dire que dans l’état actuel des choses tu ne trouveras ni travail ni copain !

C’était dur mais c’était important qu’elle le sache. A la définition de « Tough Love » dans le dictionnaire on pouvait retrouver un selfie de Gabrielle pour illustrer le propos. Elle étudia la Poufsouffle d’un regard critique avant de lui flatter les cheveux et de la recoiffer.

— Juni, Juni, Juni… Tu te laisses trop aller, tu as un joli visage, de beaux yeux, de beaux cheveux – et un très beau sac à main – si tu faisais un peu d’effort tu pourrais devenir une véritable jeune fille, invitée à tous les dîners et toutes les soirées.

Elle laissa un silence planer pour ménager ses effets et faire saliver la brave petite à l’idée de devenir un papillon de popularité.

— L’apparence c’est très important, reprit Gabrielle. C’est la première image que tu renvois aux autres, il ne faut pas se négliger de la sorte, se permettre de se balader en pyjama et d’arriver en retard. Es-tu prête à suivre mes conseils pour t’insérer dans le monde, décrocher un travail et te trouver un mari ?
Revenir en haut Aller en bas
Poufsouffle
avatar
ft. : Lydia Graham
Hiboux envoyés : 129
Entrée à Poudlard : 23/04/2016
Année d'étude en cours: : 7ème
Maison répartie : Poufsouffle
Mornilles : 351
DC : ♥ Douglas Sherrington
♥ Olivia Parker
♥ Leo Purple Lockhart
♥ Haru Oshima

Chocogrenouilles : 168
Juniper Andrews
Poufsouffle
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
Mer 26 Juil - 19:39
Quand on lui colla un mouchoir au nez, la poufsouffle y souffla de toute ses narines comme un bébé. Comme elle était gentille, Gabi, je prendre soin d’elle. Juniper en aurait presque pleuré davantage si elle n’était déjà en train de produire un flot aqueux digne des madeleines les plus éplorées. Elle écoutant la voix grave et ferme de la serpentarde, se demandant toujours pourquoi on l’avait convoqué ici et ce qu’elle avait fait de mal. Toute cette histoire n’était pas très claire.

Les mots de la préfète, cependant, ne tombaient pas dans l’oreille d’une sourde. Petit à petit, l’océan de larmes se tarit alors que Juniper se mettait à rêver de soirées mondaines truffée de robes à crinoline, de gants de dentelles et de petits four crémeux accompagnés de thé aux pétales de roses.

— Oh oui! Ne put-elle s’empêcher de s’exclamer, un sourir lumineux éclairant son visage bouffi par les larmes. Je veux être une véritable jeune fille! S’il-te-plait Madame la préfète en chef, dis-moi comment on fait!

L’apparence c’est très important, reprit Gabrielle. …. blablablabla, Juniper n’écoutait pas, trop occupée à rêver à des fêtes champêtre remplies de rires et de parties de criquet …  Es-tu prête à suivre mes conseils pour t’insérer dans le monde, décrocher un travail et te trouver un mari ?

Que-quoi?

Juniper tombait des nues. En témoignent ses yeux écarquillés et sa mâchoire grande ouverte. Elle s'apprêtait à servir quelques objections à la préfète. Un travail? Un mari? Et puis quoi encore, avoir des responsabilités et arrêter de manger des bonbons pour souper, arriver à l’heure en cours et se mettre des souliers à chaque fois qu’elle quittait sa chambre? Très peu pour elle, merci bien.

Voilà ce qu’elle avait envie de répondre à Gabrielle. Mais Gabrielle était la préfète-en-chef. Elle savait forcément ce qui était mieux pour elle. Alors Juniper ravala ses plaintes et hocha vivement la tête.

— Chef oui chef! SVP, montrez-moi comment faire pour me trouver un mari, un travail et me faire inviter dans les garden party où on mange des fleurs en sucre et qu’on porte des robes de thule.

La poufsouffle se passa une main dans les cheveux, recula de quelque pas et décolla les bras de son corps, faisant le mannequin, prête à ce que Gabi fasse d’elle une princesse.

— Juste... j-j'aime pas trop quand c'est trop décolleté, mes vêtements, Madame Gabrielle. Ou quand les jupes elles sont trop courtes...


hrp:
 

_________________


Juniper Andrews ☽ •It stands for the sun
Revenir en haut Aller en bas
Préfete-en-chef
avatar
ft. : Kate Moss
Hiboux envoyés : 196
Entrée à Poudlard : 17/03/2016
Âge : 17
Année d'étude en cours: : 7ème
Maison répartie : Serpentard
Mornilles : 367
DC : ♥ Adele Berry
Chocogrenouilles : 351
Gabrielle Elliott
Préfete-en-chef
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
Ven 28 Juil - 17:04
Comme elle était sage ! Juniper fraîche comme la bruyère, hoquetait, acquiesçait, bégayait sur des mots qu’elle semblait découvrir. « Décolleté, mari, travail, jupes courtes ». Gabrielle la regardait avec la tendresse d’une maman oie. Elle aiderait cette douce écervelée à traverser la route de la vie ! A coup de sourire, vernis, Gucci, elle ferait d’elle une vraie fille du monde !

Incapable de résister à la vision de ladite June en position mannequin-sacrifice-humain, Gaby se leva de son fauteuil et battit des mains avec entrain.

— Ooh Juniper, tu vas voir, on va s’amuser comme des folles ! Gloussa Gabrielle. Mais on va aussi travailler dur pour t’éduquer correctement à l’art d’être ♥une normale fille de 17 ans♥.

Et telle une magicienne, Gabrielle fusa vers le fond de la pièce, ouvrit en grand son armoire et trifouilla mille bouts de tissus de ses doigts nerveux et de son regard assassin. Juniper ne voulait pas de décolleté, ni de jupes courtes, mais en vérité Gaby ne voulait pas vraiment de l’avis d’une fille pâle et maigre comme un cadavre, fraîchement déterrée d’elle ne voulait pas savoir d’où. La Poufsouffle ne savait pas ce qu’elle voulait et elle ne savait pas ce qui lui allait : c’était acté. Ou du moins Gabrielle se suffirait de son propre avis.

Après d’intenses secondes de recherches, la Préfète émergea la tête de l’armoire, tout sourire, des cintres pendant de ses bras minces.

— Tadaaa ! Juniper, je te propose deux tenues pour commencer ! Une première classique, que tu pourras porter les week-ends à Poudlard par exemple.

Elle fit balancer les vêtements sur son bras droit pour illustrer la carte du menu.

— Tu es tellement pâlotte qu’il te faut un peu de couleur ! Un gilet rouge te réveillera un peu, ça te donnera bonne mine. Un jean normal mais de bonne qualité : c’est un must-have, okay ? Des chaussures et un t-shirt simple mais un beau sac de marque pour sortir un peu du lot. Le truc c’est d’être un brin original mais à la mode, tu vois ?

Gabrielle reprit son souffle et présenta la deuxième tenue, excitée comme une puce.

— Et pour sortir en soirée : je te propose une tenue un peu plus festive ! Du noir et du dorée, ça te donnera du caractère ! J’ai évité les talons hauts, si on ne sait pas marcher avec c’est nada, ok ? De longues boucles d’oreilles devrait faire ressortir ton cou élégant et un chemisier étoilé ça fait toujours son effet, je n’ai encore jamais rencontré personne qui n’aimait pas les étoiles.

Elle avait aussi collé une montre à chacune de ses tenues pour que ce pauvre lapin-perdu de June ne manque plus jamais les parties de criquet de la Préfète-en-Chef. Grisée par sa frénésie de fringues, Gabrielle ne pouvait qu’imaginer Juniper aussi bouleversée qu’elle, impatiente à l’idée d’essayer ses soieries des mille et une nuits !

Aussi décida-t-elle de tout remballer d’un coup sec.

— Juniper, dit-elle sur un ton grave. Avant de t’habiller j’aimerais que tu essaies ça.

D’un geste de la main, elle sorti une mousse étrange de sa paume.

— Parce que là, vraiment, c’est pas possible. Il faut vraiment qu’on te rembourre la poitrine.


Here come the BOOM ::
 
Revenir en haut Aller en bas
Poufsouffle
avatar
ft. : Lydia Graham
Hiboux envoyés : 129
Entrée à Poudlard : 23/04/2016
Année d'étude en cours: : 7ème
Maison répartie : Poufsouffle
Mornilles : 351
DC : ♥ Douglas Sherrington
♥ Olivia Parker
♥ Leo Purple Lockhart
♥ Haru Oshima

Chocogrenouilles : 168
Juniper Andrews
Poufsouffle
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
Mer 16 Aoû - 20:53
Comme dans les contes de fées, virevoltaient dans les airs étoffes, soieries et rubans. Quand Madame la Préfète-en-Chef-Gabrielle eut finalement l’air de jeter son dévolu sur les pièces de tenues, Juniper partagé entre l’excitation des paillettes et l'appréhension que générait en elle la phrase ‘♥une normale fille de 17 ans♥’, était prête à ce qu’on fasse d’elle une princesse.

Mais quand Madame la Préfète-en-Chef-Gabrielle se présenta finalement ses oeuvres, Juniper  la regarda, on ne peut plus coite. La serpentard prononçait tout un charabia explicatif que la poufsouffle n’écouta pas le moins du monde, trop occupée à tenter de ravaler sa déception. Non, mais qu’est-ce que c’était que ça? Où étaient les crinolines et les diamants? Où étaient les dentelles, les gâteaux roses et les dragées ? Bon, elle aimait bien les étoiles sur le chemisier noir, mais ce n’était pas avec un vieux Jeans et des runnings qu’elle allait épater la galerie, si?

Elle allait s’écrier au scandale et à la fausse représentation, quand Madame-la-Préfète-en-Chef rangea tout d’un fluide coup de baguette.«Chouette» se dit Juniper Andrews «tout ça n’était qu’une très bonne blague». Et la jeune brunette de partir d’un grand éclat de rire pour appuyer ses pensées. Ce qui, par un mauvais tour du hasard, coïncida exactement avec le moment où on lui brandissait une étrange mousse sous le nez.

- Qu’est-ce que…?

Juniper pencha aussitôt du nez pour observer sa poitrine. Elle n’y avait jamais vraiment fait attention. Quoi, est-ce que c’était si important que ça, avoir des seins? Elle avait toujours cru que les gros nichons c’était un petit bonus. Ou un truc de pétasse. Mais pas un prérequis à la féminité. Pffft, franchement, ce projet de devenir ♥une normale fille de 17 ans♥ lui plaisait de moins en moins. Faisant la grimace, elle loucha pas du tout subtilement vers la préfète.

- Mais toi aussi t’es comme une planche. Pourquoi il faudrait que je mettre ton truc… Madame-la-Préfète-en-Chef-Gabrielle?

Puis, prenant son courage à deux mains, le visage écarlate d’oser braver l’autorité, Juniper balbutia un «Je ne suis pas certaine que j’aime être ♥une normale fille de 17 ans» chambranlant en regardant ses pieds.


hiih :
 

_________________


Juniper Andrews ☽ •It stands for the sun
Revenir en haut Aller en bas
 
SOS Fantôme en pyjama [Juniper]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gâteau des fantômes
» Cédric Diggory [ Pouffy-Fantôme ]
» Un fantôme
» [UPTOBOX] Les Fantômes du Titanic [DVDRiP]
» [Mission de rang S] La ville fantôme (PV: Iwasaki Nami)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mimbulus Mimbletonia :: hogwarts hogwarts hoggy warty hogwarts :: Sixième et Septième étage :: Bureau de la Préfète-en-chef Elliott the tout puissante-
Sauter vers: