RSS
RSS



 

 
Gryffondor
avatar
ft. : Annalise Basso
Hiboux envoyés : 289
Entrée à Poudlard : 15/03/2016
Année d'étude en cours: : Quatrième
Maison répartie : Gryffondor
Mornilles : 729
DC : Mouahahahahahahahah hum hum, plus sérieusement: Keir, Ochi et Sican(nettes), Shoshana, Maddyboom
Chocogrenouilles : 198
Dominique Weasley
Gryffondor
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
Jeu 22 Sep - 5:46
Ouch.

Mauvaise idée de bouger. Pourtant on m'a dit de ne pas le faire. Mais j'aime pas rester statique. Genre j'aime être dans un lit. Mais pas ceux de l'infirmerie. Ils sont inconfortable au possible. Blancs, beaucoup trop blanc, je hais le blanc désormais et depuis que je suis à Poudlard.

Bon, heureusement, j'avais prévenu Cecil que j'allais m'entrainer. Et donné une heure de retour pour qu'il s'inquiète si je revenais pas. J'avais quand même attendu deux heures sur le sol de la forêt que quelqu'un vienne me chercher. Et deux heures quand tu peux pas bouger sans avoir l'impression de tomber en morceaux. C'est long. Trèèèès long. Et puis le sol tapissé de feuille mortes, c'est inconfortable et ça gratte, surtout si elles sont en décomposition. Je suis pas une chochotte, hein. Mais franchement, y'a mieux.

Faut dire aussi que j'avais eu une idée de merde. Le capitaine m'avait engueulé l'autre jour parce que je fonçais trop dans les cognards (au risque de me les prendre au lieu de les frapper) et qu'il fallait que je fasse un peu plus attention. D'accord. Je l'avais pris au mot.

J'étais allé m'entrainer à esquiver.

Dans la forêt Interdite.

Du moins la lisière quoi, j'étais pas suicidaire non plus.

Quoique.

Riche idée.

Trois côtes cassées.

Qu'est-ce que je me faisais chier.

Pourquoi pour une fois que je me retrouve dans cette pièce maudite, y'a personne?

Je soupire, tant pis pour moi, me rester plus qu'à attendre. Symphonie des soupirs.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ft. : Poppy Drayton
Hiboux envoyés : 506
Entrée à Poudlard : 18/04/2016
Année d'étude en cours: : 7ème année
Maison répartie : Gryffondor
Mornilles : 1587
DC : Stravelopoulet
Chocogrenouilles : 558
Anastasia Stonehenge
Fugueuse écervelée
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
Jeu 22 Sep - 17:49
Se retrouver à l’infirmerie en avalant de travers son jus de citrouille ? Elémentaire mon cher Watson ma chère Gryffonne !

Certes l’incident de base n’avait pas eu de grandes conséquences dans la seconde. Sauf que bien entendu, comme tout humain correctement constitué, Ana était dotée d’un minimum d’instinct de survie et s’était donc mise à tousser fortement pour éjecter le liquide indésirable de son larynx (aussi nommé trou à gâteaux pour les intimes ). Elle s’était mise à tousser si fort qu’une partie du contenu de son bol de soupe, qui se trouvait face à elle pendant sa crise de toux, lui était revenu en pleine puissance dans la tronche, si bien qu’elle avait reculé brusquement sous la surprise et la douleur ressentie parce que bien évidemment, avec le temps qu’il faisait, les elfes de maison avait fait chauffé la soupe plus que de raison sinon ça aurait été trop facile. Dans sa veine tentative de fuite envers ce deuxième liquide du diable, elle en était alors tombée de son banc – en arrière parce que tomber en avant c’est pour les novices – pour aller s’ouvrir la tête sur la dalle de pierre de la Grande Salle.

La situation s’était révélée extrêmement embarrassante, même pour quelqu’un comme Anastasia qui avait déjà perdue 99% de sa dignité dans les couloirs de ce château. Extrêmement embarrassante mais elle était tout de même dotée d’un avantage non négligeable : La Gryffondor ne se souvenait de rien.

Ouvrant les yeux péniblement, en se demandant pourquoi on était en train de lui marcher sur la tête, Ana dû se rendre à l’évidence : La personne qui lui piétinait le crâne devait forcément être invisible ou alors, elle était devenue aveugle. Sauf qu’elle pouvait très nettement voir le plafond, un plafond qu’elle reconnaîtrait entre mille tant elle avait passé d’innombrables heures à en observer chaque détail, chaque moulure.

Soit. C’était sûrement encore un de ces jumeaux Weasley qui avait du emprunter la cape à leur cousin ou effectué un sortilège d'invisibilité pour s’amuser à la tourmenter. Elle adorait les deux jumeaux mais là ils dépassaient les bornes, ce que c'était douloureux bon sang !

"Weasley ça n'a rien de drôle va-t-en !" dit-elle d'un ton mi-autoritaire/mi-suppliant/mi-plaintif, en agitant les bras dans tous les sens pour essayer de rencontrer le corps de l'intrus pour le faire déguerpir. Malheureusement, après de longues secondes de lutte héroïque contre le vide, elle fut forcée de constater qu'elle délirait complètement et que c'était son propre crâne qui se piétinait tout seul comme un grand. Ou alors elle rêvait ? Non, impossible car il n'y avait aucune trace de Ludo aux alentours et un rêve sans Ludo, bah c'était clairement pas un rêve.

Arrêtant de se débattre, elle lâcha un long soupir en laissant retomber ses draps mollement sur les draps blancs dans un bruit sourd. Super, elle avait encore du chuté on ne sait où et dans elle ne savait quelle circonstance parce qu'elle avait beau essayer de se rappeler, sa mémoire des dernières 24h était aussi vide que l'air avec lequel elle s'était battue plus tôt. Après tout, en reconnaissant le plafond de l'infirmerie, elle aurait du s'en douter tout de suite au lieu de se rendre ridicule. Heureusement qu'il n'y avait personne !

D'ailleurs, où était donc passée l'infirmière ? Elle accourait toujours à son chevet dès son réveil d'habitude ! Elle commença à tourner la tête à la recherche de cette dernière.  Par merlin, elle avait l'impression d'être en train de soulever une montagne de plomb ! Si au moins ça pouvait signifier qu'elle avait gagné en matière grise... Minute.

Ana cligna des yeux. Plusieurs fois. Non elle ne rêvait pas, il y avait bien une petite tête rousse à deux lits du sien. Shit. Ana ne la connaissait pas personnellement mais elle savait que c'était la petite soeur de son amie Vicky. Boulette de papier.

"Euhhh. Salut !" dit-elle en esquissant un sourire gêné.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gryffondor
avatar
ft. : Annalise Basso
Hiboux envoyés : 289
Entrée à Poudlard : 15/03/2016
Année d'étude en cours: : Quatrième
Maison répartie : Gryffondor
Mornilles : 729
DC : Mouahahahahahahahah hum hum, plus sérieusement: Keir, Ochi et Sican(nettes), Shoshana, Maddyboom
Chocogrenouilles : 198
Dominique Weasley
Gryffondor
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
Sam 24 Sep - 4:19
« Weasley ça n'a rien de drôle va-t-en ! »

Je me redresse difficilement dans mon lit et regarde autour de moi. J'y vois une des élèves de niveau supérieur de Gryffondor remuer les bras dans tout les sens, se battant avec un ennemi invisible. Elle ne devait pas me parler en fait. Sûrement un délire, je ne l'avais pas remarquée avant. Elle devait dormir lorsque j'étais arrivée. Ou alors… Je sais pas, on l'avait amenée pendant que l'infirmière me pansait et que je me tordais de douleur, seulement consciente de moi et pas du reste du monde.

Les deux hypothèses étaient plausibles. M'enfin, peu importe, puisqu'elle était là, en train de délirer toute seule à propos d'un Weasley – qui n'était pas moi, sûrement.

Elle se calma. Je continuai à l'observer d'un air attentif, histoire de rien rater si elle se remettait à délirer. Après tout, ça m'occupait, c'était amusant, même si elle devait s'être fait sacrément mal pour en être rendu là. A moins qu'elle ait attrapé une maladie grave. Mais elle avait un bandage sur la tête donc ce devait être une blessure. Elle ne jouait pas au Quidditch, ou alors pas à l'école donc ça ne devait pas être une blessure sportive. Comment s'était-elle fait ça ?

Je souris lorsqu'elle me remarqua enfin.

« Salut! » m'exclamai-je avec entrain. Ouille. J'avais oublié : pas de rires, pas de poussées de joie, de cri ou autre à moins de vouloir une guillotine dans les côtes. Joie…

« Ça va ? T'as un énorme bandage sur la tête, tu t'es fait ça comment ? » demandai-je, curieuse.

« T'es en quelle année déjà, je t'ai déjà croisée mais je me souviens plus. Désolée. » ajoutai-je avec un sourire contrit. « Moi, c'est Dominique, mais tu peux m'appeler Domi, tout le monde le fait. »

Un petit clin d’œil pour la mettre à l'aise et un sourire.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ft. : Poppy Drayton
Hiboux envoyés : 506
Entrée à Poudlard : 18/04/2016
Année d'étude en cours: : 7ème année
Maison répartie : Gryffondor
Mornilles : 1587
DC : Stravelopoulet
Chocogrenouilles : 558
Anastasia Stonehenge
Fugueuse écervelée
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
Dim 25 Sep - 13:26
Les paroles de Dominique furent suivies par un long silence de la part de la brune. Premièrement, il avait fallu le temps que le cœur d'Ana s'acclimate à la joie qu'il ressentait de parler à une Weasley qu'elle ne connaissait pas. C'était peut-être quelque chose de stupide mais ça lui faisait toujours un petit quelque chose au fond d'elle. Deuxièmement, sa conscience était partie en vacances lorsque la rousse lui avait demandé la raison de sa blessure à la tête. Les secondes défilaient et toujours aucune trace d'un moindre petit souvenir qui aurait pu la mener sur le chemin de la vérité. Tant pis, après tout, ça ne devait être qu'une de ses mésaventures habituelles...

"Et bien... Je suppose que j'ai du me faire un croche-patte à moi-même ou j'ai peut-être loupé une marche ou une étourderie de ce genre..." répondit-elle un ton pensif. C'était quand même assez frustrant ne pas connaître la raison de sa présence ici. Si ça se trouve, elle venait de sauver le monde et elle ne le savait même pas. Ben dit-donc, pour délirer comme ça, elle devait avoir pris un sacré coup sur la tête en tout cas... Ana-la-catastrophe-ambulante qui sauve le monde ? C'était tout aussi grotesque que de supposer que Rusard était devenu mannequin officiel pour Sorcière-Hebdo. Vivement que ce vieux croûton soit définitivement remplacé par Ludo ! Quoi qu'il deviendrait beaucoup trop tentant d'enfreindre les règles pour se retrouver dans son bureau... Pffiou, elle divaguait.

"Ca m'arrive plus souvent que je ne veux bien l'admettre." ajouta-t-elle dans un sourire gêné à la fois par ce qu'elle venait de révéler que par la pensée qu'elle venait d'avoir.

"Enchantée euh.. Domi. Moi c'est Anastasia mais tout le monde m'appelle Ana." renchérit-elle d'un ton joyeux. Ca leur faisait au moins un point commun, d'avoir un surnom à deux syllabes parce qu'elles avaient toutes deux un prénom trop à rallonge pour avoir la force de le prononcer en entier à chaque fois. "Je suis en 7ème année, la dernière ligne droite..."  Oula, Ana s'aventurait sur un terrain glissant envers elle-même. L'après-Poudlard était quelque chose qui la terrifiait réellement.

Elle aurait bien retourner la question à Dominique pour changer de sujet mais ça aurait été assez hypocrite de sa part étant donné qu'elle la connaissait déjà en partie grâce à sa grande sœur.

"Et toi alors, comment tu t'es retrouvée ici ? Je suppose que ton récit doit être un peu plus héroïque que le mien !" dit-elle en souriant. Après tout, c'est vrai que ce n'était pas vraiment difficile au final.
Revenir en haut Aller en bas
Gryffondor
avatar
ft. : Annalise Basso
Hiboux envoyés : 289
Entrée à Poudlard : 15/03/2016
Année d'étude en cours: : Quatrième
Maison répartie : Gryffondor
Mornilles : 729
DC : Mouahahahahahahahah hum hum, plus sérieusement: Keir, Ochi et Sican(nettes), Shoshana, Maddyboom
Chocogrenouilles : 198
Dominique Weasley
Gryffondor
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
Mar 27 Sep - 8:17
"Oh!" soufflai-je.

Alors c'était une catastrophe ambulante. Okay. Amusant. Mais la pauvre quoi.

"Je compatis." dis-je en souriant.

Ouai, c'était vraiment une grande quoi. Une presque adulte, comme ma sœur, elle allait partir bientôt vers d'autres horizons pendant que je serait coincée ici avec mon frère et les autres. Oui, j'étais un peu jalouse, j'avais bien le droit, non?

Ah! Le moment de raconter mes trépidantes aventures. Je me redressai légèrement dans mon lit en grimaçant.

"Ben, je fais partie de l'équipe, batteuse. Et puis le capitaine m'a pris la tête l'autre jour après l'entrainement. Alors je me suis dit que j'allais m'entrainer toute seule tu vois. Sauf que je me suis dit que le meilleur terrain pour un entrainement solo, c'était la forêt. Et me voilà."

Je ricanai en grimaçant, me moquant de moi-même.

"J'ai été un peu débile en fait, j'esquivai les arbres, tout ça tu vois, ça se passait super bien. Et j'ai oublié qu'il y avait des branches parfois à éviter. Et BAM!" m'écriai-je. "Je m'en suis pris une une, une chute de trois mètres, trois côtes cassées. TADAM!"

Je grimaçai, j'avais ouvert les bras comme pour me présenter moi-même et j'avais encore eu mal. C'est la loose de se casser les côtes quand on bouge tout le temps.

"J'ai dû attendre pendant - quoi? - deux heures allongée sur le sol de la forêt, seule, que l'on me trouve. Ça me saoule d'être là, mais c'est toujours mieux que là-bas." remarquai-je.

Je lui fis un petit sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Infirmière
avatar
ft. : Angelina Jolie
Hiboux envoyés : 18
Entrée à Poudlard : 23/09/2016
Âge : 41
Année d'étude en cours: : Infirmière de Poudlard
Maison répartie : Était à Serpentard
Mornilles : 85
Chocogrenouilles : 3
Demetria Rosier-Rowle
Infirmière
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
Ven 7 Oct - 11:39
Pardon de vous couper dans votre discussion, mon interruption sera rapide. Dit Demetria, soudainement, avant de se taire quelques seconde afin de leur laisser le loisir de remarquer sa présence. Mademoiselle Weasley. Il me semblait vous avoir vivement conseillé de rester couchée en attendant mon retour...

Dans le plus grand des silences, la femme toute de noir vêtue s'était avancée vers les jeunes filles, ne se faisant remarquer qu'en leur adressant la parole. Sa voix résonnait, comme triomphante, dans l'immense sale qui servait aux soins et aux repos dans l'aile des soins. Après tout, elle était un peu comme dans son royaume, dans l'infirmerie. Un sourire très doux étirant ses lèvres, ses yeux inspectant les deux griffondors avec insistance avant qu'elle ne se dirige vers une étagère surmontée de multiples potions. Il ne fallu qu'un instant pour qu'elle ne trouve celle qu'il lui fallait.

Si vous déplacez les os cassés, je ne pourrai pas les souder correctement. Il me semblait avoir été claire sur la douleur que cela pouvait représenter. rajouta-t-elle, un air presque satisfait sur le visage, alors qu'elle s'avançait vers la Weasley, une potion et un autre pot dans les mains.

La femme pouvait parfois paraître louche à cause de son attitude à la fois doucereux et de son allure très sombre et détachée. Il était facile de l'imaginer torturant des élèves, se délectant de leur douleur. Enfin, ce n'était qu'une histoire de charisme au final. Et puis, elle avait une réputation, une histoire accolée à son nom et son visage, après tout. Elle s'installa entre les deux jeunes filles, roulant des mécaniques de façon très féline. Sa robe fluide, semblant presque vaporeuse, traînait au sol très élégamment. Une odeur de lavande s'émanait d'elle, ou plutôt de ses mains aux doigts longs et fins, venant d'une décoction qu'elle avait fabriquée dans une salle adjacente à celle-ci. La salle des remèdes. C'était dans cette salle qu'elle créait tous les soins qu'elle était en mesure de faire.

Comment va votre tête, Mademoiselle Stonehenge ? Dit-elle, d'une voix calme, alors qu'elle s'installait auprès de Dominique. Avez-vous besoin d'un autre calmant ? D'un geste habitué, expert, elle ouvrit la grosse fiole et versa du philtre calmant dans un verre. Puis, elle ouvrit l'autre boîte, découvrant une pâte de couleur orange à l'odeur très forte. Mademoiselle Weasley, buvez le philtre puis on passera aux choses sérieuses... Pour vos côtes.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ft. : Poppy Drayton
Hiboux envoyés : 506
Entrée à Poudlard : 18/04/2016
Année d'étude en cours: : 7ème année
Maison répartie : Gryffondor
Mornilles : 1587
DC : Stravelopoulet
Chocogrenouilles : 558
Anastasia Stonehenge
Fugueuse écervelée
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
Dim 23 Oct - 16:42
Une batteuse. La classe. Une batteuse qui se blessait en allant carrément s'entraîner dans la forêt interdite. La grande classe.
Tout à l'opposé du talent de gaucherie d'Ana.

"Ah les branches... Toutes aussi vicieuses que leurs cousines les racines !" répondit-elle en abandonnant mentalement d'essayer de compter le nombre de fois où sa face avait rencontré le sol à cause d'une de ces saletés qui n'avaient rien d'autre à faire que de sortir aléatoirement du sol pour faire tomber les honnêtes gens.

En tout cas, ça avait l'air bien douloureux.
Branche 1 - Dominique 0

Elle s'apprêtait à lui déballer sa totale admiration lorsque l'infirmière fit son entrer d'on ne sait où. Les personnes qui dégageaient cette aura charismatique avaient toujours le don pour débarquer à l'improviste sans qu'on ne les remarque. C'est ce qui les rendait encore plus flippant mystérieux.

La bouche d'Ana se cloua instantanément tandis qu'elle observait la madame faire ce qu'elle avait à faire. Y'avait pas à dire n'empêche, Madame Rosier avait tout de ce qu'on pouvait qualifier de "Grande Dame" : l'allure, la démarche, le parlé. Tout quoi. C'était fou le respect qu'elle imposait par sa simple présence. Ana l'avait toujours admiré pour ça. Admiré et un peu craint, il fallait bien le reconnaître.

"Ca va merci." articula-t-elle difficilement, bien trop concentrée sur les faits et gestes de l'infirmière pour penser à la douleur à la tête qui l'avait traversé quelques minutes plus tôt.

Elle était bien contente de ne pas être à la place de Dominique. Passer aux choses sérieuses était une expression assez couramment employée dans le jargon de n'importe quel être lambda. Pourtant, entendre cette phrase dans la bouche de Madame Rosier avait le don de glacer le sang d'Ana. Elle s'était retrouvée assez souvent dans cette infirmerie pour savoir que c'était une phrase de très mauvaise augure des minutes à venir pour la personne concernée.

Aussi se taira-t-elle dans le fond de son lit - priant pour que Ludo débarque tel un preux chevalier - en lançant un léger sourire d'encouragement qui ressemblait davantage à un sourire d'adieu à Dominique. Une chance pour elle qu'elle était à Gryffondor parce que du courage, il allait lui en falloir !
Revenir en haut Aller en bas
Gryffondor
avatar
ft. : Annalise Basso
Hiboux envoyés : 289
Entrée à Poudlard : 15/03/2016
Année d'étude en cours: : Quatrième
Maison répartie : Gryffondor
Mornilles : 729
DC : Mouahahahahahahahah hum hum, plus sérieusement: Keir, Ochi et Sican(nettes), Shoshana, Maddyboom
Chocogrenouilles : 198
Dominique Weasley
Gryffondor
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
Mar 25 Oct - 12:30
Je ris douloureusement à la répartie d’Ana.

« Ne, me fais pas rire ! » gloussai-je en me tenant les côtes.

Mon hilarité fut de courte durée. Je me sentis pâlir en entendant la voix de l’infirmière Rosier. Je voulais pas qu’elle me touche les côtes, pas encore, j’étais pas prête dans ma tête là !

« Ouai… » bougonnai-je lorsqu’elle me fit remarquer que j’aurais dû rester allongée. « Mais on doit bien se montrer sociables entre blessées, non ? » répliquai-je avec un sourire angélique.

Je pris une grande inspiration et but la saloperie de potion calmante en clignant de l’œil à une Ana visiblement contente de ne pas être le centre d’attention de l’infirmière. Je souris. Je comprenais. En tant que batteuse, je me retrouvais souvent à l’infirmerie après les entrainements ou les matchs. Pourtant, d’aucuns diraient qu’il n’y a que les mauvais joueurs à qui ça arrive. J’aimerais bien les voir tenir sur un balai et on en reparle. En plus, ben, j’ai une tendance à l’héroïsme qui doit me venir de mon sang Weasley, genre quand je vois bien que j’arriverais pas à arrêter le cognard à temps. Je me fous sur sa trajectoire pour sauver mon coéquipier. Ouai, c’est con je sais, mais j’arrive pas à m’en empêcher, je réfléchis pas tant que ça dans ces moment-là. Ce doit être ça le problème d’ailleurs.

Argh ! Par Merlin ! Elle fait mal même quand elle essaye pas de faire mal ! Et en plus ça pue sa pâte orange là ! Et ça va jurer avec mes cheveux ! Fais chier ! Je déglutis et me crispe. Sa potion est pas magique, hein, elle assure pas son boulot j’ai quand même mal. Mais pourquoi je suis aussi téméraire, hein ?

Je lance un regard suppliant vers Ana, tout en sachant qu’elle peut pas m’aider. La plaie !
Revenir en haut Aller en bas
Concierge
avatar
ft. : Andy Black
Hiboux envoyés : 89
Entrée à Poudlard : 15/04/2016
Année d'étude en cours: : concierge
Maison répartie : n'a pas étudié a Poudulard
Mornilles : 510
DC : Clover, Drystan, Sara, Elyssa
Chocogrenouilles : 136
Ludo Hastings
Concierge
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
Ven 4 Nov - 18:09
Ana s'était encore une fois péter la gueule. Je dois bien avouer que ce n'est pas nouveau, mais il faut savoir que bon, j'avais du user de malice pour ne pas qu'on sache comment elle s'était fait ça. Un accident est si vite arrivé et ça peut être si bête, mais pourquoi la porte de la cabine de toilette était tombé sur la tête d'Ana ? Même moi j'avais de la misère à le comprendre, pourtant je ne l'avais pas collé si fort que ça contre le panneau en l'embrassant ? Bref, toujours est-il qu'elle est blessé et que j'ai du faire discretos pour pas qu'on découvre que c'est de ma faute. Une chance encore que ce stupide fantôme de mes deux n'était pas là pour aller crier sous tous les toits que mes baiser pouvait être mortel...

Je l'avais laissé sur un des lits de l'infirmerie en disant que je l'avais trouver inconsciente dans les couloirs et j'avais été arrangé la porte des toilettes avant que quelqu'un ne l'apperçoive. Ensuite, j'avais tenter de tué le temps pour ne pas rappliquer avec cet air inquiet. Normalement la brunette tombais dans les pommes et j'étais capable de la réveiller ou encore mieux de l'empêcher de se cogner la tête sur le plancher, mais là, j'avais été surpris par la porte qui est tombé en même temps que la russe qui avait oublié de respirer en m'embrassant.

Mais, je n'étais plus capable d'attendre et je devais aller voir si tout allait bien et si à tout le moins elle était réveiller. Avec un air impassible je passais la porte de l'infirmerie. M'arrêtant en voyant qu'il y avait un peu plus de monde que tout à l'heure. Je recule d'un pas pas certain que je dois vraiment être ici, ce n'est pas subtil. J'enfonce mes mains dans les poches de mon jeans et un petit sourire aux coins des lèvres je m'avance pour de vrai sifflotant légèrement.

« Stonehenge s'est finalement réveillé ? Heureux de voir qu'elle va mieux. » Dis-je à la cantonnade. Je vais m'asseoir au bout de son lit. « Alors occupé Dem' ? » Il me semble qu'avoir eu une pomme entre les mains, je me serais bien vu la lancer nonchalemment dans les airs avant d'en prendre une croqué. Je serais probablement plus détendu.

_________________
We're always runnin' away and we don't even stop to think about it. The world's in our hands, They don't need to understand We do it our own way, no matter what they try to say about it.
Revenir en haut Aller en bas
Infirmière
avatar
ft. : Angelina Jolie
Hiboux envoyés : 18
Entrée à Poudlard : 23/09/2016
Âge : 41
Année d'étude en cours: : Infirmière de Poudlard
Maison répartie : Était à Serpentard
Mornilles : 85
Chocogrenouilles : 3
Demetria Rosier-Rowle
Infirmière
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
Lun 14 Nov - 15:36
Vous pouvez être sociable, mais couchée, mademoiselle Weasley. dit-elle, essayant de ne pas cracher son nom, un petit sourire en coin étirant ses lèvres pulpeuses.

Elle n'avait rien contre la jeune fille, mais plutôt contre toute la famille entière. Enfin non... C'était juste... Les roux copinant avec les moldus et les sang-de-bourbe... Déjà à son époque cette famille se reproduisait comme des souris alors là... Bon, le temps n'était plus à ses chamailleries et si elle souhaitait voir son plan arriver fonctionner, il fallait qu'elle copine elle-même avec les Weasley - population majeur de cet établissement - et les sang-de-bourbes comme les nés-moldus. Ceci dit, pour son fils chéri, elle était même prête à boire un verre avec eux s'il le fallait.

Mais alors qu'elle pensait en avoir assez, et qu'elle terminait les soins apportés à la joueuse, voilà que le très cher apprenti-rusard venait de mettre les pieds sur son territoire. Et puis son ton, sa familiarité. Voilà qui agaçait la Demetria. Son petit sourire se perdit dans les limbes de l'oubli, son regard se figea malgré elle, et même si elle avait usé de toutes la délicatesse qu'il lui était possible à cet instant, elle fourra certainement la dernière cuillère de pâte orange dans la bouche de Dominique avec un peu trop d'entrain. Finalement, elle se releva d'un geste rapide et fluide à la fois avant d'adresser un regard pas très amical au jeune homme qu'elle trouvait si vulgaire avec son apparence de "bad boy". Très conservatrice la vieille après tout.

Pas comme vous, pour changer. Lui lança-t-elle alors qu'elle rangeait le pot. Puis, elle s'avança vers lui, féline, hautaine, fière et puissante sur ses longues jambes. Elle tendit le bras par dessus lui afin de poser une fiole sur l'étagère juste derrière Ludo. Vous serez gré de ne plus me parler si familièrement, monsieur Hasting. Autrement je saurai rapporter votre comportement à la hiérarchie. Je ne voudrais pas que cela compromette votre... peut-on vraiment appeler votre activité un "travail" ? Lui dit-elle, la voix basse mais très bien audible, avant de lui adresser un sourire entendu. Appelez moi si vous ne supportez plus la douleur des os se reformant, mademoiselle Weasley, je verrai ce que je pourrai faire. Dit-elle à la jeune fille avant de s'éloigner d'un pas des plus assurés vers son bureau dans un angle de la pièce.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ft. : Poppy Drayton
Hiboux envoyés : 506
Entrée à Poudlard : 18/04/2016
Année d'étude en cours: : 7ème année
Maison répartie : Gryffondor
Mornilles : 1587
DC : Stravelopoulet
Chocogrenouilles : 558
Anastasia Stonehenge
Fugueuse écervelée
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
Sam 19 Nov - 13:12
Ana contemplait silencieusement le supplice de Dominique, se sentant complètement impuissante face à la douleur de sa camarade. Elle essaya de la soutenir moralement du regard mais elle devait bien avouer que.. bah ça servait à rien en fait. M'enfin bon, c'était l'attention qui comptait comme on disait bien.

Elle était si concentrée à essayer de lui envoyer des bonnes ondes qu'elle ne remarqua même pas l'entrée de son Ludo dans la pièce, faisant un bond qui lui fit se cogner l'arrière du crâne à la tête de lit lorsqu'elle entendit sa voix non loin d'elle. Pendant une demi-seconde, son subconscient lui hurla d'aller se jeter sur lui - certain qu'elle guérirait beaucoup plus rapidement comme ça -, heureusement le bruit des talons de Mme Rosier claquant sur le sol la ramena à temps à la réalité. Il était à présent assis au bout de son lit, merlin ce que c'était dur de résister à la tentation ultime quand elle était si proche. Ana se trouva plongée au beau milieu de son cours d'Etude sur les moldus. Elle se sentait comme Eve, à l'exception près que Ludo était son fruit défendu.

Elle secoua la tête pour se sortir de ses pensées et essayer de reprendre contenance, regrettant bien vite son geste en sentant sa tête faire le tour du monde à l'envers, à cloche-pied et en écoutant du heavy métal à fond les bananes ananas.

"Oui ça va, merci Monsieur." dit-elle en fermant les yeux pour essayer de retrouver un équilibre intérieur à peu près stable. Shit, elle venait de se rendre compte qu'elle lui avait parlé alors qu'il ne s'était même pas adressé à elle. Bon bin au moins c'était quand même une moins grosse boulette que de se jeter sur lui. Pour l'instant.

Et puis Madame Rosier ouvrit la bouche et l'envie de faire de grosses boulettes submergea littéralement Ana. Non mais comment elle osait parler à Ludo ! Lui qui était obligé de se taper toutes les conneries de Pan et elle des étudiants ! Qui était obligé de se trimbaler le vieux croûton de Rusard ! Ana bouillonnait littéralement de rage, arborant les couleurs de sa maison sur tout son visage, bien contente de ne pas être un ballon car elle aurait certainement explosé.

Comment une femme à l'allure si respectable pouvait se montrer aussi détestable ! Malheureusement, en plus d'être membre du personnel, Demetria connaissait aussi très bien les parents d'Ana ce qui était d'autant plus dangereux pour le Ludastasia. Ana n'imaginait que trop bien ses parents la retirer de Poudlard s'ils apprenaient la nouvelle, l'empêchant de revoir Ludo à tout jamais, perspective qui refroidit complètement Ana et l'aida à se calmer et à montrer un visage plus impassible face aux paroles de l'infirmière. Et dire qu'elle en était presque arrivée à apprécier cette femme qu'elle avait toujours connu, aussi loin qu'elle se rappelle.

La brune attendit que l'infirmière s'éloigne avant de lancer un regard compatissant vers Ludo comme l'aurait fait n'importe quel élève, n'oublions pas que Dominique était tout de même toujours présente.

"Ca va Domi ? Pas trop dur ?" demanda-t-elle à son amie en souriant, sourire qui se voulait aussi adressé à Ludo, même si elle ne pouvait pas le montrer.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gryffondor
avatar
ft. : Annalise Basso
Hiboux envoyés : 289
Entrée à Poudlard : 15/03/2016
Année d'étude en cours: : Quatrième
Maison répartie : Gryffondor
Mornilles : 729
DC : Mouahahahahahahahah hum hum, plus sérieusement: Keir, Ochi et Sican(nettes), Shoshana, Maddyboom
Chocogrenouilles : 198
Dominique Weasley
Gryffondor
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
Dim 20 Nov - 9:00
Je prend mon mal en patience, ai-je le choix de toute manière ? Et voilà que le concierge bis débarque ! Je me sens la poisse aujourd’hui, mais il semble surtout s’intéresser à Anastasia. Je penche la tête et plisse les yeux, d’où qu’ils… Ah ! Mais ouai ! Logique, il doit être celui qui la ramasse le plus souvent, non ?

Je souris lorsqu’il se pose sur le bout du lit de la septième année. Même s’il se fit recadrer par l’infirmière que j’avais essayé d’oublier pendant mes soins. En soi, il avait fait une bonne distraction pour ça, je le remerciai intérieurement. Je vis la rousse devenir toute rouge, tiens qu’est-ce qui lui arrivait ? C’est dingue, ça avait duré qu’un instant ! Si seulement j’avais un tel contrôle sur mes émotions pour ne jamais me faire prendre par les profs ! (ou ma sœur !) (ou ma mère !) Je frissonne, surtout ma mère en fait…

Je secouai la tête en regardant la copine de ma sœur.

« Ca gère ! Je te tapoterais bien le dos pour te consoler, Hastings mais comme tu le vois je peux pas bouger ! » lançai-je sincèrement désolée de l’attitude désagréable de l’infirmière avec lui. « Elle est pas non plus totalement sweet avec moi donc je compatis vraiment ! » ajoutai-je en baissant la voix.

Bien sûr que j’avais remarqué des trucs malgré les efforts qu’elle faisait. Je savais qu’avec la famille que j’avais… ben… je serais emmerdée toute ma vie, et j’avais pas eu la chance de ma sœur, moi j’étais née rousse. Bon, c’était pas non plus aussi chiant que pour Jamie, Al et Lily, mais c’était déjà bien assez chiant comme ça.

« Bref ! Et toi, la tête ça va encore Ana ? » demandai-je avec un sourire confiant.

Comme disait papa, la douleur c’était dans la tête !
Revenir en haut Aller en bas
Concierge
avatar
ft. : Andy Black
Hiboux envoyés : 89
Entrée à Poudlard : 15/04/2016
Année d'étude en cours: : concierge
Maison répartie : n'a pas étudié a Poudulard
Mornilles : 510
DC : Clover, Drystan, Sara, Elyssa
Chocogrenouilles : 136
Ludo Hastings
Concierge
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
Dim 4 Déc - 13:55
Je ne sais pas pourquoi, mais il me semble qu'il n'y a pas beaucoup de gens faisant parti du staff de l'école qui m'apprécie vraiment. En tout cas, une ok, mais les autres.... disons que c'est encore à travailler. Même Rusard qui n'était pas fanatique de moi semblait s'y être fait. Mais en même temps j'étais la promesse de sa retraite ! Pourtant, je savais que ce n'était pas gagné avec tous. Surtout pas avec l'infirmière, mais sa haine me coulait dessus comme sur le dos d'un canard. C'est aussi pourquoi je me suis permis d'entrer dans la salle sans demander la permission et que je me suis installé sur le lit d'une élève qu'elle soignait, ma petite amie, mais ça elle ne pouvait/devait pas le savoir.

« M'dame Dem ça te va mieux ? » Fis-je en faisant exprès de la tutoyer. Puis haussant les épaules je continue. « De tout façon, l'vieux Rusard ne semble pas être assez en forme pour pouvoir garder son poste seul l'an prochain et je suis le plus prometteur... en fait il n'y a personne d'autre en liste et je crois que Mcgonagall m'aime bien. » Ou elle aimait se rincer l'oeil sur un p'tit jeune, p'têtre que c'est une cougar la Mcgo... « Et puis oui, on peut dire que c'est un travail. Mieux que de moucher des p'tits nez... »

Je me lève du lit de Stonehenge et je me balade dans la pièce aceptisé. Alors que l'autre greluche sors la tête haute avec son balais dans l'cul, je me retourne vers la rouquine qui m'adresse la parole. Je lui fais un petit sourire et jhausse à nouveau les épaules. « Ben tu sais c'pas grave je m'en fou un peu de cette vieille bique et pour mon dos, pas besoin de la tapoter. Bon, je suis quand même heureux de voir que vous allez bien... Mais j'ai des toilettes à aller torcher. »

Finir de ramasser les dégats que la porte avait fait, mais au moins Ana est en un morceau et elle est bien réveillé. Je fais justement un clin d'oeil à la brunette prenant soin que personne d'autre ne le voit et me dirige lentement vers la porte.

_________________
We're always runnin' away and we don't even stop to think about it. The world's in our hands, They don't need to understand We do it our own way, no matter what they try to say about it.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ft. : Poppy Drayton
Hiboux envoyés : 506
Entrée à Poudlard : 18/04/2016
Année d'étude en cours: : 7ème année
Maison répartie : Gryffondor
Mornilles : 1587
DC : Stravelopoulet
Chocogrenouilles : 558
Anastasia Stonehenge
Fugueuse écervelée
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
Mer 18 Jan - 15:38
Des petites étoiles... Pourquoi est-ce que tout le monde s'obstinait à penser qu'on voyait des belles petites étoiles quand on était sonné ?! Non parce que, dans la vision d'Ana, à part des tâches noires randoms qui s'approchaient plus de l'allure d'un gros troupeau de mouches mutantes qu'autre chose, il n'y avait aucun corps céleste dans son champs de vision.

Du moins aucun corps céleste de cette nature-là parce que niveau "corps céleste", humainement parlant d'un point de vue tout à fait objectif, il y avait bien un monsieur qui remplissait tous les critères à l'horizon. Niveau céleste, il n'avait d'ailleurs pas que le corps mais ce n'était pas vraiment le moment de s'éterniser sur le sujet au beau milieu de l'infirmerie.

Quoi que c'était tout de même une bonne occupation pour faire passer son indignation face au comportement de madame Rosier... C'est donc sans trop écouter ce qui suivit après la sortie de l'infirmière que la brune commença à faire un listing mental des "raisons qui font que le mot céleste paraît pâlichon à côté de l'apprenti-concierge décidément trop bien pour être seulement apprenti-concierge".

1 - Le corps, tout entier, vraiment rien à jeter se dit-elle en contemplant niaisement la beauté de son ouragan personnel. Heureusement qu'elle avait soif parce qu'elle n'était pas certaine d'avoir pu retenir un filet de bave autrement.
2 - L'esprit, tout entier aussi, quelle surprise ! Ana aurait probablement pu écrire une trilogie sur l'esprit remarquable que possédait Ludo sous ses allures de "bad-boy je m'en foutiste". C'était indéniablement un "bad-boy je m'en foutiste" mais c'était un portrait loin, bien loin, de décrire le personnage dans son entièreté.
3 - La voix, à la fois suave et mélodieuse, véhiculant les messages dictés par l'esprit avec un charme déconcertant. Preuve à l'appui, Ludo venait justement de parler ! Qu'avait-il dit d'ailleurs ? Aucune idée. Les tympans d'Ana étaient bien trop occupés à savourer la beauté du timbre de Ludo pour transmettre ce qu'ils avaient entendu à son cerveau. Pas certain que le cerveau lui-même aurait suivi de toute manière, les tympans d'Ana n'étaient pas la seule partie de son corps à fondre devant Mr Hastings.

En tout cas, sa vision, elle, fonctionnait toujours parfaitement quand Ludo se trouvait dans les parages. Allez savoir pourquoi, on se le demande... Elle ne rata donc pas le magnifique clin d'oeil de tombeur de son amoureux auquel elle ne put répondre autrement  que par un sourire qui lui montait au moins jusqu'aux oreilles et dont elle n'arrivait pas à se défaire, même après le départ de l'apprenti-concierge.

« Ce qu'il fait chaud dans cette pièce ! Tu trouves pas ? » dit-elle les joues bouillonnantes, bien consciente que ce n'était pas la température de la pièce le problème. « Je crois que c'est le sang qui me monte à la tête... » ajouta-t-elle, essayant de se rattraper un peu. Il fallait cependant bien avouer qu'Ana était une médiocre comédienne... Changer de sujet, voilà la seule chose qu'elle arrivait à peu près correctement à faire, et c'est donc ce qu'elle fit.

« Et toi alors, ça fait effet la pâte orange ? J'imagine que ça avait pas du tout le goût d'orange... Ni même de citrouille ? » demanda-t-elle, intriguée par la mixture. Elle était certaine de n'avoir jamais goûtée à celle-là parce que les remèdes dégueux, elle se les rappelait malheureusement tous. C'était d'ailleurs dingue ce que la médecin sorcière arrivait à accomplir et ils n'étaient même pas fichus de trouver une alternative au sale goût des médicaments... Et après, ça se croyait meilleur que les moldus, ben voyons !
Revenir en haut Aller en bas
Gryffondor
avatar
ft. : Annalise Basso
Hiboux envoyés : 289
Entrée à Poudlard : 15/03/2016
Année d'étude en cours: : Quatrième
Maison répartie : Gryffondor
Mornilles : 729
DC : Mouahahahahahahahah hum hum, plus sérieusement: Keir, Ochi et Sican(nettes), Shoshana, Maddyboom
Chocogrenouilles : 198
Dominique Weasley
Gryffondor
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
Sam 21 Jan - 11:34
Le concierge se barre. Okay très bien. Ana a des joues un peu rouges, elle semble avoir chaud. Je comprends pas, je trouve qu’il fait bon mais sans plus quoi. Je plissai les yeux.

« Tu vas bien ? Tu dois avoir de la fièvre, c’est pas possible ! » remarquai-je avec inquiétude en la regardant de bas en haut, ses joues rouges, ses yeux brillants, tout ça, comme quand je suis malade !

J’hésite sérieusement à appeler la harpie de l’infirmerie à l’aide. Mais lentement, elle retrouve un air plus normal. C’est pas pire si elle a des montées de fièvre comme ça ? Elle me parle de la mixture dégeux qu’elle m’a infligée sur les côtes.

« C’est juste puant, dégeux, je pense pas que ce soit de la citrouille et j'ai pas envie de gouter, mais j’espère que demain je pourrais remonter sur un balai, on a un match dans deux semaines, j’ai pas le temps de glandouiller ici. Sans vouloir te vexer. » remarquai-je.

« Mais je déteste être dans un lit coincée comme ça, pas le droit de bouger, pas le droit de rire, pas le droit de respirer presque ! Raaaaahahhhh ! Ca me saoule ! Pourquoi y’avait cette fichue branche sur mon chemin ! » lançai-je avec hargne dans le vide.

Je cligne des yeux et regarde la septième année.

« Et toi, tu te souviens ce qu’il s’est passé ou pas ? » demandai-je toujours sérieusement intriguée de comment elle pouvait s’être cassé la tête.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ft. : Poppy Drayton
Hiboux envoyés : 506
Entrée à Poudlard : 18/04/2016
Année d'étude en cours: : 7ème année
Maison répartie : Gryffondor
Mornilles : 1587
DC : Stravelopoulet
Chocogrenouilles : 558
Anastasia Stonehenge
Fugueuse écervelée
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
Jeu 16 Fév - 11:24
Ana se toucha instinctivement le front à l'énonciation du mot "fièvre". RAS. Le problème venait indéniablement de ses joues. Pourquoi les joues d'ailleurs ? Ne pouvait-on pas choisir un endroit un poil plus discret comme le dos ou les pieds ? Quoi qu'en y pensant, elle trouvait ça assez étrange/gênant/répugnant de rougir des pieds en témoignage d'affection... Que de romantisme !

« Non je te comprends, c'est vrai que c'est pas ce qu'il y a de plus productif de participer à la déco ambiante de l'infirmerie. » dit-elle avec une pointe d'amusement. « Enfin, surtout pour une joueuse de Quidditch.... En tout cas, je suis certaine qu'avec toi dans l'équipe, on va gagner la coupe cette année ! » ajouta-t-elle avec un peu trop d'entrain, soudainement consciente qu'elle avait levé la main en signe de victoire comme l'aurait fait un gamin de 6 ans. De la gène. Beaucoup de gène. C'était un signe qu'il fallait de nouveau détourner l'attention changer de sujet.

« Peut-être que si cette branche était là, c'était simplement que tu avais besoin d'une petite pause. »

Elle allait ajouter qu'il était bon parfois d'aller prendre l'air avant de se rappeler qu'elle ne se trouvait pas devant Nash et que ce n'était certainement pas un des points qui faisait défaut à Dominique. C'est vrai qu'elle avait plus tendance à être entourée de bouquins ambulants plutôt que d'athlètes. Non pas qu'elle était elle-même intelligente mais elle trouvait la bibliothèque étonnement plus safe que ces foutus balais volants. (Si l'on omettait la fois où elle avait passée toute une semaine à l'infirmerie après avoir renversé toute une étagère sur le sommet de son crâne, au moins on pouvait lui reconnaître que dans ces moments-là, elle savait toujours bien viser.) Et puis, une toute petite partie d'elle-même espérait peut-être qu'à force de fréquenter des érudits, ils finiraient peut-être par déteindre ne serait-ce qu'un tout petit peu sur elle, qui sait ?

« Et toi, tu te souviens ce qu’il s’est passé ou pas ? »

La question avait fusé et Ana se surprit elle-même à être elle aussi intéressée par la réponse, pour une fois. Parce que le passage de Ludo à l'infirmerie, ce n'était probablement pas un hasard.

La Gryffondor ferma les yeux et tenta d'imiter la prof de divination. Technique pas franchement fut-fut' en sachant que ce qu'elle cherchait faisait parti du passé et non pas du futur... Toujours est-il que contre toute attente, cette mini-méditation se révéla étonnement productive.

La scène défila lentement sous les yeux d'Ana : Son empressement pour aller retrouver Ludo, l'étrange romantisme d'une vieille cabine de toilettes, leur baiser un peu trop passionné...

« Lu... » commença-t-elle à murmurer, toute niaise qu'elle était dans son introspection de la dite scène du baiser, désirant à tout prix retrouver son Ludo pour rejouer l'acte I. Elle écarquilla soudainement les yeux, comme si une sonnette d'alarme venait d'être tirée d'on ne sait où de son cerveau.  

« Lustre. Je me suis prise un lustre sur la tête. » ajouta-t-elle en se tenant l'arrière de la tête, la mine baissée pour cacher le feu qui l'habitait de nouveau.

Après tout, un lustre ou une porte de toilettes, c'était presque pareil, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Gryffondor
avatar
ft. : Annalise Basso
Hiboux envoyés : 289
Entrée à Poudlard : 15/03/2016
Année d'étude en cours: : Quatrième
Maison répartie : Gryffondor
Mornilles : 729
DC : Mouahahahahahahahah hum hum, plus sérieusement: Keir, Ochi et Sican(nettes), Shoshana, Maddyboom
Chocogrenouilles : 198
Dominique Weasley
Gryffondor
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
Mar 7 Mar - 11:54
Je souris, heureuse qu’on me rassure sur mes capacités au Quidditch, pas que j’en doute à fond mais après une telle chute, ben, voilà quoi. Je haussai un sourcil intriguée.

« Qu’est-ce que tu veux dire par là ? » demandai-je, hésitante.

Elle ferma les yeux. Je me sentais con, elle devait pas se souvenir, je savais ce que c’était l’amnésie. M’enfin si elle essayait, elle allait peut-être avoir des trucs qui reviennent. Je suis curieuse de savoir en fait. Parce que c’est pas une petite bosse qu’elle s’est faite, hein. Pour avoir un bandage de cette taille fallait au moins avoir pris un mur, et violemment avec ça. J’avais aucun jugement à faire en même temps, moi et ma fichue branche mais ça m’intriguait. Je ne voyais pas comment elle avait pu se débrouiller pour ça.

Elle marmonna une syllabe que je ne compris pas tellement et pencha la tête d’un coup (ce qui dut lui faire mal, je m’y connais je me suis déjà pris un cognard dans la face, les joies d’être batteuses !). J’écarquillai les yeux. Un lustre ?

« Y’a des lustres à Poudlard ? J’ai jamais fait attention ! » remarquai-je, ahurie.

Je me mis à faire défiler dans ma tête toutes les salles de Poudlard que je connaissais pour repérer un lustre parmi elles mais rien ne venait (en même temps ma conception de ces salles était très approximative il fallait l’avouer).

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ft. : Poppy Drayton
Hiboux envoyés : 506
Entrée à Poudlard : 18/04/2016
Année d'étude en cours: : 7ème année
Maison répartie : Gryffondor
Mornilles : 1587
DC : Stravelopoulet
Chocogrenouilles : 558
Anastasia Stonehenge
Fugueuse écervelée
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
Ven 23 Juin - 14:48
« Bin je suis pas une perle en Quidditch parce que bon, les balais, très peu pour moi... » dit-elle en sentant son estomac se nouer juste à l'énoncé du maudit mot "balai", véritable instrument du diable. Elle n'était probablement pas très objective à cause de son vertige mais ce machin était quand même hyper dangereux, ses genoux et ses coudes étaient prêts à en témoigner ! « ... MAIS ça ne m'empêche pas de reconnaître les bons joueurs et de savoir qu'à trop vouloir bien faire, on finit par se laisser gagner par le surmenage et POUF la chute ! » ajouta-t-elle en mimant la fameuse chute avec ses mains. Peut-être parce qu'elle était habituée à en vivre, Ana était vachement douée pour mimer les chutes (un talent caché comme un autre).

« Y’a des lustres à Poudlard ? J’ai jamais fait attention ! »

Le visage d'Ana vira au rouge, ah bah mince y'avait donc pas de lustres à Poudlard... C'est vrai qu'elle avait sorti ça comme ça, après tout elle avait difficilement pu trouver un autre truc à s'être pris sur la tête. Une lunette de toilettes ? Nop. Une luciole ? Nop nop. Un lutin ? Nop nop nop ! Le lustre restait définitivement la version la plus crédible, enfin si elle avait anticipé le fait qu'il n'y en avait pas à Poudlard. Elle tenta de se concentrer, après tout Poudlard était si vaste, il devait bien y en avoir au moins un tout petit quelque part... Mais rien à faire, peut-être était-ce du à sa bosse à la tête, peut-être au fait qu'elle ne faisait pas attention à son environnement quand elle se déplaçait ou tout simplement au fait qu'il n'y avait vraiment aucun lustre à Poudlard, elle du se rendre à l'évidence que sa couverture était vraiment nulle à chier.

Heureusement, quand il s'agissait de protéger sa relation avec Ludo afin que ce dernier n'ait pas d'ennuis, Ana était toujours pleine de ressources ! Ni une ni deux, elle se jeta sur la vieille diversion de la faute de vocabulaire.

« Ou alors c'était un chandelier ? J'avoue que j'sais pas trop faire la différence entre les deux, un truc qui fait de la lumière quoi ! Puis qui fait accessoirement très mal à la tête... » dit-elle en se frottant l'arrière de la tête dans une piètre tentative de convaincre sa nouvelle amie.

Des chandeliers qui tombent du ciel, comme c'était crédible.
Ana n'était réellement pas faite pour être comédienne.

« J'suis sûre que c'était encore cette saleté de Peeves ! Il arrête pas de prendre ma tête pour un panier de Basket depuis qu'on lui a fait les pieds avec Nash ! »
Revenir en haut Aller en bas
Gryffondor
avatar
ft. : Annalise Basso
Hiboux envoyés : 289
Entrée à Poudlard : 15/03/2016
Année d'étude en cours: : Quatrième
Maison répartie : Gryffondor
Mornilles : 729
DC : Mouahahahahahahahah hum hum, plus sérieusement: Keir, Ochi et Sican(nettes), Shoshana, Maddyboom
Chocogrenouilles : 198
Dominique Weasley
Gryffondor
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
Sam 1 Juil - 9:45
Ses paroles étaient pleines de sagesses, dommage que je n’écoute pas toujours la sagesse. Bon dans le fond elle avait raison et j’allais peut-être lever un peu le pied. Mais dans les faits, j’aimais trop voler pour m’empêcher très longtemps de retourner m’amuser/m’entrainer régulièrement hors des heures d’entrainements. Je haussai les épaules en la voyant rougir après ma question. Je ne voyais pas où était le problème, si ça se trouve elle avait raison… Même si vraiment à part les chandelles de la Grande Salle je voyais absolument pas où pouvait y avoir des lustres.

Je hochai donc la tête quand elle sembla se dire que ce n’était pas un lustre. D’un autre côté je comprends, si j’avais bien pigé, elle se prenait souvent des trucs sur la tête alors bon, au bout d’un moment, un truc sur la tête reste un truc sur la tête, on s’en fiche que ce soit un lustre ou une bougie ou un chandelier, ou une armure, ou une porte de placard. L’idée restait la même. J’écarquillai les yeux…

Elle avait… fait… quoi ? Je me redressai brusquement dans mon lit sans faire attention à mes côtes qui hurlèrent leur désaccord.

« TU AS FAIT QUOI ? » demandai-je en hurlant presque ma fascination et mon admiration à sa tête.

Mes yeux devaient être ronds comme des billes. Pas les socettes de Merlin, elle venait de gagner un respect incommensurable venant de moi…

« Tu as fait les pieds à Peeves ? C’est vrai ? Comment ???? » M’exclamai-je, prête à la supplier pour qu’elle me raconte tout.
Revenir en haut Aller en bas
 
Oh! Un arbre! [LIBRE]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» L'arbre aux messages. - Enterrement Habashi Zanshi |Libre Sunajins|
» Obama en chute libre ...
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mimbulus Mimbletonia :: hogwarts hogwarts hoggy warty hogwarts :: Troisième étage :: Infirmerie-
Sauter vers: