RSS
RSS



 

 
Serdaigle
avatar
ft. : Troye Sivan
Hiboux envoyés : 72
Entrée à Poudlard : 30/03/2016
Année d'étude en cours: : Septième
Maison répartie : Serdaigle
Mornilles : 322
DC : Domi/Sican/Shoshana/Maddy/Asaki
Chocogrenouilles : 70
Keir MacLaggen
Serdaigle
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
Mer 3 Mai - 6:26
Contrairement à ce que j’assure à tous ceux qui connaissent ma tendance à chercher des lieux secrets dans Poudlard, oui, j’ai découvert les passages secrets qui permettent de sortir. Mentir à ce propos avait deux utilités pour moi : m’épargner les rapaces qui voudraient que je les révèle pour leur profit personnel, et garder précieusement des informations aussi classes dans mon esprit pour ma fierté personnelle. Toujours est-il que je n’avais en aucun cas prévu de les utiliser un jour. Parfois, cependant, il faut prendre son courage à deux mains et tenter des choses folles. Comme rencontrer un illustre correspondant inconnu, largement mon aîné, à qui j’ai raconté mes états d’âmes.

Pour l’occasion je m’étais déguisé un peu… En fait j’avais juste mis une robe de sorcier noire et un grande écharpe colorée que j’avais empruntée à Elyssa pour ne pas que l’on me reconnaisse. Ce n’était pas forcément très discret, mais ça cachait mon visage, c’était l’essentiel.

Je ne savais même pas pourquoi je tenais tant à y aller. J’aurais pu être fidèle à moi-même et me terrer dans mon coin à Poudlard mais il avait titillé ma curiosité. Je n’arrivais pas à me défaire de ces questions le concernant qui me trottaient dans la tête quand je n’avais rien d’autre à penser. J’étais maladivement curieux. Les autres avaient l’habitude de me voir m’éclipser souvent, l’air de rien et nul de fis attention à mon départ. Comme toujours, puisque je ne leur suis d’aucune utilité, sauf en potions, et même alors…

Bref. Je réussis à me glisser sans trop d’encombres à Pré-au-Lard. J’étais assez fier de ça. J’espérai que mon regard fuyant serait difficile à repérer avec la tête rentrée dans les épaules aussi j’adoptai cette technique en cherchant du regard Adele.

Sincèrement, je ne comprenais toujours pas pourquoi j’étais ici. Illégalement hors de Poudlard. C’était bizarrement excitant, et franchement terrifiant. Je sursautais au moindre mouvement dans le coin de mes yeux, craignant voir une silhouette familière de professeur ou pire : de mon père. Parce qu’après tout, c’était le deuxième village seulement sorcier du Royaume-Uni et c’était toujours dans le cadre du possible. Et puis, obéissant à mon instinct, j’avais pris mes deux instruments. Je ne savais pas pourquoi j’avais l’impression de ne plus être moi, de complètement partir en live. J’en avais trop dit à ce sorcier, et j’en avais fait plus que je ne l’aurais imaginé juste pour le croiser. C’était si étrange…

Je refonçai soudainement ma tête dans mon écharpe, venant de voir passer quelqu’un correspondant à la description à quelques pas de moi. Zut ! Qu’est-ce que je devais faire ? Aller lui parler ? Je n’oserais jamais ! M’enfuir ? J’arrivais pas à bouger ! Mais quel idiot je fais !
Revenir en haut Aller en bas
Sinsear
avatar
ft. : Cole Mohr
Hiboux envoyés : 211
Entrée à Poudlard : 30/06/2016
Âge : 19
Année d'étude en cours: : ASPIC+1
Maison répartie : SINSEAR
Mornilles : 717
DC : ♥ Gabrielle Elliott
Chocogrenouilles : 259
Adele Berry
Sinsear
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
Ven 5 Mai - 13:55
Recherché par la police de mai, Adele Berry devait choisir entre se faire pousser la moustache ou fuir à l’ombre des cocotiers d’une île déserte, daïquiris et chemises hawaïennes pour déguisement, sa baguette magique cachée dans le manche de son ukulélé.

Adele ne voyait aucun mal à résoudre ses problèmes par la fuite et ne s’était jamais prétendu courageux. C’était tout de même beaucoup plus élégant de s’enfuir discrètement plutôt que de se déchirer en séparations larmoyantes. C’était de beaux rêves évidemment, mais à défaut de palmiers il pouvait toujours transplaner à Pré-au-Lard pour fuir May et Padraig et acheter sa lessive sorcière (qui acceptait les mélanges de blanc et de couleur, ce qui était très pratique et en accord avec sa vision politique).

Debout depuis dix-minutes dans le rayon des produits ménagers, Adele était le consommateur le plus indécis de la planète. Il n’était pas exigent mais l’idée de passer à côté d’une super-offre le mettait à la torture et il se devait de parcourir avec attention toutes les marques pour être sûr de ne rien regretter.

— Je peux vous aider monsieur ? Proposa gentiment une vendeuse affligée.
— Non merci, j’attends quelqu’un.
— Dans le rayon lessive ?!
— Peut-être !

Il éclata de rire devant le regard soupçonneux de la femme. C’était vrai. Il attendait vraiment la venue de son mystérieux correspondant musicien. Et dire qu’il était à la base partie pour fuir ses camarades !

En bon fugitif idiot, il avait donné les coordonnés exact de sa tenue et de son allure à un inconnu de Poudlard pour l’inviter à se faire pister. A ce niveau-là, Adele n’avait plus le droit de se plaindre. Il le faisait exprès de jouer les cibles et il finirait empaillé sur un buffet, entre un chevreuil et une belette.

Finalement, au bout de vingt minutes d’attente insupportable, Adele abandonna et se rabattit sur la lessive noix de coco. Keir n’était pas venu. Ou PIRE il ne l’avait pas jugé assez bien pour lui. Il détestait se faire éconduire. Réaliser que le monde ne tournait pas autour de lui était toujours une catastrophe pour le sale capricieux qu’il était.

Vagabondant dans les rues, son sac en plastique à la main, Adele s’alluma une cigarette. Il avait toujours voulu un petit frère, et ce Keir sonnait comme le jeune Padawan promis. Oh, comme il aurait aimé lui donner des conseils prémâchés au rabais. « Là, là, là, tu es quelqu’un de bien. N’oublie pas que tant va la cruche à l’eau qu’à la fin elle se casse. » Ou encore « Je suis sûre que tu feras un préfet parfait. Le petit scarabée doit suivre la voie de son destin. » Il lui aurait fait du chantage pour connaître les ragots des professeurs et lui aurait fait fumer ses premières cigarettes.

AH CA ! Il ne savait pas ce qu’il loupait ce sale ingrat !


Polyvore mon amour:
 
Revenir en haut Aller en bas
Serdaigle
avatar
ft. : Troye Sivan
Hiboux envoyés : 72
Entrée à Poudlard : 30/03/2016
Année d'étude en cours: : Septième
Maison répartie : Serdaigle
Mornilles : 322
DC : Domi/Sican/Shoshana/Maddy/Asaki
Chocogrenouilles : 70
Keir MacLaggen
Serdaigle
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
Sam 6 Mai - 9:02
Il le voyait marcher d’un pas… agacé ? dans les rues de Pré-au-Lard et il commençait à paniquer. Si c’était bien lui… Il avait un sac à la main, y’avait peut-être de la lessive dedans. Mais si c’était bien lui, comment l’aborder. Pourquoi n’existait-il pas de livre sur lequel était expliqué comment aborder un correspondant qui n’a jamais vu ton visage ? C’est pourtant quelque chose d’important à savoir et Keir craignait d’interpeller une mauvaise personne et de mourir de honte au milieu du village. Il regarda partout d’un air paniqué et renfonça ses mains dans ses poches, cognant dans tout le fatras qu’il y avait dedans… Deux minutes. Il referma la main sur un objet. Il déglutit, sentit les larmes lui venir aux yeux en voyant passer et s’éloigner petit à petit celui qu’il pensait être Adele et qu’il avait malgré tout très envie de rencontrer même s’il ne savait pas pourquoi.

Le rouge lui monta à la tête. Il n’allait pas oser… Il était en panique, ses mains tremblaient, son cœur battait, ses oreilles sifflaient, il sentait la sueur de la peur et de l’inquiétude couler le long de son cou. Il sortit sa baguette, et sa guitare (qu’il tenait donc dans sa main depuis tout à l’heure) et la remit à taille normale. Une boule se forma brusquement dans son ventre, en plus de tout le reste, il avait l’impression d’être une cocotte-minute sur le point d’exploser. Il ne comprenait même pas ce qui le poussait à faire ça. Il remonta son écharpe jusqu’à ses yeux, ne laissant plus que son front de visible au-dessus du tissu coloré. Un front sûrement très très rouge. Il rangea sa baguette et commença à jouer.

Un petit truc super simple, avec les doigts poisseux de stress qui glissaient sur les cordes et le tremblement qui agitait tout son corps, il ne se sentait pas capable de faire beaucoup mieux. Il sentait les regards des gens autour de lui et des larmes de stress et de peur coulaient sur ses joues, il n’arrivait pas à se contrôler. Il ne voyait pas quoi faire d’autre pour attirer l’attention d’Adele. Il s’était piégé lui-même. Pourquoi avait-il emporté ses instruments déjà ? Il ne savait pas. Mais il jouait. En plein milieu d’un village. En plein jour. Illégalement sorti de Poudlard.

Il ferma les yeux, sentant toujours la chaleur remplir son visage de sang et essaya de se concentrer sur une mélodie, n’importe laquelle, quelque chose avec laquelle il est à l’aise et réussit à reprendre un peu d’aplomb, si le reste de son corps était toujours tendu, tremblant et suintant, ses doigts commençaient à se délasser lentement sur les cordes. Il priait Adele d’entendre et de comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre si... prévue [Adele]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Adele - Hello, it's me.
» [Lieu] L'église Saint Sauveur de Ryes
» Présentation de Adèle de Sainte-Colombe
» « Vogue, vogue mon joli petit bateau » - Adeline A. Romanov
» Adèle Yrphia [ Danseuse ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mimbulus Mimbletonia :: Monde Magique :: Pré-au-Lard-
Sauter vers: