RSS
RSS



 

 
Invité
Invité
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
MessageUne nuit à bord du Magicobus [ft. Victoire] | Ven 12 Aoû - 18:43


Hibou:
 


Et en effet le Hibou avait perdu quelques plumes pour ne pas dire la totalité de son plumage. Il ressemblait désormais à une poule qu'on aurait déplumée. Audric avait d'abord maudit Molosse, ce stupide chien que sa mère élevait comme un prince puis il avait relu la lettre et s'était mis en colère contre son expéditrice, autrement dit : sa très chère mère. Il ne voulait pas rendre visite à Charlotte. S'il devait un jour aller sur la tombe de sa sœur il ferait en sorte que ce ne soit pas le week-end de la Toussaint. A cette époque de l'année les cimetières grouillent de monde.


Et surtout il ne voulait plus entendre toutes ces merdes à propos du pardon que sa mère lui servait à chaque fois qu'elle en avait l'occasion. Cela faisait bientôt dix ans qu'elle était morte. Il était passé à autre chose. Alors non il ne passerait pas son week-end de la Toussaint avec sa mère et encore moins avec Molosse à Londres.

Et pourtant c'est sous la pluie et à attendre le Magicobus qu'Audric passa la veille de la fête des morts. Il regretta alors la grande salle et ses mets délicieux. Si seulement il avait envoyé sa mère paitre, mais étrangement il ne pouvait s'empêcher d'espérer que leur relation se rétablisse un jour.  

Lorsque le Magicobus arriva il était déjà 22 H et Audric se fit violence pour ne pas faire remarquer son retard au chauffeur. On s'occupa de sa valise qui finie devant un des lits et 11 mornilles plus tard il était installé à côté de son bagage, son ticket dans une main et son chocolat chaud dans l'autre, défiant les lois de la gravité pour éviter que ce dernier ne se déverse sur lui.

La conduite brusque du chauffeur l'avait toujours empêché de dormir. Voir les autres passager plongés dans un profond sommeil relevait pour lui de l'ordre du miracle.

Une secousse violente fit faire un sursaut à la tasse. Il en avait fallu de peu pour qu'elle finisse sur son pantalon et ne le tâche. Avant de partir il avait pris soin de revêtir une tenue de Moldu et avait laissé sa robe de sorcier à Poudlard. Il n'avait d'ailleurs amené avec lui que quelques livres de magie et sa baguette. Il espérait trouver le temps entre deux tasses de thé et quelques remarques acerbes de faire ses devoirs pour lundi.

A cette heure de la nuit, la seule certitude qu'Audric avait était qu'il allait surement passer le week-end le plus merdique de l'année. Jamais il n'avait été convié pour la Toussaint chez sa mère. Et jamais au grand jamais sa mère ne lui avait parlé de Charlotte.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Poufsouffle
avatar
Victoire Weasley
Poufsouffle
ft. : Ola Rudnicka
Hiboux envoyés : 520
Entrée à Poudlard : 27/03/2016
Année d'étude en cours: : 5ème
Maison répartie : Poufpouf
Mornilles : 330
Failamalle : ♥️ Carte du Maraudeur ♥️ Passage secret de la sorcière borgne ♥️ Boursoufflet violet ♥️ Photo dédicacée de Leo Purple ♥️
DC : Chou, Nounours et Drystiflore
Chocogrenouilles : 491
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
MessageRe: Une nuit à bord du Magicobus [ft. Victoire] | Lun 15 Aoû - 11:25


Le vent du dernier soir d’octobre, chargé de gouttes de pluie caressa la nuque de Victoire, fantôme d’Halloween.
Un frisson parcourut son échine. Elle resserra son manteau contre elle, serra ses doigts engourdis autour de son latte Starbucks pour les réchauffer.

Elle avait froid, elle était exténuée, un peu effrayée de se retrouver seule, si tard dans cette grande ville, mais elle était satisfaite.

Car ce jour là, Victoire avait fait sa première sortie solo.

Célébrer la fête des sorciers, elle était trop vieille pour ça. Trop vieille pour les patacitrouilles, les chocogrenouilles, les dragées surprises et les déguisements.  
A quinze ans, il était temps de laisser ces enfantillages derrière elle, d’enfiler ses chaussures les plus confortables, glisser son sac en bandoulière sur son épaule et un plan du métro dans sa poche, et partir explorer cet endroit fantastique et mystérieux qu’était le Londres moldu.

Elle avait perdu toute notion du temps au British Muséum, navigué entre les artefacts des différentes ères dont elle ne pouvait qu’imaginer l’histoire, s’était arrêtée, fascinée, devant des tableaux contemporains tels qu’elle n’en avait jamais vus accrochés aux murs de Poudlard, avait souri en repérant quelques objets sorciers incorrectement attribués à des inventeurs anciens. Léonard de Vinci semblait en savoir beaucoup plus sur le monde magique que ce que les moldus étaient prêts à admettre.

Elle avait photographié tout ce qu’elle pouvait avec l’appareil moldu que lui avait donné grand-père Arthur, bien qu'il lui semblait être la seule à en avoir un de ce genre, un où elle devait tourner une molette et regarder ce qu’elle photographiait à travers la petite lucarne. Et surtout, elle était la seule à ne pas s’en servir pour prendre des auto-portraits. Avec sa tête de bouledogue, de toute façon, elle ne voyait pas ce qu'elle en aurait fait.

Elle avait emprunté le métro, non sans une certaine inquiétude, mais forte de ses visites passées avec sa famille. Elle se trompa deux fois de direction, fut proche de pleurer en public, mais se ressaisit et arriva finalement à Oxford Street comme elle l’avait planifié.

Elle avait suivi à contrecourant les sacs de shopping qui la menèrent à ce qui semblait être le temple ultime de la mode, à en juger par le regard avide des moldues qui n’avaient que « Primark » à la bouche. Elle en ressortit aussi tôt, effrayée par la frénésie ambiante, et marqua cela comme son premier échec à vivre l’expérience moldue authentique.

Il était temps de rentrer. Teddy devait probablement déjà l'attendre devant le Chaudron Baveur, où ils avaient prévu de se retrouver pour rentrer ensemble.
Il avait ses propres plans pour la journée d'Halloween, Victoire avait les siens.

Un vrai programme d’adulte. Indépendante, digne, et certainement pas effrayée de prendre les transports publics moldus la nuit.

Ou peut-être que si, un tout petit peu.

Ca n’annulerait pas tous ses efforts d'intégration si elle prenait le magicobus pour son dernier trajet, si ?

Elle ne se posait déjà plus la question lorsque le bus impérial freina net devant elle, invisible aux yeux des moldus. Elle s’y engouffra, fut enveloppée par une sensation réconfortante de chaleur et de familiarité. Sans même avoir encore quitté le monde des moldus, elle se sentait déjà un peu plus proche de la maison.

Autour d’elle, impossible de se tromper, il n’y avait que des sorciers. A leur façon de s’habiller, à leur façon de roupiller comme seuls des sorciers savaient le faire, ou de sauver habilement leur boisson malgré les secou— oh, Merlin.
Le magicobus venait de redémarrer tout aussi doucement qu’il s’était arrêté, envoyant Victoire valser vers l’autre bord du véhicule.
Elle se sentit projetée contre un autre passager. Elle atterrit sur les genoux du pauvre malheureux dans un tsunami de chocolat et de café.



Spoiler:
 

OOTD:
 

_________________
Hold up your head. You were made for victory.   links bio RP
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
MessageRe: Une nuit à bord du Magicobus [ft. Victoire] | Jeu 18 Aoû - 16:41


Audric ne l'a vit qu'au dernier moment. La collision fût aussi violente que le démarrage du Magicobus. Il en aurait presque oublié sa tasse si elle ne s'était pas renversée sur eux et cassée en petits morceaux par terre.

Le passager était une jeune femme d'à peu près l'âge d'Audric. Elle ne pesait pas très lourd sur les genoux du lion, pour ne pas dire quasiment rien et semblait avoir, elle aussi, reçu du chocolat.

Décidément il aurait mieux fait de refuser le supplément boisson.

Sur ses genoux, la jeune femme semblait elle aussi ne pas avoir vu le coup venir. Il faut dire qu'avec la conduite plus que brutale du Magicobus, plus d'un passager avait déjà dû tomber.

-Wow, ça va ? Tu t'es pas fait mal ?

Il doutait que la jeune fille ne se soit blessée cependant, Audric avait toujours eu tendance à trop s'inquiéter et à trop s'excuser.

-Désolé pour le chocolat... J'aurais pas dû en prendre. Quelle idée avec un tel chauffeur.

En jetant un coup d’œil à l'avant, le jeune lion remarqua que certains sorciers avaient été réveillés par le bruit. Comment une simple chute pouvait les réveiller alors qu'ils dormaient paisiblement quelques minutes auparavant ?

Audric fouilla la poche intérieure de sa veste et en sorti sa baguette. Rien de mieux qu'un sortilège de récurage pour effacer les dégâts.

-Tergeo !

Les tâches se mirent alors à rétrécirent jusqu'à ne plus exister.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
Une nuit à bord du Magicobus [ft. Victoire]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une grosse nuit à Bord
» Une nuit aux bord de l'océan. [PV Fumiko]
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]
» La nuit du renouveau.
» Un certain bord de mer...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mimbulus Mimbletonia :: Wizard's Wireless :: Pensine :: Abandonnés-
Sauter vers: