RSS
RSS



 

 
Gryffondor
avatar
Pan Young
Gryffondor
ft. : Annasophia Robb
Hiboux envoyés : 418
Entrée à Poudlard : 18/04/2016
Âge : 17
Année d'étude en cours: : Cinquième
Maison répartie : Gryffindor
Mornilles : 1071
DC : Riri-jolie. <3
Chocogrenouilles : 376
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
Message[Pallux] Tu tombes à pic ! | Jeu 5 Mai - 10:57


Bloquée ? Bloquée. Bloquée ! MAIS NOM D'UNE PAIRE DE MOUFLES, pourquoi était-elle bloquée dans le placard à balais ? C'était bien pour ne pas se retrouver en salle de retenues à copier des lignes qu'elle s'était délibérément enfermée dans un placard poussiéreux et qu'elle n'arrivait plus à en sortir ? Dans des étages où il n'y avait jamais personne en plus. Vraiment, quelle idiote..

"SI-SI QUELQU'UN POUVAIT M'AIDER CA M'AIDERAIT BEAUCOUP !" criait la cinquième année à tue-tête, s'acharnant sur la porte en réduisant donc toutes ses chances d'en sortir.

Mais qu'est-ce qu'il lui avait prit ? Ah oui, c'était ça, la course-poursuite. Parce qu'il fallait croire que l'on ne pouvait pas faire tout ce que l'on avait envie, qu'il y avait des règles, tout ça, tout ça.. Vraiment n'importe quoi ! Et puis, sans comprendre pourquoi, elle s'était mise à courir. Parce qu'après tout c'était injuste qu'elle se fasse punir alors qu'elle n'avait fait que des choses tout à fait normales ? Voler des potions, repeindre tout ce qui lui passait sous la main en rouge, passer ses nuits à sortir et dormir durant tous ses cours.. La routine !

Et voilà où cela l'avait menée. Dans un placard à balais. Mais au moins elle n'était pas seule. Nooooon, loin de là, les araignées lui tenaient compagnie. Et puis il devait sûrement y avoir un rat tapi dans l'ombre, ou avec un peu de chance une chauve-souris quelque part.. Et puis tous ces balais, entassés dans un coin ! A quoi servaient-ils ? Pas à faire le ménage, non, il y avait la magie pour ça.. MAIS SI MAIS SI, c'était pour ce sport que Wiwi - OH MA WIWI - désespérait à lui faire retenir ne serait-ce que le nom. Raah, décidément, elle ne s'en souviendrait jamais..

De rage, elle shoota dans tous ces balais - super mal rangés en plus ! Non seulement la demie-vélane ressentit une douleur fulgurante dans son gros orteil mais elle avait aussi gagné le droit de finir ensevelie sous une montagne de balais. Au moins sa chute libre avait un avantage : s'écrasant de tout son poids contre la porte, celle-ci céda et la jeune Young - ainsi que les balais - furent libérés de leur donjon.

"HZHDDEIPEZOOHOGIUEFA" balbutia Pan tandis qu'elle tombait.

Mais, contre toute attente, Pan ne tomba pas.


HRP de folie *o*:
 
Revenir en haut Aller en bas
Serdaigle
avatar
Pollux Hevelius
Serdaigle
ft. : Austin Butler
Hiboux envoyés : 201
Entrée à Poudlard : 24/04/2016
Année d'étude en cours: : 7e année
Maison répartie : Serdaigle
Mornilles : 434
Failamalle : ♛ Passage de Gregory le Hautain
DC : ♛ Edward Lupin
♛ Ennis Lufkins
♛ Winifred Hopkins
♛ Aglae Nutcombe
♛ Hanae Oshima
♛ Harold Park
♛ Arth Wenlock
Chocogrenouilles : 171
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
MessageRe: [Pallux] Tu tombes à pic ! | Lun 23 Mai - 21:12


C’est légèrement grincheux que Pollux parcourait les couloirs vides du sixième étage.

Bien loin d’être pressé Pollux marchait à la vitesse d’un escargot qui prend une sieste.  Beaucoup aurait pu croire qu’il faisait littéralement exprès pour marcher aussi lentement et de  prendre les chemins les plus longs… et en fait, ils auraient carrément raison.  Parce que le jeune Hevelius n’était nullement pressé, ni charmé, à l’idée de se rendre en cours de métamorphose.

Évidemment, personne n’osait dire qu’il était pas un étudiant model et sérieux.  Le plus jeune de Hevelius?  Ah oui, un ange à la tête blonde et bouclé, sage comme une image et travaillant.  Tss… franchement, qui essayaient-ils de berner ainsi ?

Ruminant son malheur, pensant sérieusement ne pas se rendre en cours de Métamorphose, surtout pour faire chier Arista, le Serdaigle fut tiré - ou plutot poussé hors - de ses ruminations lorsqu’une boule de rêvement et de cheveux bouffu et blond lui tombèrent littéralement dessus.

Le blond eu à peine le temps de se rejouir d’avoir sauver la situation; ballais, serpillère et étudiante  bien écrasés contre lui,  Pollux coincé sous le poid surprenant de toute cette marmaille, que son pied ne rencontra un manche a balais ayant roulé au sol.  Chargé du poid de la blonde, qu’il avait réussi tant bien que mal à rattraper, et désiquilibré par tous le reste, le Serdaigle tomba à la renverse, servant accessoirement de coussin d’attérissage à la bouclée.

Dans un “ouhmf” sonore, je jeune Hevelius grogna tout en tentant de reprendre son souffle couper par la chute et le poid de l’étudiante contre lui.

Relevant la tête, sans trop voir à qui appartenait ses cheveux blonds - vraiment il aurait dû deviner… il blâmait la chute, il lança dans un souffle:

«Ça va, rien de cassé?»

HRP:
 

_________________
Pollux Adonis Hevelius, far away from the stars



♛ Winifred ♛ Edward ♛ Ennis ♛ Pollux ♛ Aglae ♛ Hanae ♛
 ↠ Tous les RP de Felice Felicis ↞ 
Revenir en haut Aller en bas
Gryffondor
avatar
Pan Young
Gryffondor
ft. : Annasophia Robb
Hiboux envoyés : 418
Entrée à Poudlard : 18/04/2016
Âge : 17
Année d'étude en cours: : Cinquième
Maison répartie : Gryffindor
Mornilles : 1071
DC : Riri-jolie. <3
Chocogrenouilles : 376
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
MessageRe: [Pallux] Tu tombes à pic ! | Jeu 26 Mai - 11:53


Pan ne tomba pas.. Enfin si, mais sur quelqu'un.

Il y avait toujours quelqu'un pour protéger Pan. De boules de peinture, du méchant sol qui se rapprochait dangereusement, de la catastrophe planétaire.. Et ce n'était pas toujours la même personne. Bon, il fallait l'avouer, la plupart du temps, c'étaient des garçons. Blondinets, les cheveux plutôt longs, un sourire à tomber.. Bon, là, elle ne l'apercevait pas trop, mais la cinquième année était sûre qu'il l'était. En fait elle ne voyait qu'une masse. Une jolie masse blonde qu'elle était en train d'écraser de tout son poids.

« Ça va, rien de cassé ? »

Sûrement quelques balais qui ne devaient plus être en état de nettoyer voler, mais à part un peu de poussière dans la yeux, la rouge et or s'en était tirée indemne.. Peut-être que ça valait le coup d'arrêter d'asphyxier le grand à la tête blonde ?

Pan se releva et se retourna face au jeune homme. Si la demie-vélane se considérait comme attirante, le garçon avait sûrement aussi de quoi faire tourner quelques têtes. Effectivement blond, les cheveux jusqu'aux épaules, de beaux yeux bleus qui devaient se remettre de leur choc..

« Encore entière et j'en suis fière ! » s'écria l'anglaise en attrapant le bras du blondinet, tirant pour le relever.

Mais quel âge pouvait-il avoir ? Il était grand - ou alors était-ce juste Pan qui était petite ? - pour un élève de cinquième année. Non, sûrement qu'il était aussi un peu plus âgé. Il était plus massif qu'elle en tout cas. Finalement, peut-être qu'elle ne l'avait pas autant étouffé que ça ?

« J-J'AI.. j'ai rarement l'habitude de tuer des gens en m'asseyant sur eux. 'Fin je veux dire, je me suis déjà assise sur Chat mais il n'est pas dans un si mauvais état que ça après tout ! »

De toute façon, qui n'avait pas entendu parler de Chat ? Son hibou félin qu'elle emportait partout avec elle depuis toujours, et dont elle ne se séparerait pour rien au monde..

Oh, et s'il ne connaissait pas, la jeune Young se ferait une joie de le lui présenter. c:


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Serdaigle
avatar
Pollux Hevelius
Serdaigle
ft. : Austin Butler
Hiboux envoyés : 201
Entrée à Poudlard : 24/04/2016
Année d'étude en cours: : 7e année
Maison répartie : Serdaigle
Mornilles : 434
Failamalle : ♛ Passage de Gregory le Hautain
DC : ♛ Edward Lupin
♛ Ennis Lufkins
♛ Winifred Hopkins
♛ Aglae Nutcombe
♛ Hanae Oshima
♛ Harold Park
♛ Arth Wenlock
Chocogrenouilles : 171
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
MessageRe: [Pallux] Tu tombes à pic ! | Dim 3 Juil - 10:14


La boule de cheveux blonde se redressa lentement, lançant un «Encore entière et j’en suis fière» qui aurait dût faire rigoler doucement le serdaigle… du moins s’il n’avait pas immédiatement reconnue la voix de la maladroite. Pollux grimaça subtilement alors qu’elle lui agrippait fermement le bras pour l’aider à se relever. Mais merlin, d’où prenait-elle cette force de poigne démesuré? Le plus jeune de Hevelius allait certainement avoir la trace des doigts de la gryffondor imprégné dans sa peau jusqu’à ad vitam aeternam.

Se relevant de toute sa grandeur, il se passa une main dans les cheveux, dégageant sa longue tignasse de son visage pour poser son regard azur sur la blonde qui le fixait avant de lancer :

« J-J’ai rarement l’habitude de tuer des gens en m’asseyant sur eux. ‘Fin je veux dire, je me suis déjà assise sur Chat, mais il n’est pas dans un si mauvais état que ça après tout »

Comment faisait-il son compte. COMMENT? Fixant avec incompréhension Pan alors qu’elle lui expliquait comment elle avait presque tué son chat – enfin il espérait qu’il s’agissait ici d’un chat qui s’appelait Chat et non pas d’un hibou ou d’un rat ou bref… - Pollux méditait sur sa malchance dans sa vie. Ce n’était définitivement pas la première fois qu’il sortait incognito la blondinette d’une mauvaise situation, mais généralement il avait le temps de s’enfuir avant même qu’elle n’en prenne conscience, mettant le tout sur la chance ou le hasard. Aujourd’hui, bavardant devant Pollux, la blonde l’empêchait de s’enfuir. Bien que l’envie était grande, un reste de bonne manière semblait vouloir persister, l’empêchant catégoriquement de tourner les talons sans un mot pour s’enfuir, maintenant qu’il la savait visiblement en pleine santé… physique du moins.

« Ah… eh bien, tu m’en vois ravis, j’aurais été embêté de sauver une tueuse à Chat !» déclara-t’il mi figue mi raisin. En même temps, vu la taille de la gryffondor, Pollux ne voyait pas trop comment elle aurait pu le tuer en lui tombant dessus. Même avec les ballais elle ne valait pas les fesses de Cael bien écrasé sur son visage le matin.

Prenant une pause de réflexion en cherchant une bonne raison de quitter la blonde, il tenta :
«Tiens, avec tout ça tu dois être en retard à ton cours… tu devrais vraiment y allez hein!»
Eh, l’effort était là au moins. Camouflé son envie incontrôlable d’être seul derrière une façade de gentil garçon qui veut le bien académique de son prochain!

_________________
Pollux Adonis Hevelius, far away from the stars



♛ Winifred ♛ Edward ♛ Ennis ♛ Pollux ♛ Aglae ♛ Hanae ♛
 ↠ Tous les RP de Felice Felicis ↞ 
Revenir en haut Aller en bas
Gryffondor
avatar
Pan Young
Gryffondor
ft. : Annasophia Robb
Hiboux envoyés : 418
Entrée à Poudlard : 18/04/2016
Âge : 17
Année d'étude en cours: : Cinquième
Maison répartie : Gryffindor
Mornilles : 1071
DC : Riri-jolie. <3
Chocogrenouilles : 376
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
MessageRe: [Pallux] Tu tombes à pic ! | Mer 6 Juil - 19:50


Déjà que Pan aurait été embêté de tuer son petit Chat à grands coups de fesse droite, elle l'aurait été encore plus si cette même fesse avait servie à l'asphyxie du grand blond. Mais il avait l'air de bien aller, la fesse de la blondinette était toujours intacte : tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes.

Le seul truc, c'étaient les balais. Ils jonchaient le sol, et honnêtement, ils ne se gênaient pas pour foutre de la poussière partout (ces salops). Et comme s'ils se moquaient d'elle, plus la jolie fille essayait de les ramasser et plus ils tombaient à ses pieds. L'un d'eux se releva même pour planter son manche dans son oeil !

« Je ne le tuerais pour rien au monde ! Chat est vraiment le chat le plus meugnon de Poudlard, si tu veux je peux te le montr.. Aïeuh ! »

Pan se frotta douloureusement la partie gauche de son visage. Ils n'avaient qu'à rester par terre, nah, elle n'allait pas essayer de les ramasser, du moins pas tout de suite. La mine boudeuse, la cinquième année écoute son sauveur lui conseiller de se dépêcher pour rejoindre à temps ses cours.. Pan, en cours à l'heure ? Naaaaaan.

Laule, lol, lel, mdr, aime des r, lmao, ptdr. Déjà que Pan en cours, cela se faisait rare. Alors Pan à l'heure ? Fallait pas pousser non plus. Elle pouvait rester là, plantée, à se prendre des balais dans les yeux encore un peu plus longtemps ou lui montrer son minou Chat.

« Ahahah-Arrête, tu es trop drôle ! »

Se tenant les côtes qui lui faisaient mal à force de rire, vraiment, ce garçon avait le sens de l'humour ! Entre les larmes de rire et de douleur, la blondinette s'essuya les yeux. S'appuyant sur son bras pour éviter de retomber à nouveau, elle n'en pouvait plus. Vraiment trop drôle !

S'arrêtant petit à petit de rire, Pan se rendit compte qu'elle ignorait totalement l'identité de celui qui l'avait secouru d'une montagne de balais poussiéreux. C'était vrai, après tout, elle avait failli mourir d'ennui dans le placard. Et si personne ne lui avait ouvert ? Ou pire, si RUSARD lui avait ouvert ? OU PIRE.. Oui bon, plus d'idées, elle n'était pas une génie non plus.

« Moi c'est Pan. Pan. Pan Young. »

La rouge et or lui tendit sa main, affichant son joli sourire dépourvu d'intelligence. Parce que bon, c'était bien gentil de se tenir devant elle, mais le gentil garçon ne devait pas avoir pour seule fonction de servir de siège à la blondasse, quand même !

_________________
GRYFFIN LOVE
© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Serdaigle
avatar
Pollux Hevelius
Serdaigle
ft. : Austin Butler
Hiboux envoyés : 201
Entrée à Poudlard : 24/04/2016
Année d'étude en cours: : 7e année
Maison répartie : Serdaigle
Mornilles : 434
Failamalle : ♛ Passage de Gregory le Hautain
DC : ♛ Edward Lupin
♛ Ennis Lufkins
♛ Winifred Hopkins
♛ Aglae Nutcombe
♛ Hanae Oshima
♛ Harold Park
♛ Arth Wenlock
Chocogrenouilles : 171
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
MessageRe: [Pallux] Tu tombes à pic ! | Jeu 7 Juil - 21:21


Pollux fixait la gryffondor, particulièrement mitigé. La pauvre petite blondinette s’empêtrait dans les balais allant pratiquement dans tous les sens alors qu’elle tentait de lui expliquer à quel point son chat était le meilleur. Se penchant à gauche, à droite et reculant, le Serdaigle du jouer au pendule pour éviter tous les manches à balais que la frisé essayait de ramasser - l’attaquant plutôt plusieurs fois. Puis lorsqu’il lui suggéra de l’escorter en cours elle éclata de rire.

Clignant plusieurs fois des yeux, le cerveau du pauvre Hevelius était en bouillis. Pourquoi riait-elle ainsi? Pourquoi le trouvait-elle si drôle? Il n’avait pourtant rien dit de bien drôle… L’agrippant son rire continuait de raisonner dans le couloir désertique sous le regard bourré d’incompréhension du Serdaigle. Celui-ci n’aimait d’ailleurs pas spécialement ne pas comprendre ce qui se passait… particulièrement devant la blonde bouclée… mais là, allez savoir pourquoi. Pollux ne comprenait pas son envie soudaine de vouloir l’impressionner, de vouloir la protéger de vouloir…

Secouant violemment la tête pour se changer les idées - merlin que lui arrivait-il ? Il eu tout juste le temps d’enregistrer le nom de la gryffondor, nom qu’il connaissait déjà, c’est que Pan avait une réputation hein. Le Serdaigle alla serrer doucement la main de la Gryffondor avant de lui faire un sourire charmeur pour lui souffler:

«Pollux Adonis Hevelius, seize ans, un mètre quatre-vingt-tros, j’ai une bonne masse musculaire et je parle sept langues et tes désirs sont mes -...»

Wait? WHAT? S’arrêtant en plein milieu de son effroyable monologue Pollux resta figer. Franchement, qu’est-ce qui lui prenait? Pourquoi souhaitait-il tant impressionner la jeune cinquième? Vraiment, ce n’était ni son genre ni son envie. Pourtant il continua, semblant avoir perdu le contrôle de son cerveau… et de sa bouche:

«Je serai votre preux chevalier en cette journée Miss Young!»

Nom d’une banshee… QUELQU’UN PAR PITIÉ AIDEZ LE! SA BOUCHE, BÂILLONNEZ-LE, ATTACHEZ-LE VITE, TOUS AUX ABRIS!

Pollux secoua une troisième fois la tête. Merlin, il perdait la boule?

_________________
Pollux Adonis Hevelius, far away from the stars



♛ Winifred ♛ Edward ♛ Ennis ♛ Pollux ♛ Aglae ♛ Hanae ♛
 ↠ Tous les RP de Felice Felicis ↞ 
Revenir en haut Aller en bas
Gryffondor
avatar
Pan Young
Gryffondor
ft. : Annasophia Robb
Hiboux envoyés : 418
Entrée à Poudlard : 18/04/2016
Âge : 17
Année d'étude en cours: : Cinquième
Maison répartie : Gryffindor
Mornilles : 1071
DC : Riri-jolie. <3
Chocogrenouilles : 376
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
MessageRe: [Pallux] Tu tombes à pic ! | Ven 8 Juil - 15:57


« Pollux Adonis Hevelius, seize ans, un mètre quatre-vingt-tros, j’ai une bonne masse musculaire et je parle sept langues et tes désirs sont mes -... »

Si ce n'était une entrée en matière digne d'un speed dating particulièrement satisfaisant, Pan ne savait plus ce qu'il en était. Un peu surprise que son coussin hebdomadaire se soit subitement changé en prince des vallées d'un mètre quatre vingt trois à la masse musculaire aussi bonne qu'une piscine en plein été, la demi-vélane s'en trouva légèrement désemparée. Heureusement, aussi vive d'esprit qu'on la connaissait, Pan répondit peu de temps après.

« Personnellement j'ai extrêmement de mal avec l'anglais. »

La jeune fille pouvait déjà s'imaginer la suite de la conversation - « Ah, et tu es de quelle origine ? » « Anglaise. » « Ah d'accord. » - mais elle n'en avait que faire. Ce garçon était-il vraiment capable de parler sept langues différentes ? Elle avait déjà du mal avec la sienne, et même en combinant avec celle qu'elle possédait dans sa bouche, Pan n'était même pas sûre de pouvoir lui arriver à la cheville - aussi, ça, c'était peut-être à cause de sa taille.

Trente centimètres plus haut qu'elle, Pan n'était jamais monté sur le haut de la Tour Eiffel mais cela devait faire au moins cet effet. Sérieusement, comment faisait-il pour ne pas la regarder de haut ? Honnêtement, ce n'était pas comme s'il avait vraiment le choix, la petite - qui portait drôlement bien son adjectif - ne devait pas lui arriver plus haut que l'épaule.

« Je serai votre preux chevalier en cette journée Miss Young ! »

Vraiment, vraiment pas besoin de lui dire deux fois. Tirant sur la main de Mister Lova lova, Pan emporta son chevalier vers les armures les plus proches. Pas pour les mettre, non non.. Bah quoi, les armes devaient bien servir à quelque chose, non ? En arrachant deux - faisant au passage tomber toutes les armures dans un rayon de cinquante mètres - la Gryffy lança la première au grand blond.

« En garde, mon chevalier ! »

C'était décidé, c'était elle qui allait attaquer la première. Pas méchamment bien sûr - on parlait de Pan la naine là - l'anglaise pourrait vérifier la dite-force du garçon ! Sans aucune chance de gagner mais avec beaucoup en revanche d'être celle qui s'amuserait la plus, elle donna le meilleur d'elle-même.. Bon, elle ne donna pas grand chose, mais c'était sympa quand même !

Concentrée sur son jeu, Pan levait quand même les yeux de temps à autre pour zyeuter le dénommé Pollu.. Popo. Oui, popo c'était plus court, et ça ressemblait un peu à Pan-Pan. Que demandait le peuple ? La langue tirée par la concentration - EN VOILA UNE QUE TU NE PARLES PAS POPO AHAH ! - la cinquième année prit, telle la plus hardie des escrimeuses, le couvre-chef d'une des armures qui traînait sur le sol pour en couvrir sa propre tête. Totalement aveugle, incapable de jouer, Pan était trop fière d'elle-même.

« AHAH ! Je suis imbattablement intouchable au visage très cher ! » Déblatéra Pan en imitant un chevalier moyenâgeux. « Si sa majesté aurait cependant l'amabilité de rallumer la lumière ? S'il te plait, Popo ? »

_________________
GRYFFIN LOVE
© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Serdaigle
avatar
Pollux Hevelius
Serdaigle
ft. : Austin Butler
Hiboux envoyés : 201
Entrée à Poudlard : 24/04/2016
Année d'étude en cours: : 7e année
Maison répartie : Serdaigle
Mornilles : 434
Failamalle : ♛ Passage de Gregory le Hautain
DC : ♛ Edward Lupin
♛ Ennis Lufkins
♛ Winifred Hopkins
♛ Aglae Nutcombe
♛ Hanae Oshima
♛ Harold Park
♛ Arth Wenlock
Chocogrenouilles : 171
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
MessageRe: [Pallux] Tu tombes à pic ! | Mer 27 Juil - 16:07


Pollux n’avait jamais cru posséder le gêne du preux chevalier, et encore moins celui de larve face aux vélane.  Il faut dire que normalement, il faisait tout son pouvoir pour éviter tout contacte visuel avec Pandora, juste pour être certain.  Vraiment, voir les autre gars se pavané devant elle – alors que la plupart n’étaient normalement pas aussi stupide – l’horrifiait au plus haut point.  Franchement, il ne souhaitait pas spécialement rejoindre les rangs des larbins de service de la jeune Young.

Tout ça il en était pleinement conscient alors que son baratin de preux chevalier sortait de sa bouche, alors que la jeune gryffondor le poussait pour aller vers les armures, alors qu’il la regardait – horrifié – prendre possession de deux des épées des armures pour lui en lancer une – qui aurait certainement pu l’empaler s’il n’avait pas eu le réflexe de se pousser, alors qu’elle s’enfonçait un casque certainement plus lourd qu’elle-même sur la tête et qu’elle faisait évidemment tomber toutes les armures aux alentours.

Vraiment, oui, il en était pleinement conscient…. Et pourtant… il cru bon de faire comme elle, de prendre le casque d’une des armures chantantes pour se l’enfoncer bien creux sur la tête.

Merlin… depuis quand Pan Young, Gryffondor 5e année était-elle un exemple à suivre?

Le fait était que… avec ce casque bien enfoncé sur sa tête, et la visière baissée, il n’y voyait fichtrement rien.  Le fait était que, la voix qui s’élevait de Pan – derrière son casque elle aussi – était soudainement bien moins charmante, le fait était que, alors qu’il encrait l’épée entre ses genou pour libéré ses mains et qu’il essayait de retirer le casque, voir même de relever la visière, rien ne se passa.

Légèrement paniqué, Pollux avança à tâtons vers Pan, son épée tombant dans un bruit métallique au sol, espérant ne toucher rien de gênant, cherchant la visière du casque de la gryffondor, il sentit finalement la surface dur du casque contre ses paumes.

«Attend bouges-pas» lui dit-il au travers son propre casque alors qu’il tentait de lui relever sa visière à l’aveuglette.  Merlin qui avait inventé les casques a visière sans fente pour voir?  C’était ABSURDE.

Dans un mouvement difficile, il réussi finalement à décoincer celle de Pan puis lui lança :

«Tu pourrais bien ouvrir la mienne?»

Il se sentait stupide de demander une telle chose… et il se serait senti probablement nettement plus stupide s’il avait pu prendre conscience qu’il s’était en fait enfoncé son casque à l’envers.

Quelle mauvaise journée quand même.

_________________
Pollux Adonis Hevelius, far away from the stars



♛ Winifred ♛ Edward ♛ Ennis ♛ Pollux ♛ Aglae ♛ Hanae ♛
 ↠ Tous les RP de Felice Felicis ↞ 
Revenir en haut Aller en bas
Gryffondor
avatar
Pan Young
Gryffondor
ft. : Annasophia Robb
Hiboux envoyés : 418
Entrée à Poudlard : 18/04/2016
Âge : 17
Année d'étude en cours: : Cinquième
Maison répartie : Gryffindor
Mornilles : 1071
DC : Riri-jolie. <3
Chocogrenouilles : 376
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
MessageRe: [Pallux] Tu tombes à pic ! | Sam 30 Juil - 11:40


Aveugle, Pan jeta son épée par terre. Popo-speed-dating choisit de coincer la sienne entre ses genoux, la laissant par la suite retomber sur le sol pour rejoindre sa semblable dans un frotti frotta assourdissant. Les mains l'une contre l'autre, elle laissa son chevalier chercher à tâtons sa visière, lui-même dépourvu de vision. Il parvint finalement à l'ouvrir, la soudaine lumière éblouissant d'un coup la demi-vélane qui vacilla et recula avant de se prendre les pieds dans les armures qui faisaient office de tapis, détruisant toutes leur chance de rester discrets - de toute façon, entre la dégringolade du placard à balais suivi de celle des armures et du combat à l'épée qu'elle avait brillamment gagné (chht), Pandora Young n'avait pas l'ombre d'une chance de gagner un prix en manière de discrétion. Elle eut tout de même une pensée pour l'apprenti-concierge qui allait tout remettre en place après elle, haussa les épaules et se releva du mieux qu'elle pouvait, chancelant et titubant - la chute avait au moins eu le mérite de lui faire perdre son casque.

La tête libérée de ce qui devait représenter une tonne de métal, Pan s'avança vers Pollux.. Pour constater avec effroi qu'il n'avait pas de visière. Le poussant avec la délicatesse qu'on lui connaissait au centre du couloir, elle tourna autour de lui, se tenant à ses bras afin de ne plus tomber sur les armures qui jonchaient le sol. La cinquième année remarqua lentement mais sûrement le casque à l'envers.. Mais était-ce vraiment le casque ? Elle se précipita en face de Popo - inutilement car il ne pouvait pas la voir - et posa difficilement ses deux mains sur l'avant de son casque, gesticulant de droite à gauche pour entrevoir Popo à travers le casque. Pas possible.

« OHLALALALALA.. POPO ! » Commença-t-elle plus inquiète que jamais. « TU AS LA TÊTE TOUTE A L'ENVERS ! MAIS COMMENT ALLONS-NOUS FAIRE.. OHLALA C'EST HORRIBLE ! »

Il devait se sentir tout retourné, le pauvre, avec sa tête à l'envers, tout sens dessus dessous : toutes ses pensées devaient voltiger n'importe comment ! Et c'était à Pan d'arranger le tout ! Il n'avait pas besoin de lui dire deux fois - même pas une - pour que Panstein se mette au travail. C'était ce maudit casque qui lui avait retourné le cerveau.. Bon, déjà, il fallait qu'elle ouvre la visière : car comme ça, il n'allait pas beaucoup aider, déjà qu'elle avait du mal à paraître à sa hauteur, si en plus elle devait l'aider.. Se positionnant dans le dos de Popo, Pan souleva à bout de bras la visière, qui libéra.. Ses cheveux ? Mais où pouvait bien être sa tête alors ?

« Le casque est vraiment mal fait ! Ils ont mit la visière sur les cheveux, roh lala ! »

Non seulement Popo n'avait plus de tête, mais en plus c'était le moment qu'avaient choisi les casques d'armure pour révéler leur côté sombre ! Maléfiques, démoniaques, les visières prenaient le contrôle du monde.. Vite ! Plus qu'une seule possibilité ! Il fallait les combattre ! Pan rattrapa son épée et donna de petits coups au hasard sur Popo afin de faire fuir le maléfice qui se répandait petit à petit dans ses entrailles. Non ! Il ne fallait pas que le mal capture Popo ! Non ! Pan disait non ! Elle donna un coup sur le côté du casque qui sauta de la tête de Popo, renonçant à lui faire encore plus de mal qu'il n'en avait déjà fait - Pan ne se portait pas responsable pour les blessures dûes aux épées, Pan était l'héroïne de la situation, la sauveuse de son chevalier ! Il avait retrouvé son visage, mais peut-être plus pour longtemps ! L'anglaise toucha son visage afin de s'assurer que celui-ci était bien réel, puis rassurée s'enferma avec lui dans le placard à balais, là où tous les casques du monde ne pourraient venir les trouver. Elle ferma la porte mal en point en vitesse comme la première fois, la bloquant avec des balais. Pan était courageuse, mais ce n'était peut-être pas le cas du garçon qui se serait probablement bien remit des derniers évènements au calme.. Elle le laissa respirer quelques temps, puis s'exclama avec désinvolture, faisant tourner son épée entre ses doigts - avant de la laisser tomber sur ses orteils et de crier de douleur :

« Je comprendrais que tu veuilles m'appeler ton messie maintenant, mais sache que je ne t'en voudrais pas sinon. Un simple merci fera l'affaire. »

_________________
GRYFFIN LOVE
© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Serdaigle
avatar
Pollux Hevelius
Serdaigle
ft. : Austin Butler
Hiboux envoyés : 201
Entrée à Poudlard : 24/04/2016
Année d'étude en cours: : 7e année
Maison répartie : Serdaigle
Mornilles : 434
Failamalle : ♛ Passage de Gregory le Hautain
DC : ♛ Edward Lupin
♛ Ennis Lufkins
♛ Winifred Hopkins
♛ Aglae Nutcombe
♛ Hanae Oshima
♛ Harold Park
♛ Arth Wenlock
Chocogrenouilles : 171
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
MessageRe: [Pallux] Tu tombes à pic ! | Lun 15 Aoû - 16:12


Il allait mourir, il en était maintenant certain, des mains d’une demi-vélane toujours certainement très attentionné, mais évidemment toujours particulièrement gauche dans ses actions.

Il allait mourir de la manière la plus minable possible, empailler par une épée émoussée d’une des statues de Poudlard. MERLIN! Qui, QUI, laissait de telle statue avoir des épées aussi… et qui, QUI, avait décidé de sauver la pauvre blonde du placard à balais (à ça, pour être honnête, il ne pouvait que se blâmer d’avoir voulu l’aider.)

Et donc, après lui avoir assuré que son casque était de travers, mais tout de même bien coincé sur sa grosse tête, Pan fit probablement quelques chose qu’elle avait cru tout à fait logique et louable dans son monde de papillons et d’arc-en-ciel: elle lui avait donner des coups d’épée. Vous allez vous dire: “franchement, Pandora, la petite blonde demi-vélane qui donne des coups d’épée à en transpercer la peau de Pollux” puis rire tellement le tout était incongrue et impossible. Mais alors que Pollux chutait au sol, se faisait libéré le crâne par une magie obscure, puis qu’il se faisait traîner de force dans le placard à balais, l’esprit du Serdaigle était sous pression. Une pression qu’il n’avait jamais connu avant, lui qui n’était pas un grand sportif et qui surtout ne s’était jamais vraiment blesser au point tel de voir sa vie défiler sous ses yeux.

Dramatique? Pollux Adonis Hevelius? Non, jamais… enfin sauf peut-être pour la partie de sa vie qui défile devant ses yeux, mais certainement pas pour la partie de la douleur, lui qui était peu pleignard et gardait normalement tout pour lui.

Il avait mal. Il souffrait le martyr. La main était plaquée contre le côté gauche de sa hanche, maintenant poisseuse de ce qu’il analysait être certainement son sang. Il saignait et pas qu’un peu alors que Pan les enfermait dans le placard pour ensuite s’échapper l’épée sur les orteils. Le blond en vint à penser que, étrangement, en se vidant de son sang dans ce petit endroit sale et poussiéreux, il n’avait soudainement plus envie d’impressionner la jolie blonde. Il n’avait plus envie de lui faire voir le monde et de la protéger des vilain balais. Non. Vraisemblablement, l'instinct de survie - du moins le sien - était plus grand que les pouvoirs envoûteur de la belle gryffondor et dans cette ordre d’idée il laissa échapper un gémissement de douleur lui faisant prendre conscience que, jusque là, il avait complètement arrêté de respirer.

« Je comprendrais que tu veuilles m'appeler ton messie maintenant, mais sache que je ne t'en voudrais pas sinon. Un simple merci fera l'affaire. »

Lançant un regard dur a Pan, qui ne le vit surement pas vu la noirceur des lieux, le jeune Hevelius tenta de se redresser avant de souffler de peine et de misère:

«Pan… tu-... voudrais pas nous l-l...laisse sortir.» il fit une pause puis ajouta d’un ton qu’il tentait de garder calme, mais qui cachait définitivement mal sa panique : «C’est que vois-tu en me l...libérant de mon casque maléfique… tu as peut-être… enfin j’dis ça comme ça, eu la main lourde sur ton maniement de l’épée et… m-me l’ait rentré dans le ventre… enfin… ça serait bien, par précaution, d’allez à l’-in...infirmerie, tu ne crois pas euh… Messie?»

Il avala, légèrement paniquer de la situation. Il n’avait pas sa baguette, il était coincé dans un tas de poussière avec une gryffondor certainement peu connaisseuse des sorts de guérisons (et sincèrement, même si elle les connaissait, Pollux n’avait pas spécialement envie d’être son cobaye), en train de saigner alors qu’il appliquait une pression peu constante sur l’énorme entaille qu’il avait maintenant.

Merlin comment était-il arrivé là?

_________________
Pollux Adonis Hevelius, far away from the stars



♛ Winifred ♛ Edward ♛ Ennis ♛ Pollux ♛ Aglae ♛ Hanae ♛
 ↠ Tous les RP de Felice Felicis ↞ 
Revenir en haut Aller en bas
Gryffondor
avatar
Pan Young
Gryffondor
ft. : Annasophia Robb
Hiboux envoyés : 418
Entrée à Poudlard : 18/04/2016
Âge : 17
Année d'étude en cours: : Cinquième
Maison répartie : Gryffindor
Mornilles : 1071
DC : Riri-jolie. <3
Chocogrenouilles : 376
∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
MessageRe: [Pallux] Tu tombes à pic ! | Ven 19 Aoû - 13:01


HRP:
 

Popo avait bobo ? OHLALA, OHLALA MAIS LE CASQUE ETAIT PLUS MALEFIQUE QUE JAMAIS ! Il l'avait heurté, blessé au plus profond de son âme, et avait réussi à faire croire au blond que c'était à cause de ses coups d'épée ? Mais ça n'allait plus du tout ! Il lui fallait de l'aide, et vite ! Et pas l'aide d'une infirmière, non non non, elle était sûrement déjà ralliée à la cause des casques, non, ils étaient tous les deux contre le monde, elle était Robinson Crusoé, il était Wilson...

Mais les casques n'avaient pas réussi à corrompre Popo jusqu'à la moelle : ah ça non ! Il l'avait appelée Messie, preuve de son intelligence et de son dévouement envers ce qui serait à jamais sa reine et son sauveur à la fois. Le chevalier était tombé au combat, mais ce n'était pas grave ! Le messie était à sa rescousse !

En un temps trois mouvements, Pan souleva le tee-shirt du garçon pour (et seulement pour) identifier sa blessure et la réparer du mieux qu'elle pouvait. Elle ramassa son épée qui avait déjà bien prouvé sa valeur et s'en servit pour déchirer son vêtement - s'il pouvait déchirer son abdomen, pourquoi pas du tissu - avant de la relancer contre le coin du mur où elle retomba contre sol. Pan se baissa légèrement (pas beaucoup eheheh c'était l'avantage d'être aussi petite qu'une fourmi rouge) et regarda la blessure. C'est qu'elle avait l'air profonde en plus ! Pff, il n'existait aucune blessure que Pan-la-déesse (autoproclamée) ne pouvait guérir en ce monde. Elle n'était plus qu'à deux centimètres de la blessure. Et après c'était son épée qui avait fait ça ? Tututu. La blondinette posa ses lèvres sur la plaie et y déposa un tendre bisou magique.

« Et voilà ! Plus de bobo pour Monsieur Popo ! Je te rends ton bout de shirt » Elle lui tendit ce qui restait de son habit. « Tu pourrais t'en faire un super bandeau pour tes cheveux, attends, je vais t'aider tu vas voir ! »

Pan le tourna aussi délicatement qu'une toupie puis attacha hâtivement le tissu imbibé de sang contre son front, répandant le doux liquide qu'annonçait généralement la mort dans ses beaux cheveux de prince à la chantilly. Certes, les couleurs n'étaient pas si assorties que ça mais il y avait au moins le mérite d'y avoir du rouge, plus belle couleur du monde ! Si ça n'était pas suffisant à le faire sourire ou au moins rire, elle donnait sa langue à Chat ! Comme si c'était la chose la plus naturelle du monde, la cinquième année essuya le sang qui coulait sur ses lèvres après son bisou magique (une médecine qui laissait un drôle de goût dans la bouche mais qui avait au moins le mérite de marcher).

Mais il y avait quelque chose qui n'allait pas : on valeureux chevalier semblait toujours avoir mal. Alors que pouvait bien elle faire, maintenant ? Elle décida dans un premier temps de l'asseoir contre le placard, là où le peu de lumière qui filtrait lui permettrait de découvrir l'expression de son visage. Et bien, c'est qu'il était d'humeur bougonne aujourd'hui ! Vu qu'elle ne pouvait plus compter sur l'infirmerie, elle allait elle-même s'occuper des premiers soins. Elle enleva sa veste pour le couvrir - elle ne voulait pas qu'il ait froid pendant sa mort lente et douloureuse quand même - arrachant sa manche pour s'en servir de pansement. Si elle n'était pas destinée à faire carrière à Ste-Mangouste, qu'on la tue sur le champ !

La demi-vélane s'assit devant Popo, passant une main dans ses cheveux où se reflétaient le sang, les sourcils froncés. Il ne fallait pas qu'il meure quand même, ni tout de suite ni jamais ! Elle avait l'impression d'avoir déjà commencé à creuser la tombe... Mais que pouvait-elle faire ? Elle appuya sur la manche afin de bloquer l'arrivée de sang - woot woot décidément aujourd'hui c'était la fête des Gryffons, rouge à volonté ! - avant de l'aider à se relever. Il semblait vraiment tenir à son infirmerie... Elle envoya valser d'un coup de fesse gauche la porte et, passant le bras de Pollux autour de son cou, elle l'aida à avancer. A bout de force au bout de trois mètres, elle le posa contre un mur pour respirer à fond.

« Courage, Popo ! On y est presque ! Que deux étages à descendre ! » Bon, d'accord, peut-être qu'elle n'était pas très encourageante tout compte fait. Pan n'avait pas énormément eu de cours de guérison, et si elle en avait eu, elle ne les aurait probablement pas écouté. Elle se souvenait seulement du plus fort maléfice du monde qu'elle avait elle-même pu expérimenté dans la salle commune des Serpentard... Encore fallait-il le connaître. Sur la pointe des pieds, Pan glissa un différent type de bisou sur les lèvres de Pollux. « C'est le seul remède que j'ai jamais connu. Allez, on y reva ! » Elle porta de toutes ses forces le garçon qui en était dépourvu, ne parvenant qu'à chuter et les faire dévaler les escaliers, mais au moins arriva-t-elle devant la porte de l'infirmerie, un Popo mal en point mais vivant sous le bras. Ses jambes la lâchèrent tandis qu'elle libérait Popo de son étreinte. « Si je découvre que vous avez été recrutés par les casques-cou du coin je vous... Je vous... » Elle utilisait ses dernières forces, pathétique devant la porte ouverte de l'infirmerie, menaçant depuis le sol l'infirmière. Trop de trop tuait Trotro, Pan s'évanouit dès la seconde où elle crut Popo en sûreté, dès la seconde où elle sut qu'elle ne reverrait jamais sa veste pour une bonne raison; sans penser une seule seconde à l'épée pleine de sang ou au couloir saccagé. Pan était simplement passée par là.

_________________
GRYFFIN LOVE
© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
 
[Pallux] Tu tombes à pic !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pillage de "tombes"
» Rois des tombes en mai .
» J'irai cracher sur vos tombes
» Visiteurs amoureux de ces très vieilles tombes.
» [Bande] Gardiens des Tombes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mimbulus Mimbletonia :: Wizard's Wireless :: Pensine :: Terminés-
Sauter vers: