RSS
RSS



 

 
Invité
Invité
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
Sam 4 Juin - 9:06
Dans les vestiaires de quidditch? Sérieusement, non, mais sérieusement. Je ne suis pas certain que la question soit claire. Qu'est-ce que ce foutu esprit frappeur veut bien me faire comprendre en m'entraînant là bas? Je n'entraîne généralement pas mes muscles sur un balais pendant un match. Je suis plus du genre à entraîner les muscles de mon cerveau, plus que ceux de mon corps, même si je ne suis pas complètement négligé non plus. Mais quand même c'est de la crotte d'hypgriffe en canne cette histoire. Je n'ai aucun contrôle sur la situation. Je suis seul face à Peeves. Il va finir par me tuer cet imbécile avec toute ces conneries.


J'ai cru faire une crise cardiaque quand j'ai vu qu'il avait voler mes notes de cours. Il s'était amusé à les éparpiller partout dans le château comme un débile et là a chaque fois qu'il m'a croisé dans le corridor il me lançait des :


«Nashouilllllllllllllllle il a perdu ses notes, qu'est-ce qu'il fera? Sans ses notes le préfet n'a plus de cerveau. Adieu l'intelligence.. » Et il éclatait de rire en gambadant dans les airs.


Je fulminais. J'avais besoin de mes notes pour pouvoir réviser et je ne sais pas pourquoi, mais peut importe le sort que j'avais tenter pour que mes notes me reviennent, impossible il avait du leur faire quelque chose pour que mes notes résistent à mes accios désespérer.


J'avais donc passé une bonne partie de la matiné à courir partout dans le château, l'esprit frappeur jamais très loin de moi. Écoute, il voulait vraiment me narguer comme il faut. Même que parfois il me jetait des morceaux de craies dessus.


J'aurais bien aimé savoir ce que j'avais fait pour qu'il me prenne en grippe de la sorte. A un moment j'ai bousculé Ana sans le faire exprès.


« Excuse moi, je dois arranger son cas à Peeves. » Je n'avais pas pris plus de temps de lui expliquer d'avantage.


Et là, me voilà dans les vestiaires à essayer de trouver ce que l'esprit frappeur à décider de cacher. Merlin, pourquoi moi?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ft. : Poppy Drayton
Hiboux envoyés : 513
Entrée à Poudlard : 18/04/2016
Année d'étude en cours: : 7ème année
Maison répartie : Gryffondor
Mornilles : 1598
DC : Stravelopoulet
Chocogrenouilles : 558
Anastasia Stonehenge
Fugueuse écervelée
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
Mar 21 Juin - 19:05
Est-ce qu'il pleuvait... du papier ? Ana avait beau ne pas être l'étudiante la plus intelligente de Poudlard, elle n'était tout de même pas suffisamment sotte pour penser que les chutes de papier en plein couloir étaient normales. Quoi qu'après tout, une école est quand même un endroit un peu plus approprié pour faire pleuvoir des notes de cours qu'un quelconque lieu public... En tout cas, elle était certaine de reconnaître l'écriture impeccable qui traversait les parchemins. Des lettres aussi bien tracées, aussi régulières, sans aucunes traces de tâches ou de ratures, ça ne pouvait provenir que de Nash ! Ou du moins, c'était la seule personne dont les notes étaient aussi soignées dans son entourage.

Ana ressortit les notes d'Etude des Moldus que son ami avait eu la gentillesse de lui prêter pour qu'elle rattrape son devoir. Après quelques secondes de comparaison, le doute n'était plus possible, il s'agissait bien des notes du Serdaigle. La question restait de savoir pourquoi elles se retrouvaient étalées à travers l'école. Que Nash en soit le responsable était une hypothèse tout à fait exclue, il était bien trop soigneux et organisé pour laisser traîner ses affaires, d'autant plus quand il s'agissait de notes de cours, une denrée trop précieuse à ses yeux.

Ayant un peu de temps devant elle, Ana s'appliqua donc à ramasser les feuilles qu'elle trouvait, suivant le chemin de papier comme dans le conte moldu "Hansel & Gretel". Enfin, elles se sentaient du coup plutôt comme les méchants oiseaux qui avaient mangé les miettes de pain et amoindrit les chances de survie des enfants proche de zéro. Est-ce que Nash avait fait ça pour pouvoir retrouver son chemin ? Peut-être qu'il cherchait à découvrir une nouvelle pièce secrète et avait peur de se perdre ?

Non, impossible. Ana était à peu près certaine que même perdu dans le désert du Sahara, sans panneaux ni repères auxquels se fier, Nash finirait pas retrouver son chemin en suivant l'alignement des astres ou les micro-poussières anormales dans le sable ou un quelconque moyen complètement farfelu et inconnu du commun des mortels.

Alors qu'elle ramassait une énième feuille, son paquet ramassé - contenant également les notes que Nash lui avait prêté pour son devoir - lui fut arraché des mains.

"La Gryffyfiotte idiote qui ramasse des notes ! Ouuuh la grosse tête de linotte !"

Les connexions s'allumèrent dans le cerveau de la brune. Evidemment, un tel désordre n'avait pu être causé que par ce crétin de fantôme à la noix !

"Rend-moi ça Peeves, on ne touche pas à ce qui n'est pas à soi !"

Ana avait adopté un ton dur, essayant de se montrer convaincante. Apparemment, ça n'avait pas du tout marché puisque l'imbécile de spectre partit en rigolant à toute vitesse. La Gryffondor essayait tant bien que mal de le rattraper mais courir n'était pas son fort. Elle avait déjà du mal à éviter de se faire des croches-pattes toute seule au pas alors imaginez le résultat en courant...

C'est donc avec évidence qu'elle finit par heurter une masse au passage; incapable de se freiner à temps dans sa course folle. Ou l'inverse d'ailleurs, ils s'étaient tous les deux foncés dessus mutuellement après tout. Ana n'avait pas eu le temps de comprendre grand chose que Nash était déjà parti. La brune se lança à sa suite, bien décidée à l'aider contre ce fléau fantomatique qui méritait une bonne correction !

Ana arriva les joues rougies au terrain de Quidditch. Ses poumons et son coeur s'était totalement emballés sous l'effort, lui faisant adopter une respiration de chameau en chaleur tout à fait charmante.

"Hihihiii, venez m'attrappouilleeeer"

Peeves avait l'air de s'amuser comme un petit fou, ça en était presque désolant. Ana se serait sûrement énervée si elle avait pu mais d'une part ça n'aurait servi à rien et d'autre part, ça lui aurait fait gaspillé les dernières précieuses réserves en oxygène qu'il lui restait.

Prenant une grande respiration, elle se tourna vers Nash les yeux remplis d'espoir, dans une sorte de supplication pittoresque.

"Dit-moi que ton cerveau de génie a un plan."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
Jeu 30 Juin - 21:27
La panique montait en moi, normalement je suis quelqu’un de calme et de posé, qui n’est pas le genre non plus à crier ses états d’âme à tue-tête. Mais en ce moment je me disais que si je pouvais commettre un meurtre fantômesque, je le ferais. Peeves ne mérite pas de flotter dans les airs de la sorte avec son air arrogant. Je tente de reprendre mon souffle dans les vestiaires malgré l’odeur nauséabonde qui y flotte. BORDEL de fantôme stupide. J’ai envie de crier, mais je sais que je ne ferais qu’ajouter à l’excitation de l’esprit frappeur. Il était vraiment à son comble quand Anastasia se joignit à moi.

Je devais avoir l’air fin avec ma main sur la côte pour essayer de soulager le point de pression que je ressentais et à essayer de reprendre un rythme cardiaque normal. J’entendis la voix de la rouge et or mais pas ce qu’elle avait dit. Je n’ai retenu qu’un « Blaaaaa blaaa bla », me relevant légèrement je laissa échapper un « quewa ? ». Mon cerveau était en compote, je ne réfléchissais plus clairement, j’étais trop fâché et à bout de souffle.

Une longue plainte s’échappa de ma gorge avant que je me laisse glisser contre le mur. « Je-suis-à-bout-de-ce-foutu-fantôme-je-vais-lui-enfoncer-un-balais-dans-le-derrière. » La vulgarité s’échappait de moi tout d’un coup, venue de nulle part. Le spectre semblait avoir entendu ma phrase parce qu’il rigolait de plus belle en nous mettant au défi de le rattraper. Si je pouvais me liquéfier sur place pour qu’il décide de jeter les feuilles dans la marre de moi que je serais devenu je serais heureux… Liquéfier hein ? Ça me donne presque une idée tout ça.

« Ana, je crois que j’ai une idée ! » Difficilement, je tente un essai pour me remettre debout avant de m’approcher d’Ananouche pour lui communiquer l’idée de génie que j’ai eu. Peeves dansant fièrement avec les dites notes un peu plus loin dans le vestiaire. « Il faudrait que tu puisses distraire cet imbécile pendant un moment, que je tente de jeter un sort à mes notes pour qu’elle reste au sec durant la prochaine étape de mon opération. Tu es d’accord ? » J’avais tenté de parler le plus faiblement possible, mais assez clairement pour qu’elle seule puisse comprendre la teneur de mes propos. Mes mains s’étaient poser de chaque côté de son visage pour qu’elle puisse me regarder dans les yeux, histoire que je vois si elle était d’accord ou non avec mon idée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ft. : Poppy Drayton
Hiboux envoyés : 513
Entrée à Poudlard : 18/04/2016
Année d'étude en cours: : 7ème année
Maison répartie : Gryffondor
Mornilles : 1598
DC : Stravelopoulet
Chocogrenouilles : 558
Anastasia Stonehenge
Fugueuse écervelée
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
Jeu 7 Juil - 16:03
Il avait été dur de se retenir de rire en contemplant la posture de Nash, d'habitude si sérieux, qui ressemblait maintenant à un de ces voyous coursés par les flics qui avaient couru toute la nuit pour fuir le lieu de leur crime. Ca l'avait été davantage en entendant la prononciation de son misérable "Quoi" remixé et Ana s'était jurée de, quand bien même elle n'avait aucune mémoire, graver ce souvenir bien profondément dans sa cervelle et de lui ressortir toutes les fois où il pourrait se moquer sur ses propres problèmes d'élocutions.

Ana avait essayé de se retenir, de toutes ses forces, vraiment. Surtout que ses maigres réserves d'oxygène ne lui permettrait sûrement pas de rester en vie bien longtemps si elle se mettait à rire. Entendre Nash parler de balais dans le derrière avait été l'ironie de trop et elle s'était littéralement effondrée sur le sol à genoux, rigolant sans vraiment que ses poumons ne lui permettent, donnant plutôt l'impression qu'elle s'étouffait sur place. Heureusement, Peeves semblait trop occupée à rire aussi comme une oie qu'il ne se soucia pas de se moquer d'elle.

Puis Nash redevint Nash et exposa les prémices de son plan de génie. N'importe qui aurait sans doute voulu discuter plus en détails du plan mais pas Ana. Elle avait confiance dans le jugement de son ami et savait que si quelqu'un pouvait bien arriver à ses fins, c'était lui. Il parle, elle exécute.

"Compte sur moi !" lui chuchota-t-elle en lui lançant un clin d'oeil digne des plus grandes scènes hollywoodiennes. Elle fut légèrement déconcertée  par la position qu'ils avaient adopté. Elle n'était pas habituée à se trouver si proche du Serdaigle, à le fixer de cette façon, à sentir son souffle erratique encore animé par sa précédente course de si près. Ils devaient avoir l'air malins comme ça, à se fixer en haletant. Rougissant légèrement en souriant, Ana se dégagea de son ami pour aller retrouver la source de leurs problèmes qui était toujours mort de rire sur son perchoir.

"Mon bon vieux Peeves..." commença-t-elle en prenant une moue attristée "J'imagine que c'est parce que tu es en manque de distraction que tu fais autant de fantômeries, c'est sûr que y'a pas tellement de dîners-spectacle dans le coin... Mon pauvre, je te plains, vraiment."

Le spectre haussa un sourcil l'air de jauger les paroles de la misérable petite qui semblait prendre parti de sa triste existence.

"Tu sais au fond, je te comprends ! Et pour te remercier d'animer si bravement ce château depuis si longtemps parce que sache que je reconnais ton dur labeur, j'aimerais faire quelque chose pour te remercier."

Peeves sembla sous le charme de son petit numéro et papillonnait son regard sur la Gryffondor en piaillant des bouts de phrase sans queue ni tête sur sa joie de la reconnaissance de son travail. Cependant, cela ne l'occupa pas assez longtemps et Ana dut trouver une autre idée en vitesse. Une idée grotesque mais qui marcherait à tous les coups.

*Nash, ton plan a intérêt à marcher ou je t'achève à la place de Peeves*

Se tournant de nouveau vers son admirateur, elle ajouta "Tu as déjà vu un numéro de claquettes en chanson ? J'suis certaine que ça va te plaire !"

Prenant une grande inspiration, rassemblant tout le courage que sa maison pouvait lui prêtait, elle lança un regard de braise au Serdaigle l'air de dire "Ce qui se passe dans ces vestiaires reste dans ces vestiaires sinon je brûle toutes tes notes".

Et c'est ainsi qu'elle se retrouva à faire des claquettes en chantant une musique de Polka au beau milieu des vestiaires de Quidditch, remerciant le ciel d'avoir mis des bottines avec de petits talons qui rendaient un son abominable sur le sol de la pièce, couvrant légèrement sa chanson ridicule et attirant ainsi toute l'attention de Peeves qui déversait à présent son venin sur la brune. Elle avait les bras croisés tendus devant elle, imitant la position des danses russes auxquelles elle avait assisté dans son enfance.

Heureusement qu'elle avait déjà appris à ses dépends que le ridicule ne tuait pas parce que là, elle serait probablement déjà morte cent fois. D'autant plus qu'elle devait user de toute son énergie pour coordonner ses mouvements et ne pas tomber, énergie qu'elle avait déjà dépensée en courant jusqu'ici. La chute finale qui clôturerait le show approchait, elle le sentait.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
Sam 9 Juil - 15:19
C’est le cerveau en compote que je tentais de réfléchir intelligemment, normalement mon cerveau était mon allié le plus fidèle, mais en cet instant je me demandais bien à quoi il pouvait me servir. On le voyait clairement que je n’étais pas un athlète, en tout cas pas pour faire de la course parce que je cour comme un pied et je n’ai aucune endurance. Mon souffle erratique prenait du temps à revenir à un rythme plus normal et j’avais toujours ce point de côté qui me faisait souffrir. Mes cheveux me collaient au visage à cause de la sueur, j’avais chaud et la chaleur plus mon regard qui croisa les douches me firent avoir une idée. Peeves ne résisterait pas à foutre le bordel encore plus et mouiller mes feuilles, il fallait que je trouve le moyen de me suivre, mais surtout de protéger mes précieux parchemins.

Ana était une amie géniale, toujours là pour aider en cas de besoin, même pas besoin d’en dire plus qu’elle me fit un clin d’œil pour me montrer son approbation, mes mains lâchèrent son visage et l’une d’elle alla attraper ma baguette magique, mon arme la plus puissante. J’avais la chance de pouvoir faire des sorts informulés pratiquement parfait, je n’avais pas eu de mal à capter la technique alors pour des moments comme ceux-ci c’était très pratique. Je devais par contre la laisser faire un moment, m’assurer que Peeves avait toute son attention concentrer sur elle. Puis je pouvais jeter des impervius sur les parchemins qu’il ballotait un peu partout autour de lui. Il devait avoir un tdah assez prononcer quand il vivait celui-là parce que merlin qu’il donnait du fil à retordre.

Cependant, je dû suspendre ce que je faisais, parce que moi-même je ne pouvais m’empêcher de la regarder danser un genre de polka. Me retenant de toute mes forces pour ne pas éclater de rire devant ce talent caché que je me promis de conserver dans un coin de ma tête. Histoire qu’elle m’apprenne peut-être à me décoincer un peu. Je crois même que je lui ai lancé un impervius sans le faire exprès parce que ma main à dévier lorsque j’ai entendu la magnifique chanson de la rouge et or.

Bon, ok je devais maintenant enclencher la phase deux. C’est-à-dire, faire partir les douches subtilement. Je me glissa doucement derrière l’esprit frappeur pour avoir un meilleur visuel des douches, Peeves étant très occuper à tenter d’imiter la brunette qu’il ne me portait pas attention je pu faire la phase deux aisément. Mais, maintenant ça allait se corser, le bruit des douches avait attiré le fantôme.

Talent de comédien on ? HUMPH, pourquoi je ne m’appelle pas Oz dans ce genre de situation ? C’est lui qui a le talent pour faire croire n’importe quoi. Soupirant plus fort que de raison, je pris mon courage inexistant en main et : « Ana, laisse je ne crois pas qu’il va nous redonner mes notes… Je peux leur dire adieu. Peeves, s’il te plaît ne les noies pas au moins… » Prenant une mine abattue, je vais chercher la main d’Anastasia et fait quelques pas en direction de la sortie des vestiaires…
Est-ce que mon plan allait marcher ou serait-ce lui qui tombe à l’eau ? That’s the question.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ft. : Poppy Drayton
Hiboux envoyés : 513
Entrée à Poudlard : 18/04/2016
Année d'étude en cours: : 7ème année
Maison répartie : Gryffondor
Mornilles : 1598
DC : Stravelopoulet
Chocogrenouilles : 558
Anastasia Stonehenge
Fugueuse écervelée
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
Mar 12 Juil - 15:58
Alors qu'elle commençait clairement à s'emmêler les pinceaux, n'arrivant carrément plus du tout à cordonner ses mouvements entre les moqueries de Peeves et son propre corps à bout de souffle - de vie même -, Nashou fit sa réapparition en prenant un air mélo-dramatique qui laissa Ana perplexe. Est-ce que sa diversion à lui était de jouer une pièce de théâtre de mauvais goût ?

Soit, même si le Serdaigle n'était certainement pas le meilleur comédien qu'elle avait croisé de son existence, ça avait au moins le mérite d'attirer cet idiot de Peeves aussi bête que son foutu chapeau qui délaissa la Gryffondor - pour son plus grand bonheur - et fonça vers les douches.

Heureusement que Nash avait été assez rapide car Ana se croyait déjà mourir. Si elle s'était souvenue que cette fichue danse était aussi physique, elle se serait probablement lancée dans un spectacle de marionnettes avec ses chaussettes. Tant pis, trop tard pour faire machine arrière de toute façon, elle avait déjà fait son sport pour les dix prochaines années à venir au moins.

Bon, au moins le plan de son ami semblait avoir fonctionné. D'ailleurs, elle avait beau faire fonctionner sa cervelle, la Gryffondor ne voyait toujours pas où il voulait en venir. Déjà qu'elle avait du mal à réfléchir de manière générale, le fait de ne pas pouvoir respirer n'ajoutait sûrement rien de bon dans l'équation. Elle était à peu près certaine que s'il avait suggéré de la sorte au fantôme du malheur de mouiller ses notes, c'est qu'il avait une solution pour les sauver de la noyade qui leur serait réservée. Comment cependant ? Ca restait un mystère pour le cerveau endolori qui ne chercha pas à comprendre le pourquoi du comment.

En tout cas, il n'avait plus l'air d'avoir besoin d'elle et ça, c'était un point très positif à prendre en compte quand on ne pouvait plus rien faire d'autre que d'attendre la mort avec dignité. Elle avait besoin de frais, d'eau fraîche. C'est ainsi qu'elle se dirigea vers le lavabo le plus proche afin de rafraîchir un peu son visage suintant de glamour sueur. La déception fut intense lorsqu'elle l'eau glisser sur sa face comme si elle s'était transformée en parapluie humain. Au moins, ça lui permit de comprendre un tant soit peu ce que Nash avait en tête même si elle ne savait où cette idée allait les mener.

Bien résolue à ne pas manquer une miette de la scène, elle alla s'affaler sur un des bancs en face des douches, feignant l'épuisement total pour ne pas attirer l'attention de Peeves (Ce qui n'était d'ailleurs pas un faux-semblant du tout). Pour l'heure, elle regrettait surtout de ne pas avoir apporté de Pop-corn pour admirer la scène. A son tour d'être la spectatrice, que l'acte commence.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
Dim 17 Juil - 1:19
Mon plan, je l’avais bien en tête et je ne pouvais pas en dévier. C’était ma dernière chance, sinon je ne savais plus quoi faire, je m’avouerais vaincu si jamais celui-là ne marchait pas et je serais bien obligé de dire adieu pour de bon à mes notes, moi qui ne vivait que pour ça. Je n’avais pas rien d’autre sur quoi m’accrocher à part mes études en ces temps-ci. Plus rien ne comptait. Mon souffle, tout était calculé en cet instant. Je devais garder la tête froide autant que possible et c’est à ce moment que je fis mon air le plus accablé. De mec qui abandonne tout aux mains de l’esprit frappeur, vengeur !

Même Ana ne peut se douter de mon plan, je veux que tout soit parfait et sa réaction est géniale, jusqu’au point où elle va littéralement s’écrouler sur une des banquettes en bois près du mur. Je ne pus m’empêcher de lancer un regard par-dessus mon épaule pour le voir, partir hilare vers les douches, puis comptant dans ma tête… « un, deux, trois… » Un grand rire me parvient aux oreilles alors qu’il laisse tomber toutes mes feuilles dans la flaque d’eau qui s’est formé au sol.

C’est maintenant ou jamais. Je franchis les quelques mètres qui me séparent de la douche et je glisse pour attraper mes feuilles qui flottent maintenant. Le regard de Peeves se change lorsqu’il voit que l’encre n’a même pas baver sur les parchemins au contact de l’eau et je me recroqueville sur ceux-ci le mieux que je peux alors qu’il fonce sur moi. Une onde glacée me parcourt tout entier, mais je ne cèderais pas, je ne le laisserais plus approcher le moindrement de mes notes.

Il remonte en caquetant sa colère et il finit par s’enfuir, je me retrouve donc finalement sous les douches, tremper comme pas possible, mais avec ce que je cherchais depuis je ne sais plus combien de temps. Je me redresse difficilement, et sors des douches en les fermant du coup. Puis je vais m’écraser sur un autre banc.

« Je n’y croyais plus ! »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ft. : Poppy Drayton
Hiboux envoyés : 513
Entrée à Poudlard : 18/04/2016
Année d'étude en cours: : 7ème année
Maison répartie : Gryffondor
Mornilles : 1598
DC : Stravelopoulet
Chocogrenouilles : 558
Anastasia Stonehenge
Fugueuse écervelée
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
Dim 17 Juil - 17:55
Brillant, c'était brillant. C'était digne de Nash en fait, il faudrait inventer un adjectif qui lui serait propre parce que le mot brillant paraissait un peu faible comparé à ce qu'elle venait d'assister. C'était... Nashesque ! C'était décidé, ce nouveau mot ferait maintenant parti intégrante de son dictionnaire. Ça sonnait vachement bien en plus mine de rien, Ana se demandait pourquoi elle n'y avait pas pensé avant.

"Bien joué petit génie !" fit-elle en lui adressant un clin d'oeil lorsqu'il alla s'écraser à son tour sur un autre banc non loin du sien. C'était un spectacle assez étrange à voir. Nash trempé et exténué qui paraissait pourtant au summum de la joie d'avoir retrouver ses bouts de papier. Il y a des choses qu'Ana ne comprendrait probablement jamais mais après tout comme on dit si bien "Il en faut peu pour être heureux". A chacun ses petits bonheurs !

"N'empêche qu'avec un cerveau comme le tien, t'aurais quand même pu penser à t'immuniser aussi !" dit-elle en se redressant, contemplant le spectacle de son ami trempé jusqu'aux os. "Regarde-moi dans quel état tu t'es mis, tu vas attraper froid." ajouta-t-elle en sortant sa baguette, lui lançant un sortilège de séchage instantané. Elle se leva et alla lui remettre le col de sa chemise correctement. C'est vrai qu'Ana avait tendance à materner un peu trop les gens qu'elle aimait mais c'était plus fort qu'elle, elle ne voulait pas qu'il leur arrive de mal.

"Peeves va sûrement chercher à se venger tu sais, tu ferais mieux de les ranger rapidement dans un endroit sûr." dit-elle en pointant les notes du Serdaigle du doigt.

"Au feuuuu les pompiiiiiiers, PIN PON PIN PON PIN POOOOOON"

Ana se retourna précipitamment, ayant reconnu la terrible voix qui venait de grincer dans ses oreilles. WAIT, est-ce qu'il venait vraiment de revenir avec des torches plein les mains ?! Ce fantôme était complètement malade ! Ana ne voulait pas finir sa vie comme Jeanne d'Arc ! Le seul feu qu'elle voulait côtoyer était celui qui naissait en elle lorsque sa peau rentrait en contact avec celle de Ludo, le reste c'était niet !

"Les p'tits marmots veulent pas se mouiller ??? Alors ils vont crameeeeeeeer, hihihihihihi"

La Gryffondor attrapa son ami par le bras et l'entraîna avec elle sans vraiment lui laisser le choix, le traînant à moitié jusqu'aux douches. Elle attrapa le premier pommeau de douche qu'elle trouva et le pointa illico sur le fantôme qui s'était lancé à leur suite.

"Plus un geste !"

Oui bon, elle aurait bien pu se servir de sa baguette plutôt... Mais premièrement sur le coup, elle n'avait pensé qu'à fuir et deuxièmement, c'était quand même une scène plus classe. On était loin du pistolet dans les films d'actions moldus mais Ana avait toujours rêvé de faire ça !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
Lun 18 Juil - 0:14
J’étais épuisé, au bout du rouleau de papier de toilettes. J’avais finalement réussi ma quête de preux chevalier pour sauver ce que j’avais à sauver, maintenant je voulais simplement aller les ranger et aller me coucher, mais avant j’avais besoin de reprendre un peu de courage. Je n’étais pas à Serdaigle pour rien, le courage c’était loin d’être ma force. J’avais un cerveau et c’était déjà suffisant à gérer, les actes de bravoures je laissais ça au Gryffondor.

« Merci ! » Je savais quand même prendre un compliment quand il venait et celui-ci me touchait droit au cœur, car j’avais dû agir en urgence, je n’avais pas pu sonner l’alerte avant pour qu’on vienne m’aider. Heureusement qu’Ana était toujours là pour me filer un coup de main quand j’en avais besoin.

J’étais toujours dégoulinant d’eau de la douche quand Ana me fit son deuxième commentaire. Je laissa échapper un petit rire alors qu’elle jouait à la maman attentive avec moi. « Je n’avais pas le temps, je devais récupérer le tout et je ne serais pas surpris qu’il cherche… » déjà le son nasillard de la voix du fantôme se fit entendre. Il n’avait pas mis de temps à trouver une autre idée ce petit connard. Il avait l’intelligence de la connerie, je n’avais d’autre choix que de lui accorder. « Merde, 10 points pour le fantôme. » Bougonnais-je alors que la jeune demoiselle vint à mon secours pour me placer derrière elle dans les douches, un peu plus et ça devient un porno, pour me protéger de l’immondice au bâton de feu.

« Peeves ! Le feu c’est pas gentil, ça brûle et se brûler ça fait mal ! »

Bravo Nash, qu’elle belle déduction, je ne méritais pas vraiment de point pour ce coup-ci. « Euh Ana, je crois que tu devrais au moins allumer l’eau pour faire plus crédible ! » Le fantôme se met à rigoler et a sautiller devant nous avant de lancer une des torches. Sans que j’y pense je sors ma baguette et lance un sortilège de protection, mais un de mes parchemins à faillit foutre le camp à terre et je ne peux plus bouger, sinon j’échappe tout !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ft. : Poppy Drayton
Hiboux envoyés : 513
Entrée à Poudlard : 18/04/2016
Année d'étude en cours: : 7ème année
Maison répartie : Gryffondor
Mornilles : 1598
DC : Stravelopoulet
Chocogrenouilles : 558
Anastasia Stonehenge
Fugueuse écervelée
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
Lun 18 Juil - 20:15
Allumer l'eau. Mais oui. En voilà une bonne idée, une idée Nashesque que dis-je ! Non mais pour sa défense, ce n'était pas tous les jours qu'elle attaquait quelqu'un avec un pommeau de douche, pour une première elle ne s'en sortait pas si mal, si ? Ana avait plus l'habitude de se servir de sa baguette pour se défendre que d'un objet moldu. Après tout, être de sang-pur était vraiment une bonne excuse pour une fois, elle n'y connaissait rien aux attaques moldues.

"Je crois que j'suis meilleure sorcière que moldue." dit-elle avant de se baisser brusquement pour éviter la torche que venait de leur envoyer Peeves, tandis que Nash avait déjà sorti sa baguette pour contrer l'assaut. La baguette ! Mais bien sûûûûr ! Tu parles d'une sorcière, même pour ça elle était nulle.

"Ah bah, peut-être pas en fait..."

Une mauvaise moldue, une mauvaise sorcière, Ana était vraiment une mauvaise fille en fin de compte. Drystan avait peut-être raison depuis tout ce temps. Oulala, est-ce qu'elle venait vraiment de penser que ce blondinet de malheur avait raison sur son compte ? Elle vivante, JAMAIS elle ne laisserait cette chose la réduire à ce qu'elle était, quand bien même il aurait raison !

Sortant sa baguette en s'emmêlant à moitié les pinceaux d'un geste de toute grâce, elle la pointa vers le spectre en prenant une posture héroïque. "Fini de jouer Peeves, le danger public numéro 1 ici c'est moi, je ne te laisserai pas me piquer ma place !" La raison de sa vengeance n'était peut-être certainement pas la plus légitime mais pour une fois qu'elle était première dans quelque chose, ça ne serait certainement pas un fantôme à la noix qui lui piquerait la vedette, ah ça non !

"Aguamenti" cria-t-elle avec un tel engouement qu'elle fit naître un véritable raz-de-marée en direction du spectre qui se retrouva avec des pauvres bouts de bois inoffensifs dans les bras.

"Ahhhhhh bande de vauriens ! Vous allez voir si Rusard va être content de la nouvelle piscine que vous venez d'aménager ! hihihihi, et une retenue pour le préfet au balais dans le derrière ! Et un autre pour la Gryffifiotte handicapée du cerveau !" baragouina le spectre en s'enfuyant.

Ok, elle s'était peut-être un peu laissée emportée, il y avait de l'eau partout, tellement qu'elle leur arrivait jusqu'en haut des chevilles. Même avec dix Evanesco, elle n'arrivait pas à faire disparaître cette pagaille. Elle se fichait d'avoir une retenue mais il y avait là bien plus important : 1) Peeves allait encore raconter n'importe quoi et allait impliquer Nash dans la création de la pataugeoire géante et elle ne voulait pas attirer d'ennuis à son ami, surtout avec son titre et 2) Qui dit Rusard dit forcément Ludo. Ludo qui écoperait sûrement du nettoyage de SES propres bêtises ce coup-ci. Il allait forcément lui en vouloir. Si ça se trouve il ne voudrait même plus la revoir, se rendant compte de la gamine qu'elle était. Au moins il l'aurait quitté avant qu'elle ne le tue par accident, c'était déjà ça...

Toutes ces choses horribles qui allaient arriver par SA faute... C'était trop d'émotions pour la journée, Ana fondit littéralement en larmes et attrapa la chemise de Nash en pleurnichant "Di..t-moi.. que t'..as un retou...rneur de temps... ou n'im...porte quoi..." essaya-t-elle difficilement d'articuler. "Oh Na...Nash pard..on, j...e j'su..is tellement TELLEMENT désol..ée d'être aussi bête..." ajouta-t-elle en enfouissant son visage dans le torse de son ami dans l'espoir de disparaître.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
Ven 22 Juil - 1:39
La situation était RI-DI-CULE rien de moins que ça, elle aurait pu être risible si on n’était pas en train de vivre une véritable catastrophe. Ana, qui oubliait même les armes les plus utiles du monde sorcier, c’est-à-dire la baguette magique, Peeves avait bien raison de rire de cette dernière, moi je tentais simplement de ne rien échapper de ce que je tenais entre mes mains. Heureusement par contre que j’ai eu assez de réflexe pour nous protéger avant qu’on reçoive un bout de bois enflammé en pleine poire.

« Oui, tu es une très bonne sorcière quand tu te souviens que tu en es une Ana. »

J’essayais de l’encourager, j’avais besoin d’elle en ce moment plus que jamais. Il fallait qu’on se sorte de cette situation ensemble et elle était la seule à pouvoir combattre, je sentais mon précieux fardeau qui commençait à glisser doucement entre mes mains. Bordel, pourquoi je suis aussi intéressé en ces parchemins, je ne pouvais pas être un adolescent normal qui s’en fou ? Et bien non, je suis aussi obstiné que mon propre père et je dois tout faire pour réussir cette année d’aspic si je veux devenir un bon médicomage.

Vite, il fallait faire vite et heureusement la brunette avait réussi à sortir sa baguette et elle continuait de menacer le fantôme. Dans ma tête les mêmes mots ne cessaient de se répéter. ‘Vas-y Ana, attaque, attaque, fais quelque chose je t’en priiiiiiis ! ‘ Et elle le fit enfin. Et… Merlin, pas rien qu’un peu, elle ne faisait vraiment rien à moitié elle.

"Ahhhhhh bande de vauriens ! Vous allez voir si Rusard va être content de la nouvelle piscine que vous venez d'aménager ! hihihihi, et une retenue pour le préfet au balai dans le derrière ! Et un autre pour la Gryffifiotte handicapée du cerveau !"

Et maintenant, c’était la merde, du vrai caca mou pourris. On était simplement foutu, mais il était parti, c’était le seul point positif de l’histoire. À présent, il fallait trouver une manière de se sortir de cette nouvelle situation. Allez Nash réfléchit putain, réfléchit, sers-toi de ce qui s’appelle un cerveau.

« Non, je ne suis pas Hermione Granger malheureusement, j’aurais bien aimé par contre en posséder un… »

Je fis quelques pas pour sortir de l’étendue d’eau, trouver une place moins humide pour mes pieds, mais c’était mission impossible. Je fini quand même par poser mes parchemins sur un des bancs. Histoire de pouvoir les replacer mieux dans mes bras. Sauf qu’a place de reprendre mes parchemins, j’ai la jeune fille qui est venu prendre leur place. Me figeant légèrement je tapotai son dos pour tenter de la consoler un peu.

« Ce n’est pas grave Ana, je ne sais pas ce qu’il a ce fantôme contre moi, mais là, on est deux dans la situation… et on ne sera pas capable de tout retirer cette eau, c’est sûr… On assumera, puis on s’entend que le concierge n’a que ça à faire de toute façon, il faut bien l’occuper ce mec bizarre. »

Haussant les épaules, je regarde à nouveau le dégât. Soupirant, je me détache de mon amie.

« On pourrais peut-être essayer de se sauver avant qu’on nous trouve, ils ne croiront peut-être pas Peeves et vont penser que ce n’est qu’un bris de canalisation ? » J’avais peu d’espoir par contre sur ce point…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ft. : Poppy Drayton
Hiboux envoyés : 513
Entrée à Poudlard : 18/04/2016
Année d'étude en cours: : 7ème année
Maison répartie : Gryffondor
Mornilles : 1598
DC : Stravelopoulet
Chocogrenouilles : 558
Anastasia Stonehenge
Fugueuse écervelée
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
Dim 24 Juil - 11:19
Fichus, ils étaient tout bonnement fichus par sa faute et pas qu'un peu. Ana attirait vraiment les problèmes partout où elle allait, elle causait des ennuis à tous ceux qu'elle aimait, bonjour la marque d'affection ! Un aimant à merde voilà ce qu'elle était, ni plus ni moins.

Nash n'avait pas de retourneur de temps,  ils ne pourraient pas empêcher Peeves d'arriver avec ses torches, ils ne pourraient pas aller l'assommer avant qu'elle ne lance ce foutu sort, ils ne pourraient rien faire pour faire machine arrière. Comment avait-elle oser mettre le fardeau de réparer SES conneries sur les épaules de Nash ? Tout ça parce qu'il était plus intelligent, ce serait à lui d'arranger les choses, ben voyons la belle excuse !

« Ce n’est pas grave Ana, je ne sais pas ce qu’il a ce fantôme contre moi, mais là, on est deux dans la situation… et on ne sera pas capable de tout retirer cette eau, c’est sûr… On assumera, puis on s’entend que le concierge n’a que ça à faire de toute façon, il faut bien l’occuper ce mec bizarre. »

Le concierge... "Ce mec bizarre"... Par Merlin, comment allait réagir Ludo quand il apprendrait ? La placerait-il au même niveau que ce qu'était Pan dans son esprit ? Ou comprendrait-il que Peeves l'avait poussé à bout ? Qu'il l'avait poussé à bout et qu'elle avait réagit comme une gamine de dix ans... Bravo Ana, well done. Elle avait envie de tout dire à Nash, de lui parler de Ludo, elle était certaine de pouvoir lui faire confiance. Après tout, elle l'avait bien écouté et compris à propos de Lux, pourquoi le contraire en serait-il autrement ? Quoi que c'était chose commune de fréquenter un membre plus ou moins proche de sa famille chez les sangs-purs alors qu'un membre du personnel... Mais il comprendrait sûrement que Ludo n'était pas si différent d'eux que les autres "adultes" de Poudlard, non ?

N'allait-elle pas trahir Ludo en révélant leur relation à son ami ? Trop de questions, beaucoup trop de questions. Ana préféra se taire, se rappelant qu'il avait qualifié Ludo de "mec bizarre". Elle n'avait pas honte de sortir avec lui, loin de là, elle avait juste peur de la réaction de Nash. Elle avait beau aimer profondément l'apprenti-concierge, elle ne voulait pas perdre son meilleur ami pour autant.

« On pourrais peut-être essayer de se sauver avant qu’on nous trouve, ils ne croiront peut-être pas Peeves et vont penser que ce n’est qu’un bris de canalisation ? »

Bien, c'était le grand jour, il était temps pour Ana de grandir une bonne fois pour toute. Elle allait devenir une adulte responsable qui assumerait ses actes. Nash n'avait pas à payer pour ses méfaits, elle ne laisserait pas une telle injustice se produire, encore moins si ça devait retomber sur son meilleur ami.

Ana sécha rapidement ses larmes du revers de la main et arbora un air sérieux inhabituel sur son visage. "Arrête-moi si je me trompe mais je ne pense pas qu'on puisse tromper la direction si facilement." Elle marqua une pause pour regarder son ami dans les yeux en lui souriant. "Vas-y toi, de toute façon c'est moi qui ai lancé le sort, ils ne peuvent rien contre toi."

Fini les actes stupides et irréfléchis, c'était une nouvelle Ana qui se tenait devant le Serdaigle. Une Ana fière d'avoir trouvé le courage de passer ce cap, fière de montrer qu'elle n'était pas à Gryffondor juste parce qu'elle était trop stupide pour être dans les autres maisons. Quoi que là-dessus...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
Dim 31 Juil - 1:38
Mon espoir sur le mensonge était bien mince. Je n’ai pas l’habitude de mentir, mais de croire au fait que la direction puisse donner toute la crédibilité au fantôme était quelque chose qui n’entrait pas dans ma tête. Comment, une personne comme Mcgonagall qui en a vu déjà de toute les couleurs avec celui-ci pourrait se laisser berner aussi facilement. Après tout, ce bazar c’était de sa faute à lui, pas la mienne ni celle d’Ana. Non, mais si elle n’avait pas envoyé cette énorme vague d’eau, les vestiaires auraient facilement pu passer au feu et ça c’est encore plus terrible… M’enfin je crois.

« En tout cas, tu mérites un optimal pour ton aguamenti, il était génial. »

Je pose ma main sur l’épaule de mon amie pour l’encourager un peu, elle a l’air dans un état de détresse extrême. Je ne peux pas la laisser se faire accuser seule quand elle a voulu m’aider moi. Je le vois bien qu’elle ne va pas, que quelque chose la tourmente, mais je ne pensais pas que c’était au point de la faire pleurer. Merlin, comment faire pour lui faire comprendre que ce n’est pas si grave que ça, qu’elle ne sera probablement pas expulsée pour un truc comme ça.

« Je ne pense pas non plus qu’on pourra avoir la direction de la sorte, mais tu sais Peeves fait des bêtises depuis des années et il est encore là. Mimi Geignarde a inondé combien de fois les toilettes des filles et elle est encore là aussi. Alors inondé une fois les vestiaires je ne crois pas qu’ils te blâmeront beaucoup. »

Je tente de la faire rire, mais je ne crois pas que mon approche soit la meilleure, mais quand on en vient aux émotions je suis maladroit, je ne sais pas comment agir. Je ne panique pas, mais je me sens con et inutile. J’ai déjà du mal à exprimer les miennes correctement, comment je pourrais l’aider elle à les faire passer ? Je lui fais un petit sourire en coin et je lui attrape le bras de ma main libre.

« Aller viens, tu ne resteras pas seule à atteindre que quelqu’un vienne. On sort, de toute façon, tu ne prendras pas tout le blâme seule. Tu es mon amie et je ne t’abandonnerais pas. Je suis préfèt en chef, ça peut peut-être jouer qui sait ! »

Lorsque j’ouvre la porte, une vague d’eau coule entre mes jambes pour aller rejoindre le terrain de quidditch. Peut-être que sa aurait juste besoin d’un bon séchage ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ft. : Poppy Drayton
Hiboux envoyés : 513
Entrée à Poudlard : 18/04/2016
Année d'étude en cours: : 7ème année
Maison répartie : Gryffondor
Mornilles : 1598
DC : Stravelopoulet
Chocogrenouilles : 558
Anastasia Stonehenge
Fugueuse écervelée
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
Ven 12 Aoû - 18:22
« En tout cas, tu mérites un optimal pour ton aguamenti, il était génial. »

Ana ne put s'empêcher de lâcher un sourire à travers ses larmes. Nash avait beau être sûrement le plus malheureux des deux, il trouvait toujours les mots pour la réconforter. Ana se sentait minable, minable de pleurer pour des pacotilles alors que son ami affrontait la pire des souffrances sans dire un mot parce qu'il avait beau rester fort, Ana n'était pas aveugle de la situation pour autant. Minable de craindre la réaction de Ludo alors qu'il jouait son job pour elle tous les jours. Après tout, il n'avait beau être concierge que depuis peu, il devait sûrement avoir du affaire à Peeves un bon nombre de fois dans son travail, il comprendrait donc sûrement les circonstances atténuantes de son délit.

« Je ne pense pas non plus qu’on pourra avoir la direction de la sorte, mais tu sais Peeves fait des bêtises depuis des années et il est encore là. Mimi Geignarde a inondé combien de fois les toilettes des filles et elle est encore là aussi. Alors inondé une fois les vestiaires je ne crois pas qu’ils te blâmeront beaucoup. »

"En même temps, j'suis quasi-certaine que Merlin en personne n'aurait pas su déloger Mimi de son trou s'il avait été encore là pour essayer." répliqua-t-elle en souriant et en reniflant en même temps, lui donnant des airs de droguée ayant chopée un rhume des foins durant une de ses escapades nocturnes. Déjà qu'Ana n'était pas très douée pour faire de l'humour, les reniflements donnait à sa tentative d'ironie des airs plutôt pittoresques.

« Aller viens, tu ne resteras pas seule à atteindre que quelqu’un vienne. On sort, de toute façon, tu ne prendras pas tout le blâme seule. Tu es mon amie et je ne t’abandonnerais pas. Je suis préfèt en chef, ça peut peut-être jouer qui sait ! »

Un grand sourire illumina le visage de la Gryffondor tandis qu'elle faillit retomber dans les larmes. Nash était vraiment trop bon avec elle, elle ne méritait pas son amitié, elle ne méritait même pas d'avoir le droit de poser les yeux sur lui. C'est donc tout naturellement qu'elle l'attrapa pour lui donner une accolade sincère (parce qu'elle avait beau ne pas mériter poser ses yeux sur lui, des bras ce n'était techniquement pas des yeux), assez sommaire étant donné l'inaptitude d'Ana pour ce genre de démonstration d'affection, mais authentique. Un franc "Merci" sortit de sa bouche tandis qu'elle franchissait le seuil des vestiaires en pataugeant dans l'eau.

C'était un petit pas pour les sorciers mais un grand pas pour Poudlard. Aujourd'hui, ils avaient tenu tête au pire fléau du château. Aujourd'hui, ils avaient vaincu le fantôme le plus agaçant de l'histoire des spectres. Ils avaient gagné une bataille mais pas la guerre et c'est donc dignement qu'Ana se dirigea en direction de la direction (çan'apasdesens) pour répondre de ses crimes et crier pas trop fort cela dit leur victoire sur ce fichu fantôme qui était en réalité le réel responsable de tout ce désastre.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
Quand l'esprit frappeur frappe. [ft Ananouche]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Peeves l'esprit frappeur [validée]
» Peeves l'esprit frappeur
» ~° Peeves °~
» Bataille rangée
» Slurp - esprit frappeur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mimbulus Mimbletonia :: Wizard's Wireless :: Pensine :: Terminés-
Sauter vers: