RSS
RSS



 

 
Serpentard
avatar
ft. : Miura Haruma
Hiboux envoyés : 56
Entrée à Poudlard : 03/04/2016
Âge : 16
Année d'étude en cours: : Sixième
Maison répartie : Serpentard
Mornilles : 270
DC : Keir MacLaggen
Dominique Weasley
Sican Leon's
Shoshana Figuerols
Maddy Sulwist
Chocogrenouilles : 57
Ochi Asaki
Serpentard
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
Lun 10 Oct - 17:20
Il était installé dans la Salle des Mimbletonias, il n'y avait pas grand monde à cette heure, il en avait profité pour essayer de travailler sur sa métamorphose. Il peinait sensiblement sur cette matière, en fait, il en avait vraiment marre. Il trouvait ça inutile. Il ne voyait pas l'intérêt de la métamorphose dans un tronc commun scolaire magique. Il savait aussi que ses pensées à ce sujet étaient pleines de mauvaise foi. Mais il ne pouvait s'en empêcher car malgré tout le travail qu'il abattait pour cette matière, il planait très loin des meilleures notes. Et c'était pourtant la seule chose dans tout ses cours qui lui échappait. Et il voulait réussir. Parce qu'il était absolument hors de question de rater son année ou sa scolarité dans son intégralité à cause d'une telle faiblesse.

Il méritait mieux que ça. Il méritait de réussir. Sa famille méritait sa réussite. Il avait cependant tellement envie de laisser tomber, de se rattraper dans toutes les autres matières. Mais il devait sa réussite à sa grand-mère, il craignait de ne pouvoir atteindre le but qu'elle lui avait fixé s'il échouait.

Pour résumer : il souffrait de ses problèmes en métamorphose, au milieu de la Salle des Mimbletonias, en soupirant comme un damné. Attendant un miracle, une bonne âme qui voudra bien le sauver.

_________________
Tu veux ma photo?
Revenir en haut Aller en bas
Poufsouffle
avatar
ft. : Lydia Graham
Hiboux envoyés : 129
Entrée à Poudlard : 23/04/2016
Année d'étude en cours: : 7ème
Maison répartie : Poufsouffle
Mornilles : 351
DC : ♥ Douglas Sherrington
♥ Olivia Parker
♥ Leo Purple Lockhart
♥ Haru Oshima

Chocogrenouilles : 168
Juniper Andrews
Poufsouffle
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
Sam 31 Déc - 14:36
June dorait la salle des Mimbletonias pour plusieurs raisons.

Premièrement, parce que curieusement la pièce était pleine de Mimbletonias, et que June adorait s’occuper de ces petites plantes grisâtres et visqueuses. La jeune fille avait toujours eu une affection particulière pour les malaimés.

Deuxièment, elle aimait la pièce car celle-ci bruissait constamment d’un brouhaha doucement chahuteur émis par la marée d’élève bigarrés qui s’y amassait à tout heure du jour. June aimait être silencieuse au milieu des foules et se repaitre de l’énergie qu’il en émanait. Elle s’occupait ainsi des mimbletonias en fredonnant doucement des comptines, écoutant avec avidités les commérages, anecdotes et histoires abracadabrantes qui fourmillaient aux alentours et qu’elle s’empressait de répéter à ses plantes. C’était très thérapeutique.  

Mais pas aujourd’hui. Aujourd’hui, il semblait à la jeune poufsouffle que tout ce qui parvenait à ses oreilles étaient les soupirs accablés d’un serpentard qui bougonait dans un coin un peu plus loin. Bon. Ça n’allait pas du tout. Impossible de donner de l’amour aux malaimés dans de telles circonstances. Comme pour faire écho au garçon, June poussa elle-même un soupir résigné. Qu’à cela ne tienne, Juniper Andrews avait un grand cœur, elle prendrait soin de tous.

Deux quarts de secondes plus tard, la jeune poussouffle était assise aux côtés du garçon à qui elle tendait une main invitante. Souriant de toutes ses dents, elle s’adressa à lui d’un air affable :

« Bonjour, cher Soupirant. Je suis Juniper Andrews. Vous êtes à serpentard… vous connaissez sûrement ma sœur Ivy. Vous savez… elle est petite, chétive et un peu bizarre ? Elle aime les trucs morbides ? Vous ne voyez pas? Eh bien de toute manière, Soupirant, ce n’est pas grave. Je ne suis pas elle et elle n’est pas moi. Moi c’est June et je viens vous aidez. Il faut que vous arrêtiez de soupirer comme vous le faites, Soupirant. Vous répandez des énergies négatives, c’est très mauvais pour mes plantes… » June s’arrêta un moment, le temps de reprendre son souffle. « Soupirant, qu’est-ce qui vous fait soupirer ?»


:D:
 
Revenir en haut Aller en bas
Serpentard
avatar
ft. : Miura Haruma
Hiboux envoyés : 56
Entrée à Poudlard : 03/04/2016
Âge : 16
Année d'étude en cours: : Sixième
Maison répartie : Serpentard
Mornilles : 270
DC : Keir MacLaggen
Dominique Weasley
Sican Leon's
Shoshana Figuerols
Maddy Sulwist
Chocogrenouilles : 57
Ochi Asaki
Serpentard
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
Jeu 5 Jan - 16:05
Bien sûr qu’il avait déjà remarqué la pouffsouffle qui batifolait dans la salle auprès des plantes, mais il n’avait pas d’avis sur elle. Les autres la regardaient comme une fille bizarre ou bien avec amabilité. Lui, il s’en fichait si elle n’avait aucun pouvoir magique lui permettant de régler ses problèmes dans la seule matière qui pourrait lui faire rater ses BUSES.

Il soupira une nouvelle fois et cela sembla faire transplaner la fille juste en face de lui, une main tendue.

Surpris, il se redressa en sursautant presque et la regarda avec un air ahuri pendant toute sa tirade. « Soupirant »… ? Quoi ?! (Bon d’accord, la réminiscence de l’image de la fille qu'elle décrivait et qui trouvait sexy qu’il soit un mage noir lui revint en tête mais il l’élimina vite. D’abord parce qu’il n’était pas un mage noir, ensuite parce que cette fille, là, Juniper, était son opposé cosmique.)

Ah. Elle l’appelle « Soupirant » parce qu’il est exaspéré par son devoir. Compris. Les anglais ont définitivement des façons de faire un peu étranges mais cette jeune fille montrait de la bonne volonté. Et c’était peut-être sa bonne fée du jour alors il n’allait pas se plaindre. (Sauf si elle continuait de le bassiner avec ses plantes… enfin, c’était selon sa façon de le faire.)

Il sera donc sa main.

« D’abord, mon nom est Ochi Asaki, si tu veux être formelle, use de mon nom de famille : Ochi. Sinon, appelle-moi Asaki. »

Il tenta un demi-sourire. C’était tellement rare (en dehors de ses moments avec Pan) qu’il sentit les muscles de son visage tirer. Il devrait peut-être essayer de sourire plus souvent sinon il allait avoir des rides avant l’âge.

« Ensuite, je soupire à cause de la métamorphose. Je hais cette matière et elle me le rend bien. Je ne comprends pas du tout la consigne : expliquer le mécanisme du sortilège de disparition et ses diverses propriétés, actions et variations dans la vie quotidienne. Cette professeure anglaise doit avoir un cerveau différent du mien car cela me dépasse. Mon problème, hors de cette incompréhension étant que je ne veux pas me planter dans cette matière car je dois avoir toutes mes BUSES. »

Il haussa les sourcils et força encore son demi-sourire. (Il avait vraiment mal… est-ce qu’il avait les lèvres gercées en prime ?)

« Aurais-je trouvé ma sauveuse ? » demanda-t-il avec un espoir mal dissimulé.

_________________
Tu veux ma photo?
Revenir en haut Aller en bas
Poufsouffle
avatar
ft. : Lydia Graham
Hiboux envoyés : 129
Entrée à Poudlard : 23/04/2016
Année d'étude en cours: : 7ème
Maison répartie : Poufsouffle
Mornilles : 351
DC : ♥ Douglas Sherrington
♥ Olivia Parker
♥ Leo Purple Lockhart
♥ Haru Oshima

Chocogrenouilles : 168
Juniper Andrews
Poufsouffle
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
Lun 9 Jan - 18:09
June avait étouffé un bâillement avant même qu’Asaki ait fini d’énoncer la consigne de son travail.  Trop de mots qui ne voulait pas dire grand-chose. Elle comprenait l’angoisse respiratoire du garçon, elle aussi avait envie de soupirer devant un tel n’importe quoi. « Viens » avait-elle envie de lui dire en lui prenant la main et l’entraînant hors de la pièce et des devoirs « On part à l’aventure ! » Elle avait bien envie d’aller ramasser des champignons dans la forêt interdite. Ou d’aller donner des minced pies aux sombrals, ils en raffolaient. Ou de jouer à soulever les tapisseries du troisième étage de l’aile sud, car ils révélaient bien souvent des salles secrètes. Ou de se cacher dans une armure et lancer des insultes en gaelique aux élèves qui passaient devant pour rire du regard surpris qu’ils lanceraient à gauche et à droite. Ou encore… Mais elle se retint, comme une gentille fille sage et pris conscience que son Soupirant lui avait posé une question qui était restée sans réponse.

Vite, vite, elle se creusa les méninges, cherchant quoi dire. Il avait parlé de quoi déjà ? De métamorphose… non, plus précis… de… de… de disparition! VOILÀ!

«Eh Bien, mon cher Ochi Asaki» Il lui avait offert le choix de ses deux noms, mais les trouvant tous deux forts jolis et exotique, elle n’osa pas en abandonner un au profit de l’autre. Elle apprécia de sentir rouler leur sonorité exotique sur sa langue. «Mon cher Ochi Asaki, avant d’écrire des phrases à n’en plus finir gorgées de jolis mots vide de sens, il faut savoir de quoi on parle! C’est important, de ne pas parler pour rien dire!»

Pendant qu’elle parlait, elle fouillait distraitement dans son sac à la recherche de sa baguette. Quand elle mit enfin la main dessus, entre deux paquets de chaudrons baveur, une chaussette rayée et un bout de parchemin déchirée où était noté à la vas-vite son horoscope du jour, elle la brandit fièrement au-dessus de sa tête, l’air triomphant.

Rien ne remplace la pratique, monsieur Ochi Asaki! Aussi, allons-nous faire disparaître des trucs, en commençant par … elle jeta un coup d’œil aux alentours, cherchant un trucs intéressant à faire disparaître. Un truc à la hauteur de ses envies d'aventures… en commençant par… CET ÉLÈVE

Et d’un coup de baguette adroit, elle lança un EVANESCO sonore sur un petit serdaigle myope assis non loin de là qui disparu aussitôt.

Oups….


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Serpentard
avatar
ft. : Miura Haruma
Hiboux envoyés : 56
Entrée à Poudlard : 03/04/2016
Âge : 16
Année d'étude en cours: : Sixième
Maison répartie : Serpentard
Mornilles : 270
DC : Keir MacLaggen
Dominique Weasley
Sican Leon's
Shoshana Figuerols
Maddy Sulwist
Chocogrenouilles : 57
Ochi Asaki
Serpentard
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
Mer 11 Jan - 12:59
Il haussa un sourcil quand, après quelques réflexions visibles sur son joli minois, elle répéta deux fois son nom. Et lui délégua un conseil de peu d’utilité vu qu’il n’avait pas encore vu la pratique du sort en cours et qu’il ne faisait jamais rien avant que les profs l’aient demandé. Mais c’était quand même gentil d’y avoir penser, elle devait être en sixième ou septième année pour savoir ça… Il jeta un coup d’œil désespéré à son parchemin vide, se disant qu’il n’y arriverait jamais quand il remarqua qu’elle avait continué de parler…

Et écarquilla les yeux lorsqu’elle fit disparaitre un autre élève. Il se leva d’un bond et se précipita là où s’était trouvé le première année, passant ses mains dans le vide comme s’il espérait toucher quelque chose. Son cœur battait à toute allure, il se sentait paniquer. Mais QUI avait l’idée de faire disparaître d’autre gens ? Il se retourna d’un mouvement fluide vers elle et ouvrit la bouche. Sentant ses cordes vocales se tendre en un cri qui aurait brisé toute sa réputation de froideur poudlardienne, il se contrôla quelque seconde avec quelques difficultés.

« Comment diable as-tu… ? » dit-il en intériorisant sa panique ce qui lui donna une voix beaucoup plus grave que d’habitude. (Et lui donna aussi une étrange sensation dans la gorge.)

« Où est-il ? » ajouta-t-il en revenant lentement vers elle avant que des gens se rendent compte que quelque chose clochait.

Déjà, il était surpris que personne n’ait encore lancé un cri de panique en voyant disparaitre quelqu’un aussi soudainement. Il se posa à côté d’elle, maître de chacun de ses gestes mais sur le fil de tension. Il ne savait pas trop ce qu’il se passerait s’il relâchait celle-ci. Peut-être qu’il s’évanouirait. Ou se mettrait à rire nerveusement. Ou irait se vendre aux professeurs. Ou irait courir à poil dans la forêt interdite en criant. Il ne savait pas. Et il n’aimait pas ça.

Plutôt que de continuer à réfléchir à d’aussi désagréables possibilités, il préféra regarder Juniper d’un air sérieux et un peu inquiet (il ne savait pas d’où il le tirait celui-là).

« Tu es folles en fait ou pas ? Tu peux le ramener ? Même si tu es saine d’esprit c’est fou d’avoir fait ça ! » lança-t-il à mi-voix, toujours aussi grave.

Toujours en panique contrôlée.

Pour l’instant.

Spoiler:
 

_________________
Tu veux ma photo?
Revenir en haut Aller en bas
Poufsouffle
avatar
ft. : Lydia Graham
Hiboux envoyés : 129
Entrée à Poudlard : 23/04/2016
Année d'étude en cours: : 7ème
Maison répartie : Poufsouffle
Mornilles : 351
DC : ♥ Douglas Sherrington
♥ Olivia Parker
♥ Leo Purple Lockhart
♥ Haru Oshima

Chocogrenouilles : 168
Juniper Andrews
Poufsouffle
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
Sam 14 Jan - 18:32
À la vérité, elle n’avait pas envisagé que l’élève disparaîtrait réellement. Ce n’était pas comme si elle en faisait souvent disparaître, des élèves. Ou quoi que ce soit d’autre non plus. À l’instar d’Ochi Asaki, elle avait suivi les cours d’Hevelius et avait abordé le sujet l’an dernier. Elle se souvenait vaguement d’être arrivé à des résultats plus ou moins concluant, comme dans tous ses cours. Elle préférait grandement faire apparaître des pâquerettes dans les pancakes de Victoire pour la faire rire que de faire disparaître des petit serdaigles myopes de première année.  Ce n’était définitivement pas un de ses passe-temps habituel. Elle fixa le vide, ébahit, mais sans pouvoir empêcher un sourire fier d’étirer ses lèvres. Avait-elle tant progressé au cours de la dernière année? Suffisamment pour faire disparaître tout ce qu’elle voulait d’un seul coup de baguette? Était-elle en train de devenir la reine de la disparition… ou mieux encore, la reine du néant? OPM, on lui aurait dit, qu’elle n’y aurait pas cru. Pourtant, elle n’avait pas rêvé! Ouf, pouf ! Un petit tour de baguette et byebye le petit aiglon !

« Comment diable as-tu… ? »

La voix de son soupirant la tira de sa contemplation pour la ramener à la réalité. Aussitôt, c’est à lui qu’elle adressa son sourire.

HEY! OCHI ASAKI, T’AS VU C’QUE J’AI FAIT!  JE SUIS LA REINE DE LA DISPARITION!

À ses côtés, le serpentard ne paraissait pas impressionné par son nouveau titre.

« Où est-il ? » se contenta-t-il de demander, sans partager son enthousiasme.

Ah! Ça, c’était une très bonne question. Une question à laquelle Juniper n’avait pas vraiment réfléchi jusqu’à maintenant. À moins qu’elle n’ait délibérément évité de l’envisager ? Elle haussa les épaules, insouciante, dans un geste qu’elle adressait plus qu’à elle-même qu’à son interlocuteur, mais celui-ci y vit une réponse directe à sa question. Une réponse qui ne l’emplissait pas de bonheur, vraisemblablement, puisqu’il enchaîna aussitôt d’autres questions encore plus pertinentes, mais encore plus délicates.

« Tu es folles en fait ou pas ? Tu peux le ramener ? Même si tu es saine d’esprit c’est fou d’avoir fait ça ! »

June poussa un petit soupir, agacée.

Est-ce que c’est vraiment important, de savoir ou est ce petit serdaigle? Bon, j’avoue qu’il avait l’air super aveugle, j’espère qu’il n’a pas perdu ses lunettes en cours de disparition. Comme je ne contrôle pas encore bien les forces du néant m’étant récemment échues, je ne suis pas certaine de ce détail, sommes toute léger, tu me l'accorderas soupirant…

Cette réponse ne sembla pas satisfaire monsieur Ochi Asaki. June ne savait pas trop ce qu’elle pouvait ajouter d’autre, avant d’avoir une illumination soudaine. Elle éclata d’un rire musicale.

Ohhhh! Milles excuses, soupirant, je viens juste de réaliser que tu n’as peut-être pas encore vu la matière relative aux sortilèges de disparition. N’ai pas peur. Autant il nous est impossible à nous, sorciers, de matérialiser quoi que ce soit depuis le néant, on ne peut rien dématérialiser non plus. Rien ne se crée, tout se déplace. Ainsi, ce petit enfant aveugle a seulement été... déplacé… par mes pouvoirs ultra-puissant. Il n'a pas cessé d'exister, il est juste... ailleurs. Il ne lui est rien arrivé de mal. Enfin, je pense?

Devant l’air sérieux d’Ochi, June sentit l’angoisse commencer à pointer son petit nez insidieux au creux de son estomac. Devrait-elle céder à la panique? Y avait-il seulement raison de paniquer? Si ça se trouvait, le mioche était dans la salle de bain des préfets en train de prendre le meilleur bain à la lavande de son existence. Ou bien il s’était matérialisé sur une île des Caraïbes ou il débuterait une nouvelle vie sous le nom de Juan Carlos. Ou peut-être était-il apparu au fond des océans, sans air, parmi une foule de poisson vraiment bizarres aux appendices lumineux et venimeux qui ne feraient qu'une bouchée de son petit être borgne et égaré…

Voilà, bravo. Elle angoissait officiellement, maintenant. Merci, monsieur Ochi Asaki, vraiment. Elle leva les yeux vers lui (ou plutôt les baissa, puisqu’elle faisait bien une tête de plus que lui) et renifla.

Tu… tu pense que c’est grave ? Je ne suis pas SI puissante que ça, en fait. Il ne peut pas être apparu bien loin. Aux cuisines, peut-être? Je pense que j’ai un petit creux, j’ai du l’envoyer là. C'est ça! Je… Tu penses qu’on devrait partir à sa recherche, soupirant?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Serpentard
avatar
ft. : Miura Haruma
Hiboux envoyés : 56
Entrée à Poudlard : 03/04/2016
Âge : 16
Année d'étude en cours: : Sixième
Maison répartie : Serpentard
Mornilles : 270
DC : Keir MacLaggen
Dominique Weasley
Sican Leon's
Shoshana Figuerols
Maddy Sulwist
Chocogrenouilles : 57
Ochi Asaki
Serpentard
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
Mar 17 Jan - 14:26
Il n’était pas sûr de savoir si elle était sérieuse ou non, ça avait l’air de blague, ce genre un peu pince sans rire qu’affectionnait aussi sa mère. Est-ce qu’elle était vraiment aussi méprisante que ça ? Ça le surprenait venant d’une poufsouffle… Attendez ? Est-ce qu’il venait de ressortir un de ces clichés abusifs anglais ? Argh. Il commençait à se faire contaminer par leur bêtise. Peut-être qu’elle pouvait être poufsouffle et méprisante, pro sang-pur et tout. Qu’en savait-il ? Il ne la connaissait pas, mais elle ne lui avait pas paru de ce genre-là de prime abord aussi était-il vraiment surpris.

Cependant, il fut légèrement (trèèès légèrement) soulagé d’entendre son explication à propos du sortilège de disparition, effectivement, il ne le savait pas. Il supposait que ce serait le sujet de son prochain cours. D’un autre côté, elle n’avait pas l’air tout à fait sûre d’elle lorsqu’elle assurait que le serdaigle s’était retrouvé ailleurs… qu’il n’avait été que déplacé. Et ça… ça ne lui convenait pas. Il n’était pas tout à fait du genre à se soucier des gens mais là… Il ne pouvait laisser passer ça.

Il se leva de sa chaise, la regarda en haussant un sourcil et lui tendit la main.

« Allons vérifier les cuisines, sinon cherchons un peu partout, je sais où se trouve la salle commune de serdaigle et je sais comment fonctionne l’ouverture, on pourra aller vérifier là-bas si besoin est. Juste au cas où. »

Il partit ainsi d’un bon pas vers les cachots à la recherche de Charlie (ainsi qu’il l’avait renommé dans la tête). Il croisait les doigts pour que ce dernier ne se soit pas retrouvé dans les fondations de l’école, dans la forêt interdite ou dans les cachots les plus profonds, là où personne ne va. S’ils ne le trouvaient pas… il se verrait obligé d’aller voir les professeurs et ça ne lui plaisait pas d’avoir une tâche pareille dans son dossier scolaire. Il se devait d’être parfait pour sa famille japonaise. Il soupira mais tenta un petit sourire à l’attention de Juniper, histoire de décompresser et de briser ce visage fermé qu’il avait dû lui afficher depuis tout à l’heure.

« Merci quand même d’avoir essayé de m’aider, la méthode n’était pas… parfaite, mais l’idée était là. Je t’en suis reconnaissant. » dit-il en hochant finalement la tête dans un petit salut.

_________________
Tu veux ma photo?
Revenir en haut Aller en bas
 
Métamorphose, l'ennui [LIBRE]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'ennui est .. à mourir d'ennui. (Libre) [END]
» Quand l'ennui nous pousse à faire de drôles de choses... [ LIBRE ]
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mimbulus Mimbletonia :: hogwarts hogwarts hoggy warty hogwarts :: Rez-de-Chaussée :: La salle des Mimbletonias-
Sauter vers: