RSS
RSS



 

 
Ceart
avatar
Chenye Viungo
Ceart
ft. : Malaika Firth
Hiboux envoyés : 101
Entrée à Poudlard : 02/07/2016
Année d'étude en cours: : Première année
Maison répartie : St-Barnaby
Mornilles : 237
Chocogrenouilles : 75
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
MessageRave, bête rave ft. Strav | Jeu 9 Fév - 8:19


HRP:
 

Sort-Thé-Lège. Sort. Thé. Lège. Sortez. Lège. Charmant. Agréable. Plaisant. Appétissant. Le lieu parfait. Seul lieu de St-Barnaby. Où il faisait bon d'être. Ailleurs. L'air était maussade. Ailleurs. L'herbe était sèche. Charmant. Question de goût. Agréable. Si on aimait les sourires forcés. Plaisant. Pas sûr. Appétissant. Pas vraiment.

Mais elle avait soif. Elle avait faim. Faim de soif. Et soif de faim. Whisky Pur Feu. Gay. Strav. Deux. Chen s'assit. Table du fond. Sociable avant associable. Deux joints. Egayer la pièce. De ces vives couleurs.

« On a bougé. » Répondre. « Et l'on bougera encore. » Sa main sur ses tempes. « Que vas-tu faire maintenant ? »

Problems. Problèmes. Problemas. Plusieurs mots. Une pensée. Pas besoin de parler. Peine. Souffrance. Graduation. Emotions. Mais pas de tension. Chen se redressa. Cogna son verre. Contre celui de Strav. But une gorgée. Ca ne l'aidait en rien. C'était mieux que rien. Rien n'était pas rien.

La salle remplie. Couverte de bruits. L'empêchait de se concentrer. Elle n'aimait pas. Elle buvait. Sans vraiment penser. Elle n'aimait pas. L'africaine ramena ses cheveux. Sur ses oreilles. Ils restaient. Puis partiraient. Ne reviendraient. Ils avaient descendu un étage. Physiquement. Emotionnellement. Et ils allaient continuer.

Chen enleva la mèche de cheveux. Du visage de Stravo. Sourit maladroitement. Joua avec un petit crayon. Trempa la pointe. Dans la boisson. Dessina sur la table. Pas une grande artiste. Picasso payait de cette façon. Elle en ferait autant. Dessina une scène. Leur scène. Lousy café. Lousy paumés. Lousy STB.

Strav n'avait pas besoin d'expliquer. Elle sentait. Elle ressentait. Elle compatissait. Elle connaissait. Les méandres d'un incompris. Inestimable inestimé. Incomparable incomparé. Inembrassable inembrassé.

HRP:
 

_________________
BROKEN CEART
© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Nimh
avatar
Axel Stravopoulos
Nimh
ft. : Gryphon O'Shea
Hiboux envoyés : 42
Entrée à Poudlard : 16/07/2016
Année d'étude en cours: : ASPIC+4
Maison répartie : St-Barnabouche
Mornilles : 202
DC : Ananas
Chocogrenouilles : 71
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
MessageRe: Rave, bête rave ft. Strav | Dim 26 Mar - 15:43


« Ce que je vais faire... »

Mon regard divagua, se perdant dans les méandres de mes pensées confuses et de ma vision troublée par cette même confusion. L'incertitude du temps présent n'était pas une situation que j'avais l'habitude d'expérimenter. Il m'arrivait fréquemment de bouillir intérieurement d'un surplus de patience - ou d'impatience - mais jamais d'incertitude sur ce que j'allais faire - ou ne pas faire - . En voilà un trouble auquel je ne m'étais pas attendu. L’imprévisibilité, encore un critère, de qualité selon moi, dont je me délectais auprès de la brillante africaine. En sa présence, l’idée même de l’existence de l’ennui était balayée du dictionnaire. Dictionnaire Edition Spéciale ‘’Lafrique’’, bientôt disponible dans toutes vos CHEN de librarie.

Mon regard s'arrêta soudainement sur la belle demoiselle au teint chocolat qui se tenait en face de moi. Les volutes de fumée colorée qui s'échappaient de ses lèvres entrouvertes la rendaient délicieusement délicieuse. C'était définitivement une vision à ancrer dans le temps et il semblait d'ailleurs que Chen s'était déjà mis à l'oeuvre de son côté.

J'observais silencieusement la belle, me délectant du talent qui s'échappait peu à peu de son crayon de fortune semblable au liquide ambré qui se déversait peu à peu dans nos corps assoiffés. Le rendu était brouillon, à l'instar du brouhaha incessant qui raisonnait dans la salle. C'était presque parfait. Presque.

Sans réfléchir, je sortais ma baguette et murmurais un "Colorum" qui s'évapora dans le vacarme ambiant. Peu à peu, le croquis fut gagné de différentes couleurs chatoyantes qui semblèrent lui donner vie. C'était un des sorts les plus élémentaires et pourtant, j'étais toujours étonné de la grandeur qui s'en dégageait. Qui avait-il de plus magique que de rendre ses couleurs à la vie ?

« Admirer. » répondis-je en souriant tout en soufflant un nuage de fumée colorée. Admirer, c'était probablement ce que je savais faire de mieux en présence de la belle africaine.

SOZ':
 

_________________

I wanna see in her eyes ~
Revenir en haut Aller en bas
Ceart
avatar
Chenye Viungo
Ceart
ft. : Malaika Firth
Hiboux envoyés : 101
Entrée à Poudlard : 02/07/2016
Année d'étude en cours: : Première année
Maison répartie : St-Barnaby
Mornilles : 237
Chocogrenouilles : 75
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
MessageRe: Rave, bête rave ft. Strav | Mar 28 Mar - 15:33


C'était beau. Les tâches de couleur que sa vie n'avait pas eu la chance de connaître naissaient à présent pour se poser délicatement sur les gouttes de whisky. C'était beau. Et si elle avait pu, elle serait probablement restée, là, béate, à regarder le temps passer et à sentir le whisky s'écouler. Elle aurait pu prendre la main de Stravo et s'évader. Mais elle ne pouvait que faire, que s'évader dans ses yeux.

Espoir. Mais qu'était-ce mot ? La brune avait beau l'avoir intégré à son vocabulaire, il ne prenait aucun sens. Il n'avait pas de valeur pratique, et pour cause, c'était un concept, un idéal. L'africaine était bien placée pour savoir que les idéaux n'existaient pas; l'amour n'était pas non plus une valeur sûre.

Alors pourquoi agaçait-il tant son compagnon ? Le regard perdu, elle se fit la réflexion de ne jamais succomber à ses passions. Elle pouvait succomber déjà à bien de sévices, elle n'allait pas rajouter de ces vices. Sans plus de cérémonie, Chen porta le crayon à sa bouche. C'était une habitude dégoûtante qu'elle ne cessait de développer, mais c'était malgré elle, elle avait le goût de l'interdit.

Ne mange pas ça, sois belle et tais-toi, puis ferme-la. C'en était trop pour elle. Mais qui l'empêchait dans la phrase de ne choisir que les mots qui lui plaisaient ? Aussi, voici ce qu'elle entendait : toi, ferme-la. Elle le répétait ensuite, et identifiait les réactions outrées. Chen n'avait au fond pas une grande répartie, seulement une bonne oreille.

La jeune femme reposa brusquement le crayon qui roula au sol. Changement, c'était le mot qui lui manquait, ironisa-t-elle. Alors, elle se leva, tira sur sa pinte, tira sur sa main, et les emmena. Où ? Loin des ondes, loin du monde. Loin des yeux loin du coeur, loin des pleurs loin des cieux. Plus près des étoiles. Elle ne savait pas ce qu'elle disait, ne disait pas ce qu'elle pensait, et ne pensait ce qu'elle savait. Chen était Chen et on ne pourrait la changer.

A moins que... L'étudiante laissa Stravo décider. Où étaient-ils censés aller ? Puisqu'elle n'avait jamais su quoi faire, il allait le guider. Et puisqu'il ne savait que ressentir, elle allait l'accompagner.

HRP:
 

_________________
BROKEN CEART
© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
 
Rave, bête rave ft. Strav
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le manga : Rave
» Baignade nocturne [ Pv Sky ][Hentaï]
» LE CELERI RAVE
» (dérivé tg rave) La Chute du Reichenbach ⊹ Ansel
» [Guide] Les Chimères

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mimbulus Mimbletonia :: Wizard's Wireless :: Pensine :: Terminés-
Sauter vers: