RSS
RSS



 

 
Invité
Invité
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
Messagegrâce à la mort. pv sara | Lun 30 Mai - 4:20


Les animaux, c'était son dada. Cela avait commencé il y a bien des années avec un pigeon blessé qui avait été percuté par une voiture, devant la maison de ses grands-parents. A l'époque elle ne devait pas avoir plus de huit ans. La fillette s'était occupé de l'oiseau pendant plusieurs semaines avant de finalement le relâcher une fois sa convalescence terminée, heureuse de voir le volatile reprendre son envol. Pommade, la chatte de sa mamie, avait été sa première compagne, quand elle n'était encore jamais allé au parc jouer avec les autres enfants. Une femelle d'un certain âge qui avait rendu l'âme l'année précédent son entrée à Poudlard. Lalie gardait encore une photo d'elle dans sa mâle, pour les jours de cafard où l'envie de se torturer un peu le cœur la titillait. Elle l'avait aimée, tout comme à présent elle aimait Eureka, sa petite boule de plumes grise qu'elle gâtait trop, si l'on en croyait le comportement irrespectueux du hibou. S'il avait du courrier à délivrer au moment du petit déjeuner il s'empressait de béqueter la nourriture des étudiants, leur chipant leur repas du bout de leurs doigts avant de venir se percher sur l'épaule de sa maîtresse, en quête de protection.

Sa grand-mère le lui rabâchait assez pendant les vacances, ne nourrir les animaux pendant que les humains prennent leur repas ! Mais mieux valait encore tenter d'apprendre le surf à un hippogriffe, celui-ci se montrerait sûrement plus à l'écoute que Lalie et son savoir à toute épreuve. Quand elle était persuadée de détenir la vérité, sous entendu Sa Vérité, la Serdaigle pouvait se montrer un brin obstinée et on ne pouvait alors la détourner du chemin qu'elle voulait emprunter. C'était pareil pour Eureka. Si elle jugeait qu'il serait plus heureux en mangeant avec la sorcière et que d'autres règles seraient là pour lui inculquer l'obéissance – ou pas – le hibou mangerait avec la sorcière. Et comme sa grand-mère la voyait beaucoup moins maintenant qu'elle était à Poudlard, elle cédait. Pourtant l'adolescente adorait ses grands-parents, énormément, mais à l'image de beaucoup d'enfants élevés seuls, ses petites manies avaient pris le dessus et les moldus, assez âgés il fallait l'avouer, n'avaient pu se résoudre à se montrer trop durs avec leur unique petite-fille.

Un fin sourire aux lèvres, la brune s'éloigna du gros du groupe pour se diriger vers un sombral, ses grands yeux bleus brillants. Elle n'avait jamais connu sa mère et n'éprouvait que peu de peine quand elle y pensait, mais si elle parvenait aujourd'hui à voir ces merveilleuses créatures c'était grâce à elle. La jeune fille s'approcha, tendant la main vers le cheval/dragon, et avant qu'elle n'ait pu la poser son regard fut attiré par une autres étudiante, à quelques mètres non loin d'elle, qui regardait l'une des bêtes du troupeau – de la horde? - droit dans ses yeux blancs. Sara Rivers, une Gryffondor, et pas n'importe laquelle. Une Gryffondor que Lalie n'appréciait pas, ou peu, pour être honnête. Une camarade qui passait son temps à troubler les cours et à se faire coller et qui entraînait pas la même occasion Pollux, un Serdaigle dont le potentiel dépassait de loin celui de son amie. Ce qui la troubla, cependant, fut que la rouge pouvait voir les sombrals à son tour. C'était une capacité... non pas rare, mais pas si répandue que ça parmi les élèves du château. Ce qui signifiait que Rivers avait au moins une fois fait face à la mort. Eulalie fronça les sourcils avant de faire trois pas dans sa direction, hésitante, et avant qu'elle n'ait pu faire fonctionner son cerveau, une question un peu trop directe lui échappa, et elle se mordilla la lèvre, embêtée de s'être révélée.
Tu les vois, toi aussi? Stupide, comme question. Et la réponse était évidente : bien sûr qu'elle les voyait, sinon elle n'en regarderait pas un dans les yeux !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ceart
avatar
Sara Rivers
Ceart
ft. : Amanda Hendrick
Hiboux envoyés : 30
Entrée à Poudlard : 01/05/2016
Année d'étude en cours: : 2e année Ceart
Maison répartie : Gryffondor
Mornilles : 146
DC : Elyssa, Drystan, Ludo et Clover
Chocogrenouilles : 27
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
MessageRe: grâce à la mort. pv sara | Lun 30 Mai - 21:10


Il me semble que j'entends encore la voix de ma mère parfois qui me parle. Qui me chuchote doucement à l'oreille de me calmer. De ne pas mettre la charrue en avant des bœufs et de ne pas non plus faire exprès de me faire rabrouer. J'ai toujours été une petite fille active et qui avait besoin de découvrir un peu plus, qui avait toujours besoin d'aller un peu plus loin, me foutant clairement des danger qui pouvaient se rattacher aux actes que je commettais. Puis après la mort de ma mère, j'avais besoin de me sentir vivre, de sentir qu'elle vivait encore au fond de moi, entendre sa voix au creux de mon oreille d'être prudente, de savoir qu'elle est là dans mon cœur. Que même, si son corps est mort, son esprit reste vif et qu'elle me suit partout où je vais.

Pourtant, ma mère ne connaissait rien de la magie, ma mère ne pouvait pas agiter une baguette magique en prononçant une formule. Pourtant, je ressens sa magie chaque fois que je vais un peu trop loin, c'est cette poussée d'adrénaline qui me prend à chaque fois, c'est le vent qui souffle chaud contre mon visage. Cette présence constante près de moi...

Je n'aime pas particulièrement l'école. J'y suis parce que de cette façon je peux m'éloigner de mon géniteur durant plusieurs mois, je n'attends que ma majorité pour m'éloigner de lui encore plus. J'aimerais voyager, découvrir le monde, je ne sais pas ce que je pourrais faire d'autre. Je suis plutôt quelconque dans toutes les matières, je passe de justesse la plupart du temps. Je n'arrive pas à me concentrer, et quand le cours m'ennuie, je m'amuse à y mettre un peu plus de vie, faire sourire les gens, entendre leur rire. C'est ce qui me rend heureuse moi.

D'ailleurs, même ce cours de soin au créatures magique ne trouvait pas vraiment le moyen de m'intéresser, ou est-ce plutôt l'observation de ces sombrals qui me déconcertais? Je n'aurais su le dire, mais je ne pouvais m'empêcher de suivre chacun de leurs gestes du regard, il y en avait un qui était tout près de moi et j'étais dans une bulle loin du monde terrestre, je n'entendais plus le cours qui se donnait un peu plus loin en périphérie. De toute façon, je sais pourquoi je les vois, peu de gens le savent pourtant, mais j'ai trouver ma mère inconsciente, drogué et morte suite à sa rupture avec mon père. Elle n'avait pas été capable de supporter cette séparation.

Ma main s'étira doucement pour aller caresser l'animal, quand une voix arrêta mon geste, mes yeux mirent un certain temps avant de lâcher l'animal pour aller se poser sur le visage de la jeune femme un peu plus loin. Eulalie, parfaite petite serdaigle, un peu trop semblable au coincé-en-chef de sa maison si vous voulez mon avis. Elle ne semble pas rire facilement celle-là.

Moi qui habituellement est bruyante et souriante, je suis plutôt calme et posé en ce moment. Un mince sourire triste un peu étire mes lèvres. Je la regarde un instant avant de reporter mon attention sur la magnifique créature. Ma main se pose à présent entre ses yeux et je le caresse. « Oui, et pour être honnête, ils m'ont toujours intrigué, jusqu'à récemment je ne comprenais pas pourquoi j'étais dans les rare à les voir. »

Je me recule de quelques pas, et je reporte mon attention sur l'azur et bronze. « Tu les vois depuis longtemps? » Je ne sais pas si la question se pose, je sais que c'est souvent suite à une perte, qu'on peut les voir, lorsqu'on a vu la mort en face... c'est rarement un sujet qu'on aborde. En fait, je crois que je n'en ai jamais vraiment parler à qui que ce soit, j'aime mieux qu'on garde l'image de moi de la jeune fille joyeuse, qu'on ne me pose pas trop de question. Pourtant, parfois, le manque de ma mère est tellement présent, même si elle est partie depuis plus de neuf ans maintenant..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
MessageRe: grâce à la mort. pv sara | Mar 31 Mai - 4:40


Cela n'avait rien de si choquant que ça pourtant. Même s'il ne s'agissait que d'une majorité, beaucoup de sorciers avaient acquis la capacité de voir et d'entendre les sombrals, d'interagir avec ces merveilleux animaux magiques que Lalie ne pouvait cesser d'observer. Un grand nombre d'entre eux avait perdu de la famille lors de guerres passées, avant même que la Serdaigle ne vienne au monde. Il y avait eu du grabuge au siècle dernier et la société en payait désormais le prix, méfiante, angoissée. L'arrivée du professeur de magie noire à Poudlard en était le parfait exemple. Eulalie chassa l'homme de ses pensées, il ne servait à rien de s'attarder sur lui alors qu'elle n'avait pas à lui faire face, aujourd'hui. Il hantait déjà suffisamment son esprit quand elle était forcée de s'asseoir dans sa classe et de subir – fait unique lorsqu'on parlait d'un cours pour la bleue – ses méthodes particulières et ses propos dérangeants.

Le professeur Weasley pointait les chevaux/dragons du doigt et décrivait avec précision leur apparence, pour ceux qui n'avaient pas le privilège – ou le malheur ? - de les voir. Il y avait bien sûr quelques croquis dans les ouvrages de la bibliothèque mais ils ne leur rendait pas hommage selon Eulalie. Ces nobles créatures devaient être regardées, admirées. Était-ce égoïste, que de songer ainsi ? Elle-même ne regrettait pas sa mère tant que cela, elle avait eu une enfance heureuse après qu'on l'ait placée chez ses grands-parents et elle ne pensait pas souvent à elle en dehors des situations qui s'y prêtaient, comme celle-ci. Rivers avait donc vécu un moment difficile, dans sa courte vie. Cela l'agaçait, elle n'aimait pas la rouge et ne voulait éprouver ni pitié ni compassion pour la jeune fille, seulement... Sous ses manières froides, Lalie n'était pas un cœur de glace et ne pouvait rester indifférente face à la mort. Personne ne le pouvait, personne ne le devait en fait.

Eulalie opina du chef, silencieuse. Elle n'avait jamais remarqué que la demoiselle s'intéressait elle aussi aux sombrals, mais ça n'avait rien d'étonnant.
Oui, depuis... la première année. Depuis toujours, en fait. Ma mère, à ma naissance. C'est grâce à elle que je les vois. Ils sont splendides, n'est-ce pas ? Elle se laissait emportée, oubliant momentanément sa rancune, ses yeux bleus fixés sur la blonde et l'animal qu'elle caressait quelques secondes plus tôt. Et toi ? On dit qu'ils portent malheur, qu'ils sont porteurs de mauvais présages, mais moi je n'y crois pas une seconde. Regarde-les. Elle s'approcha à son tour et vint se placer à côté de la blonde, un mince sourire aux lèvres. Leurs grands yeux blancs, leur tête de dragon, leur silhouette squelettique... Petite, j'aurais été terrifiée de les voir, de tels animaux n'existent pas chez les moldus. Quand les gens parlent d'eux, ils pensent automatiquement à la mort. Elle s'arrêta, avant de reprendre. Ce sont les circonstances qui font qu'on peut les voir qui sont horribles. Eux... ils sont juste là.
Revenir en haut Aller en bas
Ceart
avatar
Sara Rivers
Ceart
ft. : Amanda Hendrick
Hiboux envoyés : 30
Entrée à Poudlard : 01/05/2016
Année d'étude en cours: : 2e année Ceart
Maison répartie : Gryffondor
Mornilles : 146
DC : Elyssa, Drystan, Ludo et Clover
Chocogrenouilles : 27
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
MessageRe: grâce à la mort. pv sara | Mer 1 Juin - 21:45


J'ai du mal à me rappeler comment était dans le monde moldus, je ne me souviens plus tellement non plus des contes que ma mère me racontait. Je me souviens de sa voix qui chantait des chansons, mais je ne me souviens plus des histoires de princes charmant. De toute façon, mon père a pratiquement fait en sorte que je n'oublie ce que pouvait être un prince charmant.

Mais ce que je veux dire, c'est que je ne me souviens pas non plus qu'on ai parler de créatures mystiques, magique. Je ne me souviens pas qu'un jour on m'ait averti que je pourrais voir des Sombrals, créatures invisible pour la plupart des gens, sauf peut-être les sang pur, qui ont participer à la guerre. Mais dans les gens de mon âge, très peu le peuvent, ils n'ont pas été réellement conscient de la guerre entre Potter et Voldemort. Je ne la connais que parce qu'on l'étudie maintenant, mais je ne pourrais pas vraiment expliquer le pourquoi du comment on en est arriver là. Ça ne m'intéresse pas.

Ce qui m'intéresse c'est les créatures en elle-même, ce qu'elles sont, comment elles vivent, comment être si doux et considérer comme horrible? Weasley avait un talent pour l'enseignement, j'aimais bien ses cours, il me donnait envie d'en apprendre plus. Pourtant, en ce moment, ce n'est pas sur sa voix à lui que je me concentre, mais sur celle d'une Serdaigle.

Alors, la brunette avait finalement au moins un point commun avec moi. Elle que je pouvais qualifier de coincée. Je ne l'imaginais même pas rire ou capable de ressentir quoi que ce soit. C'est dommage qu'elle n'ai pas pu connaître la douceur d'une maman. « J'ai perdu ma mère quand j'avais sept ans, autant dire depuis une éternité. » J'approuve ses dires sur la beauté de ces créatures. « Elles sont magnifiques et intrigantes. Quel genre de magie les Sombrals peuvent posséder pour être invisible à une catégorie de gens? »

Je suis d'accord avec elle, je ne me sens aucunement menacer par eux, j'ai même envie de les découvrir d'avantage, ma main glisse sur la tête de l'animal pour descendre dans l'encolure de ce dernier qui frotte sa tête contre mon bras ce qui fait qu'un sourire se dessine sur mon visage. Une idée pointe dans ma tête, je me tourne vers la Serdy. « Tu en a déjà monté? Je me demande qu'elle sensation sa fait. D'après ce que j'ai entendu, Potter et sa bande se sont déjà rendu à Londres sur leur dos... ça doit être génial. »
Revenir en haut Aller en bas
 
grâce à la mort. pv sara
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» Jusqu'a mort s'ensuive... (Linoël, Idryl, Luna, Sanzo, Shrys
» Jeune artiste kidnappé , blessé par balle et laissé pour mort à Cité Soleil
» Menaces de mort contre Wyclef Jean.
» Article intéressant sur la mort Mireille D. Bertin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mimbulus Mimbletonia :: hogwarts hogwarts hoggy warty hogwarts :: Extérieur et environs :: La Forêt Interdite-
Sauter vers: