RSS
RSS



 

 
galérien
avatar
Drystan Wojciech
galérien
ft. : Jamie Campbell Bower
Hiboux envoyés : 651
Entrée à Poudlard : 23/03/2016
Année d'étude en cours: : ~
Maison répartie : ancien Serpy
Mornilles : 1652
DC : ☠️ Clover Montgomery
☠️ Ludo Hastings
☠️ Sara Rivers
☠️ Elyssa Marchand
Chocogrenouilles : 860
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
MessageNuit, laisse moi l'oublier. [solo] | Dim 26 Mar - 23:03


Spoiler:
 

J'ai froid, mon corps ressent cette vague qui est aussi glacée que la nuit qui m'enveloppe. Les étoiles sont dans le ciel et mes yeux perdus dans le néant. J'ai froid et pourtant je ne fais aucun geste qui pourrait me réchauffer. J'ai froid autant à mon âme qu'à tout le reste. Mes pieds sont froid, glacé même je dirais et mes chaussures sont complètement fichus, couvertes d'une boue humide trempant mes pieds du même coup. Un frisson me parcours tout entier, pourtant je ne me sens pas de me lever, pas encore alors qu'autant de pensées me tienne encore éveiller malgré l'heure tardive. J'ignore depuis combien de temps je suis assis sur ce petit muret, immobile à scruter la noirceur de la nuit.  

Une lettre froissé entre mes doigts, je connais maintenant son contenu par cœur après l'avoir lu à mainte et mainte reprise. Mon cœur saigne et glace mon sang. Je ne me suis pas rendu compte avant aujourd'hui que je pouvais avoir aussi mal de savoir que j'avais blessé quelqu'un à ce point. Pourtant son visage me donne une envie de tendresse et de chaleur qui se dissipe aussi rapidement lorsque je sens le bout de parchemin entre mes doigts.  

J'aurais du comprendre le message qu'elle me lançait en novembre quand elle a refuser de m'accompagner. J'aurais du comprendre que je l'ai poussé moi-même dans d'autre bras. J'aurais du me rendre compte qu'elle était plus que ça à mes yeux. Ses yeux qui me hurlaient leur douleurs et moi qui avait trop de fierté pour ne pas remarquer comme elle avait mal. Je n'avais rien d'autre que du ressentiment pour son affront, depuis quand elle refusait quelque chose ? Depuis quand elle refusait de passer du temps avec moi alors que je lui avait offert la chance de le faire ?  

« Drystan, tu es trop con pour voir que ce n'est pas tout le monde qui voit le monde comme toi tu le vois !  »  

Ma voix intérieure me fait suer quand elle a raison de la sorte. Je ne veux pas qu'elle me rappelle ça, je ne veux pas qu'elle ai raison. Je veux continuer de croire que je lui ai offert une chance, que ce n'est pas simplement parce que ça me plaisait toutes ses attentions. Que j'en ai abuser auparavant parce que ça me faisait une fleur de savoir que j'étais ce qu'elle voulait qu'au moins une personne me voulait. Mais je ne voulais pas trop qu'elle ait d'espoir pour que je puisse continuer de butiner d'autre fleurs...

Mon soupir laisse échapper une fumée blanche, il fait encore froid et le temps continue de tourner, la terre continue de tourner. Il est tard et pourtant je n'ai aucune envie de retourner chez Dim. J'ai envie de faire mourir définitivement ce sentiment avant de pouvoir retourner dans mon lit, celui dans lequel elle a passé une nuit. Son parfum sur mon oreiller est a présent estompé, mais pas l'image dans ma tête de ses cheveux épars sur la dite oreiller.  

Je veux pouvoir la regarder en face sans penser à rien d'autre qu'à une amie qui m'est chère. Oublier les lettres que j'ai pu lui envoyer et accepter qu'un autre homme a pu gagner son cœur et prendre mieux soin d'elle que ce que j'ai pu faire durant tout ce temps.  

Mon souffle, j'ai du mal à respirer soudainement. J'ai l'impression que mon démon refait surface. Maintenant je dois apprendre à le combattre. Ma main se pose contre ma poitrine, serrant légèrement pour tenter de prendre mon rythme cardiaque et je ferme les yeux. Prenant une grande inspiration pour me convaincre que c'est dans ma tête. Que ce n'est qu'une blessure, que je ne peux pas le laisser gagner et reprendre en force parce que je n'ai plus celle qui m'apaise.

Il me faut bien quelques minutes pour que mon rythme cardiaque ne reprenne une allure régulière. Je tire une clope de la poche de ma veste et je la déplie avant de l'allumer. J'ai l'impression qu'elle a morfler autant que moi ce soir.  

Je secoue la tête, il faudrait peut-être que je me lève à présent, j'ai l'impression d'avoir le cul en pierre tellement je ne sens plus rien. La raideur de mon corps ne fait que s'agrandir lorsque mes pieds retrempe dans le lac glacé de mes chaussures. Et je remarque que j'ai passé beaucoup de temps ici. Les premières lueurs du jours commence à poindre à l'horizon du parc de Poudlard. J'ai passé la nuit entière à tenter de comprendre quelque chose qui ne s'explique pas. Le sentiment que j'éprouve pour la préfète des serpents.  

Un moment plus tard toujours a regarder le château de loin, je fini par lui tourner le dos. Je fais quelques pas en direction de la rue endormie du village, comme si j'avais besoin de parcourir une rue que je connais par cœur une dernière fois. Tenter d'effacer ses sourires et l'espoir qui avait commencer à naître en moi.  

Et c'est devant la tête de sanglier qu'un autre visage apparaît devant mes yeux, celui de la belle préfète des aigles. Une autre préfète parfaite, faut croire que j'ai du goût pour les femmes de caractères. Un sourire se dessinant sur mes lèvres. C'est alors que j'écrase ma cigarette au sol.  

« Clover Montgomery je te rends ta liberté. Soit heureuse avec Stravo. Tu le mérite. »  

J'ai une Rose à chérir de toute façon. Je laisse le trèfle à Axel, c'est un bon dude.  

Sortant Violette de son nid, je donne un coup à la lettre de Clover pour qu'elle brûle alors que je disparaît dans la brume matinale rejoindre mon propre nid à moi. Et c'est après une douche bouillante que je vais rejoindre la chaleur de mon lit. Repoussant vers le sol un cheveux rose.

_________________
liste des RP links bio        LIVE FAST ~ DIE YOUNG.
                                                         And leave a good looking corpse.
Revenir en haut Aller en bas
 
Nuit, laisse moi l'oublier. [solo]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Laisse la nuit trembler en moi • Eugenia
» Une nuit pour oublier l'ennui
» Haiti : Se défouler pour oublier la misère...noire
» La nuit du renouveau.
» Regardez ça aller. Est-ce que je tire trop fort sur la laisse de l'animal?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mimbulus Mimbletonia :: Monde Magique :: Pré-au-Lard-
Sauter vers: