RSS
RSS



 

 
Ceart
avatar
Rhys Morgan Lloyd
Ceart
ft. : ~
Hiboux envoyés : 29
Entrée à Poudlard : 19/01/2017
Année d'étude en cours: : ~
Maison répartie : ~
Mornilles : 103
Chocogrenouilles : 41
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
MessageRhys Morgan Lloyd | Ven 20 Jan - 20:21



Rhys Morgan Lloyd

Hey little Muggle


Age: 26 ansLieu de naissance: Cardiff, Pays de GallesNationalité: GalloisStatut Sanguin:  sang mêléFt. : Louis Simonon
♕ BAGUETTE
Elle est faite de bois de cèdre, complètement rigide. Il l'aurait aimée beaucoup moins tape-à-l'oeil, mais la baguette qui l'a choisi lorsqu'il avait onze ans se trouve être finement sculptée. Elle jaillit, droite et parcourue dans toute sa longueur de sillons en spirale, de la gueule d'un ours qui compose le manche. Heureusement, avec les années d'utilisation et le soin tout relatif que Rhys y a porté, la sculpture est maintenant méconnaissable. Le vernis est écorché en plusieurs endroits, et quelques entailles et échardes se sont formées, la rendant plus attachante aux yeux de son propriétaire.
Sans doute à cause du ventricule du coeur de dragon qui est en son coeur, la baguette de Rhys est relativement nerveuse. Elle a parfois une longueur d'avance sur son propriétaire —et vu le tempérament impulsif de celui-ci, ça ne fait pas forcément bon ménage.


♕ Véritasérum


⌇ Participation de la famille de votre personnage dans la grande Guerre de Poudlard du 1er et 2 mai 1998: La guerre s’étant déroulée un an avant son entrée à Poudlard, il n’en a pas été témoin. Il lui est souvent arrivé de s’imaginer, durant son adolescence à Poudlard, combattant les Mangemorts aux côtés des Aurors, mais s’est rendu compte en grandissant qu’il n’aurait jamais l’occasion de faire ses preuves. Quand à sa famille maternelle, le côté sorcier de sa famille, il a appris plus tard qu’elle avait disparu depuis bien avant sa naissance.
⌇ Domaine d'études choisi: CEART
⌇ École élémentaire: Poudlard, chez les Poufsouffle
⌇ Forme de son patronus: un raton laveur
⌇ Que voit-il dans le miroir du Riséd: il voit sa mère, en pleine santé, à l’âge qu’elle aurait dû avoir aujourd’hui.
⌇ Sorcier célèbre en modèle: il n’en a pas.
⌇ Peut-il voir les Sombrals : oui
⌇ Forme de l'épouvantard: une voiture lui fonçant dessus
⌇ Odeur de l'Amortentia: l’iode, le tabac de pipe et le cambouis
⌇ Animal de compagnie: il accueille volontiers les chats de gouttière chez lui lorsque ces derniers désirent une goutte de lait et se réchauffer près du poêle, mais il n’a pas d’animal à lui.
⌇ L'étudiant séjourne-t-il au collège ou au village la semaine et le week-end?: Il vit dans une petite maison étroite près du port de Stornoway. Rarement ensoleillée, mal isolée et sujette à tous les vents, il y fait toujours froid quelque soit la période de l’année. Rhys n’éprouve pas d’affection particulière pour cet endroit. Il ne l’a jamais décoré et les meubles sont ceux d’origine. Il ne s’est pour autant jamais donné la peine de déménager dans un endroit plus confortable. Qu’il vive ici ou ailleurs, au fond, quelle différence ?
⌇ Anecdote: Réponse facultative







   
   
   
 
♕ Caractère
Physique ♕


Du temps de l’école, ses petits camarades de classe avaient un petit nom taillé sur mesure pour lui : loser.
Passé médiocre, avenir médiocre. Dans l’horizon de Rhys, il n’y a aucune ambition, aucun étincelle. Les jours se suivent, identiques ; il n’y a rien à attendre d’eux, sinon de continuer à subsister pour pouvoir manger, dormir sous un toit au sec et travailler afin de ne pas devenir un poids mort pour la société. Reprendre ses études, c’est la chose la plus inattendue qui lui soit arrivée. Je dis bien, qui lui soit arrivée, car il ne l’aurait certainement pas décidé de son propre fait. Fierté oblige, Rhys ne l’admettra pas, mais il se sent bien moins médiocre que depuis qu’il passe un peu moins d’heures à travailler au port de Stornoway, et un peu plus à parcourir les couloirs de St Barnaby.

Pourtant, c’était pas gagné d’avance. Ceux qui l’ont connu à Poudlard se rappelleront sûrement de lui comme du cancre du fond de la classe —si seulement ils se rappellent de lui. Rhys n’était certainement pas le garçon le plus populaire —il n’était ni beau, ni charismatique, il n’a jamais été pris dans l’équipe de Quidditch, contrairement à son petit frère, et il n’y avait vraiment rien de spécial à propos de lui. Il se tenait avec d’autres garçons eux aussi relativement transparents, ce qui leur convenait, du moins se le disaient-ils pour rester unis. Ils ne faisaient pas particulièrement de vagues, si l’on oublie les nombreuses heures de retenue dues à un franc désintérêt pour les cours.

Et puis la puberté frappa Rhys comme Rhys frappe les murs aujourd’hui. Il n’était plus connu comme le petit gars pas sociable du fond de la classe, mais comme le petit con qui provoquait les professeurs, qui cherchait la bagarre. Personne ne donnait cher des ses ASPIC, et ils avaient raison. Rhys termina l’école avec le goût amer de l’échec.

Passé médiocre, avenir médiocre. Rhys se contente de prendre les jours comme ils viennent. Il n’a pas d’attache, ou très peu. Ou bien il fait semblant.
Parce que c’est plus facile de prétendre qu’on s’en fout. Mais l’indifférence, ça passe seulement jusqu’à un certain point. Après ça se transforme en poings. Souvent dans les murs, parfois dans les gens. A force de brider ses émotions, de prétendre qu’elles n’existent pas, il perd parfois le contrôle. Impossible de le faire revenir à la raison lorsque la colère a pris les commandes.
Pourtant, il endosse aussi bien le rôle du gentil garçon, dévoué, travailleur, que celui de la brute épaisse.

Dans cette immense confusion identitaire, Rhys se perd constamment. Il ne sait pas exactement ce qu’il est, bon ou méchant. Il est seulement sûr d’une chose : passé médiocre, avenir médiocre.




Ni beau, ni costaud, ni charismatique. Voilà, c’est dit. Rhys n’est pas le genre de gars sur lequel on se retourne dans le rue. Ni le genre de gars à qui on a envie de tailler bavette. Il n’a clairement pas l’air amical. Il porte sur son visage un air crispé, comme s’il était prêt à bondir au moindre danger.
Yeux bruns, fatigués, cheveux châtains, coupés court, un visage vraiment quelconque.
Il lui reste quelques cicatrices sur le visage, réminiscence de la puberté et de ses abominations dermatologiques. Il a le nez grec, cassé, souvenir, encore une fois de l’adolescence, mais d’une bagarre qu’il a perdue.
Ses lèvres, pleines, il les a en horreur, elles ressemblent à celles du Géniteur. Elles sont souvent froncées, comme s’il essayait de les rendre inexistantes sur son visage. Elles sourient rarement.
Mais lorsqu’elles sourient— là, c’est une autre histoire.
Des fossettes sillonnent le creux de ses joues, son visage entier s’illumine. Tout en lui s’adoucit, les muscles de son corps, ses poings et ses épaules se décrispent, et ses yeux se défont dans leur regard dur et glacial. Un autre garçon. Un type à l’air aimable, presque.
Il n’est toujours pas le genre de gars sur lequel on se retourne dans la rue, mais pas invisible non plus.
Discret, plutôt.
Il ne possède pas beaucoup de vêtements, il n’en a pas l’intérêt. Une ou deux paire de jeans, qu’il retrousse souvent à la cheville. Une paire de Doc Martens et quelques bottes pour travailler au port. Des bretelles, une veste en cuir, et une collection extensive de chemises blanches ou noires. Tous ses vêtements de sorcier, il les a jetés.

 






   
   
   
 
♕ Aime
N'aime pas ♕


Trois choses que votre personnage aime.
Réparer des choses brisées. Il trouve cela plus gratifiant d’utiliser ses mains et des outils que la magie —d’ailleurs, celle-ci n’est pas toujours entièrement fiable, contrairement à ce que la plupart des sorciers semblent croire. Son plus grand plaisir est la mécanique. Sa spécialité : débrider la vitesse des deux-roues.
Il aime la mer, l’océan, les étendues d’eau à perte de vue. Rien du plus apaisant que le clapotis des vagues contre la coque des bateaux du port de Stornoway, que la houle déchaînée sur les falaises d’Ecosse. L’un de ses rêves inavoués est de naviguer le monde en solitaire.
Jouer de la basse. Il n’a pas de groupe et n’en a jamais vraiment eu qui ait duré, ce qui lui convient très bien. Il se contente de dépanner occasionnellement les groupes qu’il connait ou de participer à des boeufs. L’engagement à long terme, être disponible pour d’autres personnes, c’est pas fait pour lui.



Trois choses que votre personnage n'aime pas.
Il est très mal à l’aise avec l’idée qu’un homme puisse en aimer un autre. Quand à l’amour entre deux femmes, il s’agit à ses yeux d’une légende plus difficile à croire que l’existence des Ronflaks Cornus. C’est le genre d’information dont il ne sait pas quoi faire, alors il aime mieux ne rien savoir.
L’alcool, et les substances addictives en général. Ce qui ne veut pas dire qu’il n’en consomme jamais. Lorsque cela arrive, c’est à dire très occasionnellement, il veut être sûr que l’effet sera redoutable. Pas question, donc, de se caler une petite bière derrière la cravate après une journée de travail, ou autre alcool de tapette, et surtout pas de vin. Pas non plus question d’un petit joint à la cool. C’est ainsi qu’on prend les mauvaises habitudes desquelles on ne peut plus sortir. Il aime mieux se régler son compte une bonne fois pour toutes. Des shots de vodka et de whisky, ou en respirant de quoi lui éclater le cerveau suffisamment fort pour ne pas lui donner envie de recommencer tout de suite.
Les filles faciles, les femmes qui ne se respectent pas. Il n’estime pas avoir son mot à dire sur ce que les femmes dans sa vie font de leur cul, mais il ne se prive pas pour le penser. Les rares fois où il se surprend à fantasmer d’une vie normale, il se voit aux côtés d’une gentille fille, douce et discrète. Mais ça, ce sera pas demain la veille.


©️ Nalex



Dernière édition par Rhys Morgan Lloyd le Ven 20 Jan - 20:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ceart
avatar
Rhys Morgan Lloyd
Ceart
ft. : ~
Hiboux envoyés : 29
Entrée à Poudlard : 19/01/2017
Année d'étude en cours: : ~
Maison répartie : ~
Mornilles : 103
Chocogrenouilles : 41
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
MessageRe: Rhys Morgan Lloyd | Ven 20 Jan - 20:21




IL Y A LA FAMILLE QU’ON NOUS IMPOSE—

« Ta mère… c’était une sorcière… c’était une sorcière. »

Rhys serrait les mâchoires. Il fixait la lumière vacillante de l’écran de télévision, sans la regarder. C’était tout ce qu’il y avait à faire, lorsque Le Géniteur insultait la mémoire de sa mère. Manger ses haricots froids, faire comme s’il ne l’entendait pas. « Ta mère était une sorcière. »
C’était toujours le même discours. Toujours les mêmes mots qu’il crachait, postillonnant son vin rouge d’entre ses lèvres violettes, sur son ventre gras.

Comme à son habitude, Rhys attendrait la fin du journal télévisé, débarrasserait la vaisselle, servirait au Géniteur le reste de café froid dans lequel il verserait son brandy bas de gamme, puis il s’enfuirait dans sa chambre en prétendant avoir des devoirs pour le lendemain.

Comme à son habitude, clope au bec, La Belle-Mère lèverait sa maigre carcasse pour faire son repassage devant le téléfilm du soir, et elle lui ne adresserait pas un mot. Elle les laisserait se coucher, Evan et lui, à l’heure qui leur plaisait, mais gare à eux s’ils osaient faire un bruit.

Son frère, lui, avait comme à son habitude englouti son repas et était sorti jouer au soccer avec les gars du quartier.

Attentif à ne pas faire de bruit en poussant sa chaise, pour ne pas attirer les crachements de chat  enragé de La Belle-Mère, Rhys débarrassa son assiette et versa le café froid dans une tasse déjà maculée de marc noir.  

« J’ai la gerbe, je vais me coucher, » annonça La Belle-Mère en poussant sa chaise avec un intolérable crissement sur le carrelage.

Ce changement dans ses habitudes ne fut pas pour déplaire à Rhys. Il aurait au moins l’opportunité de finir la vaisselle sans avoir à supporter son odeur de tabac froid plus longtemps.
Elle laissa à Rhys la tâche de débarrasser son assiette débordante de gras de bacon dans lequel baignaient plusieurs mégots de cigarette. Il allait s’exécuter lorsqu’il sentit l’épaisse main du Géniteur se poser sur son poignet.

« Laisse ça, mon garçon. Assieds toi. »

Rhys s’assit.

«  Ta mère… 

« Était une sorcière, je sais, » répliqua froidement Rhys.

« C’était une bonne femme. Pas bien fine, mais une bonne femme. »

Assis sur le bord de sa chaise, prêt à bondir lorsque la conversation deviendrait inévitablement désagréable, Rhys se surprit pourtant à se détendre quelque peu. Il n’avait jamais entendu Le Géniteur parler en bien de sa mère, depuis qu’elle n’était plus là. D’ailleurs, il ne l’avait jamais entendu parler d’elle tout court, à part pour l’insulter, la traiter de sorcière.

« Elle voyait des choses, tu sais. J’lui disais, je veux pas savoir. Elle voyait des choses et moi j’lui disais, j’lui disais c’est pas normal. »

Ses grosses lèvres violettes se mirent à trembler.

« Si tu nous aimes, Selma, que j’lui disais, si tu nous aimes tu dois vivre comme nous. Tu sais, les trucs normaux. Faire la lessive. Regarder le journal. Conduire not’ voiture. »

Il étouffa un hoquet que Rhys soupçonna avec horreur de cacher un sanglot. Ses grosses mains rouges serraient si fort la tasse de café que Rhys s’attendait à la voir se briser à tout instant. Ses paroles ne faisaient aucun sens, des élucubrations d’alcoolique rongé par la culpabilité. Mais pour une fois, pour la première fois depuis l’accident, Rhys était avide d’en entendre plus.

« Elle m’a dit d’accord. Elle m’a dit qu’elle nous aimait suffisamment toi, ton frère et moi pour êt’ normale. J’crois bien qu’elle voyait toujours des choses, mais c’était une bonne femme, alors elle a fait comme si. »

Il regarda le marc de café au fond de sa tasse comme s’il s’agissait de la chose la plus répugnante de l’univers, et la reposa si bruyamment sur la table qu’il avait probablement réveillé La Belle-Mère à l’étage.

« P’t’être que si elle avait pas fermé son troisième oeil ou j’sais pas quoi, on aurait pu l’éviter. Elle voyait des choses mais elle a pas vu venir ÇA ! »

Il frappa violemment du poing contre la table. La tasse tomba et se brisa dans grand fracas de crissement de pneus, de la tôle écrasée et de verre brisé. Rhys ferma les yeux avec force, il avait le vertige. Ses cheveux s’étaient dressés sur sa nuque, le faisant frissonner violemment.

« Je vais me coucher, » annonça Rhys en se levant si vite qu’il en fit tomber sa chaise à la renverse. Il entendit La Belle-Mère tousser à l’étage, et demander entre deux crachats de poumons si c’était pas bientôt fini ce bordel.

Mais Le Géniteur n’en avait pas fini.

«  Elle m’a fait promettre qu’on te l’dirait. Quand tu serais assez grand. Tu as huit ans maintenant—

- Neuf ans.

- Neuf ans. T’as grandi si vite. Elle s’rait si fière. Elle espérait que toi et ton frère vous s’rez comme elle. Toi, tu vois pas des choses, dis, t’en vois ?

- Non, » répondit sincèrement Rhys qui ne voyait rien à part la scène pathétique d’un homme aux yeux brillants de larmes et aux vêtements souillés de vin de piquette.

« Tu me crois, pas vrai ? Ce que j’te dis à propos de ta mère, tu le sais que c’est la vérité ? 

- Oui, » mentit-il, en sentant ses entrailles se contracter.

Mais cela semblait convenir au géniteur. Il sourit mollement, tourna sa chaise vers la télévision, dodelina de la tête, puis finalement, laissa tomber son épais menton sur sa poitrine.

Silencieusement, Rhys se releva et termina de débarrasser le couvert. Il fit la vaisselle en silence et éteint la télévision avant de monter se coucher. Le goût amer du mensonge qu’il venait de servir au Géniteur, à son père, lui restait dans la bouche, et sur le coeur, pesait l’horrible fardeau des désillusions et délires avinés d’un homme qui avait perdu contact avec la réalité.

Il aurait tout donné pour être dehors avec Evan. À jouer au soccer, à prétendre que leur maison était autre chose qu’un taudis sans avenir —ou plus difficile encore, à le croire.

Rien ne l’obligeait, au fond, à rester. Ni Le Géniteur, ni La Belle-Mère. Seulement l’oppressante intuition que s’il n’était pas là pour empêcher le restant des fondations de leur famille de s’écrouler, personne ne le ferait.


ET LA FAMILLE QU’ON CHOISIT—

À suivre.

















© Nalex

Revenir en haut Aller en bas
Cuisinière au Sushi Shop
avatar
Hanae Oshima
Cuisinière au Sushi Shop
ft. : Kiko Mizuhara
Hiboux envoyés : 127
Entrée à Poudlard : 05/01/2017
Année d'étude en cours: : N/A
Maison répartie : ex-Mahoutokoro
Mornilles : 324
DC : ♛ Winifred Hopkins
♛ Edward Lupin
♛ Ennis Lufkins
♛ Pollux Hevelius
♛ Aglae Nutcombe
♛ Harold Park
♛ Arth Wenlock
Chocogrenouilles : 116
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
MessageRe: Rhys Morgan Lloyd | Ven 20 Jan - 20:43


JE T'AIME.

_________________

Before I could understand
It wasn't just me anymore ☽ suddendly we were part of something bigger together... something I didn't plan for... something that changed everything.
Revenir en haut Aller en bas
Ceart
avatar
Rhys Morgan Lloyd
Ceart
ft. : ~
Hiboux envoyés : 29
Entrée à Poudlard : 19/01/2017
Année d'étude en cours: : ~
Maison répartie : ~
Mornilles : 103
Chocogrenouilles : 41
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
MessageRe: Rhys Morgan Lloyd | Ven 20 Jan - 20:43


JE T'AIME :cl:
Mais t'as pas corrigé mon code

_________________
There's no future for you
bio links
Revenir en haut Aller en bas
Cuisinière au Sushi Shop
avatar
Hanae Oshima
Cuisinière au Sushi Shop
ft. : Kiko Mizuhara
Hiboux envoyés : 127
Entrée à Poudlard : 05/01/2017
Année d'étude en cours: : N/A
Maison répartie : ex-Mahoutokoro
Mornilles : 324
DC : ♛ Winifred Hopkins
♛ Edward Lupin
♛ Ennis Lufkins
♛ Pollux Hevelius
♛ Aglae Nutcombe
♛ Harold Park
♛ Arth Wenlock
Chocogrenouilles : 116
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
MessageRe: Rhys Morgan Lloyd | Ven 20 Jan - 20:48


Y'a un bug. :D

_________________

Before I could understand
It wasn't just me anymore ☽ suddendly we were part of something bigger together... something I didn't plan for... something that changed everything.
Revenir en haut Aller en bas
Direction
avatar
Douglas Sherrington
Direction
Hiboux envoyés : 40
Entrée à Poudlard : 09/02/2016
Mornilles : 210
Chocogrenouilles : 54
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
MessageRe: Rhys Morgan Lloyd | Ven 20 Jan - 20:57


J'aime TOUT de cette fiche.

J'ai envie de prendre soin de Rhys. De lui flatter les cheveux en lui disant que tout vas bien aller. J'ai hâte.

ÇA VA, JE TE DIS PLUS BIENVENUE! Mais ne t'en valide pas moins avec un plaisir IMMENSE!

Allez, ça manque de rose ici!



Les p'tits tricks


⚡ Pour acheter des objets spéciaux avec tes points c'est au bric-a-brac
⚡ Pour faire ta fiche de lien c'est dans liens entre les personnages
⚡ Pour demander un RP, trouver des RP libre ou encore déclaré un RP terminé c'est dans Get a life
⚡ Si tu veux t'inscrire dans l'équipe de quidditch c'est ici-même

N'oublie pas la chatbox et le flood pour venir donner et recevoir ta dose d'amour quotidienne!











© Nalex

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Anastasia Stonehenge
Fugueuse écervelée
ft. : Poppy Drayton
Hiboux envoyés : 531
Entrée à Poudlard : 18/04/2016
Année d'étude en cours: : 7ème année
Maison répartie : Gryffondor
Mornilles : 1648
DC : Stravelopoulet
Chocogrenouilles : 558
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
MessageRe: Rhys Morgan Lloyd | Sam 21 Jan - 14:44


APPARITION-DISPARITION POUR DIRE QUE J'AIME CETTE FICHE :cl:
Et que j'entrevois déjà de l'avenir pour nous dans le futur
Revenir en haut Aller en bas
Gryffondor
avatar
Daisy Dursley
Gryffondor
ft. : Camren Bicondova
Hiboux envoyés : 22
Entrée à Poudlard : 15/01/2017
Âge : 18
Année d'étude en cours: : 6ème année
Maison répartie : Gryffondor
Mornilles : 86
Chocogrenouilles : 13
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
MessageRe: Rhys Morgan Lloyd | Sam 21 Jan - 18:10


Bienvenue ou re! J'adore ton perso ^_^

_________________
"I am a lost boy from Neverland ,usually hanging out with Peter Pan.When we're bored, we play in the woods always on the run from Captain Hook. Neverland is home to lost boys like me And lost boys like me are free."
Revenir en haut Aller en bas
 
Rhys Morgan Lloyd
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Marie Morgane (Mary Morgan) :
» Je t'insupporte, tu m'insupportes, on s'insupporte ! (Morgan & Becky)
» Confrontation [PV Joshua Rhys]
» Pour Morgan le blondasse trop bonnasse.
» Morgan Hayward [Validée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mimbulus Mimbletonia :: Let us step into the night :: Jiggery pokery! Hocus pocus — squiggly wiggly :: La persothèque :: Personnages incarnés dans le passé et leurs fiches :: Rhys Morgan Lloyd-
Sauter vers: