RSS
RSS



 

 
Sinsear
avatar
Adele Berry
Sinsear
ft. : Cole Mohr
Hiboux envoyés : 213
Entrée à Poudlard : 30/06/2016
Âge : 19
Année d'étude en cours: : ASPIC+1
Maison répartie : SINSEAR
Mornilles : 723
DC : ♥️ Gabrielle Elliott
Chocogrenouilles : 259
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
MessageSaturday, bloody saturday [Libre] | Lun 4 Juil - 7:35


Spoiler:
 

Il s’était fait avoir par tout le monde. Par cet idiot de Dry qu’il avait pris pour une fille, par son idiot de camarade de chambre qui l’avait poussé à tenter à truc et par son idiot de hibou infoutu de faire quoi que ce soit correctement. Il se sentait bête, inutile, morose.

Dans ses situations désastreuses, il n’y avait plus qu’une issue : l’alcool.

Accompagné de Dry et de son bouquet de fleurs amoché, ils prirent la direction du Bloody Ghoul, le meilleur bar au monde, capable de réparer tous les cœurs. Ou à défaut de vous montrer des gens plus arrachés que vous pour vous faire relativiser.

— Bienvenu au BG Dry ! Essaie de ne pas mettre les pieds dans une flaque de je-ne-sais-quoi-je-ne-veux-pas-savoir.

Il n’était même pas quinze heures et le bar avait déjà des allures sordides. Est-ce que les deux types au fond étaient déjà sortis de cet endroit ? Adele les voyaient à chaque fois, affalés sur la même table. Est-ce que quelqu’un avait vérifié s’ils étaient toujours en vie ?

Il commanda deux whiskies pur-feu pour lui et pour Dry, se sentant finalement solidaire de ce pauvre surfeur à fleur qui avait dû s’imaginer monts et merveilles, qui s’était tout apprêté et qui avait transplané dans un village inconnu. Adele ne pouvait pas supporter l’idée d’être la cause de tant de malheurs. Il allait trouver un moyen de réparer ça, à coup de bières ou de jolies filles.

— Je suis sûr qu’on peut se trouver une Dry ou une Adele de substitution, dit-il sur un ton amusé, des brunettes il doit y en avoir pleins… Je suis moins optimiste quant à trouver une fille des îles, ceci-dit…

Allez Dry, haut les cœurs !

Oyé oyé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ceart
avatar
Chenye Viungo
Ceart
ft. : Malaika Firth
Hiboux envoyés : 101
Entrée à Poudlard : 02/07/2016
Année d'étude en cours: : Première année
Maison répartie : St-Barnaby
Mornilles : 237
Chocogrenouilles : 75
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
MessageRe: Saturday, bloody saturday [Libre] | Lun 4 Juil - 12:08


BAM !

Un grand fracas sur la table, un torticolis pour Chen qui dormait sur cette dernière. Un filet de bave qui lui coulait sur le menton, un goût aigre de vomi dans la bouche : le charme de la belle princesse endormie paisiblement dans sa jolie petite tour d'ivoire venait de s'effondrer pitoyablement.
Epongeant de la main les gouttes de transpiration qui perlaient sur son front, l'étudiante releva la tête.

Que faisait-elle au Bloody Ghoul, déjà ? Se grattant machinalement son bras droit, Chen émergeait petit à petit lorsqu'elle se rendit compte de la raison de son réveil. Quelqu'un avait tambouriné très fort sur la table. Quelqu'un l'avait fait exprès. Enervée à l'avance, elle dirigea lentement son regard vers l'élément perturbateur de sa sieste, où un homme acariâtre la regardait de haut.

« Bouge de là, toi ! C'est la sixième fois cette semaine que tu nous fais le coup, maintenant paie ou dégage. »

Chen se leva en titubant. Elle fit quelques pas en avant qui se voulaient intimidant, sans réellement avoir force ou intention de lui montrer de quel bois elle se chauffait. Un regard vitreux qui se voulait menaçant, l'africaine aurait adoré lui sortir une de ses répliques cinglantes, mais le bar puant et malfamé parlait de lui-même.

« Demain » Se contenta-t-elle de répondre sans se démonter.

Et demain, elle trouverait bien un autre moyen pour esquiver l'addition encore une fois ou quelqu'un pour lui payer, du moins avant de trouver une source de revenus fiable. Chenye Viungo commençait à avoir vraiment besoin d'un boulot.

Se mouvant pour quitter sa bulle de confort qu'elle s'était construite en un faible quart d'heure de sommeil, l'homme ne semblait pas avoir dit son dernier mot. En colère, il..

« Bienvenu au BG Dry ! Essaie de ne pas mettre les pieds dans une flaque de je-ne-sais-quoi-je-ne-veux-pas-savoir. »

S'il arrivait à Chen de croiser le garçon qui parlait de temps en temps dans les couloirs de St-Barnaby, la première année n'avait aucune idée de qui était l'autre garçon. Blond aux yeux bleus, à l'allure aussi niaise que superficielle, une superbe expression de colère qui se dépeignait sur les deux visages.. De colère. Le couple était en colère. L'un d'eux avait même encore les résidus de ce qui devait être un bouquet excessivement cher. Une querelle d'amoureux peut-être ? Un faux pas dans le choix des fleurs ?

« Je suis sûr qu’on peut se trouver une Dry ou une Adele de substitution, des brunettes il doit y en avoir pleins… Je suis moins optimiste quant à trouver une fille des îles, ceci-dit… »

Pas gay. Pas du tout gay, mais une volonté de voir des filles par millier : un remix du Petit Papa Noël qui n'attendrait pas jusqu'en hiver. Le type du pub toujours sur son dos, Chen n'eut pas besoin de réfléchir pour s'apercevoir que ce qui venait d'entrer dans le bar n'était rien d'autre que l'alibi qu'il lui fallait.

Pouvait-il se mettre à dos deux clients - dont un extraordinairement nouveau - pour obtenir gain de cause ? Nan. Etait-ce la pire décision de la journée ? Sûrement. Avant de le regretter plus encore, la Ceartienne s'avança vers eux, manquant de s'écrouler sur la table la plus proche durant le plus petit trajet du monde.

« Je ne serais pas si sûre quant aux brunettes si j'étais toi » commença-t-elle ironiquement.

Prenant part à leur joyeuse ronde, Chen commanda la même chose et but une grande gorgée supposée la réveiller, stupide lorsque l'on savait qu'elle s'était endormie de la même manière.

« Tu auras peut-être plus de chance pour les filles des îles ici que nulle part ailleurs.. Vu tous les litres de flotte avalés en permanence.. »

_________________
BROKEN CEART
© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Gryffondor
avatar
Pan Young
Gryffondor
ft. : Annasophia Robb
Hiboux envoyés : 418
Entrée à Poudlard : 18/04/2016
Âge : 17
Année d'étude en cours: : Cinquième
Maison répartie : Gryffindor
Mornilles : 1071
DC : Riri-jolie. <3
Chocogrenouilles : 376
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
MessageRe: Saturday, bloody saturday [Libre] | Mar 5 Juil - 10:01


Dans l'épisode précédent:
 

Devant le petit village environnant au château, Pan scruta les allées et venues des gens. Avant de découvrir une école, tout d'abord découvrir ce qu'elle propose. Un village, un pub, peut-être même une bièraubeurre ?

Elle n'était pas obligée de découvrir le château TOUT DE SUITE, les gens avaient l'habitude qu'elle soit en retard.. La directrice des rouges et ors devait même avoir envoyé ses notes de l'année et ses appréciations alors qu'est-ce qu'elle en avait à faire ?

"Au bord du gouffre, Pandora a fait un grand pas en avant.."
"Cet élève a effectivement deux parties de cerveau : l'une est partie chercher l'autre."
"Pandora aurait-elle des problèmes d'orientation ? Cela fait quelques temps qu'elle n'arrive plus à retrouver ma classe."
"Afin d'améliorer les performances de Miss Young, nous lui conseillons d'apporter un coussin la prochaine fois !"


A la fin de sa septième année, ils allaient la prendre, c'était sûr. En plus, Pan avait presque eu envie de lire leur brochure, alors ça, si cela ne relevait pas du progrès intellectuel ! En plus c'était clairement indiqué que les étudiants pouvaient séjourner au village et pas seulement au château.. Au fond, Pan était contente que Poudlard la nourrisse, la loge et tout le tralala. Car Pan dans une maison toute seule ne survivrait pas longtemps.. Et si elle trouvait des gens pour habiter avec elle ?

Enfin bon, de toute façon, le chemin jusqu'à Stornoway lui avait donné soif, et si l'estomac constituait le deuxième coeur, Pan était bien décidée à avoir le coeur sur la main. Pénétrant dans le seul bar digne de l'allée des embrumes - si elle pouvait essayer de ne pas se fiancer de nouveau - du coin, la demie-vélane comprit vite que le Bloody Goule ( ) avait le potentiel de devenir son prochain pub fétiche.

Elle jeta rapidement un coup d'oeil aux personnes qui composaient la pièce et.. Mais que faisait Dry à Stornoway ? Est-ce que lui aussi projetait d'y passer une scolarité future - et prochaine pour le septième année ? Et en plus, il avait le droit à deux guides. Ce n'était pas juste, est-ce qu'elle était vraiment censée se débrouiller toute seule, elle ? Pensant à lui jeter une chaussure au visage pour l'amuser, Pan se ravisa en voyant l'air des autres personnes qui la regardaient bizarrement.

C'était normal dans un sens, avec ses cheveux bouclés qui doublaient le volume que pouvait avoir sa tête, sa robe digne d'une boule de discothèque, ses chaussures à talon rouge pétard.. C'est qu'elle voulait montrer le meilleur d'elle-même à sa future école ! Pan rajusta sa ceinture arc-en-ciel avec une boucle coeur et se précipita vers la table de Dry et des deux inconnus.

« Dryyyyyyy ! Je savais pas que tu étais ici ! » s'écria-t-elle en le serrant dans ses bras.

Peu importe ce qu'il avait pu se passer avant au mariage, Pan aimait toujours autant les câlins. Elle s'assit avec eux et tendit ses mains aux deux.. Etudiants ?

« Hello les amis ! Je suis Pan. »

HEY HEY HEEEEEEY:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
MessageRe: Saturday, bloody saturday [Libre] | Mar 5 Juil - 15:19


Les beaux après-midi d'été sont géniaux pour se balader. Surtout quand on vient de rentrer d'un séjour à St. Mangouste. Ce que les hopitaux me dégoutent... Tout pue la mort et les gens ne sont jamais de bonne humeur... Ou alors ils sont à moitié dans le coma. Beurk...

Enfin bref, j'avais décidé de passer au Bloody Ghoul, afin de boire un bon whisky pur feu pour me remettre d'aplomb. Oui, toute seule. Mais, les gens me connaissaient bien. Une fille en fauteuil moldu qui porte des tenues toujours sexy, ça court pas les rues. Et puis, y avait souvent des mecs pas mal là-bas. Histoire de s'amuser un peu.

Tiens en parlant de beau gosse. Un habitué m'ouvre doucement la porte, tandis que je lui adresse un joli sourire. J'avance en faisant tourner mes roues et salue la serveuse qui me connait déjà depuis un moment.  


- Salut tout le monde! Comme d'habitude, s'il te plait Sandy!

Lançais-je avec mon léger accent russe.

" C'est parti!"

La jolie serveuse aux cheveux orange me prépare ma boisson, tandis que je m'appuie sur le bar afin de monter sur le siège. Oui, je pourrais me parquer à une table, mais j'en ai pas envie. J'ai envie de rester sexy et digne d'une vraie dame. Mon regard tombe sur deux étudiants. Les deux garçons ont l'air plutot mignons...

" Je suis sûr qu’on peut se trouver une Dry ou une Adele de substitution, des brunettes il doit y en avoir pleins… Je suis moins optimiste quant à trouver une fille des îles, ceci-dit…"

Je lache un petit rire en passant une main dans mes cheveux roux. Encore des pauvres Don Juan qui ont raté leur tirs, j'imagine. Sandy m'ammène mon whisky que je bois d'une traite. Soudain, je vois deux filles abordés les deux mecs. Une blondasse miniscule se jette dans les bras du blond, tandis que Chenye ( je la connais pour etre dans les memes cours qu'elle) drague ouvertement le brun qu'il me semble déjà avoir aperçu à STB. Ah lala... les filles en manque, c'est longuet... Toujours à se jeter sur le premier venu.

Je préfère me laisser aborder. C'est plus simple d'user de ses charmes par la suite. Joue les désintéréssées, Estelle. Il doit bien en avoir un qui préférait se frotter au premier choix qu'à ces... filles.


- Dis Sandy, tu peux mettre un peu de musique d'ambiance? On s'ennuie là...

La jeune femme m'adresse un sourire et lance le juxebox qui produit une musique que j'aime par dessustout. Je lui adresse un remerciement d'un coup de tete et recommande un deuxième whisky. J'aime ce feu qui brule dans ma gorge. L'alcool m'a toujours prodigué un bien fou depuis ma première fois à 14 ans. Je me trémousse légèrement sans faire attention aux yeux doux que me lance quelques admirateurs récurrents. JE ne suis pas la fille de feu pour rien. Sans etre sur la piste, je l'enflamme.  
Revenir en haut Aller en bas
galérien
avatar
Drystan Wojciech
galérien
ft. : Jamie Campbell Bower
Hiboux envoyés : 651
Entrée à Poudlard : 23/03/2016
Année d'étude en cours: : ~
Maison répartie : ancien Serpy
Mornilles : 1652
DC : ☠️ Clover Montgomery
☠️ Ludo Hastings
☠️ Sara Rivers
☠️ Elyssa Marchand
Chocogrenouilles : 860
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
MessageRe: Saturday, bloody saturday [Libre] | Mer 6 Juil - 9:11


Vexé, déçu, à un poil de sinistros de ne plus croire en le Destin, ce sale traitre. Il allait falloir un retournement de situation exemplaire pour que Drystan ait de nouveau foi en le Grand D.

Une main enfoncée dans sa poche et l’autre agrippant ce qu’il restait de son bouquet de fleurs, il suivit son rencard sous la pluie, jusque dans une vieille bâtisse qui ne payait pas de mine vue de l’extérieur.

Il n’y avait jamais mis les pieds, mais il savait ce qui l’y attendait. Un bar nul, dans une village nul, dans une journée nulle. Il espérait au moins que la bière y était bonne.

Mais il faut bien être honnête : lorsqu’il pénétra dans le Bloody Ghoul, sa première impression ne fut pas exactement ce à quoi il s’était attendu.
Enveloppé dans une vague de chaleur (il retira sa casquette et s’ébouriffa les cheveux), ses oreilles furent immédiatement agressées par un style de musique sûrement trop underground pour passer à la radio, et ses yeux, par une série de tableaux plus dérangeants les uns que les autres.
Il s’était planté devant une toile immense aux traits de peinture grossiers et rapides, représentant quelque chose à mi-chemin entre un lapin à trois yeux et un remake du Cri de Munch, lorsque la voix d’Adele le ramena à la réalité.

« Essaie de ne pas mettre les pieds dans une flaque de je-ne-sais-quoi-je-ne-veux-pas-savoir. »

Il scanna les alentours.

Des gens avachés sans classe dans les fauteuils comme s’ils étaient chez eux, d’autres qui dormaient sur les tables, un mec qui dansait tout seul dans un coin, mais qui était surement plusieurs dans sa tête.
Wow.
Juste, wow.
Bordel, c’était autre chose que les Trois Balais !

Sa journée, qu’il pensait définitivement gâchée, venait de level up de 1000 points. Bien joué, Grand D.

Drystan était apparemment loin d’être au bout de ses surprises, car à peine venait il de tremper ses lèvres dans le verre offert par Adele, qui d’ailleurs semblait lui aussi croire de nouveau en cette journée, qu’une fille tomba de nulle part pour s’écrouler sur leur table (Drystan eu tout juste le temps de sauver ses fleurs).

« Euh… » tenta-t-il après avoir écouté le baragouin sans queue ni tête de la fille. « Meuf, il est quoi, quatorze heures trente, quinze heures. T’as attaqué à quelle heure pour te mettre dans cet état ? »

Il allait suggérer à Adele de ramener la fille chez elle, quand une voix bien familière résonna dans son oreille. Il fut percuté de plein fouet par une masse à peine plus lourde qu’un vif d’or avant de la voir, mais il le savait, il reconnaissait sa présence les yeux fermés : c’était sa Pan qui venait de lui sauter dessus.

Il la laissa le serrer, trop abasourdi pour réagir. Il ne savait même pas pourquoi il était encore étonné de trouver Pan là où on ne l’attendait pas, surtout, là où on ne l’attendait pas.
Elle s’assit à côté de lui, et Drystan passa son bras autour des épaules de la blonde, jouant avec le collier qu'elle portait autour du cou.

Il se trouva soulagé, mais aussi légèrement troublé, de ne la trouver guère plus attirante qu’une porte de placard, ou un pied de lampe. Certes, un joli pied de lampe particulièrement bariolé, mais quand même.

« Pan, mon ex-fiancée, » annonça-t-il tout naturellement à Adele, « Adele, mon blind date. Et la demoiselle là, qui refoule l’alcool à plein nez, promis je sais pas qui c’est. »

Spoiler:
 

_________________
liste des RP links bio        LIVE FAST ~ DIE YOUNG.
                                                         And leave a good looking corpse.
Revenir en haut Aller en bas
Professeur
avatar
Aglae Nutcombe
Professeur
ft. : Lily Collins
Hiboux envoyés : 71
Entrée à Poudlard : 12/04/2016
Année d'étude en cours: : Professeur merveilleuse
Maison répartie : Ex-Serdaigle
Mornilles : 216
DC : ♛ Winifred Hopkins
♛ Edward Lupin
♛ Ennis Lufkins
♛ Pollux Hevelius
♛ Hanae Oshima
♛ Harold Park
♛ Arth Wenlock
Chocogrenouilles : 61
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
MessageRe: Saturday, bloody saturday [Libre] | Mer 6 Juil - 15:02


Depuis plusieurs heures Aglae était penchée sur ses chaudrons du Bloody Ghoul. Dans le sous-sol la jeune professeur de potion cherchant un nouveau drink magique qui aurait été parfait pour le temps étrange qui courrait ses derniers jours à Stornoway. Des températures impossibles à suivre, des tempêtes statiques en n’en plus finir; c’était à croire qu’il était dans les enfers de l’Écosse.

À bien y penser, peut-être… qu'il y était, ils étaient tout de même à Stornoway, pas a Edinburgh.

Soufflant elle retira son tablier de potion, s’étirant lentement pour finalement décider d’allez prendre un verre au rez-de-chaussé. Une bière, rien de fou, mais de quoi la remonter dans sa journée de congé de Poudlard.

Montant les marches vers l’étage principal du bar, un son particulièrement désagréable vint percer les tympans de l’écossaise. De la musique… pop? Elle ne savait quoi, mais c’était particulièrement de mauvais goût et définitivement inapproprié. Soupirant elle s’apprêta à lever sa baguette pour faire changer l’immonde son qui sortait du juxbox - non, elle n’appelait pas ça de la musique - lorsque son regard s’arrêta sur une table, ou plutôt sur deux têtes blondes à la dite table.

Ignorant maintenant le bruit immonde que crachait le juxbox, son regard était fixé sur la table contenant deux de ses étudiants et… son ancien étudiant. Par merlin que faisait Wojciech et Young dans un bar underground aussi mal réputé que le Bloody Ghoul… et surtout particulièrement inadapté pour une étudiante de 15 ans et un jeune sorcier de 17 ans. Faisant un crochet au bar pour allez chercher un calepin de note (et en profiter pour prendre une gorgé de bière), Aglae enroula à sa taille ton tablier de serveuse - les cheveux dans tous les sens d’avoir travailler toute la journée - pour allez d’un pas bien décidé vers la table des fautifs. S’arrêtant à leur hauteur, et ignorant superbement la fille à moitié morte sur leur table - l’ancienne Nihm lança d’un ton badin:

«Qu’est-ce que je peux vous servir?»

Attendant avec un certain amusement la réaction des deux mineurs du bar. Son regard passait lentement entre Adele, Pan et Drystan.

_________________



Nutcombe



♛ Winifred ♛ Edward ♛ Ennis ♛ Pollux ♛ Aglae ♛ Hanae ♛
 ↠ Tous les RP de Felice Felicis ↞ 
Revenir en haut Aller en bas
Sinsear
avatar
Adele Berry
Sinsear
ft. : Cole Mohr
Hiboux envoyés : 213
Entrée à Poudlard : 30/06/2016
Âge : 19
Année d'étude en cours: : ASPIC+1
Maison répartie : SINSEAR
Mornilles : 723
DC : ♥️ Gabrielle Elliott
Chocogrenouilles : 259
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
MessageRe: Saturday, bloody saturday [Libre] | Ven 8 Juil - 3:52


Mais c’est qu’elles leurs tombaient dans les bras ! Encore mieux qu’un « accio filles », il n’avait presque rien dit et déjà deux belles inconnues étaient apparues comme par magie ! Est-ce qu’il suffisait de demander pour obtenir tout ce que l’on voulait ?

Je veux de l’argent, je veux de l’argent, je veux de l’argent.


Il regarda au fond de son verre comme si c’était un endroit logique pour y trouver du biff et n’y vit que son reflet ambré par l’alcool. Bon, tant pis. Il finit son whisky avant de reporter son attention sur les deux filles.

La première, la brunette, il l’avait déjà vu, il en était sûr. Une fille de St-Barnaby. Il la trouva très jolie avec ses grands yeux noirs, malgré son air brouillée par l’alcool.

— Je ne serais pas si sûre quant aux brunettes si j'étais toi.

Oups. Il avait parlé si fort que ça ? Et comment ça pas de brunette ? Il en avait une sous les yeux en ce moment même !

— Tu auras peut-être plus de chance pour les filles des îles ici que nulle part ailleurs... Vu tous les litres de flotte avalés en permanence…

Il ria de bon cœur à son trait d’humour. Elle faisait aussi partie des îles flottantes, toutes chiffonnée qu’elle était, est-ce qu’elle avait décidé de répondre à tous leurs critères ? A tous les coups elle s’appelait Dryadele ou Adryele, partit comme elle était !

Il n’eut pas le temps de lui demander son prénom qu’une deuxième fille se JETA littéralement sur eux. Enfin sur Dry. Mais c’était quand même une petite victoire. La tornade blonde n’était rien de moins qu’une PUTAIN DE VELANE ! Mais qu’est-ce que c’était que ce déluge de belles inconnues ? Passé le choc de l’envoûtement, Adele remarqua quand même qu’il se trouvait face à une gamine. Mince. Elle aurait très bien convenu au critère « blonde bombasse » que lui avait promis Dry si seulement elle avait été majeure. Elle s’appelait Pan et visiblement Dry la connaissait.

— Pan, mon ex-fiancée, Adele, mon blind date. Et la demoiselle là, qui refoule l’alcool à plein nez, promis je sais pas qui c’est.

Mmmmh, logique. C’était beaucoup d’informations en peu de mots. Du coup son plan parfait de « Dry tu prends la blonde et moi je prends la brune – oui je sais ce n’est pas ce qui était convenu à la base » tombait à l’eau, avec cette histoire de ex-fiancé. D’ailleurs maintenant qu’il y pensait il avait reçu une lettre de Poudlard qui lui avait parlé d’un mariage ! Est-ce que ça avait un lien ? Et qui lui en avait parlé ? Calypso ou Lux ? Il ne savait plus. Il écrivait à beaucoup trop de gens.

La musique habituelle changea pour de la pop, faisant tiquer Adele. Qui essayait de rendre cet endroit pop, acidulé, arc-en-ciel ? Peu importe. Une douce voix vint lui chanter aux oreilles.

— Qu’est-ce que je peux vous servir ?

Aglae Nutcombe. Rien de moins. Son ancienne prof de potion qui l’invitait à consommer. C’était la première fois qu’il la voyait au BG.

— Madame Nutcombe ! S’exclama-t-il choqué, vous avez abandonné les potions ?

Et, n’y tenant plus,

— Vous m’avez fait perdre beaucoup de points avec mes potions ratés, mais je vous pardonne contre une vodka gratuite !

A défaut de ne pas trouver d’argent dans les verres, autant essayer de ne pas en perdre dedans.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
MessageRe: Saturday, bloody saturday [Libre] | Ven 8 Juil - 4:20


Ça sert à rien de jouer les divas, Esty...

Hein, t'es qui toi?

Ta conscience, imbécile. Alors, tu vas arrêter de jouer les débiles et tu vas aller changer de musique et draguer sur le champ! Franchement, de la pop? T'as l'air d'une petite fille!

Cette voix... On aurait dit celle de Tempérance. Elle me suit partout où je vais, dis-donc. Jettant un regard à Sandy, je lui demandais la même chose que tout à l'heure. Changer cette musique. Pour quelque chose de mieux. Et quelque chose à manger pour compenser.

Un sourire parcouru mes lèvres, quand j'entendais ma vraie chanson préféré. Pas celle de quand je suis ivre. Là, c'est autre chose. C'est plus sombre, plus... Sexy.  

Et crotte de doxys! Mon fauteuil a disparu! Comment je vais faire moi ?

J'enrage légèrement. Bon, va falloir trouver un autre moyen. M'appuyant sur le bar, j'essaye de me tenir afin de m'approcher du groupe, reconnaissant enfin Pan. Ma petite lionne. Qu'est ce qu'elle faisait ici, bon sang de bonsoir! L'alcool m'avait rendue aveugle?

Et patatra!

Alors que je me tenais à deux centimètres du groupe, me voilà sur le sol. Certes, on ne voit pas ma jambe estropié à cause de ma longue jupe, mais des larmes emplissent mes yeux légèrement. J'ai l'air totalement ridicule. La fille du feu à terre devant deux garçons et deux filles de son âge, ou environ. Essayant de me relever en m'appuyant sur mes bras, je n'y parviens que peu.

Et personne qui se bouge! Je sais que je n'aime pas qu'on m'aide, mais là!

C'est ça quand on veut jouer les princesses.

Oh, mais tais toi saleté de consicence!

Je m'appuie tant que je peux pour me relever, mais on dirait que mes forces ne veulent pas m'aider. Ça me rappelle ma première année à Poudlard....

Oh, jouez des violons et sortez les mouchoirs!

Mais, dégage! C'est bon, on a compris.

Soudain, je me sens soulever des deux cotés. Je ne vois pas les visages de mes deux sauveurs, mais je remarque qu'ils sentent légèrement l'alcool. Ils me reposent sur un siège en face du bar et me voilà, en face d'un verre d'eau. Bon, ben c'est déjà pas mal.


- Merci.....?


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Serpentard
avatar
James Hunter
Serpentard
ft. : Jack Gleeson
Hiboux envoyés : 104
Entrée à Poudlard : 06/07/2016
Année d'étude en cours: : Sixième
Maison répartie : Serpentard
Mornilles : 392
DC : Oswald Alexandre Gold
Chocogrenouilles : 58
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
MessageRe: Saturday, bloody saturday [Libre] | Ven 8 Juil - 17:25


James soupira, la mission qu'on lui avait confiée n'était pas passionnante, accompagner Pan a St-Barnaby n'était pas vraiment amusant, surtout que Pan n'était pas sa meilleure amie, il ne la supportait que lorsqu'il avait plusieurs verres de whisky pur feu et en ces occasions, il la trouvait même attirante, il sortit de ces pensées que lorsqu'il remarqua que Pan n'était plus à ses côtés, paniquant légèrement, il remarqua alors qu'elle se dirigeait vers un bâtiment qui ressemblait à un pub. Bordel, mais pourquoi avec Pan un "plan" ne se passait jamais comme prévu, il se mit à courir après elle en criant

PANNNNNNNNN TU VAS OU ?, T'ES PAS DANS LA BONNE DIRECTION, MAIS ATTEND MOIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII

La Gryffondor ne sembla pas l'écouter et rentra dans le pub, arriver devant la porte, James s'arrêta pour reprendre son souffle, il transpirait un peu, il allait tuer Pan c'était sûr, en entrant dans le pub, il vit Pan qui enlaçait un garçon. Levant les yeux au ciel, il soupira, ils allaient être en retard à cause d'elle, s'approchant d'elle, il lui saisit le bras:

Bon sang, on n'a pas le temps pour ça, on va être en retard à cause de tes conneries et....

Il remarqua alors le garçon auquel Pan offrait un câlin quelque seconde avant qu'il n'arrive, Drystan, son cœur fit un bond dans sa poitrine et ses joues virèrent au rouge:

Finalement on peux rester, mais t'a de la chance sinon, enfin voila quoi

Il la repoussa et s'assit à côté de Drystan:

Heu salut dry, ça va ?

Bien qu'il avait l'impression que son cœur allait exploser tellement il battait fort et malgré le fait qu'il rougissait toujours, il essayait d'avoir l'air détendu, finalement cette journée n'allait pas être si pourrie.
Revenir en haut Aller en bas
Gryffondor
avatar
Pan Young
Gryffondor
ft. : Annasophia Robb
Hiboux envoyés : 418
Entrée à Poudlard : 18/04/2016
Âge : 17
Année d'étude en cours: : Cinquième
Maison répartie : Gryffindor
Mornilles : 1071
DC : Riri-jolie. <3
Chocogrenouilles : 376
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
MessageRe: Saturday, bloody saturday [Libre] | Sam 9 Juil - 10:44


« Pan, mon ex-fiancée, » annonça-t-il tout naturellement à Adele, « Adele, mon blind date. Et la demoiselle là, qui refoule l’alcool à plein nez, promis-... »

Pan se tourna vers le brun, une mine à la fois déboussolée et attendrie. Blind date ? Ce garçon était aveugle ? Si jeune, fauché à la fleur de l'âge.. Posant une main compatissante sur son épaule, la blondinette se plaignit intérieurement de ne pas avoir plus de mouchoirs. Reniflant légèrement et sans en attendre plus de la part du pauvre étudiant mal-voyant, elle le prit dans les bras dans ce qui était sûrement l'étreinte la plus émouvante de toute sa vie.

« Je suis tellement désolée, je ne savais pas.. Je peux faire quelque chose pour vous soulager de votre handicap ? »

Pauvre Adele qui ne devait même pas pouvoir se voir lui-même, qui ne distinguait pas les couleurs, ni son incroyable beauté.. La nature était vraiment trop injuste. Posant la main du garçon sur son coeur, Pan espérait qu'il comprendrait qu'elle ne se moquait uniquement de lui mais qu'elle pleurait réellement, tourmentée d'avoir été autant gâté par la nature.

Sa peine lui avait momentanément fait oublier la politesse. Il y avait une fille à côté qui attendait toujours des présentations respectueuses. La cinquième année secoua la tête pour se remettre de ses émotions, se tourna vers la jeune mais plus vieille qu'elle fille et lui offrit un grand sourire.

« Enchantée Praumy, je ne sais pas si tu as entendu, mais je m'appelle Pan. »

Peut-être qu'après tout, elle était sourde ? Elle avait l'air dans un sale état, elle aussi.. Les ravages de l'alcool selon Dry, mais l'anglaise pensait autrement. Le pauvre Dry n'avait tout simplement pas hérité de son intelligence pour comprendre.. Pauvre Dry, vraiment, pauvre Dry.

« Madame Nutcombe ! Vous avez abandonné les potions ? »

Une serveuse était arrivée et Adele la confondait déjà avec quelqu'un d'autre. Un sourire ému sur le visage, la rouge et or se tourna pour regarder la serveuse à son tour.. Non, vraiment rien à voir avec la professeure de potions. Ce pauvre garçon ne savait vraiment pas de quoi il parlait.

« Ce n'est pas grave, Adele.. Ce n'est pas la professeure, c'est juste une serveuse. Les professeurs ne sont pas autorisés à quitter leur salle de classe. »

Alors qu'elle réconfortait l'étudiant, une autre venait s'écraser à ses pieds. Ensuite soulevée et remise sur chaise, elle semblait bien penaude. Pan ne savait plus qui consoler, devait-elle faire des câlins à tout le monde ? D'abord Dry, ensuite Adele, ensuite Praumy, l'arrivante et après..

« Bon sang, on n'a pas le temps pour ça, on va être en retard à cause de tes conneries et.... »

Oh my king : Pan avait oublié James. Il était censé l'accompagner, mais elle ne savait pas pourquoi, il n'avait pas su rester à côté d'elle. Il la poussa, manquant de tomber par terre pour s'asseoir près de SON ex-fiancé. Ne se souvenant que trop bien de la dernière fois qu'elle s'était retrouvée en face du cinquième année, Pan décida de concentrer toute son attention sur le garçon qui prenait les gens pour les autres - sachant Dry déjà bien entouré.

« Tu ne peux peut-être pas me voir, mais je suis là pour toi. » Termina-t-elle, un sourire inutilement compatissant au bout des lèvres.

_________________
GRYFFIN LOVE
© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Ceart
avatar
Chenye Viungo
Ceart
ft. : Malaika Firth
Hiboux envoyés : 101
Entrée à Poudlard : 02/07/2016
Année d'étude en cours: : Première année
Maison répartie : St-Barnaby
Mornilles : 237
Chocogrenouilles : 75
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
MessageRe: Saturday, bloody saturday [Libre] | Sam 9 Juil - 18:23


« Euh… Meuf, il est quoi, quatorze heures trente, quinze heures. T’as attaqué à quelle heure pour te mettre dans cet état ? »

Avachie sur la table, Chen releva lentement la tête. Ca y était, elle était tombée sur un génie. Tous les gens présents dans le maudit pub étaient défoncés, mais non, Dry - voyez ce qui arrive lorsqu'on appelle son enfant "sec" - prenait son état au cas par cas, sans évidemment se soucier des vomissures qui couronnaient superbement le sol de crasse du Bloody Ghoul.

« Hmm, voyons.. » Commença ironiquement la brunette. « S'il est bientôt quinze heures, alors je dois avoir commencer.. Oui, il y a sept ans. »

Vidant d'une traite sa pinte d'alcool, l'africaine fit signe à la serveuse de lui remettre une tournée. Soit sa vue commençait sérieusement à se flouter, soit une petite fille blonde venait de soudainement apparaître à côté du pas moins blond Dry. La présentant comme s'il se sentait d'obliger à tous ces inconnus devant lui qu'il avait déjà eu l'immense chance - sarcasm alert - de se fiancer avec une fille qui ne devait pas avoir plus de douze ans à en juger par sa taille, il passa son bras autour d'elle.

« Enchantée Praumy, je ne sais pas si tu as entendu, mais je m'appelle Pan. »

My king, ce n'était pas possible. Que quelqu'un la tue, l'égorge, la PAN-de sur le champ pour qu'elle ne souffre plus de l'immense stupidité de la blondasse.. Si une infime part d'elle pouvait se retrouver légèrement amusée de part cette blague plus grosse qu'elle, le reste de son corps luttait pour ne pas encastrer l'autre cruche dans le mur.
Une minute. C'était lui son ex-fiancé ? Et Chen qui buvait trop ?

« Et à quelle heure tu l'as commencée celle-là ? »

Un rire jaune s'échappa de cette lèvre tandis qu'une serveuse-professeure - la Poudlard money ne payait donc pas ? - avait décidé de taper la conversation à ses élèves. S'effaçant légèrement, en retrait sur sa chaise, Chen scrutait les autres personnes. Pour une fois qu'elle prenait sur elle et qu'elle allait voir des gens, pourquoi, mais pourquoi fallait-il qu'elle tombe sur de tels cas sociaux ? Elle jurait que si l'autre blonde prononçait une phrase, un mot, un sifflement de plus elle allait faire remonter son gros intestin jusqu'au gros trou béant qui devenait contenir habituellement un cerveau.

C'était le pire des moments pour venir s'écraser à ses pieds. Relevant la rouquine pour la poser sans cérémonie ou délicatesse sur sa chaise. Si elle faisait un peu moins la maline, elle aurait peut-être moins besoin qu'on l'aide, celle-là. C'était sûrement de là que venait l'expression "tomber des nues". Sans commentaire..

En voilà un autre qui arrivait, cherchant Pan - PRENDS-LA ET CASSE-TOI - pour finalement la pousser - Fallait pousser plus fort - et prendre sa place. Adele occupé avec la demoiselle, Dry avec son.. Son.. Son nouveau fiancé ?

« C'est pour lui que tu l'as laissée ? »

_________________
BROKEN CEART
© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
galérien
avatar
Drystan Wojciech
galérien
ft. : Jamie Campbell Bower
Hiboux envoyés : 651
Entrée à Poudlard : 23/03/2016
Année d'étude en cours: : ~
Maison répartie : ancien Serpy
Mornilles : 1652
DC : ☠️ Clover Montgomery
☠️ Ludo Hastings
☠️ Sara Rivers
☠️ Elyssa Marchand
Chocogrenouilles : 860
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
MessageRe: Saturday, bloody saturday [Libre] | Dim 10 Juil - 7:43


flashback:
 


« Qu’est ce que je peux vous servir ? »

« Madame Nutcombe ! Vous avez abandonné les potions ? »

« C’est pas grave Adele… c’est pas la professeure, c’est juste une serveuse. »

Si Drystan n’avait jamais connu la notion de choc auparavant, c’était à présent chose faite.

Le grand D s’était moqué de lui.

Il lui avait fait rencontrer une fausse Adele, il avait fait venir son ex dans l’un des endroits sur Terre où il aurait été le moins susceptible de la croiser, il avait fait venir James —wait, il était là depuis quand d’abord ?— et pour finir, elle était là.

Ca l’avait frappé comme un coup de Cognard dans la face, à la lumière crade du bar, la musique à vous plonger en transe, l’odeur de la sueur de l’alcool : son petit menton rond, sa lèvre inférieure légèrement bombée, son petit nez retroussé.

La serveuse était La Fille Allongée Par Terre. Etait Aglae. Etait la serveuse.

Se reprendre une contenance. Fermer sa bouche qu’il avait laissée ouverte tout ce temps —une minute ? Une heure ? Toute la vie ?
James était venu s’installer près de lui, et visiblement il lui parlait, mais Drystan n’avait rien entendu.

Il répondit un « oui, oui » distrait, ne sachant ce à quoi il répondait oui.

« C'est pour lui que tu l'as laissée ? » le cadavre qui servait de fille demanda, se croyant sûrement drôle.

« NON » répondit-il avec peut-être un peu trop de véhémence. « MISS NUTCOMBE JE VOUS AI APPORTE DES FLEURS »

Sans se rendre compte qu’il avait pratiquement crié, il bondit sur ses pieds et lui planta sous le nez le bouquet de violettes et de bruyère d’hiver qui semblaient avoir fait la guerre.

Il croyait de nouveau en le Destin et en l’Univers. Bien joué grand D, il avait failli l’avoir.
Spoiler:
 

_________________
liste des RP links bio        LIVE FAST ~ DIE YOUNG.
                                                         And leave a good looking corpse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
MessageRe: Saturday, bloody saturday [Libre] | Mer 13 Juil - 17:04


Voilà, maintenant plusieurs heures qu'elle était dehors entrain de flânait dans les rues. Temperance s'ennuyait comme une mandragore desséchée, elle avait fait la moitié des boutiques et ne sentait plus l'envie de continuer. Les mains dans les poches, elle passa devant un pub à l'allure un peu miteuse et peu accueillante. Mais cela ne lui donna qu'encore plus envie de pouvoir y faire un tour et de commander une bièrauberre.

Elle s'installa au comptoir et commanda enfin cette bièrauberre qui la faisait saliver. Distraitement, elle écouta la chanson qui passait en fond mais qui était recouverte par les bavardages des habitués du pub. Temperance se leva du siège où elle était, tout en sifflotant l'air de la chanson et bièrauberre en main, elle se dirigea vers le fond de la salle pour trouver un coin tranquille.

Il fallait absolument qu'elle écrive cette lettre pour ses parents sinon sa dragonne de mère serait capable de lui envoyer une beuglante à rendre sourd n'importe qui et surtout elle. Puis Temperance n'était pas prête à affronter ce genre d'épreuve. Elle avait des limites. Depuis qu'elle était à St.Barnaby, Temperance avait retrouvé une certaine sérénité qu'elle n'avait jamais vraiment eu chez elle. Car entre sa mère et son caractère destructeur et son père qui ne faisait jamais rien.

Ce n'était pas toujours la joie, mais au-delà de ça, elle adorait ses parents. Mais cela n'empêcher pas que si, elle n'envoyait pas sa lettre avant cette semaine et allait se faire remonter les bretelles et en entendre parler pendant des années. Même à son mariage, sa mère serait capable de l'évoquer.

Perdue dans ses pensées et sans prendre garde, elle heurta la chaise d'une personne et renversa le contenu de sa bièrauberre sur elle. Honteuse, Temperance commença à s'excuser sur sa maladresse à la pauvre victime. Elle remarqua que celle qui lui avait servit d'éponge de bièrauberre, était une petite blonde à l'air hagard.

Temperance cligna les yeux, devait-elle s'inquiétait de voir ce genre d'expression sur le visage de la minuscule blonde ? Car si c'était le cas, es-que c'était de sa faute ? Fallait-elle qu'elle appelle un Médicomage ? Peut-être qu'elle l'avait blesser ?

"Je suis vraiment mais alors vraiment désolée de t'avoir renversé ma bièrauberre sur toi ! Comment pourrais-je me faire pardonner ? S'exclama Temperance inquiète. Elle sortit un mouchoir et commença à éponger le visage de la blonde.  
Revenir en haut Aller en bas
Serpentard
avatar
James Hunter
Serpentard
ft. : Jack Gleeson
Hiboux envoyés : 104
Entrée à Poudlard : 06/07/2016
Année d'étude en cours: : Sixième
Maison répartie : Serpentard
Mornilles : 392
DC : Oswald Alexandre Gold
Chocogrenouilles : 58
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
MessageRe: Saturday, bloody saturday [Libre] | Lun 18 Juil - 11:07


« C'est pour lui que tu l'as laissée ? »

James se retourna pour regarder la fille qui avait prononcé ces mots, il voulut répondre mais dry le devança en criant:

« NON » « MISS NUTCOMBE JE VOUS AI APPORTE DES FLEURS »


Miss Nutcombe ? La prof de potion se trouvait ici, regardant en direction du Bar, il vit Aglae Nutcombe et c'était la serveuse du bar, apparemment Poudlard payer pas assez, cette pensée le fit sourire:

Bonjour Miss Nutcombe, j'espère que vous passez une agréable journée, ne faite pad attention aux remarques de Drystan il est complètement saoul, le pauvre, sur ce je vous laisse, au revoir ou à tout à l'heure.

Il fit une petite révérence et quitta le comptoir en faisant un clin d’œil à dry, il remarqua alors Estelle Blackwell, son cœur se mit à battre la chamade, avançant a pas de loup vers elle, il lui couvrit les yeux et il lui murmura au creux de l'oreille:

Devine qui je suis

Il respira le doux parfum d'Estelle, seule elle et Dry arrivait à lui faire tourner la tête comme ça, il commanda deux verres de whisky pur feu et il enleva ses mains du visage de la belle à la crinière de feu pour s'asseoir à côté d'elle:

Alors Estelle que fais-tu ici dans ce lieu sordide ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
MessageRe: Saturday, bloody saturday [Libre] | Sam 23 Juil - 5:20


Après avoir été assise par la meilleure personne qui soit ( humour), je remettais un peu d'ordre dans ma chevelure de feu. Argh, mais quelle honte de tomber face à des gens connus...
Je me retrouve aux cotés d'Adele, si je me souviens bien de ce nom. A peine ai-je le temps d'entamé la conversation que je le vois les yeux rivés sur la nutcombe...
Génial. Manquait plus que cette bombasse pour gacher l'affaire. Je lachai un soupir et m'étira légèrement. Soudain, je ne vis plus rien. Le noir complet.


Devine qui je suis


Je lachai un petit rire en entendant la voix de mon petit serpent. Faisant semblant de ne pas deviner, je m'exprimais avec une voix douce et docile.

- Mh.. un petit serpentard qui ne devrait pas trainer dans un endroit aussi glauque... Quoi que cela vous correspond assez...

Me retrouvant face à lui, je le remerciais du verre et me mit à rire à sa question. J'engloutis mon whisky pur feu d'une traite et haussa les épaules.

-Je devrais te retourner la question, mister Hunter. C'est un bar pour les étudiants et les paumés ici. Je passe mon temps ici quand je m'ennuie. Les gens sont sympa...

Commandant un verre d'eau, j'entendis une voix connue et me mit à sourire en voyant le visage désolé de ma meilleure amie, Tempi. Légèrement ivre, je me penchais en arrière afin qu'elle m'aperçoit tout de même. Puis, je finis par demander à une serveuse de lui offrir un nouveau verre. Bierre au beurre éà la canelle. Comme d'habitude.

- A ta santé, Tempi!

Dis-je en faisant un signe à ma meilleure amie. Puis, je me retournais vers le jeuen serpent et embrassa sa joue.

- Pour être plus exact, je sors d'un long séjour à St Mangouste. Tu sais pour... ma jambe.

Finis-je par chuchoter en lui faisant un clin d'oeil. Puis, je le regardais boire sa boisson en grimaçant. Si jeune et déjà dans l'alcool, eh ben....
Revenir en haut Aller en bas
Professeur
avatar
Aglae Nutcombe
Professeur
ft. : Lily Collins
Hiboux envoyés : 71
Entrée à Poudlard : 12/04/2016
Année d'étude en cours: : Professeur merveilleuse
Maison répartie : Ex-Serdaigle
Mornilles : 216
DC : ♛ Winifred Hopkins
♛ Edward Lupin
♛ Ennis Lufkins
♛ Pollux Hevelius
♛ Hanae Oshima
♛ Harold Park
♛ Arth Wenlock
Chocogrenouilles : 61
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
MessageRe: Saturday, bloody saturday [Libre] | Mer 3 Aoû - 21:01


La scène qui se déroulait sous ses yeux avait quelques chose de particulièrement cocasse et bien que la fibre autoritaire d’Aglae eu rapidement voulu mettre dehors la jeune Young et le jeune Hunter, elle dut se retenir de ne pas le faire.  Certes, ils n’avaient pas l’âge, mais elle préférait étrangement qu’ils soient ici sous sa surveillance lousse, mais présente plutôt que dans une forêt à boire et à fumer.

Merlin, devenait-elle mature et maternelle?  Secouant la tête avec un sourire, elle tenta du mieux qu’elle le pouvait d’ignorer la pauvre Pan, oui, c’était aussi mieux de la laisser se bercer dans l’illusion que les professeurs n’avaient pas de vie, vraiment, elle ne tenait pas à se mettre à raconter ce qu’elle faisait de ses passe-temps avec la jeune gryffondor – surtout que ses passe-temps n’avaient rien de très… exemplaires.

Elle s’apprêtait donc à répondre à Adele qu’elle était prête à lui servir un shooter de Highlander Park, mais elle fut coupé – et coupé n’est même pas le mot – par Drystan sautant sur ses pieds, lui collant un bouquet de fleurs sous le nez alors que de suite le pauvre petite Hunter s’excusait du comportement de son copain ivre. Un regard à leur table vide de verre suggéra à Aglae que James en ajoutait un peu, mais elle leur sourit quand même avec une pointe d’amusement :

« Ah, merci Wojciech… j’aurais préféré un bouquet de - » elle se tut, se retenant de dire un truc morbide et totalement déplacé devant ses étudiants avant de prendre le bouquet et de continuer « hmm.. enfin. Je vous amène un pichet d’eau avec cinq verre?»

Mais elle ne leur laissa pas le temps de la contredire, leur faisant un clin d’œil et tournant les talons elle retourna se réfugier derrière son comptoir, un sourire amusée dessiner sur ses lèvres.  Après tout, que jeunesse se fasse! se dit-elle alors qu'elle préparait le verre de shooter à Adele et les verres d'eau des autres.

_________________



Nutcombe



♛ Winifred ♛ Edward ♛ Ennis ♛ Pollux ♛ Aglae ♛ Hanae ♛
 ↠ Tous les RP de Felice Felicis ↞ 
Revenir en haut Aller en bas
Sinsear
avatar
Adele Berry
Sinsear
ft. : Cole Mohr
Hiboux envoyés : 213
Entrée à Poudlard : 30/06/2016
Âge : 19
Année d'étude en cours: : ASPIC+1
Maison répartie : SINSEAR
Mornilles : 723
DC : ♥️ Gabrielle Elliott
Chocogrenouilles : 259
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
MessageRe: Saturday, bloody saturday [Libre] | Lun 8 Aoû - 13:44


— Allééééé ♫, chanta Adele en recevant son shooter gratuit.

Il le but d’une traite avant de se ré-intéressé aux autres personnes. Temperance, sa petite tempête personnelle qui l’empêchait d’écouter ses cours les avait rejoints, un gamin de Poudlard également (mais que fais la police ?) et une rousse à côté de lui qui s’était vautrée par terre de façon monumentale, relevée par l’africaine.

— Ça va ? S’enquit Adele, tu devrais peut-être freiner sur l’alcool, aha !

Il adressa un regard à la jeune fille noire qu’il ne connaissait pas et qui, malgré son état d’ébriété avancé, avait fait preuve d’une sacré force pour planter la rousse sur son tabouret. Il avait l’estomac vide et il avait bu beaucoup trop vite le shooter beaucoup trop alcoolisé. Il se sentait bêtement euphorique.

— Berry. Adele Berry, se présenta-t-il à la brune et à la rousse, un verre d’eau dans la main à la place d’un martini.

Il leur lança un regard de braise avant d’éclater de rire, incapable de tenir son rôle.

— DIDON TOI ! Interpella-t-il à l’adresse de la brune, tu m’as l’air d’être une sacrée coriace pour soulever des gens comme des… Pommes de pins ? Dit Adele, étonné par son choix de comparaison aléatoire, qui es-tu ? Dis-moi tout !
Revenir en haut Aller en bas
Gryffondor
avatar
Pan Young
Gryffondor
ft. : Annasophia Robb
Hiboux envoyés : 418
Entrée à Poudlard : 18/04/2016
Âge : 17
Année d'étude en cours: : Cinquième
Maison répartie : Gryffindor
Mornilles : 1071
DC : Riri-jolie. <3
Chocogrenouilles : 376
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
MessageRe: Saturday, bloody saturday [Libre] | Jeu 11 Aoû - 17:55


Une pluie d'argent ! Non, mieux, une pluie d'alcool ! NON NON NON : Une pluie de bièraubeurre : le parfait mélange entre le goût de la première fournée de crêpes (il ne pouvait y en avoir qu'une, Pan avait la consommation en pâtes à crêpes d'une foule en colère - car la mauvaise humeur donne faim, tout comme la bonne chez la jeune fille) et celui de l'eau trop salé que Pan recrachait au début avant d'en reprendre une gorgée, pour être bien sûre de sa saveur unique en son genre (avec un peu de sable, ça passait tout seul).

Qui était l'heureux être qui lui avait valu cet honneur ? Un ange descendu du ciel ? Une nouvelle lueur d'espoir éclaira sa lanterne, c'était Tempoutou : le plus beau Lippoutou à des kilomètres à la ronde, le lippoutou qui lui ressemblait le plus ! Entre les correspondances multiples où se débattaient la meilleure recette de crêpes (AU SUCRE ! NON, AU NUTELLA ! NON, NATURE ! NON, PAN, RECRACHE MA MAIN !) et les virées dans les lieux les plus farfelus à la recherche d'un amoureux for life, c'était toujours un sacré bon moment lorsque le duo entrait en action, c'était un soupçon de wasabi sur un tampon : c'était le Tempan (aka TP pour les intimes).

Remettant quelques nouvelles mèches dans sa bouche (BIERAUBEEEEEEUURRRRRRRRE GRATUIIIIIIITE), elle la fit asseoir avec précipitant, tirant sa chaise vers elle pour discuter du prochain TP qu'elles DEVAIENT mettre en marche. Elle lui tendit une mèche de cheveux pour profiter avec elle de sa boisson perdue (pas autant que ça, si on enlevait tous les cheveux qu'elle avait mangé, la blondinette avait quand même pu étancher sa soif, en plus ça lui faisait son shampooing pour la journée !). Entre son verre d'eau et sa bièraubeurre, Pan avait trouvé le juste milieu; et ce milieu s'appelait Tempérance Still-in-ski.

« TEMPOUTOU ! MERCI POUR LA BOISSON : C'EST MA PREFEREE, COMMENT LE SAIS-TU ?! » Hurla-t-elle sans penser une seconde qu'elle signait à la fin de ses lettres "moi je dis une butter-binouze et une crêpouze, puis ensuite une partouzeie de cartes". « DIS TEMPOUTOU DIS ! » Pan jeta un coup d'oeil à Estelle qui embrassait la joue de James, Adelaveugle qui n'en était pas très loin et Dry qui s'amusait à asphyxier une serveuse avec un bouquet (toujours aussi romantique). « Je veux mon bisou moi aussi ! Et après, je nous emmène à la chasse aux Pankemons ! J'ai entendu des gens s'extasier devant un carapuce sur la plage ! Enfin je pense que c'était ça, ils se sont trompés d'une lettre, ils n'arrêtaient pas de répéter caraput... » Etait-elle en train de dire avant d'être coupée par le non-voyant qui, malgré ses yeux défaillant, était toujours capable de s'amuser. Se rappelant de sa mission première, Pan tendit la joue à une amie.. Une amie pain de mie !

_________________
GRYFFIN LOVE
© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Ceart
avatar
Chenye Viungo
Ceart
ft. : Malaika Firth
Hiboux envoyés : 101
Entrée à Poudlard : 02/07/2016
Année d'étude en cours: : Première année
Maison répartie : St-Barnaby
Mornilles : 237
Chocogrenouilles : 75
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
MessageRe: Saturday, bloody saturday [Libre] | Ven 12 Aoû - 13:42


« NON »

Trop de répartie tuait la répartie ? Crétin blond avait encore de belles années devant lui. Chen s'apprêtait à se lever. A lui filer une raclée. A lui apprendre à parler moins fort. Lui faire peur. L'effrayer. Peut-être pas le tabasser à mort. Lui laisser une chance. N'était-ce pas les meilleurs qui partaient en premier ? Ses parents auraient dû partir en dernier alors. Chen s'apprêtait à se lever. Mais fut interrompu par le crétin néanmoins romantique. Romantique. Il allait lui donner la gerbe. Il allait se prendre un vent.

Chen aurait d'ailleurs aimé entendre la donneuse de bonne leçon (sérieusement, de l'eau) finir sa phrase. Un bouquet de quoi ? Que pouvait-elle avoir envie ? Si ce n'était pas d'un élève. Qui devait autant exceller dans sa matière que dans la chasse aux piranhas. La brune se mordit la lèvre inférieure. Tentée d'aller entendre du côté du bar un coeur se briser. Mais l'autre étudiant lui adressa la parole. Puis lui lança un drôle de regard. Puis éclata de rire.

Pas le rire de quelqu'un de nerveux à côté d'elle. Non. Un rire vrai. Chen savait faire la différence. Personne ne riait normalement en sa présence. Pas les gens qui arrivaient à se faire servir des verres par des professeurs. Et dire qu'elle avait du mal à ne pas payer ses additions. Elle fixa un moment son shooter. Elle le laissa même l’interpeller. Pourquoi le laissait-elle faire ? L'africaine fronça les sourcils. Elle avait presque envie de chantonner avec lui pour recevoir son shooter. Et le vider à sa façon. D'une traite.

Peut-être que Chen soulevait les gens comme des pommes de pin. Mais les étrangers ne lui offraient pas de shooters gratuits. Plus maintenant. Un léger sourire inexplicable étira doucement ses lèvres. Chen baissa les yeux sur son verre d'eau. Elle le vida allègrement sur la rousse torchée qu'elle avait ramassé et se pencha vers Adele Berry.

« Je les soulèverai bien comme des baies mais elles ont tendance à s'écraser dans ma main. Tu t'écrases, toi aussi, Berry ? » Lancer d'une voix rauque.

La chaleur. Les maux de tête. Chen se prit la tête de ses mains. Elle se leva d'un bond. Posa ses poings sur la table. Jeta un coup d'oeil à Adele. Direction dehors. Chen eut du mal à ne pas s'écraser tête la première contre le bitume. Chen se rattrapa au bras d'Adele. Puis le relâcher. Prendre de la distance. Se retourner ensuite vers lui. Se présenter.

« Chen. Solide comme un roc. »

_________________
BROKEN CEART
© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Sinsear
avatar
Adele Berry
Sinsear
ft. : Cole Mohr
Hiboux envoyés : 213
Entrée à Poudlard : 30/06/2016
Âge : 19
Année d'étude en cours: : ASPIC+1
Maison répartie : SINSEAR
Mornilles : 723
DC : ♥️ Gabrielle Elliott
Chocogrenouilles : 259
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
MessageRe: Saturday, bloody saturday [Libre] | Sam 13 Aoû - 4:53


— Tu t'écrases, toi aussi, Berry ?

Il haussa un sourcil, franchement amusé. Est-ce que c’était un défi ? Un jeu ? Elle était torchée, il était euphorique, il aurait fait n’importe quoi pour se distraire. La fille, là, c’était une coriace, une battante, une guerrière. Et c’était cool. Comme il avait envie de suivre cette fille dehors ! Les autres, il les avait oubliés.

Il sorti se cogner à l’air frais. Il pleuvait encore, il n’avait pas de parapluie mais Chen ne semblait pas trop gênée. Ba, un peu d’eau ne pouvait pas lui faire de mal, se dit Adele. Les gouttes s’écrasaient sur son visage, lui faisait battre des cils.

— Chen. Solide comme un roc.

Tu m’étonnes. La fille n’avait même pas l’air d’avoir remarqué qu’il pleuvait. Adele, lui, il tremblait, gesticulait sous la pluie, secouait ses mèches noires gorgées d’eau. Il sautilla sur place, comme un boxer dans un ring.

Il fit face à Chen. Chen la solide, Chen la guerrière. Il la dévorait, la dévisageait des yeux. Il sautillait mains dans les poches, éclaboussant le parvis de gerbes d’eau, ses baskets imbibée, son jean tacheté de goutte, sa chemise collé à son torse.

Putain comme c’était grisant. Il sentait son corps protester de froid et d’inconfort, réclamer la douceur chaude du bar, son corps sans cicatrices, sans tâches, sans écorchures de nouveau-né. Il écarta les bras en grand, sous le ciel d’orage, face à Chen.

— FRAPPE MOI !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
MessageRe: Saturday, bloody saturday [Libre] | Lun 15 Aoû - 10:31


« TEMPOUTOU ! MERCI POUR LA BOISSON : C'EST MA PREFEREE, COMMENT LE SAIS-TU ?! »

Et cet ainsi, que Temperance devient sourde à l'âge de vingt ans. Elle aura eut une vie courte mais qu'importe elle avait vécue à fond. Sniff. Que c'était triste.

Non, en vrai, Temperance venait de remarquer que la blonde à l'air hagard et qui lui avait servit d'éponge géante pour sa boisson n'était-autre que Pan. Sa correspondante. Son huile de tournesol avec qui elle est allée sur Azkaban. Temperance lui fit un sourire contrit car elle savait que maintenant à cause d'elle, Pan était trempée et devait avoir le goût de sa boisson. Elle cligna plusieurs fois les yeux, es-que elle avait bien vu la blonde mettre ses cheveux dans sa bouche ? Non. Si ? Sacrée Pan, toujours aussi mignonne !

« DIS TEMPOUTOU DIS ! »

Si avant ça, elle pouvait espérait retrouver l'usage de ses oreilles - bah maintenant c'était complétement raté ! Soupirant mais un léger sourire aux lèvres, elle continua sa tâche qui était d'éponger la minuscule blonde. Jetant parfois quelques regards dans la pièce pour voir les autres occupants. Elle remarqua sa bébé Adele avec une fille à la peau mate mais dont le nom lui était inconnu. Estelle entrain d'embrasser un petit blond et qui lui avait commandé une boisson. Un blond qui étouffait une pauvre serveuse. MAIS QUE FAIT LA POLICE ?!

« Je veux mon bisou moi aussi ! Et après, je nous emmène à la chasse aux Pankemons ! J'ai entendu des gens s'extasier devant un carapuce sur la plage ! Enfin je pense que c'était ça, ils se sont trompés d'une lettre, ils n'arrêtaient pas de répéter caraput... »

Un bisou ? La blonde voulait un bisou de sa part ? OK ! Tu vas avoir ton bisou du siècle petite Pan. On ne l'appelait pas : Temperance La ROMANTIQUE des Ornithorynques !

Se penchant légèrement elle embrassa les deux joues de la blonde puis le coin de la bouche. De loin, on aurait pu croire qu'elles s'embrassaient mais en vrai c'était autre chose. Du bout de sa langue elle lécha la joue de Pan. Pas mauvais.

" Tu as bon goût Pan, celui de ma boisson ! OH, toi aussi tu as entendu cette histoire du Carapuce ! J'avais trop envie d'y aller mais personne ne voulait m'accompagner. C'est trop nul ! Heureusement que toi, tu es là ! Allons chasser des PANkémon ! S'exclama Temp' trop heureuse d'aller à la plage. " Nous devons aller à la plage aujourd'hui ! En plus, c'est le temps IDEAL ! Notre jour de chance ! "

Elle attrapa la main de Pan et se précipita dehors avec pour objectif d'être le meilleur dresseur et cet en chantant que Temp' entraina Pan vers l'aventure sous la pluie !
Un jour je serai le meilleur dresseur
Je me battrai sans répit
Je ferai tout pour être vainqueur
Et gagner les défis
Je parcourrai la Terre entière
Traquant avec espoir
Les PANkémon et leurs mystères
Le secret de leurs pouvoirs

PANkémon
Attrapez-les tous
C'est notre histoire
Ensemble pour la victoire
PANkémon
Rien ne nous arrêtera
Notre amitié triomphera
PANkémon attrapez-les tous
Même à notre âge
Un voyage d'apprentissage
Ça demande du courage
PANkémon !
Attrapez-les tous
Attrapez-les tous
 
Revenir en haut Aller en bas
Serpentard
avatar
James Hunter
Serpentard
ft. : Jack Gleeson
Hiboux envoyés : 104
Entrée à Poudlard : 06/07/2016
Année d'étude en cours: : Sixième
Maison répartie : Serpentard
Mornilles : 392
DC : Oswald Alexandre Gold
Chocogrenouilles : 58
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
MessageRe: Saturday, bloody saturday [Libre] | Lun 29 Aoû - 9:55


-Je devrais te retourner la question, mister Hunter. C'est un bar pour les étudiants et les paumés ici. Je passe mon temps ici quand je m'ennuie. Les gens sont sympa...

Moi je suis venu ici pour accompagner Pan mais comme d'habitude elle n'en fait qu'à sa tête et elle est venue ici, du coup je l'ai suivi et je suis resté juste pour tes beaux yeux

James lâcha un petit rire amusé en regardant Estelle saluer l'une de ses amies, il commençait à être légèrement ivre mais ça ne l'empêcha pas de continuer à boire, il se mit à regarder Drystan en le dévorant des yeux:

- Pour être plus exact, je sors d'un long séjour à St Mangouste. Tu sais pour... ma jambe.

Ah bon ?... Et alors ils t'ont fait quoi ?

Il finit sa boisson alors que l'alcool commençait à prendre le contrôle de son corps, il n'écoutait pas Estelle trop occupé à reluquer Drystan, il se mordit la lèvre inférieure, bon sang mais pourquoi il était aussi sexy. Il soupira avant de se rendre compte qu'il n'était absolument pas discret, rougissant il se retourna vers Estelle:

Par-pardon je-je réfléchissais à euh un truc !
Revenir en haut Aller en bas
 
Saturday, bloody saturday [Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» saturday night kind of pink
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mimbulus Mimbletonia :: St-Barnaby :: Stornoway :: The Bloody Ghoul-
Sauter vers: