RSS
RSS



 

 
Sinsear
avatar
Adele Berry
Sinsear
ft. : Cole Mohr
Hiboux envoyés : 213
Entrée à Poudlard : 30/06/2016
Âge : 19
Année d'étude en cours: : ASPIC+1
Maison répartie : SINSEAR
Mornilles : 723
DC : ♥️ Gabrielle Elliott
Chocogrenouilles : 259
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
MessageFruits de mer | Lun 8 Aoû - 11:48


Previously:
 

— Bougeons de là.

Adele avait acquiescé bien volontiers. Il avait eu sa raclée pour la semaine, démonté par le professeur Chen. Et comme des deux il était le capricieux, il proposa à Chen de le retrouver d’ici une demi-heure, histoire qu’il se change, tout de même un peu soucieux de ne pas se balader avec des fringues tachées de sang, sur un jeune homme tout cabossé.

En réalité il ne lui avait pas vraiment laissé le choix et l’avait surtout noyé sous des promesses avant de prendre la direction de son dortoir.

— Ok Chenette, je vais trouver un endroit sympa où t’emmener, tu vas voir ça va être marrant ! Non, je te mens, en réalité j’en sais rien du tout, je n’ai encore rien décidé, dans le doute prend des bonnes chaussures. Je te retrouve ici PRECISEMENT dans une demi-heure ! Si tu me fais faux bond j’appelle la SPA et dieu sait ce qu’ils feront de moi !

Il embrassa une nouvelle fois la joue de Chen et transplana directement à son dortoir, sans prendre le temps de connaître l’avis de la jeune fille.

Une seconde plus tard, il réapparaissait devant Chen dans un nouveau transplanage.

— J’ai oublié mon t-shirt, se justifia-t-il.

Il disparut à nouveau après avoir récupéré son t-shirt qu’il avait posé par terre. Chen devait le prendre pour un bouffon, lui n’avait clairement pas assez d’argent pour abandonner son beau t-shirt bleu tout plein de sang séché.

Il avait réfléchi sous la douche à où il pourrait bien emmener Chen. Ca faisait quand même deux fois qu’il la traînait au Bloody et ils se croisaient de temps en temps à STB. Finalement il se décida pour la seule et unique destination vraiment valable, pour le seul vrai paysage digne d’attention : la mer.

Il retrouva la jeune fille, tout sourire, une casquette vissée sur sa tête et une capuche par-dessus, dans ses vêtements tout propres, sur sa figure lavée où n’apparaissait plus que les hématomes.

— Direction la plage de Stornoway, jeune fille ! Chanta-t-il, regarde j’ai même prévu un pique-nique !

Il lui montra son sac de cours qu’il avait vidé de ses parchemins. En réalité il avait balancé ce qu’il avait trouvé autour de lui sans prendre le temps de réfléchir et son sac ne contenait qu’une pauvre serviette de plage, une seule bière, un seul steak et deux bouteilles de ketchup. Il n’avait même pas pensé aux couverts.

Il faisait frais, le vent d’octobre soufflait dans les arbres et ce n’était sans doute pas le temps idéal pour pique-niquer dans la nature mais pour Adele il n’existait rien de mieux que l’océan.
Revenir en haut Aller en bas
Ceart
avatar
Chenye Viungo
Ceart
ft. : Malaika Firth
Hiboux envoyés : 101
Entrée à Poudlard : 02/07/2016
Année d'étude en cours: : Première année
Maison répartie : St-Barnaby
Mornilles : 237
Chocogrenouilles : 75
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
MessageRe: Fruits de mer | Ven 12 Aoû - 15:08


Chen allait lui répondre. Chen allait lui répondre que même la SPA ne pouvait plus rien pour lui. Qu'il ferait encore mieux de rester près d'elle. Chen allait lui répondre qu'elle avait toujours de bonnes chaussures. Bonnes. Pas parce qu'elles étaient jolies, mais parce qu'elles étaient pratiques. Même si un coup de talon aiguille avait plus d'effet qu'un coup de pompes. Tout dépendait de la force. Et Chen était très forte.

Chen allait lui répondre. Chen allait lui répondre mais Adele colla un nouveau baiser sur sa joue. A défaut d'avoir quelqu'un à qui se tenir, Chen tomba par terre. A côté du tee-shirt. Peut-être qu'elle devait le ramasser. Peut-être. Elle le regarda pendant une demi-seconde. Une demi-seconde qui sembla durer un siècle. Ce n'était qu'un tee-shirt. Elle pouvait juste l'attraper et le lui lancer au visage ensuite. Ce n'était qu'un tee-shirt. Le problème se résolut par lui-même. Adele Berry arriva comme une flèche, prit son vêtement et partit aussi vite qu'il était venu. Sans lui refaire de bisous sur la joue.

Sans trop savoir pourquoi elle était vexée de ne pas en avoir eu. Ou autre chose. Du soulagement. Cela ne ressemblait pas à du soulagement. Elle secoua la tête. Elle ne comprenait plus rien. Adele la désarmait sans utiliser ses poings. Et elle n'hésitait pas à se servir des siens. Se promettant de ne plus le soulever par le col de la journée, elle piétina son vieux joint par terre. Dans une demi-heure, elle devait revoir Adele.

L'africaine traîna. Elle aurait se dépêcher, prendre une douche et s'habiller. Elle avait du mal à bouger. Figée sur place. Elle se remit de - de quoi se remettait-elle - et regagna son dortoir. Chen se prépara vaguement. Même si elle ne devait plus taper personne aujourd'hui, il lui fallait quand même des vêtements confortables. Elle se munit d'un jogging et d'un tee-shirt court. Soleil. Qui disait soleil disait casquette. Casquette. Cheveux lissés, plus simple.

Lorsqu'elle rejoignit en avance le garçon, elle constata son visage. Son visage où apparaissaient des hématomes. Chen ressentit un pincement au coeur. Habituellement très fière d'être plus forte qu'une bande de tocards. C'était elle qui avait donné tous ces coups à Adele. Mais elle ne savait que faire. On ne l'avait jamais habituée aux bisous magiques. Mais bien aux "ressaisis-toi voyons ! Sal' gosse !". Elle passa sa main sur son visage. Elle devait sûrement lui faire mal. Que pouvait-elle faire d'autre ? Chen se rendit compte de son geste. Du garçon qui n'avait rien demandé. Dégagea sa main et se recula, jetant un oeil au pique-nique. Chen et pique-nique ne faisaient pas bon ménage. Elle attrapa son sac, se jugeant plus forte. La brune suivit le chemin de la plage à côté d'Adele, le sac léger en bandoulière. Trop léger. Que pouvait-il contenir ?

« Je trouve pas "jeune fille" très approprié. Appelle-moi autrement. » Chen ne se rappelait que trop bien des surnoms peu affectueux de son enfance. Mais Adele n'en savait rien. « Je veux dire. » Elle souffla du nez. « Chêne. C'est pas mal déjà. Tu peux faire mieux que jeune fille. »

Elle était beaucoup plus douée pour sortir ses punchlines que pour être gentille. Beaucoup plus douée pour taper Adele que pour le faire rire. Elle espérait qu'il allait sourire. Lui faire oublier ses hématomes. Compassion ? Et pourtant Chen n'avait jamais eu aucun mal à tabasser les gens. Elle était même triste quand elle voyait le peu de dégâts que les sorciers ne pouvaient guérir. Si seulement il y avait un remède capable de guérir tout, Chen l'aurait tout de suite utiliser pour Adele. Qui ne semblait pas perturber. Elle se surprit même à scruter son visage. Alors que la plage se rapprochait de plus en plus. Pourquoi la plage ?

« Ca fait un moment que j'ai pas nagé. Mettre des gens au sol dans l'eau, ça s'appelle les noyer. »

HRP:
 

_________________
BROKEN CEART
© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Sinsear
avatar
Adele Berry
Sinsear
ft. : Cole Mohr
Hiboux envoyés : 213
Entrée à Poudlard : 30/06/2016
Âge : 19
Année d'étude en cours: : ASPIC+1
Maison répartie : SINSEAR
Mornilles : 723
DC : ♥️ Gabrielle Elliott
Chocogrenouilles : 259
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
MessageRe: Fruits de mer | Jeu 18 Aoû - 11:34


Adele se vit arracher son sac à dos, caresser la joue, maudire pour l’appellation « jeune fille » dans ce qui lui semblait être un déluge de grand n’importe quoi. Chen était aussi dure à l’intérieur qu’à l’extérieur, elle ne se laissait pas apprivoiser facilement mais loin de décourager Adele, il avait au contraire le sentiment de pouvoir adoucir un peu la vie de l’africaine. Comme il aimait se sentir utile pour les autres ! Evidemment il était incapable d’aider vraiment les gens, il n’avait même pas réussit à préparer un pique-nique correct, tout ce qu’il pouvait faire était un dessin de fleur au ketchup sur le morceau de steak de Chen pour l’amuser.

Il était bien trop simple d’esprit pour se soucier des maltraitances de la jeune fille à son égard. Pour un passage à tabac et quelques paroles acides il avait droit à une caresse sur la joue. C’était déjà bien, une petite lueur d’amour dans la haine. Adele Berry, la victime parfaite pour tout bon kidnappeur, atteint au dernier degré du syndrome de Stockholm. Il se maudissait souvent d’être aussi naïf et manipulable, incapable de faire preuve de caractère pour défendre son honneur.

Chen semblait au contraire bâti à l’inverse avec sa fierté inébranlable.

— Ca fait un moment que j'ai pas nagé. Mettre des gens au sol dans l'eau, ça s'appelle les noyer.

Adele cafouilla. Il hésita entre rire, être choqué et protester devant l’idée absurde de se baigner dans la mer en octobre en Ecosse.

— Quoi ?
Réagit Adele dans un sursaut de rire, non mais attend tu es folle on ne va pas se baigner ! Je vois bien que tu n’as aucune idée des conditions météo de l’Ecosse ! Toi tu as été élevé au soleil, moi j’ai été élevé à la dure !

Enfin arrivés sur la plage, Adele récupéra son sac à dos, déplia sa serviette de plage sur le sable face à la mer et invita Chen à s’y asseoir avant de la rejoindre, sortant son pauvre steak surgelé et sa bière, se maudissant mentalement d’être aussi bête.

— Bon alors je n’ai pas grand-chose à vrai dire… Bon sang j’ai oublié les couverts… Pour ma défense je suis vraiment parti précipitamment… Enfin peu importe ! On va partager et manger avec les doigts, ça sera très bien ! Se reprit-il.

Il fit cuire son steak magiquement, le coupa en deux avec ses mains, faisant goûter la chair sur sa serviette blanche avant d’en tendre la moitié à Chen, lui proposant de piquer dans la bière et de se servir abondamment en ketchup puisqu’en parfait abruti il avait pris deux bouteilles bien pleines.

— Un jour quand je serais riche et célèbre je t’emmènerais manger un vrai repas au restaurant
, promit Adele.
Revenir en haut Aller en bas
Ceart
avatar
Chenye Viungo
Ceart
ft. : Malaika Firth
Hiboux envoyés : 101
Entrée à Poudlard : 02/07/2016
Année d'étude en cours: : Première année
Maison répartie : St-Barnaby
Mornilles : 237
Chocogrenouilles : 75
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
MessageRe: Fruits de mer | Ven 19 Aoû - 11:39


Adele élevé à la dure. Chen sous le soleil. L'image des enfances inversées fut rire Chen. Elle n'était pas sûre qu'il comprendrait. Il n'y avait pas grand chose à comprendre. Il n'y avait même rien de drôle. Elle ne voulait pas non plus qu'Adele vive ce qu'elle avait vécu. Le rire du garçon fit d'ailleurs l'effet d'une bombe dans son coeur. Pas d'une bombe qui empoisonnerait son monde. Non, une bombe de couleur et de peinture. Une bombe de ce qu'était composé Adele.

Chen n'avait effectivement pas la notion du "ohlala c'est froid". Ce n'était que de l'eau après tout. L'eau n'avait jamais fait de mal à personne. L'africaine eut l'image de l'eau bouillante que l'on versait sur des victimes en guise de torture. Retira tout ce qu'elle avait pensé. L'eau faisait autant de mal que de bien. Elle était nécessaire à la vie. Indispensable à la mort. Indispensable à l'Ecosse. Chen ne voulait pas aller jusqu'à mort = Ecosse. Surtout que sa vie en Afrique y ressemblait bien plus. Mais quand même...

Ce n'était pas faux. Assise sur la serviette, Chen fixait l'étendue glacée. Elle n'inspirait pas la joie, loin de là. Comment quelqu'un de si joyeux avait pu être élevé dans un endroit pareil ? De la même façon qu'une personne si morne l'avait été sous le soleil africain. Elle soupira, reportant son attention sur le steak congelé. Et la bière peu fraîche. Si elle avait tendance à ne pas détester sa compagnie au plus haut point, il ne savait pas grand chose sur elle. Un, Chen ne mangeait pas.

« Non merci. Mange, toi, tu es tout maigre. J'ai vu ton torse tout à l'heure, tu t'en souviens ? » Lancer.

Ouvrir les deux bouteilles de ketchup comme deux bouteilles de vodka. En mettre une dans la main d'Adele, l'autre dans la sienne. Faire taper les extrémités l'une contre l'autre. Lever son ketchup en l'air, et en boire. Cela n'avait ni le goût de l'alcool ni sa consistance. Chen regretta amèrement de ne pas avoir apporté les boissons d'elle-même. Elle avait bien un goulot dans sa poche. Un mélange alcool-ketchup n'étant pas vraiment son idéal, elle piqua une gorgée de bière avant de siroter sa bouteille de sauce tomate.

« N'essaie pas de devenir un homme qui a du succès, essaie de devenir un homme qui a de la valeur. Albert Einstein. » Soupirer. « Et toi Berry, t'as une putain de valeur. »

Personne n'avait donc conscience que l'argent n'achetait ni la santé ni rien d'autre ? Seulement la drogue et la cupidité. Et les putes aussi. Adele ne croulait pas sur l'or, elle non plus. Pourtant, sur la plage de Stornoway, Chen eut la sensation d'avoir gagné quelque chose de beaucoup plus important que tout l'argent de ce monde.
Revenir en haut Aller en bas
Sinsear
avatar
Adele Berry
Sinsear
ft. : Cole Mohr
Hiboux envoyés : 213
Entrée à Poudlard : 30/06/2016
Âge : 19
Année d'étude en cours: : ASPIC+1
Maison répartie : SINSEAR
Mornilles : 723
DC : ♥️ Gabrielle Elliott
Chocogrenouilles : 259
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
MessageRe: Fruits de mer | Lun 22 Aoû - 16:50


— Non merci. Mange, toi, tu es tout maigre. J'ai vu ton torse tout à l'heure, tu t'en souviens ?

Allons bon. Il avait l’air bête à manger tout seul.

— Comment ça tu ne manges pas ? Mais alors tu ne veux pas que je t’emmène au resto ? Qu’est-ce que tu aimes faire ? Les boutiques ? Aller au cinéma ? Demanda Adele.

Effectivement, il se rendait compte qu’il ne connaissait rien de la fille. Elle savait se battre, elle était africaine et elle s’appelait Chenye Viungo. Ce n’était pas beaucoup. Il trinqua au ketchup et s’étouffa presque avec le liquide épais bas de gamme.

— C’était vraiment le pique-nique le plus lamentable du monde, s’excusa Adele en gloussant.

Chen n’avait pas l’air mécontente.

— N'essaie pas de devenir un homme qui a du succès, essaie de devenir un homme qui a de la valeur. Albert Einstein.

Il avait vraiment trouvé un bon prof d’arts martiaux. Avec les conseils de vieux sage et tout, vraiment rien à redire.

— Et toi Berry, t'as une putain de valeur.

Il s’esclaffa. Ce n’était pas spécialement drôle mais il n’avait aucune idée de comment réagir autrement. Il était le genre à noyer les autres sous des embrassades et des compliments et pourtant il était lui-même mal à l’aise d’en recevoir, comme s’il n’en méritait pas.

— Ahaha, merci Chen, j’essaierais de ne pas te décevoir alors !


Pour lui faire plaisir et l’amuser, il prit un bâton sur le sable et dessina son visage, exagérant son sourire, parce que c’était comme ça qu’il avait envie de la voir. Heureuse.
Revenir en haut Aller en bas
Ceart
avatar
Chenye Viungo
Ceart
ft. : Malaika Firth
Hiboux envoyés : 101
Entrée à Poudlard : 02/07/2016
Année d'étude en cours: : Première année
Maison répartie : St-Barnaby
Mornilles : 237
Chocogrenouilles : 75
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
MessageRe: Fruits de mer | Dim 28 Aoû - 19:09


Chen ne ressemblait pas aux autres filles. Elle ne savait même pas ce qu'elles aimaient. Apparemment, les boutiques. Les cinémas. C'était peut-être elle qui ressemblait à une dépensière sans nom. Peut-être que c'était juste ce qu'Adele pensait d'elle. Elle fronça les sourcils. Non. Non. Elle avait frappé Adele. Lui avait donné du fil à retordre. Mais ne lui avait sûrement pas donné une image d'elle fanée.

« Tu aimes, toi ? » Demander avec incompréhension.

A part se battre, Chen ne savait pas faire grand chose. Elle savait faire mal. Heurter. Que des "qualités" qu'elle ne voulait pas montrer à Adele. Qui en avait bien assez prit sur la tronche. Des qualités de brute.

« La poésie. J'aime bien la poésie. » Pas autant une brute que ça. « Tu aimes, toi ? » Répétitivement. Ironiquement.

L'africaine secoua négativement la tête à sa remarque. C'était un magnifique pique-nique. Elle le pensait vraiment. Pour de vrai. Sans déconner. Elle était le plus sincère du monde lorsque ses lèvres sortirent :

« Et pourtant c'est le meilleur pique-nique auquel j'ai jamais participé. » Un clin d'oeil plus tard. « Le premier et pas le dernier. » Elle trinqua à nouveau à de nombreux pique-niques. Légers en nourriture. Mais remplis de joie. C'était ça qu'elle voulait. Moins de restaurants fancy, plus de Berry. Un slogan qu'elle aimait bien. Pour une fois.

Chen planta son regard dans le sable. Un visage souriant. Son visage se fendit en une réplique. Une réplique beaucoup moins jolie. Moins naturelle. Elle se tourna vers le garçon. Pour lui montrer. Avoir son avis. Son avis qui n'avait aucun sens. Elle voulait imiter ce sourire. C'était Adele qui l'avait dessiné. Pourquoi voulait-elle l'imiter ? Elle aimait la poésie mais n'avait pas le QI de Victor Hugo. Elle était Rocky Balboa un peu Baudelaire sur les bords. Pas l'inverse. Le sourire restait figé. Elle attendait celui sur le visage de l'étudiant.

« Si tu me déçois je te jette dans la mer. J'ai pas l'habitude de l'eau froide d'Ecosse, tu auras l'avantage. » Répondre.

Un sourire plus naturel étira ses lèvres. Dévoila ses dents. Chen passa tranquillement un bras autour d'Adele sans plus d'explication. Le ciel n'était pas content. Mais à l'intérieur d'elle-même, le soleil brillait. Il faisait très très beau dans le coeur de Chen.
Revenir en haut Aller en bas
Sinsear
avatar
Adele Berry
Sinsear
ft. : Cole Mohr
Hiboux envoyés : 213
Entrée à Poudlard : 30/06/2016
Âge : 19
Année d'étude en cours: : ASPIC+1
Maison répartie : SINSEAR
Mornilles : 723
DC : ♥️ Gabrielle Elliott
Chocogrenouilles : 259
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
MessageRe: Fruits de mer | Lun 29 Aoû - 13:56


— Un peu que j’aime faire du shopping, OUAIS ! S’exclama Adele en écartant les bras pour montrer à quel point il était bien habillé.

Son jean délavé était troué au niveau des genoux, il avait un gilet noir à capuche et une casquette « Association paroissiale du canton » qu’une vieille dame de son village lui avait donné il y a plusieurs années (« Et n’oublie pas d’aimer ton prochain et le seigneur Jésus Christ. ») Il avait quand même des chaussures pas trop mal.

— Bon j’ai mentit, avoua Adele, mais attend d’avoir vu mon sac banane !

Il possédait un nombre affligeant de vêtements gratuits avec diverses inscriptions ridicules. Une vraie petite publicité ambulante. Il avait assez d’argent pour s’habiller, merci pour lui, mais il trouvait les t-shirts gratuits formidables.

— La poésie. J'aime bien la poésie. Tu aimes, toi ?

Lui ? Il ne connaissait de la poésie que les Fables de la Fontaine qu’il avait dû apprendre à l’école primaire. Grand dieu, il ne savait ni se battre, ni être un poète. Il était bien ridicule. Mais il pouvait bien improviser un peu.

— Maîtresse Chen, sur un arbre perchée,
Tenait en son bec du ketchup,
dit-il en essuyant du pouce un peu de rouge au coin des lèvres de Chen,
Maître Berry, par l’odeur alléché,
Lui tint à peu près ce langage :
Et bonjour, Madame Chen.
Que vous êtes jolie ! Que vous me semblez belle !
Dit-il en lui pinçant le menton,
Sans mentir, je… J’ai perdu le fil.

Adele s’esclaffa. A la fin maître Berry était censé être un vrai connard et voler le ketchup de maîtresse Chen, c’était pas top. Il y avait sans doute mille poésies qui parlaient de grands sentiments et tout ce qu’il connaissait ce résumait à bien peu de choses.

Chen sourit comme sur son dessin de sable. Adele qui riait de toute façon tout le temps ne fit qu’accentuer son sourire, en parfait comportement miroir. Ils tombèrent dans le silence et Adele passa à son tour son bras autour de Chen, frictionnant son dos mince de ses grandes mains, pour la réchauffer de la grisaille.
Revenir en haut Aller en bas
 
Fruits de mer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CAKE AU FOIE GRAS ET FRUITS SECS
» 5 fruits par jour
» MOELLEUX DE SEMOULE AUX FRUITS
» Event n°1 - A la recherche des fruits du démon
» Rétablissement des rangs et Fruits du démon.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mimbulus Mimbletonia :: St-Barnaby :: Stornoway :: Plage-
Sauter vers: