RSS
RSS



 

 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
Invité
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
Ven 3 Juin - 12:10
Ce soir, c'est le grand soir. Tom et moi allons enfin atteindre notre majorité sorcière. Alors pour ça, Tom et moi avions compté sur quelques amis pour nous aider à organiser la fête. Avec l'accord de certains professeurs bien sûr...(fin surtout de Miss Lost, qui est la garde chasse du chateau). Nous avions tout mis au point pour que tout soit parfait. Soirée déguisée, déco magnifique, nourriture à gogo et bien sûr musique pour danser toute la nuit. N'oublions pas l'alcool que nous a prodigué quelques connaissances.

On nous avait donné rendez-vous à 19h dans la salle des mimbletonias, même si je ne savais absolument pas ce que cela allait donner. Mère m'avait trouvé un parfait costume de "princesse", qui était plutôt celui d'une des reines d'autriches Sissi l'impératrice, je crois. Et les vêtements m'allaient à merveille!

Après avoir pris une douche, coiffer mes cheveux blonds, enfiler mes vêtements et m'était joliement maquillée, je me rendis devant la salle des gryffonds pour aller chercher mon frère jumeau. Il sortit assez rapidement, tout excité je pense à l'idée d'avoir 17 ans.


- Eh bien, tu vas être surement dragué beaucoup plus que moi ce soir!

Je lachais un rire, avant de le suivre jusqu'à la fameuse salle décorée pour l'occasion. Tout le monde était déjà là. Deux montagnes de cadeaux se trouvaient au fond, de la nourriture tronaient sur les tables et des centaines de gens déguisés discutaient et riaient autour de verres de jus et d'alcool. Cette fête allait surement être la meilleure de ma vie sorcière.

Une vielle chansons des années 50 retentit dans les enceintes, tandis que je regardais Fred Weasley chanter en compagnie de Collin. Même si ils se détestaient, ils avaient fait l'effort de collaborer pour notre anniversaire. C'est adorable....

Rapidement, je me fis embarquer dans la danse et me mit à me tremousser sur ces chansons rock. Certes ma robe était encombrante, mais en un coup de baguette, la voila rétrécie et moulante. Me voila transformée en pin up moldue que j'avais vu dans certains magazines. Les regards virrèrent sur moi, ce qui me fit rougir.


Avant


Après
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
Ven 3 Juin - 15:39
-Ce soir c'est le grand soir !

Mère m'avait choisis un costume...plutôt classe ! Il était noir et blanc avec un noeud papillon, un costume classique mais que je trouve assez cool.
Je regarda l'heure, il était 18h15.


-Merde, faut que je me dépêche où je vais arriver en retard !

Je courus jusqu'à la porte et sorti de la salle commune. Soudain, je vis Elena.

-Eh bien, tu vas être sûrement dragué beaucoup plus que moi ce soir !

-Je veux surtout voir Anastasia ce soir histoire de se rapprocher un peu.


Elena et moi sommes allés à notre anniversaire et soudain j'entendis une chanson que je connaissait, mais je ne me rappelait juste pas du nom mais pourtant, je l'avait sur le bout de la langue. Enfin bref, elle était super cette chanson. Alors, je me suis mis a danser. Et je vis même Elena danser sauf qu'elle avant changé de robe, sûrement avec un sort. Mais je vis Anastasia, alors je m'approcha d'elle et lui dit:

-La fête te plaît ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ft. : Poppy Drayton
Hiboux envoyés : 513
Entrée à Poudlard : 18/04/2016
Année d'étude en cours: : 7ème année
Maison répartie : Gryffondor
Mornilles : 1598
DC : Stravelopoulet
Chocogrenouilles : 558
Anastasia Stonehenge
Fugueuse écervelée
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
Ven 3 Juin - 15:50
Ana se tenait devant le miroir de la salle de bain de son dortoir. Elle était en train de checker les moindres détails de son apparence dans le miroir.

*Robe, ok. Coiffure, ok. Makeup, ok. Chaussures, .. Mince, les chaussures !*

C’est qu’elle avait failli y aller pieds nus mon dieu, c’était bien son genre. D’un côté, ça n’aurait pas tellement fait tâche dans sa tenue. Ca n’avait pas été facile pour elle de se décider pour la simple et bonne raison qu’elle n’était jamais allée à une soirée déguisée. Et puis il fallait que ça soit déguisé mais pas trop ridicule non plus, n’oublions pas que Tom allait être là…

Très éprise des cultures et croyances du monde, c’est en feuillant un bouquin de mythologie qu’elle s’était décidée à s’habiller en déesse grecque. Elle avait revêtit une longue robe blanche drapée aux liserés dorés, légèrement échancrée sur le côté droit et qui dévoilait son épaule gauche. Ses cheveux étaient lâchés sur le côté, formant des boucles larges d’où s’échappait des filaments d'or pour l’occasion. Elle portait un bijou de tête assorti, aux gravures fines, qui ressemblait à une couronne de fleurs sertie de feuilles d’or. Son poignet gauche était recouvert d’un tatouage éphémère doré aux dessins abstraits qui scintillait à la lumière et remontait légèrement sur son bras. Pour finir, elle avait opté pour des chaussures à talons, ornées de plumes toujours dorées, qui s’harmonisait parfaitement avec le reste de la tenue.

Côté makeup, elle avait retenu la leçon de la soirée dans les cachots en optant pour quelque chose d’assez naturel et de très lumineux, avec un trait d’eye-liner doré, qui mettait ses yeux marrons-verts en valeur. Sa bouche était légèrement rosée mais rien de très flagrant au premier abord. Elle s’était également parfumée à outrance, ajoutant un « pshit » à chaque mini crise de panique de son cerveau à l’idée de revoir Tom.

Un dernier regard dans le miroir et elle se décida enfin à quitter la salle de bain, laissant place à des cris furieux de ses camarades de dortoir, ça devait bien faire deux heures qu’elle était là-dedans aussi. En même temps, c’était tout de même l’anniversaire de Tom, il fallait que tout soit parfait, il fallait qu’il la remarque, rien qu’un instant.

Connaissant son penchant pour les retards inopportuns, Ana était partie à la fête bien en avance. Elle ne devait pas être en retard, pas aujourd’hui, pas ce soir, pas alors qu’il allait être là. Arrivée devant la salle, elle mit tout de même bien deux bonnes minutes à se décider d’entrer. Prenant une grande inspiration et tout le courage dont elle était dotée (c’est-à-dire pas grand-chose là tout de suite maintenant), elle poussa la porte pour y trouver… personne tellement elle était arrivée en avance.

Déposant son cadeau sur la table destinée à cet effet, elle fit un petit tour de repérage, admirant la décoration qui avait été choisie avec beaucoup de goût. Le temps passait et la salle commençait à se remplir. Elle essayait de repérer des visages familiers mais il y avait beaucoup de monde et elle était bien trop concentrée à désirer voir entrer une tête blonde par la porte qu’elle ne reconnaissait personne.

La foule se mit à acclamer la porte d’entrée et.. faux espoir, c’était Elena. Ana lui adressa tout de même un sourire lorsqu’elle passa devant elle, c’était tout de même la sœur de Tom et qui plus est, c’était également son anniversaire !  Et puis, il fallait avouer qu’elle était rudement jolie dans sa robe émeraude.

Le stress d’Ana était nettement descendu, sûrement grâce à tous les gens qui s’amusaient autour d’elle. Avec toute cette agitation, la température commençait à monter dans la pièce, si bien que la Gryffondor décida de se servir un verre. Une fois n’est pas coutume, elle se retrouva donc au bar où elle se fit remplir une coupe de champagne, comme à la française.

-La fête te plaît ?

Ana sursauta en se retournant d’un coup, chose qui n’eut pour conséquence que de renverser le contenu de son verre sur son interlocuteur qui se trouvait être.. Tom. Boulette. Grosse boulette. Bravo pour l’approche Ana, tout en distinction et en raffinement. Elle qui voulait lui faire bonne impression..

"Oh, je suis vraiment désolée…"

Paniquant littéralement, elle tenta d’essuyer le liquide avec ses doigts, idée brillante qui ne fit qu’étaler la chose en la rendant d’autant plus ridicule…

Minute. Ana était une sorcière. Une sorcière en 7ème année qui plus est, ce n’était pas une petite tâche qui allait lui plomber sa soirée, ça non ! Elle sortit discrètement sa baguette qu’elle avait dissimulée sur sa cuisse sous sa robe et lança un « Récurvite » qui fit disparaître l’objet du délit. Revenons donc à nos moutons.

"Hum.. Oui, tout est vraiment… magnifique" avait-elle ajouté en détaillant Tom. Sa bouche s’était légèrement entrouverte, ce qu’il était beau ce garçon.

Et voilà, elle était encore littéralement paralysée par ce regard. Décidément, Tom allait finir par la prendre pour une statue à force.

Le look de Nana:
 
Revenir en haut Aller en bas
galérien
avatar
ft. : Jamie Campbell Bower
Hiboux envoyés : 651
Entrée à Poudlard : 23/03/2016
Année d'étude en cours: : ~
Maison répartie : ancien Serpy
Mornilles : 1652
DC : ☠ Clover Montgomery
☠ Ludo Hastings
☠ Sara Rivers
☠ Elyssa Marchand
Chocogrenouilles : 860
Drystan Wojciech
galérien
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
Sam 4 Juin - 6:13
« MONTGOMERY MEC HABILLE MOI. »

Clover avait roulé des yeux et prétendu pendant à peu près cinq minutes qu’il allait devoir se débrouiller tout seul, mais elle n’avait guère résisté longtemps à ses beaux yeux à son harcèlement.
Elle avait fini par prendre le costar de Drystan —car tout gentleman se doit d’en avoir un— et l’avait customisé en le perçant de clous et d’épingles. Elle l’avait littéralement ruiné.
Il adorait.

C'est donc fier comme un Pan paon que le Serpentard s’était rendu à la soirée de ses cousins, un peu en avance pour aider à installer le boire et le manger (et certainement pas pour commencer à siffloter avant tout le monde ce verre de whisky pur feu on the rocks qu’il avait dans la main, qu’est-ce que vous croyez).

Car en effet, pour l’alcool ‘’prodigué par quelques connaissances’’, on pouvait dire merci qui ? Merci cousin Wojciech !
Comme quoi ça pouvait être utile d’avoir un papa qui tenait un commerce de vins et spiritueux, et qui n’était pas trop regardant sur l’âge de ses consommateurs —« Il faut bien que jeunesse se fasse, » disait-il. Et puis c’était pour une fête de majorité après tout ! Elle se devait d’être mémorable.

En parlant de mémorable, Drystan entoura les épaules de sa grande cousine de son bras et l’attira vers lui pour mieux lui ébouriffer la coiffure qu’elle avait sûrement passé un temps fou à préparer. Enfin, pour ce qu’il y connaissait.

« Dis donc, ce cher tonton Derick a mis le paquet ce soir ! Si j’avais su, je lui aurais taxé quelques gallions pour faire mes dix-sept ans à moi aussi. »

D’un mouvement ample de la main qui tenait son verre, il désigna la decoration tape à l’oeil de la salle des Mimbletonia.

« Rappelle moi d’essayer de me mettre dans ses petits papiers pour mon mariage ! »

Il oublia subitement ce dont il était en train de parler, car une déesse tombée de l’Olympe venait d’entrer dans son champ de vision, en même temps que sa mâchoire s’était décrochée et que ses yeux avaient essayé de sortir des leurs orbites.
Une déesse, ou plutôt une démone de l’Enfer. Lilith sortie de son purgatoire pour venir faire régner le mal sur Terre.

Et la voilà en plus qu’elle s’en prenait à Tom ! Si elle croyait que Drystan ne voyait pas clair dans son jeu, avec sa belle robe drapée qui montrait juste ce qu’il fallait où il fallait —une épaule ronde nonchalente, un bout de jambe qui apparaissait et disparaissait avec innocence sous le voilage au rythme de ses pas, une délicate nuque dégagée avec un rideau de boucles sur le côté —CONCENTRE TOI WOJCIECH.

Il ne laisserait pas Stonehenge briser le coeur de son cousin comme elle l’avait fait avec le sien. Il ramassa sa mâchoire et s’excusa auprès de sa cousine avant de la quitter d’un pas décidé.

« HEY BIRTHDAY BOY, » lança—t-il en attrapant Tom par les épaules, passant devant la Gryffondor sans aucune consideration pour sa présence. « Mais quel beau gosse, ça va pécho GRAVE ce soir. Viens, je vais te présenter ma petite réserve personnelle, elle s’appelle Clover, elle jolie comme un coeur tu verras, tout à fait ton style, me remercie pas ça me fait plaisir bro. »

Et pendant ce temps, il l’entrainait subtilement —ou pas si subtilement que ça— loin de Stonehenge.
Le Drylook:
 

_________________
liste des RP links bio        LIVE FAST ~ DIE YOUNG.
                                                         And leave a good looking corpse.


Dernière édition par Drystan Wojciech le Sam 4 Juin - 7:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
Sam 4 Juin - 7:45
- Et t'as intéret à assurer pour mon anniversaire, bro!

Ah lala les promesses... J'en avais fait des dizaines, voir des centaines dans ma vie et là, j'étais sur un défi: les 17 ans du Malefoy. La majorité que j'aurais dans quelques années.

En bon chanteur, j'avais accepté de faire une prestation pour l'anniversaire de mon pote... Mais c'était sans compter sur le fait que j'allais... Collaborer avec Collin. J'avais oublié que la jumelle de Tommy était aussi une des amies de ce connard (excusez-moi du terme) de Lockhart. Toujours à en faire trop et à ne pas apprécier la purté de la musique...

Fin bref...



- PANTOUFLE!!! ON VA ÊTRE EN RETARD!

Oui, j'avais fait l'honneur à la young (et à mes cousins) de les accompagnerr, ce soir. Et Dom y était pour quelque chose... C'est ça quand on a toujours ses cousines dans les pattes... On se retrouve à jouer les chaperons et acompagnants des plus petits ou amis des plus petits...

C'est donc en compagnie de Dom, Louis, Pan et une autre fille que je me rendais à la salle des mimbletonias pour la fête des jumeaux malefoys.

Mais quel est la beauté que je vois au fond?!? Calme tes ardeurs, Weasley...

Mais... C'est Elena? La jumelle de mon pote est super canon?!?!?

Calme toi  Fred, Calme toi... Tu vas devoir t'occuper de la musique d'abord. Me dirigeant vers la scène, je rajustais mon costume et alluma les amplis.



- Eh Fred!

Creepy et Madhatter vinrent me dire bonjour, tandis que Collin restait en retrait. Après quelques mots, nous voilà sur scène et en bon ami, me mit à chanter avec Lockhart. Je voyais les jeunes filles se déhancher, ce qui me fit légèremenr rire. C'est belle une fille quand même. Tout en finesse. Et puis, mon regard se pose sur Young. Dire que je n'ai pas vu Ariane depuis quelques jours et que Pan me colle au basques serait étrange, mais c'est le cas. Alors, faisant un signe au groupe, je leur laisse la scène pour me diriger vers la petite blonde.

- Alors Princesse, on admire la marchandise?

Revenir en haut Aller en bas
Litriù
avatar
ft. : Charlotte Free
Hiboux envoyés : 240
Entrée à Poudlard : 08/05/2016
Année d'étude en cours: : Deuxième année Litriù
Maison répartie : Serpentard
Mornilles : 602
DC : Ludo, Elyssa, Sara, Drystan
Chocogrenouilles : 226
Clover Montgomery
Litriù
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
Sam 4 Juin - 7:52
C'était obligé, je le savais que j'allais entendre une phrase de ce genre de la part du beau blondinet. Il m'appelait tout le temps quand il voulait être certain d'être à son meilleur. Il acceptait pas que je refuse, c'est pourquoi après un bon cinq minutes de ronchonnement de ma part et de beaugossatitude de son côté pour me faire flancher. Il aurait fallu que je me concentre sur autre chose que ses yeux et son sourire à me faire craquer. Et en même temps, je le connais comme ma poche, alors si il y avait bien quelqu'un qui était capable de lui faire quelque chose qui allait vraiment lui plaire c'était moi, enfin je crois.

Une fois le beau gosse habillé et parti pour préparer la fête de ses cousins, je pouvais maintenant penser à moi et à comment j'allais m’habiller. Après une douche rapide et quelques coups de baguette ici et là je pouvais maintenant dire que ma chevelure blonde et rose était parfaite pour la soirée.

En tant que préfète, j'ai hésité longuement avant de prendre la décision de venir à la fête, puis évidemment après m'être laissé convaincre par Drystan, un peu comme quand il m'a convaincu de l'aider un peu plus tôt. Il faut dire que j'ai bien de la difficulté à lui dire non, il a ce je ne sais quoi qui me fait craquer a chaque fois.

Je me suis donc arranger pour être au top avec ma robe rose, je ne voulais pas non plus enlever les regards de sur Miss Malefoy. Mais, pour moi le style c'est ultra important, hors de question que je sorte de ma salle commune si je ne suis pas impeccable. Je déteste les gens qui n'ont pas assez d'estime d'eux et qui s'habille n'importe comment. Parce qu'on se le dise franchement, le look faisait tout, ne disait-on pas qu'on se faisait une idée de la personne dès les premières secondes d'une rencontre? On s'entend que j'ai flasher sur Drystan parce qu'il était à croquer la journée de la rentrée!

Bref, après cet interlude de pensées inutiles, j'ai eu le temps de me préparer et de partir vers la salle des Mimbletonias. Drystan était un peu plus loin, je lui ai fais un signe de tête pour le saluer. De toute façon je suis assez difficile à manquer, je suis la seule blonde et rose qui porte en plus une robe rose, la couleur préféré de Drystan.

Et le voilà maintenant qu'il s'approchait avec son cousin. J'avais à peine eu le temps de prendre un verre sur une table que je me retrouvais accompagné des deux mecs. Un petit sourire étira mon visage, avant de discuter un peu.

« Dry ce costume te vas comme un gant. » Dis-je en lui adressant un clin d'oeil, ma main qui s'était posé contre son torse. « Oh et Joyeux anniversaire Tom! Superbe cette salle. »

look de Cloclo:
 

_________________

I tried to go on like I never knew you
I'm awake but my world is half asleep
I pray for this heart to be unbroken
But without you, all I'm going to be is incomplete
Revenir en haut Aller en bas
Préfete-en-chef
avatar
ft. : Kate Moss
Hiboux envoyés : 191
Entrée à Poudlard : 17/03/2016
Âge : 17
Année d'étude en cours: : 7ème
Maison répartie : Serpentard
Mornilles : 354
DC : ♥ Adele Berry
Chocogrenouilles : 351
Gabrielle Elliott
Préfete-en-chef
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
Sam 4 Juin - 13:07
On aurait naturellement put penser que Gabrielle Elliott serait venu avec un costume extraordinaire à la soirée déguisée. Evidemment que les falbalas des robes de Venise lui allait bien. Evidemment qu’elle aurait fait une sirène des plus fabuleuse, évidemment. Mais qu’est-ce que c’était chiant.

Elle avait déjà eu l’occasion de se déguiser en tout ça, fantôme, pirate, vampire, princesse, indienne… Et elle n’avait aucune envie de recommencer. Ce soir elle serait dans le plus pur minimaliste, dans la plus pure économie de moyen, ce soir elle serait le quai 9 ¾.

Armée de son feutre rouge, elle avait simplement écrit « Quai 9 ¾ » sur un t-shirt blanc et sur ses joues. Elle se regardait satisfaite dans le miroir. Oh certes, ce n’était pas un déguisement à couper le souffle mais elle espérait bien que les gens lui fonce dedans, jusqu’à créer une émeute. Parce que bien sûr c’était comme cela qu’elle voyait une fête réussie. Ils n’allaient tout de même pas se contenter de manger un gâteau en chantant « Joyeux anniversaire », Gabrielle ne faisait pas l’effort de se déplacer pour si peu. Ce soir elle serait insupportable.

Quand elle franchie la porte de la salle des mimbletonias elle n’esquissa qu’un vague sourire appréciateur. Du grand Elena, tout ça. Décor grandiose, rubans, cadeaux, gâteaux. Elle faisait désordre dans ses Doc Marten’s, le visage gribouillé. Le nombre de princesses à la ronde était terriblement désolant. Des robes, des couronnes, et vas-y que quand je danse ma jupe tourne et regardez comme je suis la plus belle. Dieu du ciel. Elle balaya la salle d’un regard vide. Elle était bouffée par l’ennui. SOS une distraction quelque part ! N’importe quoi, que quelqu’un renverse la pile de cadeau, une bataille d’eau, quelque chose !

Elle adressa un regard mort à un(e) élève qui semblait attendre quelque chose.

— ATTENTION ES-TU UN VERITABLE SORCIER ? Hurla Gabrielle avant de lui foncer dedans.

La très consistante Gabrielle percuta de plein fouet le pauvre étudiant avant de culbuter en arrière et de renverser une assiette de cookie au sol dans un bruit d’assiette brisée.

« Bagarre ! Bagarre ! » Chantait-elle dans sa tête.



How I met my victim:
 

Robe de bal:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gryffondor
avatar
ft. : Annasophia Robb
Hiboux envoyés : 415
Entrée à Poudlard : 18/04/2016
Âge : 16
Année d'étude en cours: : Cinquième
Maison répartie : Gryffindor
Mornilles : 1059
DC : Riri-jolie. <3
Chocogrenouilles : 376
Pan Young
Gryffondor
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
Sam 4 Juin - 15:03
« PANTOUFLE !!! ON VA ÊTRE EN RETARD ! »

Et bien Pan la Pantoufle n'était pas encore tout à fait prête. C'était une soirée déguisée, alors blondinette s'était déguisée comme jamais. Les cheveux mi-attachés/mi-relevés, les plus gros talons compensés et rosés qu'elle avait jamais vu, des bijoux, un collier, un sac roses.. Oui, un look à la Pan, un look à la fois écœurant et enivrant, tellement coloré que toutes les fenêtres de toutes les cathédrales du monde n'auraient pas suffit à détourner son regard de toutes les couleurs qui brillaient habituellement dans la grande salle la nuit - et qui brillerait sur Pan ce soir - tellement coloré qu'un aveugle en aurait retrouvé la vue.

Et puis Pan devait se faire belle, elle avait le plus beau cavalier du monde..
Fred, le magnifiiiique Gryffondor, le Weasley à la peau dorey, celui qui faisait ses yeux scintiller, celui qui.. qui n'était pas son mari. BAH OUI MAIS SI ON S'ARRÊTE SUR LES DETAILS ! Et puis la jeune fille n'avait pas chafouiné, elle avait gentiment passé le début de la fête dans les bras de Drydry-joli, et ce soir était de toute façon l'anniversaire de son Tommy-chéri.. Qui décidément n'avait plus d'yeux que pour une autre fille.

Vraiment, hein, les garçons n'en faisaient qu'à leur tête. La cinquième année était finalement descendu à la salle des Mimbletonias, et apparemment, elle allait passer la soirée à baver devant le beau Fredo n°2. Tommy ne lui avait même pas adressé un regard - n'était-elle plus la chose la plus importante à ses yeux ? - Drystan présentait des filles à ses cousins - le temps qu'il ne présentait pas Pan - et Fredo, Fredo semblait l'avoir choisi en désespoir de cause.

Mais tant pis, les yeux dans les yeux, la jeune Young babillait des incohérences sans rien comprendre de ce que pouvait prononcer le beau brun. Aryiopkh ? Pan acquiesçait de la tête. Elle s'en fichait, il était sacrément mignon, tout beau tout propre pour l'anniversaire des Malfoys.

MAIS OUI L'ANNIVERSAIRE !

Toujours scotchée aux moindres faits et gestes de son cavalier, la rouge et or prit sa main - CONTACT CONTACT - et partit faire le tour des jumeaux car bon, il faudrait peut-être penser à leur souhaiter. Après avoir couvert de bisous baveux - Fred était vraiment trop beau ce soir - elle les serra séparément dans ses bras.

Un bon gros "JOYEUUUUX ANNIVERSAAAAIRE MES CHOUCHOUUS MALFOOOYS <3" et un regard insistant vers Clover - Tu as vu Clover je suis déguisée en toi ! - Pan Young était de nouveau plongée dans les beauuux yeuuux de son cavalier.

Elle aurait pu restée comme ça des heures, si une violente baston - deux chenapans qui s'étaient fait bobos l'un contre l'autre - mêlant Gabiche qui nourrissait une grande affection pour la blondinette à une jolie tête bien ronde, pas forcément plus grande mais bien ronde. Qui s'en souciait ? Fred regardait Pan; l'amour brille sous les étoiles, tout ça tout ça..

« Wxvndlkhu.. »

GENIAL ! DU DISCOURS QUI DENOONCE ! OUI PAAAAN ! Voyons voir, que manquait-il pour une soirée réussie ? Young n'était pas allée à beaucoup de soirées, moldues comme sorcières mais elle était presque sûre que les films moldus se déroulait de cette manière : baston - amusement - jeu de moldu. Quel était le meilleur jeu de moldu du monde ? LE JEU DE LA BOUTEILLE !

Puis, entre son Fred, son Drydry et son Tommy, joli-coeur ne prenait pas beaucoup de risques. Les bouteilles vides, ce n'est pas ce qu'il devait manquer ! Buvant pendant de longues minutes une bouteille à moitié pleine, Pan, les yeux brillants d'alcool et d'émotion restaient figés sur son cavalier.

BOUTEILLE FINIIIIIE, MAINTENAAAANT LE JEU ! Puis tant pis si tout le monde n'était pas d'accord hein, elle ne s'était pas enfilée une bouteille pour rien.

« TOUS EN ROND, PAS POUR UNE CHENILLE - oh on pourrait faire une chenille - MAIS POUR LE JEU DE LA BOUTEEEEILLE ! »

Déposant un bisou sur la joue de Fred - pour l'échauffement, pour l'échauffement - Pan s'assit par terre/tomba brusquement en titubant.

Ce soir, on se la joue à la française. FRENCH KISS PARTY !

Twin twin:
 

_________________
GRYFFIN LOVE
© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
Sam 4 Juin - 15:31
Comment ne pas accepter quand une jolie demoiselle vous demande de faire de la musique pour son anniversaire?

Non pas que je sois ami avec la jolie Elena Malefoy, mais nous nous respectons et j'adore les occasions qu'elle me donne pour me produire en spectacle.

Sauf que là, j'avais mal calculer mon coup.

Je n'étais pas le seul à chanter ce soir. Mon pire ennemi allait devoir m'accompagner. Pourquoi? Parce que le jumeau déshérité et accèssoirement mon ami est aussi un ami du Weasley.

Soirée déguisée, j'avais opté pour un déguisement excentrique pour une fois.
David Bowie. Un des chanteurs sorciers que j'admirais le plus au monde.

Après avoir chanté avec cette belette de Weasley, il me laissa enfin la scène. J'en profitais pour chanter le repertoire préféré des jumeaux. Marquant ainsi des bons points.

Mais en intérieur, je bouillonais. Il était entrain de draguer ma meilleure amie là? Et elle, lui faisait les yeux doux comme par hasard.

Descendant de scène, je vins les éloigner, pretextant de devoir parler avec ma Pan. Mais la voyant descendre une bouteille, je lachai un soupir et revint vers Creepy et Eliott.

Deux adolescents nettement plus jeune, je pense, se rentrèrent dedans. Et parmis eux, cette saleté de moldue qu'est Gabrielle. Le pauvre gars, se faire entrainer par une sang de bourbe... beurk... Et puis, ce déguisement qu'elle avait... tout simplement horrible.




« TOUS EN ROND, PAS POUR UNE CHENILLE - oh on pourrait faire une chenille - MAIS POUR LE JEU DE LA BOUTEEEEILLE ! »


Oh non... Encore un de ces jeux moldus que ma blondinette adorait faire bourrer. Et surtout pour chopper des garçons... J'en connais une qui ne veut pas finir seule au lit ce soir...

Je vins me joindre à cette ronde et m'assit entre Young et Elena qui était tout simplement magnifique.

Je sentais que cela allait se finir mal....


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
Sam 4 Juin - 15:58
Putain, j'ressemble à rien. C'est vraiment pour faire plaisir à Ele sinon j'serais venu avec un t-shirt, un jean, des baskets et c'est marre. Mais bon, on a dix-sept ans qu'une fois et j'sais qu'les Malefoy sont du genre à faire dans l'ostentatoire, toujours à vouloir en foutre plein les mirettes, alors j'peux bien faire une effort pour ma pote qui va sûrement vouloir graver cette fête dans la mémoire de tout l'château pour les cinquante prochaines années. J'l'ai laissée m'choisir un costume parce que j'veux bien jouer au clown mais hors de question que j'fasse du lèche-vitrine pour une soirée. J'me sens pas moi-même là-d'dans, en plus j'sais pas si on peut vraiment appeler ça un déguisement... On a qu'à dire que j'suis déguisé en mec civilisé, voilà. J'plaque mes cheveux en arrière avec un peu d'gel magique – garanti 48h, même si j'sais pas qui resterait 48h avec du gel dans la tignasse sans dormir ni l'enlever – et j'me mets en route vers la salle des mimbletonias en tirant la gueule, tout seul. J'ai invité personne – et personne m'a invité, c'est bien mieux comme ça. J'pourrais mater Ele au calme, j'doute pas qu'elle va s'habiller comme une bombasse, comme à chaque événement où elle va. On peut toujours compter sur un Malefoy pour le paraître, ça c'est clair, et Ele a la chance d'avoir le paraître et l'cerveau qui va avec, pas niqué par des vieux préjugés à la con.

J'croise quelques sorciers sur l'chemin mais j'leur adresse pas la parole, j'veux bien essayer d'me tenir ce soir mais j'suis pas encore arrivé, faut pas déconner non plus, j'ai une réputation à tenir. J'ai pas fait gaffe à l'heure, pas qu'ça à foutre, et quand j'franchis les portes de la salle me faut pas longtemps pour capter qu'je suis sans doute un des derniers. Yes, j'aurais pas à faire le poteau dans un coin en attendant que l'ambiance arrive aussi. Des nanas habillées de robes colorées, complexe ou d'absence de robes dansaient un peu partout dans la pièce, quelques mecs tentant parfois d'faire un panier avec une des gonzesse. Toutes les occasions sont vraiment bonnes pour pécho, pour certains. J'passe devant un groupe de sixième année une fois qu'j'ai repéré Elena et la gratifie d'un regard clairement appréciateur, la langue aux coins des lèvres.
Putain meuf, t'es trop bonne comme ça ! Les aut' peuvent aller s'rabiller, même l'aut' conne avec sa robe rose pétasse. J'aurais presque envie d't'épouser, là maint'nant et d'te foutre un morveux dans l'tiroir. J'déconne, bien sûr. On a échappé belle avec ce mariage arrangé d'mes deux, mais bizarrement, depuis qu'il est plus d'actualité ça m'dérange plus du tout d'en parler.

J'lui indique la table des boissons du pouce et m'y dirige d'un pas déterminé, laissant l'héroïne de la soirée à ses groupies, mâles et femelles confondues. Des verres sont abandonnés ça et là et j'en prends un au pif, zieutant brièvement le contenu ; il a l'air relativ'ment clean, c'est bon. J'bois une lampée avant d'le reposer là où j'l'ai pris et je laisse mes yeux verts parcourir la salle pleine à craquer d'étudiants aux hormones en folie. Et dire que les profs sont d'accord pour cette fête... Des fois j'me d'mande s'ils nous connaissent vraiment, même s'y nous voient tous les jours depuis sept ans pour les plus vieux. J'repère Wojciech au loin qui fait l'cake avec le frère d'Ele, et avant que j'puisse esquisser le moindre geste pour aller l'saluer comme il se doit un impact dans mon dos me projète en avant, si bien que j'me mange un connard qui tombe à terre, mon mètre quatre-vingt-douze aidant pas à garder l'équilibre. J'me rattrape in extremis au bras d'sa gonzesse et me tourne brusquement, les joues rouges de colère. Une nana se cramponne tant bien que mal contre une table et je zieute les conneries écrites sur sa tronche et sa chemise pendant quelques secondes, abasourdi. Une... Gamine ? Une PUTAIN D'GAMINE DEGUISEE EN MUR ?! Y m'en faut pas plus pour complètement zapper qu'j'suis censé bien m'conduire, ce soir, et j'attrape avec rage la responsable par le col, collant mon visage déformé par la fureur contre le sien.
Tu cherches quoi là ? TU CHERCHES QUOI LA ?! J'postillonne, mais j'en ai plus rien à battre, tout c'que j'veux c'est calmer cette catin qui connaît pas encore son malheur. J'lâche son col aussi soudainement que j'l'ai saisi pour attraper son bras et la balayette part toute seule.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
Sam 4 Juin - 16:40
"Putain meuf, t'es trop bonne comme ça ! Les aut' peuvent aller s'rabiller, même l'aut' conne avec sa robe rose pétasse. J'aurais presque envie d't'épouser, là maint'nant et d'te foutre un morveux dans l'tiroir."

Un rire s'échappe de mes lèvres fines. Alban. Toujours à me faire des répliques salaces, depuis que nos parents ont annulés le contract de mariage. Et bizzarement, on est devenu encore plus proche qu'avant. Limite une relation malsaine, mais que j'appréciais réellement. Alban était mon meilleur ami et accessoirement, un des seuls mecs qui m'attirait réellement. Il est comme moi. Contre toute ces dictats à la con, mais qui aime bien s'amuser et dire ce qu'il pense aussi. Comme on dit qui se ressemble, ça s'assemble. Et c'est ce qui nous est arrivé. Depuis tout petit, et malgré nos réputations, nous trainions toujours ensemble et faisions régné notre loi. En même temps, avoir une sorte de garde du corps qui fait bien 30 cm de plus que moi, c'est rassurant.  


- T'es pas mal non plus, Al'. J'ai bien fait de choisir ce costume. Il te met en valeur. Au fait, toujours partant pour tu sais quoi?

Ouais, on est jeunes et con, alors pourquoi pas profiter de la vie? J'ai déjà bu. Remercier mon cousin qui m'a fait mille et un compliments, pour se faire des avances. Envoyer un faux regard mauvais avant d'éclater de rire devant Gaby.... qui vient juste de rentrer dans Alban...

Merde...

Le voilà qui la tient par le col. Calme toi chou... Ah, si j'avais les dons de télépathie de certaines personnes, ça m'aiderait bien.

Courant sur mes hauts talons, je me rattrape au bar d'Alban. Mais trop tard, il a déjà effectué sa balayette. Alors, je le regarde. Pose mon regard dans le sien comme je fais à chaque fois qu'il est énervé. Puis, je sers sa main doucement, respire un grand coup en continuant de le regarder avec insistance et avec cet amour (amical) que j'ai pour lui. Normalement, ça le calme.

Après ça, me voilà assise sur le sol à coté de Fred et d'autres. Un jeu moldu... Je n'y avais jamais joué, mais tout ce qui est moldu est amusant non?

Je regarde la bouteille tourner et aperçoit que plusieurs garçons me zieutent. Merde... Le décollté, j'avais oublié.

La bouteille tombe sur moi. Bon...

Elle retourne et tombe sur... Alban.

Comme par hasard. Je me retourne alors vers la jeune Young et la regarde sans comprendre.


- Qu'est ce que je suis sensée faire? Il y a un but?
Revenir en haut Aller en bas
Serdaigle
avatar
ft. : Emily Rudd
Hiboux envoyés : 106
Entrée à Poudlard : 15/05/2016
Année d'étude en cours: : Troisième
Maison répartie : Aiglons
Mornilles : 476
DC : PANtoufle/CALylas/CHENe/DIMITRonc
Chocogrenouilles : 109
Ariane M. Knight
Serdaigle
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
Sam 4 Juin - 19:02
Un jour mon prince viendra ? Sûrement pas au jeu de la bouteille en tout cas !

Comment était-elle arrivée là ? Quelques heures plus tôt, Ari était gentiment en train de lire un conte moldu et puis pouf ! Elle avait l'impression de s'être retrouvée plongée dedans. Aussi, c'était normal, elle avait choisi de se déguiser en Belle, de la Belle & la Bête. Sa bête ? Son petit Mr. Warmy. Après lui avoir expliqué maintes et maintes fois que non, il ne pourrait pas venir aussi mignon était-il, la troisième année avait entreprit de se préparer.

Une perruque, une robe bouffante.. Bref, tout le contraire du fiasco violence & déchéance du mois d'octobre. Le chaos dans sa tête n'en finissait plus, et la brunette commençait à en avoir vraiment marre. Alors, contre toute attente, elle s'était joint à la party pas du tout improvisée.

Et elle l'avait regretté immédiatement. Sérieusement, qui avait décidé du jeu de la bouteille ? Suspicieuse, Ari jeta un regard en coin à la blondasse capable - et en train - de s'étouffer avec sa salive tandis qu'elle zyeutait..

Oh. Oh non. Fred. Le seul souvenir cohérent du chaos de début octobre, son roulage de pelle avec le dragueur-roucouleur, même un magicarpe n'aurait pas fait mieux trempette. Un rapide coup d'oeil autour du cercle déterminé à l'arrache pour dire que la plupart des personnes ne valaient pas mieux. A part Gaby, tous étaient plus vieux qu'elle et.. Et puis, aussi mignonne pouvait-elle être, Ari ne voulait pas se prendre un mur en pleine face juste à cause d'une bouteille en verre.

Mais bon, le jeu était moldu, alors il valait sûrement la peine d'être essayé. Ou du moins elle espérait très fort ne pas se tromper. Un avantage pour elle, un inconvénient pour les autres qui ne savaient pas comment procéder à un jeu dont il n'avait sûrement jamais entendu parler.

Avant que l'abrutie fixée par la Malfoy ne se mette à tester le jeu sur son cavalier - qui d'ailleurs avait été le sien - la gamine s'éclaircit discrètement la gorge, tripotant nerveusement ses faux cheveux.

« T-Tu.. Embrasses. »

Clair, net, précis, efficace.. Pour le coup, le schéma était simple et la petite n'aurait pas à se bousiller sa frêle voix à expliquer la complexité de l'esprit moldu, car cette fois, il se révélait plutôt simple.

Tu tournes, tu embrasses, il tourne, il embrasse, etc.

Il n'y avait pas vraiment de but, en fait, c'était sûrement ça la magie. Même elle avait du mal à comprendre l'intérêt, mais selon les Arlequins, l'amour moldu était plutôt simple - des péripéties de quelques pages et tadam, l'amour brillait sous les étoiles. Comme si cela avait une chance d'arriver dans la réalité..

Ari ne voulait pas se défiler, passer son tour. Non non, c'était elle, l'experte-en-moldus, celle qui se devait de faire honneur à la France et aux baisers audacieux, au patriotisme et à toutes les niaiseries cucul-la-praline qu'elle avait enduré tandis qu'elle essayait de comprendre comment fonctionnait le moldu..

Pour qu'ils vivent heureux et aient beaucoup d'enfants.

Beauty:
 

_________________
RAVEN FLAW
© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
Lun 6 Juin - 4:17
Dix minutes, c'est l'temps qu'j'ai tenu avant que tout commence à partir en vrille. En même temps c'te fois c'est pas d'ma faute, qu'on vienne pas m'accuser d'pas savoir m'conduire, c'est c'te conne qui m'a foncé dessus – exprès ! Comme quoi y en a qu'ont toujours pas compris après sept ans avec moi. J'lui aurais bien encore appris un peu d'respect mais Ele est arrivée avant et, mine de rien, c'est quand même sa fête à elle. Mes yeux verts se plongent dans les siens et j'sens sa main douc'ment serrer la mienne, pour me ram'ner à la réalité, m'dire de m'calmer, que c'était pas l'moment. J'hésite un instant, mais juste un, j'ai promis d'me tenir ce soir, j'ai d'jà dérapé, j'vais pas non plus lui niquer toute sa soirée à cause d'une cruche. J'hoche finalement la tête, la mine sombre, j'suis d'mauvaise humeur maint'nant, c'est gagné. Et en plus, dans tout c'bordel, j'retrouve plus mon verre. Enfin « mon », le verre que j'ai chouré quoi.

Plein d'monde commence à s'réunir autour de nous et j'vois Ele s'faire entraîner par terre, pour quoi ? Aucune idée. Mais j'vais pas rester d'bout tout seul comme un con, à par ruminer et m'foutre encore plus de travers, ça servira à rien, donc j'm'assois – avec toute la douceur qui m'caractérise – à côté d'ma pote et d'Pan, la meuf sur laquelle Wojciech est en chien. Sans que j'comprenne pourquoi, Ele choppe une bouteille qu'elle fait tourner par terre. C'est un jeu moldu, à c'qu'y disent. La bouteille tourne, tourne – putain c'quoi le but ? – et finit par me pointer moi. Bon... Et maint'nant ? J'regarde la Serpentard et hausse les épaules, qu'elle compte pas sur moi pour l'éclairer, j'nage autant qu'elle. Et c'est là que Derche entre en jeu et ramène sa science – incroyable pour une Serdaigle. J'secoue la tête avant d'me stoppper net, bugué.

Quoi ? S'embrasser ? C'est ça l'but ? J'sens mes lèvres s'étirer en un grand sourire alors que j'me tourne vers la reine de la soirée, laissant le bout de ma langue poindre ent' mes dents. Ah, mais ces moldus ! Quels génies ! Toujours à fout' de la sexualité partout. Là, r'marque, ça m'arrange carrément. Et j'vais certain'ment pas laisser passer mon tour.
P'tain t'as une chance de cocu meuf, t'as dix-sept ans aujourd'hui ET t'vas embrasser ton ex-futur mari. Allez allez, t'fais pas prier, viens bizouter ma gueule de beau gosse, j'sais qu't'en crèves d'envie. Bon joueur, j'me penche en avant et tends les lèvres vers Ele, prêt à fout' le seum à un paquet d'mecs. On pourrait presque croire qu'c'est mon anniv à moi.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
galérien
avatar
ft. : Jamie Campbell Bower
Hiboux envoyés : 651
Entrée à Poudlard : 23/03/2016
Année d'étude en cours: : ~
Maison répartie : ancien Serpy
Mornilles : 1652
DC : ☠ Clover Montgomery
☠ Ludo Hastings
☠ Sara Rivers
☠ Elyssa Marchand
Chocogrenouilles : 860
Drystan Wojciech
galérien
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
Lun 6 Juin - 9:19
Des cris. Une voix désagréablement familière. Mais bien sûr que ça venait de ce taré de Nott, qui d’autre ?
Drystan s’apprêtait à ignorer la nouvelle crise du Poufsouffle —franchement, y avait de ces cas sociaux dans cette maison— plutôt content que pour une fois il s’en prenne à quelqu’un d’autre, jusqu’à ce qu’il réalise qui était la victime en question.

Gaby.

Sa Gabou à lui. Que l’autre demeuré venait de foutre par terre. Il sentit son sang faire un tour. Il balaya un regard désespéré sur les autres convives qui peuplaient la salle —QUE QUELQU’UN FASSE QUELQUE CHOSE— mais chacun se contentait de regarder la scène comme des badauds stupides et inutiles. Oh, de l’action. Oh, c’est déjà fini ? V’nez, on s’en fout et on passe à autre chose.

Il avait fallu une demi seconde à peine à Drystan pour oublier sa mission de détourner son cousin du Mal Absolu. Ce qui lui importait maintenant, c’était son envie de faire avaler à Nott sa langue, ses dents, et son stupide costar moche. On n’avait pas le droit de s’en prendre à SA Gabou.

Sauf que Drystan ne fit rien de tout ça. Il n’était pas Roman, un Fruffondor plein de bonnes intentions qui défendait la veuve et l’orphelin. Il était juste un Serpentard qui n’aimait pas spécialement s’attirer des ennuis, surtout quand ça signifiait se jeter inutilement dans la gueule de Nott.

Il abandonna Tom sans penser à s’en excuser, et se dirigea vers sa petite camarade lorsque Nott fut suffisamment éloigné.

« WOW Gabou, il est trop mignon ton costume. Et moi, et moi, et moi ?? Je peux te rentrer dedans voir si jsuis un vrai sorcier ? »
Spoiler:
 

_________________
liste des RP links bio        LIVE FAST ~ DIE YOUNG.
                                                         And leave a good looking corpse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
Mer 8 Juin - 13:57
Quoi? C'était ça le but? Embrasser des gens qu'on ne connait pas plus que temps? Bon exception faite, c'est tomber sur Alban. Et je pense que le petit coktail que j'ai bu (bon allez, j'en ai bu trois ça vaaaa!), m'a donné envie de violer les règles. Pourquoi j'embrasserai pas un garçon qui me plait et ui en plus, est renié? Ça devient excitant en plus.
Et puis, merde. J'ai la majorité sorcière, officiellement, je ne suis plus sous le gourou de mes parents!

Ni une, ni deux, je lance un regard charmeur à Alban, avant de m'emparer de ses lèvres charnues et de les embrasser comme jamais. Mes mains s'accrochent à son cou, tandis que je m'installe sur ses genous, prenant les devants. J'entends des encouragements autour de moi et je finis par rompre le baiser au bout d'un bon roulage de pelles à la moldue. Et oui, la belle malefoy n'est pas aussi timide que ça.

Une fois finie, je mords doucement ma lèvre. C'était pas mal enfait. Ça différait de ce que j'avais pu expérimenter sur les filles (et les autres garçons). Laissant Alban tourner la bouteille, je me dirige à nouveau vers le bar pour me prendre un mojito et me réasseoir dans la ronde. La fête a l'air de plutôt bien se passer. Les gens sont heureux, ils s'amusent et je vois bizzaremenr le regard des garçons se planter sur moi. Qu'est ce qui se passe?

M'emparant de mon miroir, je vois un sourire plaqué sur mes lèvres et un regard charmeur. Wow, l'alcool me va bien. Et puis, je suis célibataire et adulte maintenant. Que pourrais-t-on me reprocher?


Durant plusieurs tours, je dus embrasser filles et garçons, ce qui ne me déplut guerre. Mn frère nous avait rejoint ainsi que quelques autres. Au bout d'un moment, je me décidai à me diriger vers la piste de danse. Une voix résonna dans les micros, je reconnus celle de Collin.


- Et maintenant, voici le moment que vous attendez tous! Choisissez votre partenaire et venez danser le premier slow! Qui invitera la princesse serpent et qui se fera invité par le prince lion? Tom, va chercher Ta partenaire! Et messieurs, ne vous bousculez pas surtout!  

Je lachais un rire en voyant Collin m'envoyer un clin d'oeil. Il savait qu'il y allait avoir un attroupement et il n'avait pas tord. Plusieurs garçons s'attroupèrent autour de moi, tandis que je passais une main dans mes cheveux blonds. Je n'attendais qu'une chose: que quelqu'un fasse le premier pas à ma place.

(HRP: Laissez la place à Albinouchet!)
Revenir en haut Aller en bas
Préfete-en-chef
avatar
ft. : Kate Moss
Hiboux envoyés : 191
Entrée à Poudlard : 17/03/2016
Âge : 17
Année d'étude en cours: : 7ème
Maison répartie : Serpentard
Mornilles : 354
DC : ♥ Adele Berry
Chocogrenouilles : 351
Gabrielle Elliott
Préfete-en-chef
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
Mer 8 Juin - 15:45
— Tu cherches quoi là ? TU CHERCHES QUOI LA ?!

Abasourdie, interdite, Gabrielle était incapable de réagir. La gifle qu’elle se prit lui arracha un petit cri et lui fit monter les larmes aux yeux. Putain. Elle était humiliée, étalée sur le sol, ridicule avec son costume idiot. Les autres ne s’étaient même pas déguisés, personne n’avait joué le jeu à part Anastasia, elle les détestait tous.

Elle avait envie de fuir, de s’en aller, jamais elle ne s’était sentie aussi conne de sa vie. Les autres jouaient à un jeu stupide et elle préférait mourir plutôt que d’avoir à supporter de se joindre à eux. Personne ne dit rien, personne ne réagit, évidemment de la part d’Elena ce n’était pas étonnant, une fois sur deux elle était dans son camp et une fois sur deux elle se la jouait princesse de merde.

Clairement Gabrielle faisait désordre dans la cours de ses majestés, clairement elle n’était pas très douée pour être une gentille petite invitée en tutu chapeau pointu. Qu’ils aillent tous se faire foutre.

Elle se releva avec toute la dignité dont elle était capable, rejetant ses cheveux en arrière, le menton fier, les yeux toujours brillants. Elle se dirigea vers la sortie quand Drystan lui coupa la route, sorti de nulle part.

— WOW Gabou, il est trop mignon ton costume. Et moi, et moi, et moi ?? Je peux te rentrer dedans voir si jsuis un vrai sorcier ?

Elle cligna des yeux pour essayer de chasser les larmes, complètement déconnectée. Elle tremblait de honte, pourquoi fallait-il que Drystan la voit à chaque fois dans le pire état possible ?

— Euh…, bredouilla-t-elle incapable de réfléchir, je ne sais pas…

Elle n’était définitivement pas d’humeur à s’étaler une nouvelle fois par terre. Ça aurait pu tellement être drôle, ça aurait dû tellement être drôle ! Pourquoi les autres étaient toujours si… décevants ?

Elle se sentait nulle, lamentable, incapable d’être cool, même pour Drystan. Le regard vissé sur ses pieds, une larme lui échappa et alla s’écraser par terre.

— Je dois rentrer ! S’écria-t-elle d’une voix aïgue, j’ai oublié un truc !

Sans lui laisser le temps de répondre elle se sauva de la salle des Mimbletonias, le regard brouillé de larmes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
Mer 8 Juin - 16:08
Oh putain, c'est encore mieux que c'que j'pensais. Et c'est pas un bisou d'gamine qu'elle me fait, elle m'roule le patin du siècle ! Pour une fois j'me laisse faire, profitant d'la proximité d'ce corps typiquement féminin, et pas l'genre de nana qu'on regarde que bourré, nan nan, le genre de nana sur qui tu sautes si elle t'fixe plus de trois s'condes de suite. Elle passe ses bras autour d'mon cou et j'passe les miens autour d'elle, derrière son dos, j'la rapproche un peu plus et ouvre un peu la bouche. Si elle veut d'la langue, j'suis victime consentante. J'souris en même temps, j'y peux rien, c'est tellement chelou comme situation, j'ai pas l'habitude qu'les filles m'fassent des trucs comme aç et surtout sans insister, j'ai limite eu qu'à poser mon cul par terre et à écarter les bras ! Y a une bonne poignée d'secondes qui passe, j'sais pas combien exact'ment, j'perds un peu notion du temps – faut dire, j'ai qu'dix-sept ans, plein d'hormones et un tableau d'chasse pas très glorieux – et Ele a pas l'air d'se faire torturer non plus. Final'ment on s'sépare et j'peux pas m'empêcher d'lui décocher mon plus beau sourire, çui avec toutes mes dents, fier comme un poux d'recevoir la première pelle d'la reine de la soirée. Y a qui qui veut m'test ?

Le jeu continue, et Ele r'prend sa place. A mon tour d'faire tourner la bouteille, et ça tombe sur... Pan Young. Putain c'te chance de cocu ! Héhé, j'me fais pas prier bien sûr et puis c'est l'jeu. J'me dirige vers la blonde et, zieutant Wojciech, j'me penche vers la meuf et fait d'nouveau usage d'ma langue. C'est différent qu'avec Ele, elle ça m'paraît plus naturel, on s'était jamais embrassé avant ça mais on était censés s'marier, à la base. Et puis comme j'lui ai dit, c'est une bombasse catégorie 1. J'peux pas dire que j'ressens autant d'plaisir en l'embrassant, ni même moins, c'est juste pas pareil. La blondasse, c'pour foutre Wojciech en rogne et pis un peu passqu'elle est loin d'êt' moche, Elena j'peux pas dire qu'elle m'laisse complètement indifférent, loin d'là. J'hausse les sourcils après l'baiser, fais un V d'mes doigts et tire ma langue entre en un geste universel, passant d'Pan à Wojciech, plus loin. Les bisous s'poursuivent, y a d'l'échange de salive et des rires, apparemment l'jeu plaît pas qu'aux moldus. Après un moment tout l'monde finit par s'lever et j'suis l'mouvement, chopant un verre à moitié entamé qu'je vide d'une traite. J'secoue la tête histoire d'pas perdre mes esprits, putain ça arrache c'te merde, et j'me tourne vers le milieu d'la pièce quand une voix s'fait entendre.

D'la... danse ? J'suis pas un danseur de ouf mais j'suis pas une complète daube non plus, et puis j'dois avouer qu'avec tout l'alcool que j'ai sifflé j'commence à avoir la vue éméchée. Sans plus attendre j'avance vers Ele, elle j'sais qu'elle m'refoul'ra pas.
EeelenAA ! Viens coller ta chair à la mienne et t'tortiller avec moi sinan j'tatane l'premier qui essaie d'me piquer ma place ! J'm'approche – en titubant un peu, mais j'suis pas l'pire – et m'colle à Elena, me déhanchant au rythme d'la musique. Super soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Gryffondor
avatar
ft. : Annasophia Robb
Hiboux envoyés : 415
Entrée à Poudlard : 18/04/2016
Âge : 16
Année d'étude en cours: : Cinquième
Maison répartie : Gryffindor
Mornilles : 1059
DC : Riri-jolie. <3
Chocogrenouilles : 376
Pan Young
Gryffondor
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
Jeu 9 Juin - 12:45
Un sex room, une salle commune : quelle différence pouvait-il y avoir ? Apparemment aucune, la princesse de la soirée grimpait sur Alban et ce n'était pas pour le déplaire. Mais bon, le tour de la jolie serpent était passée et maintenant, c'était au jaune et noir de tourner la bouteille.

Hop hop hop, le destin faisait bien les choses, Alban devait sûrement se sentir très chanceux : la personne désignée par la bouteille était.. PAN ! JACKPOOOT ! CONGRATULATIONS ! BLING BLING BANQUE QUI VEUT GAGNER DES M..

Mais c'était le jeu, c'était elle qui l'avait proposée, qui avait vidé une bouteille pour pouvoir ensuite la faire tourner sur le sol. C'était donc normal que ce soit à son tour d'embrasser quelqu'un. Allez, c'était sa tournée ! Parce qu'on n'arrêtait jamais le progrès, Pan s'avança également vers le septième année et l'embrassa en retour.

C'était certainement beaucoup moins extravagant que la Malefoy, mais après tout ce soir, Pan était déguisée en Clover Montgomery, il ne fallait pas faire n'importe quoi avec n'importe qui ! Ni voler la vedette de la jolie fille, ça nan. Et puis c'était quand même sympa, alors il fallait en laisser aux autres.

Un V d'une grande élégance plus tard, Pan tournait à son tour la bouteille. LA VEINARDE ! Le sort était tombé sur Cloclo. BIM ! Premier baiser lesbien de la soirée, et l'immense honneur revenait à la serpentard. Un grand sourire aux lèvres, la blondinette s'approcha de l'autre pour l'embrasser. Oh, joie, oh, espoir, Pan aurait parié avoir lu un état de béatitude parfaite sur le visage de sa compagnonne mais elle n'en était pas sûre. C'était finalement comme si Clover s'embrassait elle-même !

Un bon baiser langoureux comme on les aime plus tard, la petite était de retour à sa place. Woohoo, combien de personnes allait-elle encore emballer ce soir ? Filles, garçons, animaux ? Et bien sûr, forcément, après les roulages de pelle, cela allait de soi, il y avait toujours de la danse. Toujours dans cet ordre, évidemment.

Puisqu'elle avait sûrement perdu Freddy aux lèvres d'une autre fille, que Tommy ne cherchait probablement pas les siennes, autant chercher quelqu'un de disponible, qu'elle n'avait de préférence pas encore embrassée et qu'elle aimait quand même (troisième critère mais d'une certaine importance).

La cinquième année parcourut la salle du regard. Gabrielle venait de quitter la pièce en trombe, sûrement qu'elle ne l'avait pas reconnue, qu'elle lui manquait donc trop - oh mais Gaby, regarde donc, Pan est là ! - et qu'elle reviendrait lorsqu'elle se rendrait compte qu'elle était là depuis le tout début..

En attendant, pretty-Dry se tenait là, seul, et cela lui suffisait bien pour l'instant. Beau garçon, intelligent, fiancé : parfait. Elle se précipita derrière lui et passa ses mains autour de son cou, déposa un bisou sur sa joue et le tira vers la piste de danse.

« Tu sais pourquoi c'est cool d'avoir des clous sur son costard ? Tu pourras jamais devenir marteau. »

_________________
GRYFFIN LOVE
© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
Jeu 9 Juin - 15:15
Eh, mais c'est ma petite Ari que voilà? Et toujours aussi canon en Belle.... Je deviendrais bien une bête pour elle,  moi. Au diable, Pan.

Alors que la blonde articule des paroles incompréhnsible, je la laisse finir avant d'hocher la tête et de m'excuser pour aller saluer la Serdaigle. Toujours autant en beauté, grr... Et ce dêguisement lui va parfaitement... Les robes bouffantes rendent les filles ridicules, mais elle... Woah... Et cette coiffure... Non, je crois rêver.

Mais, c'est à peine quelques minutes plus tard, que je sens un baiser aur mes joues et qu'on m'entraine vers le sol. Un jeu moldu? Génial!

Eh bah, les gens n'y vont pas de mains mortes. Surtout la jolie serpentard... Moi aussi, je veux un baiser!
Après quelques tours, je me retrouve à embrasser une fille que je connais ni d'ève, ni d'adam. Puis, viens mon tour.

Tourne tourne bouteille...

Oh tiens... Comme c'est étrange... Ariane Knight. Un sourire s'étend sur mes lèvres, tandis que je m'approche de la deuxième bombe atomique de la soirée (la 1ère étant la Malefoy).


Après quelques baisers par ci, par là. Nous voilà invités à danser par la doucereuse voix de mon principal rival. Bon, je sais qui choisir....


M'approchant de la serdy qui tenait un verre à la main, je fis une révérance digne des plus grand princes et embrassa sa main douce et fragile.


- Demoiselle, voudriez-vous m'accorder cette danse? Je ne suis qu'une simple bête qui chercher une compagne

Un clin d'oeil et un sourire pourrait la faire tomber dans mes bras et je pense que ça devrait être gagner....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
Jeu 9 Juin - 15:30
Ana est vraiment magnifique... Le doré est une couleur qui lui va à merveille...

C'est ce que je me disais en "discutant" avec elle. Je n'aperçevis même pas la tache qui se trouvait sur mon costume, qu'elle retira rapidement. Mais, rapidement ma vue se brouilla.

Dry...

Dry se tenait devant ma princesse et voulait m'en éloigner. Je le sentais. Pourquoi ça? Je vais te présenter ma réserve personnel? Mon cul, tu veux avoir cette fille pour toi aussi! Bon, c'est vrai Clo n'est pas dégeu, mais ce n'est pas vraiment mon style. Trop rose, trop nunuche... Alors qu'Ana est plus exemplaire plus...bah plus elle quoi.  


- Euh bah merci Clover... C'est Elena et notre père qui ont choisi la déco... J'y suis vraiment pour rien enfait... D'ailleurs Dry...

J'ai à peine commencer ma question qu'il avait disparu. Rahh des fois ce qu'il m'énerve à disparaitre comme ça pour aller draguer... Il devrait s'occuper d'une fille à la fois, genre Clover qui a l'air hyper sur lui..

Bon...malaise... Je vais essayer de m'éclipser...

On me tire vers un cercle et je me retrouve aux cotés d'Ana. Yes!

Elena embrasse Alban comme jamais. C'est bizzare comme ils sont proches depuis qu'il a été renié et le mariage annulé... Mh... Faudra que je mène mon enquête...


Je me retrouve à embrasser une fille de première année qui glousse après ça. Une serpy qui doit être la bonne à tout faire de ma soeur. Je finis par faire tourner la bouteille.... Et tombe sue Ana!

On dirait que j'ai bu du Felice Felixis ! Mais alors que j'approche mes lèvres, je me sens entrainé sur la scène.


Mais, crotte! Quand est-ce que je vais pécho moi?


Choisir une partenaire pour danser? Elle est déjà toute choisie, crois moi! Comme un gentleman, je m'avance vers la septième année et lui fait une révérence.  



- Mademoiselle Stonehenge, accepterait-elle de danser un slow avec moi?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
Jeu 9 Juin - 15:50
J'aurais passé une superbe soirée arrosée en tout cas. Et qui j'aurais eu comme cavalier?

ALBINOUCHET!

Tandis que je regarde autour de moi, rapidement je me retrouve contre Le jaune et danse en sa compagnie, mes bras autour de son cou, mon regard dans le sien.

Ça fair bizzare, dire qu'on était promis l'un à l'autre y a quelques années et maintenant, on ne l'est plus, mais on est vachement proche. Très philosophique tout ça... Surtout que je suis à moitié éméchée aussi. Ça va finir mal, tout ça...


Je continue à danser en sa compagnie, en riant et souriant. Puis, je regarde ses lèvres. Et dans un élan, je suppose du à l'alcool, je l'embrasse doucement. Mes mains se déposent sur son visage, caressant sa joue, tandis que ses mains caressent mes hanches. Et là, bam. On se croirait sur un petit nuage. On dirait que l'annulation a eu l'effet inverse sur moi. Et peut être sur lui, j'en sais rien. Je me décolle à nouveau et rajuste une de ses mèches qui s'étaient défaite.  


- Faudrait que je te passe un de mes nouveaux gels... Le tien ne tient pas super longtemps...

Je ne peux m'empêcher de sourire, avant de continuer à danser en sa compagnie sur un rythme plus endiablé. J'adore sa compagnie. Mais, ce soir, c'est différent des autres. On est plus proches, plus intimes. Je l'ai même embrassé pour la première fois.

Serais-je entrain de tomber amoureuse d'un mec?

Non, non... L'alcool me fait délirer, j'en suis sûr. On en reparlera une fois sobre. Je continue à danser collé serre contre lui, et bizzaremenr, je sens une bosse. Oula... Elena oublie, tu as du rêver. Tu ne peux pas exciter quelqu'un à ce point? Je continue de danser, aussi en compagnie de filles et ça m'amuse.


- C'est la meilleure soirée du monde!

Rapidement, je retourne vers le bar, souffle et coupe le gateau en compagnie du frangin. Après les chants retentits et les parts servies, je m'assieds sur le sol un moment. Woah... Les montagnes de cadeau! Bon, mon frère en a plus, mais bon. Qu'est ce qu'on en a à faire? Ce n est pas la quantité qui compte, mais la qualitée.  

Hrp: La bosse, elle l'a imaginê à cause de l'alcool hein! Bande de coquinous!
Revenir en haut Aller en bas
galérien
avatar
ft. : Jamie Campbell Bower
Hiboux envoyés : 651
Entrée à Poudlard : 23/03/2016
Année d'étude en cours: : ~
Maison répartie : ancien Serpy
Mornilles : 1652
DC : ☠ Clover Montgomery
☠ Ludo Hastings
☠ Sara Rivers
☠ Elyssa Marchand
Chocogrenouilles : 860
Drystan Wojciech
galérien
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
Ven 10 Juin - 8:14
Il était resté planté comme un idiot. Gaby s’était enfuie avec des larmes dans les yeux —à cause de cette grosse brute de Nott, encore lui— et lui, il n’avait rien su faire d’autre que de rester là, les bras ballants, aussi utile qu’un lampadaire éteint.
Une voix qui ressemblait étrangement à celle de Clover lui faisait des reproches dans sa tête —c’était sans grande surprise cette voix qu’il entendait lorsqu’il fallait qui se montre un peu moins bête que la moyenne. Il fallait qu’il rejoigne Gaby dans leur salle commune, qu’ils se parlent, qu’il lui change les idées… qu’il se comporte comme un véritable ami, pour une fois.
Mais franchement, pour lui dire quoi ? « Bienvenue au club des victimes de Nott ? »

Comme si absolument rien d’anormal ne venait de se passer, la reine de la soirée et ses convives s’installèrent en cercle pour commencer un jeu. Il n’avait pas vraiment envie d’y participer. Il n’était plus d’humeur.
Il préféra se servir un autre verre se mêler à un groupe d’élèves qui n’avaient rien à voir avec la soiree, qui utilisaient simplement la salle des Mimbletonias comme c’était leur droit.

Adossé au mur, un masque de neutralité sur le visage, faisant tourner mécaniquement sa bague autour de son annulaire, il observait le jeu du coin de l’oeil.
Eurk. Sa cousine qui embrassait Nott. Et qui en plus semblait aimer ça. A quoi ça lui avait servi, au fond, de chercher à s’émanciper des Malfoy si c’était pour mieux retomber dans leur plan initial de couple arrangé ? L’idée que le Poufsouffle puisse faire un jour partir de sa famille, même éloignée, le révulsait.
Drystan croyait avoir vu le pire, mais non.

La bouteille tourna de nouveau sur le sol de la salle des Mimbletonias et le goulot pointa Pan. Lorsqu’il réalisa ce que cela signifiait, Drystan en lâcha pratiquement son verre de surprise. Le résultat : une belle tache sur sa chemise de costar et la vue horrifiante des lèvres de Nott sur celles de sa fiancée.
Lorsque ce dernier lui lança un regard provocateur, doublé d’un geste évocateur, Drystan décida que c’en était trop, la soirée était finie pour lui.

Il termina son verre, le déposa au hasard sur un plateau qui passait et se dirigea vers la porte… avant d’être arrêté par un poids qui lui sauta dans le dos.

Il reconnut les symptômes avant d’avoir à identifier la coupable : son coeur qui se mit à battre plus fort, sa respiration légèrement plus rapide, les mains moites, les chatouilles dans l’estomac, et une sensation de légèreté et d’invincibilité comme s’il venait de prendre un de ces joints bizarres qui avaient tourné à la soirée du 6 octobre.
Ces symptômes étaient sans l’ombre d’un doute signés Pandora Young.

Le baiser qu’elle déposa sur sa joue et sa remarque eurent au moins le mérite de lui faire retrouver le sourire et le sens de l’humour. Il n’était plus de mauvaise humeur à présent. Pourquoi faisait-il la gueule, déjà ? Il ne savait plus.
Il se laissa entrainer sur la piste de danse et entoura la taille de Pan de ses bras, la rapprochant légèrement de lui. Un air solennel sur le visage, il planta son regard bleu, dans celui, tout aussi bleu, de sa fiancée.

« Tu sais Panini, quand on sera mariés, tu ne pourras plus embrasser de vilains garçons touts moches comme ça. Il va falloir que tu fasses attention à où tu les laisses trainer. »

Il illustra ses paroles en posant son index sur les lèvres de la Gryffonne.

« Et promets moi de ne plus jamais te déguiser en Clover. Ca me perturbe. »
Spoiler:
 

_________________
liste des RP links bio        LIVE FAST ~ DIE YOUNG.
                                                         And leave a good looking corpse.
Revenir en haut Aller en bas
Litriù
avatar
ft. : Charlotte Free
Hiboux envoyés : 240
Entrée à Poudlard : 08/05/2016
Année d'étude en cours: : Deuxième année Litriù
Maison répartie : Serpentard
Mornilles : 602
DC : Ludo, Elyssa, Sara, Drystan
Chocogrenouilles : 226
Clover Montgomery
Litriù
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
Ven 10 Juin - 21:12
Impuissante, je le regarde s’éloigner pour aller en direction du conflit. Pourquoi cet Alban fait sans cesse remuer les choses, autant ce côté m’avait plu à un certain moment, autant maintenant il m’ennuyait. J’en ai marre de son attitude à la con, à provoquer tout le monde sans cesse. Il veut se faire voir se faire entendre, mais il ne comprend pas qu’il n’a pas besoin de faire tout ce bazar pour ça ? Bref, n’empêche qu’il y a été fort avec la pauvre Gabrielle, je n’ai pas suivi Drystan parce que ça aurait voulu dire planter le fêté là. Mais on s’entends que ça n’aurait pas changer grand-chose, ce gryffon est aussi muet qu’une carpe ou presque.

Roulant des yeux je m’éloigne un peu lorsqu’ils commencent un jeu moldus. Je n’ai jamais compris le principe, jusqu’à ce que… Okay, mais j’ai pas envie d’embrasser n’importe qui. Beurk, on s’entend que je n’ai pas envie d’embrasser personne d’autre que Drystan dans la salle et connaissant ma chance extrême c’est temps si je vais avoir droit à….

Euh, pourquoi la blondinette s’approche de moi. Elle qui était toute fière de me faire comprendre qu’elle était déguisée en moi. Cette gryffondor au cerveau aussi bourré que celui d’un crapet soleil en dehors de l’eau. Je dois avouer que je suis un peu obligée de jouer le jeu, mais honnêtement je passe mon tour pour le prochain. Je dois me désinfecter la bouche avec quelque chose de fort, après tout Pan venait d’embrasser Alban…

Je laisse les choses un peu aller, mais je suis pas à mon aise, et puis l’heure de la danse et tout, ce n’est pas vrai que je vais rester dans mon coin. Voyant Dry au prise de sa future femme si j’ai bien compris l’autre jour je le sais qu’il est temps pour moi d’agir pour pas que ce mariage ai lieu. Je m’avance près de lui m’interposant entre la gryffondor et lui.

« Il faut que je te parle, c’est urgent ! »

Je le prend par la main et fais un petit sourire d’excuse à ma jumelle idiote. « Désolé Pan. » Et je l’entraîne hors de la salle commune pour aller vers celle des Serpentards.

_________________

I tried to go on like I never knew you
I'm awake but my world is half asleep
I pray for this heart to be unbroken
But without you, all I'm going to be is incomplete
Revenir en haut Aller en bas
Serdaigle
avatar
ft. : Emily Rudd
Hiboux envoyés : 106
Entrée à Poudlard : 15/05/2016
Année d'étude en cours: : Troisième
Maison répartie : Aiglons
Mornilles : 476
DC : PANtoufle/CALylas/CHENe/DIMITRonc
Chocogrenouilles : 109
Ariane M. Knight
Serdaigle
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
Sam 11 Juin - 5:53
Fred. Qu'on lui trouve un os à ronger, une poupée en plastique, quelque chose pour qu'il arrête de la suivre partout où elle allait.

Et comme par hasard, sur qui la bouteille vira-t-elle ? Sur elle. Elle, Ariane Marjorie Knight, allait embrasser de nouveau Fred. Un simple bisou - on n'est pas chez les exhibos ici - et la jeune fille suivait l'exemple de Clover Montgomery. Si elle passait son tour, la troisième année le pouvait aussi.

Dissolvant le cercle, c'était à ce moment-là que le slow commençait. Alban avait déjà harponné l'élue de la soirée.. Franchement, c'était quoi son problème à celui-là ? D'abord il faisait pleurer Gaby-la-toute-puissante, se croyait permis de rouler des pelles à toutes les imbéciles qui passaient à sa portée - c'est qu'elles se laissaient faire en plus ! - et revenait danser avec Miss Malfoy.. N'en avait-il jamais assez ?

Ari aurait été tenté de suivre l'exemple de Gaby et de partir à son tour, mais un Weasley sauvage lui barrait le chemin. Qu'est-ce qui lui faisait croire qu'elle allait accepter de danser avec lui ? Elle n'était ni bourrée ni totalement stupide : elle ne réunissait aucun des critères qui lui avait permis de chafouiner avec elle lors de la soirée.

Au moins avait-il compris son déguisement pourtant très moldu et lui avait embrassé délicatement la main.. Et si elle refusait cette danse - déjà si elle parvenait à formuler une phrase correcte.. - elle en entendrait parler pendant longtemps, pas le genre d'histoire éternelle dont on pourrait rêver.

Légèrement réticente, Ari s'avança sur la piste de danse en sa compagnie. Pas question de collé serré, c'était juste un petit slow de rien et du tout, et après.. Après, on n'y était pas encore. Et pour l'instant, la bête n'était pas si monstrueuse. Et la salle n'était pas si remplie après tout, des gens continuaient de partir.. C'était que la fin devait être proche.. Non ?

« Fred ? » commença-t-elle doucement. « Pourquoi.. Moi ? Je veux dire.. Tu pourrais avoir toutes les blondes que tu veux.. De ton âge, ou même plus vieilles.. Pourquoi m.. Moi ? »

Sa voix se faisait presque aussi petite qu'un murmure. Elle avait essayé de mettre toute la gentillesse dont elle était capable dans ses paroles, mais il fallait se rendre à l'évidence : Ariane M. Knight n'était pas douée pour les relations sociales, pas du tout même. Encore moins pour ce que Fred recherchait sûrement. Elle n'était jamais sortie avec personne, avait embrassé très peu de monde - regardes comme tu es chanceux Fred - et apparemment n'avait pas non plus un grand talent pour la danse.

« Et, et sinon tu aimes bien la Belle et la Bête ? »

C'était elle qui était bête, oui !

_________________
RAVEN FLAW
© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ft. : Poppy Drayton
Hiboux envoyés : 513
Entrée à Poudlard : 18/04/2016
Année d'étude en cours: : 7ème année
Maison répartie : Gryffondor
Mornilles : 1598
DC : Stravelopoulet
Chocogrenouilles : 558
Anastasia Stonehenge
Fugueuse écervelée
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
Dim 12 Juin - 16:00
Ana était peinée, on lui avait enlevé SON Tom. Enfin son Tom dans sa tête vu que techniquement, il était bien loin d'être à elle... Et il n'était pas près de l'être à cause de ce fichu Drystan. Ana regrettait de plus en plus d'être sortie avec ce serpent parce que oui, c'était comme ça qu'elle le voyait maintenant, un abominable serpent venimeux qui lui prenait tous les êtres qu'elle aimait. Et dire que sa Pan-chérie allait se marier avec ça. Il fallait qu'elle fasse quelque chose, cette union était totalement contre nature, sa précieuse Pan ne pouvait pas finir aux mains de l'ennemi, non non NON !

Elle s'occuperait de ça plus tard, parce que là tout de suite, elle venait de se faire embarquer dans un cercle vaudou. Vaudou parce que oui, ce qui se passait était totalement délirant. Premièrement elle était assise par miracle à côté de Tom et ça, c'était le bonheur complet. Leurs épaules se frôlaient légèrement, rien que ce contact de rien du tout mettait Ana dans tous ses états.

Et puis d'un coup, tout s'enchaîna très vite. De ce qu'Ana avait compris il s'agissait d'un jeu moldu très en vogue chez les jeunes. Ana avait été d'abord ravie parce qu'elle adorait les moldus et leurs jeux étaient souvent très fort amusant mais elle avait rapidement compris que ce jeu-là n'avait rien de drôle. Au début, ça l'était. Elle avait été heureuse pour Elena, puis carrément ravie qu'Alban soit tombé sur Pan. La Gryffondor avait jeté un regard en coin à Drystan qui se trouvait plus loin. Non seulement elle ne risquait pas de tomber sur lui mais en plus il avait l'air de bouillonner de rage, Ana adorait ce jeu !

C'était méchant de penser ça, ce n'était pas Ana. Mais le voir lui arracher Tom de la sorte comme si elle n'était même pas là, ça l'avait mis dans une colère sans nom alors qu'il était pourtant bien difficile d'énerver notre chère Stonehenge. Comme quoi, la jalousie pouvait réellement se montrer vicieuse.

Et puis la rigolade commença doucement à virer au cauchemar. Pan embrassa Clover, ou plutôt Pan clonée en Clover embrassa son double, c'était assez perturbant à voir. D'ailleurs en parlant de Clover, Ana avait bien remarqué son comportement avec Drystan, peut-être pourraient-elles s'allier temporairement pour empêcher cette union malsaine ? Ana se promit d'aller trouver la blonde en fin de soirée.

Ensuite Fred du embrasser Ariane. Ana lança un regard empli de compassion à sa meilleure amie. Non pas qu'embrasser Fred était une épreuve mais Ana connaissait très bien l’ambiguïté des liens qui les unissaient et savait qu'Ari n'était sûrement pas ravie de ce qui allait lui arriver.

Et puis là, c'est le drame... Une gamine tourna la bouteille en trichant légèrement, faisant exprès de tomber sur Tom. Elle n'avait même pas fait un tour complet, les joueurs n'allaient quand même pas laisser faire ça ?! Sauf qu'apparemment, à part Ana, personne n'avait l'air de s'en soucier et encourageait même la harpie à aller souiller son prince. Elle était toute excitée, Ana était sûre qu'elle aurait finit la tête dans le plafond si on lui avait collé des ressorts sous les fesses tellement elle sautillait de joie. Cette fille était au summum de la joie, tout à l'opposé d'Ana qui, pour la première fois de sa vie, fut envahie par une envie de meurtre lorsqu'elle vit leurs lèvres se sceller.

Son cœur se serra, mon dieu ce que ça faisait mal. Comment pouvait-on avoir aussi mal sans s'être fait touchée par quoi que ce soit ? Encore un mystère de la vie auquel Ana aurait préféré ne jamais avoir été confrontée. Ce jeu était nul, horrible, sadique. Ana avait envie de devenir Ministre pour le faire interdire.

Tom relança à son tour la bouteille tandis qu'Ana s'apprêtait à partir. Elle ne pouvait pas le voir embrasser encore une autre fille, ça l'aurait probablement tuée. Le truc c'est qu'elle ne s'attendait absolument pas à ce que ça tombe sur elle si bien qu'elle resta sonnée pendant plusieurs secondes en voyant le goulot de la bouteille pointée vers elle. C'est pas possible, elle devait rêvée, son subconscient avait du créer une fausse image pour lui épargner une autre vision de Tom embrassant une inconnue.

Les lèvres du blond s'approchaient dangereusement d'elle. O.M.G c'était donc réel ! S'ils étaient dans un cartoon, les yeux d'Ana aurait probablement roulés et formés des petits cœurs s'alignant pour mimer le jackpot de l'amour. Tout compte fait, ce jeu était carrément génial, il fallait l'instaurer dans toutes les écoles de la planète, en faire un culte, créer une secte ! Au moins ça.

Plus que quelques millimètres, Ana pouvait sentir le souffle chaud de Tom sur ses lèvres. C'était la meilleure soirée du monde, la journée la plus parfaite de la Terre, Ana se jura de créer une fête nationale à cette date, non une fête internationale même, qu'est-ce qu'elle racontait !

Et puis on lui arracha de nouveau Tom, au moment fatidique. Ana était passée par toutes les émotions possibles ce soir et là, elle avait carrément envie de pleurer. Pleurer de rage, de déception et de honte à la fois. Tout ça pour un garçon qui s'en fichait d'elle en plus, non mais vraiment... Des petites larmes commençaient à perler au coin de ses yeux. En plus, elle se sentait ridicule dans son costume. Au moins maintenant, elle savait qu'une soirée déguisée était simplement une soirée où on s'habillait bien. C'était juste une soirée quoi, pourquoi avait-on ajouté déguisé, c'était complètement stupide ! Et dire qu'une de ses camarades de dortoir avait presque réussie à la faire se déguiser en sirène, avec deux coquillages sur les nibards, elle l'avait échappé belle...

Apparemment elle n'était d'ailleurs pas la seule à s'être faite avoir. Elle avait bien vu le déguisement de Gabrielle, plutôt primaire certes mais avec le caractère de cette dernière, c'était plutôt bien trouvé. D'ailleurs où était-elle passée celle-là ? Sa seule camarade de déguisement avait disparu... Heureusement qu'Ari était là, elle en faisait une bien belle de Belle, Ari était toujours là pour lui sauver la mise mais Ana voulait quand même s'en aller aussi.

- Mademoiselle Stonehenge, accepterait-elle de danser un slow avec moi?


Un ange passe...

Les connexions d'Ana mirent un bon moment à se reconnecter entre elles. Est-ce que cette phrase venait réellement de sortir de la bouche de Tom ? Ana avait l'impression que son coeur était une véritable montagne russe ce soir, avec des loopings et des virages très serrés à vous retourner le cerveau. La Gryffondor se retourna et regarda autour d'elle, histoire d'être sûre qu'elle n'avait pas une cousine lointaine qui avait débarqué de sa Russie natale pour elle aussi lui piquer son Tom et piétiner davantage son petit coeur. Non, apparemment elle était la seule Stonehenge des environs.

"Je.. Euh... Oui, avec plaisir."

Bon pour l'articulation on repassera mais le résultat était là. Ana s'approcha timidement de Tom sans trop savoir ce qu'elle devait faire. Il avait bien dit un slow non ? Par logique, Ana passa donc avec hésitation ses bras autour du cou de Tom sans oser le regarder. Elle était sur un petit nuage mais un petit nuage très bancal parce qu'elle n'était vraiment pas douée pour danser. Maladroite comme elle était, c'était le genre de partenaire à vous marcher sur les pieds ou à se faire un croche-pattes toute seule et vous entraîner dire bonjour au sol avec elle, par pure politesse.

Ok, concentration. Un petit pas vers la droite.. Un sur la gauche.. Et un sur.. mince ça c'était un pied. Ana n'était pas sûre qu'accepter la danse avait été une bonne idée tout compte fait, Tom devait la prendre pour une gourde doublée d'un hippopotame.
Revenir en haut Aller en bas
 
Happy Birthday Malefoy and Malefoy! [libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» 04. Happy Birthday, Cat.
» 19 mai 1962: Happy Birthday to you mister president...
» ♪ Happy Birthday Sir ♪
» Happy birthday my love, from mum xx
» Happy birthday Mona and Rainer ♫♥

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mimbulus Mimbletonia :: hogwarts hogwarts hoggy warty hogwarts :: Rez-de-Chaussée :: La salle des Mimbletonias-
Sauter vers: